Futilité : définition de futilité


Futilité : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

FUTILITÉ, subst. fém.

A.− Caractère de ce qui est futile. Un des derniers hommes de notre temps qui ait compris qu'il fallait prendre la futilité au sérieux (Anouilh, Répét.,1950, I, p. 19).
1. [En parlant d'une chose] Futilité d'un motif. Il ne faudrait pas se hâter de conclure de la futilité du sujet débattu (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 4, 1859, p. 329).La futilité de toutes les discussions lui apparut en même temps que la solitude qu'elles avaient créée autour de lui (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 41).La futilité de cette chambre n'était qu'un trompe-l'œil (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 475).
2. [En parlant d'une pers.] Ces gens du monde sont d'une navrante futilité (Gide, Corresp.[avec Valéry], 1891, p. 100).Au temps où je le voyais, je trouvais en lui des coins de futilité, de frivolité qui le diminuaient un peu (Maurois, Climats,1928, p. 240).
B.− P. méton., en gén. au plur. Chose futile. Dire des futilités. Les femmes remontèrent dans leurs chambres, et des futilités les occupèrent (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Boule de suif,1880,p. 136),Ces futilités de la vie de bureau, je les note parce que je crois qu'un jour elles me paraîtront curieuses (Green, Journal,1942, p. 277).
En partic. Objet futile. Elle [madame de La Baudraye] étincelait de dentelles, et portait toutes les jolies futilités voulues par la mode (Balzac, Muse départ.,1844, p. 249).Le boudoir de grand'mère, encombré de coûteuses futilités (H. Bazin, Vipère,1948, p. 211):
... nous allions dans le passage Pommeraye acheter des stores de Chine, des sandales turques ou des paniers du Nil, afin d'examiner à l'aise et de toucher avec nos mains toutes les babioles venues d'au-delà des mers, dieux, chaussures, parasols et lanternes, futilités splendides en couleur qui font rêver à d'autres mondes, niaiseries sans usage qui pour nous sont des choses graves. Flaub., Champs et grèves,1848, p. 195.
REM.
Fufu, subst. masc.,rare et fam. Petite futilité. Je suis moderne, moi, et tous ces petits fufus raffinés, avec ces reproductions d'estampes et de broderies japonaises, sont déjà si démodés! (Bourget, Tapin,Enf. morte, 1928, p. 61).On rencontre aussi la graphie futfut. Mademoiselle aime à faire toilette, voilà tout, et il lui faut du plus fin, du meilleur, des fufuts de bourgeoisie (Bourget, Monique,1902, p. 53).
Prononc. et Orth. : [fytilite]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. xvies. futileté (Delb., Rec. ds DG); 1672 futilité (Molière, Femmes savantes, III, 2). Empr. au lat. class. futilitas « frivolité, futilité ». Fréq. abs. littér. : 131.

Futilité : définition du Wiktionnaire

Nom commun

futilité \fy.ti.li.te\ féminin

  1. Caractère d’une chose ou d’une personne futile.
    • Mais si l’on fait attention à la futilité de cette idée abstraite du droit naturel de tous à tout, il faudra, pour se conformer à l’ordre naturel même, réduire ce prétendu droit naturel général de l’homme aux choses dont il peut jouir. — (François Quesnay, Observations sur le Droit naturel des hommes réunis en société, 1765)
    • « Une partie de vos électeurs, me disait un journaliste de droite, ont voté pour vous croyant voter pour votre père. » Les résultats du scrutin montrèrent la futilité de cette boutade. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  2. Chose futile.
    • Ce livre n’est plein que de futilités.
    • S’attacher à des futilités.
    • Nos journées se perdraient en futilités.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Futilité : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FUTILITÉ. n. f.
Caractère d'une chose ou d'une personne futile. La futilité de ce raisonnement. La futilité d'esprit. Il est d'une futilité ridicule. Elle est d'une futilité irritante. Il signifie aussi Chose futile. Ce livre n'est plein que de futilités. S'attacher à des futilités. Nos journées se perdraient en futilités.

Futilité : définition du Littré (1872-1877)

FUTILITÉ (fu-ti-li-té) s. f.
  • 1Caractère de ce qui est futile. La futilité d'un raisonnement.
  • 2Chose futile. S'attacher à des futilités. De cette indigne classe où nous rangent les hommes De borner nos talents à des futilités, Molière, F. sav. III, 2. On parle à Paris et on ne pense guère ; la journée se passe en futilités, on ne vit point pour soi, on y meurt oublié sans avoir vécu, Voltaire, Lett. Cideville, 4 févr. 1765.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « futilité »

Étymologie de futilité - Littré

Lat. futilitatem, de futilis, futile.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de futilité - Wiktionnaire

(Siècle à préciser) Du latin futilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « futilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
futilité fytilite play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « futilité »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « futilité »

  • La démarche adoptée est de partir d’un premier état de leur réflexion : qu’est-ce qui vous paraît critiquable aujourd’hui ? Qu’est-ce qui vous choque, vous dérange ? À partir de ce “brainstorming”, les élèves choisissent un personnage qui leur paraît incarner tout particulièrement un défaut contemporain : la vanité, l’apparence, la futilité... Ils écrivent ensuite un premier jet de leur portrait. Des conseils leur sont dispensés sur des documents collaboratifs : style, vocabulaire, syntaxe, orthographe… Conseils donnés aussi bien par leurs professeurs que par leurs camarades (celles et ceux de leur classe, mais aussi de l’autre collège) : chaque élève relit, commente, aide et souvent encourage l’autre dans son écriture. , Réseau des Lettres : Des portraitistes du 20ème siècle en 3ème
  • Un homme de 23 ans qui a reconnu avoir tué par balle un jeune de 17 ans pour « une futilité », dimanche soir dans le quartier de Planoise à Besançon, a été mis en examen et écroué mercredi pour assassinat, a annoncé le procureur. Le Trois -, Besançon : un jeune tué par balle pour "une futilité", un suspect écroué - Le Trois -
  • La victime est assez lourdement blessée, souffrant de plusieurs plaies faites au couteau, aux cervicales, au bras et à l’abdomen. Un acharnement délirant pour un motif d’une terrible futilité. ParisVox, Guyancourt (Yvelines) : poignardé pour rien... - ParisVox
  • Un ancien animateur sportif a comparu ce mercredi matin devant le tribunal judiciaire de Valenciennes. Une dispute avec le staff encadrant lors d’un tournoi de foot à Rœulx, en octobre, avait sombré dans la violence. L’audience n’a pas spécialement permis d’y voir plus clair, mais a surtout révélé toute l’absurdité et la futilité de la rixe. Le jugement a été mis en délibéré. La Voix du Nord, Le tournoi de foot familial de Rœulx finit en bagarre puis devant le tribunal
  • Dans la pratique clinique et dans la littérature médicale, les malformations congénitales sévères telles que la trisomie 18, l’anencéphalie et l’agénésie rénale sont fréquemment appelées « létales » ou « incompatibles avec la vie ». Cependant, il n’y a pas d’accord sur une définition des malformations létales, ni sur les pathologies à inclure dans cette catégorie. L’examen des résultats des malformations communément appelées « létales » ou « mortelles » révèle qu’une survie prolongée est possible, même si elle est rare. Cet article analyse le concept de malformations létales et le compare au concept problématique de « futilité » des soins médicaux. Nous recommandons d’éviter le terme « létal » et suggérons que le conseil médical se concentre plutôt sur les caractéristiques pronostiques saillantes. Pour les pathologies avec un risque élevé de décès précoce ou de déficience profonde chez les survivants malgré le traitement, les soins palliatifs périnatals et néonatals seraient un choix éthique. Cependant, une prise en charge obstétricale et néonatale active, si elle est souhaitée, peut également être appropriée dans certains cas. Club de Mediapart, Malformations létales diagnostiquées avant la naissance : langage éthique & décision | Le Club de Mediapart
  • Cinquante-quatre ans plus tard, le besoin de sérieux s’est substitué à la futilité, les yé-yé ont perdu leur « é » : place à la génération Y engagée et à « la nouvelle photo du siècle ». Et si le « monde d’après », c’était eux, déjà là en action sous nos yeux ? Militants, associatifs, entrepreneurs, ce sont 47 visa L'Obs, Voici la nouvelle photo du siècle, par Yann Arthus-Bertrand
  • Vous devez toujours savoir distinguer l'essentiel de la futilité. De David Ben Gourion
  • Les meilleurs divertissements sont les plus futiles. Jacques Boutelleau, dit Jacques Chardonne, Propos comme ça, Grasset

Traductions du mot « futilité »

Langue Traduction
Corse inutilità
Basque futility
Japonais 無益
Russe бесполезность
Portugais futilidade
Arabe عبث
Chinois 无用
Allemand sinnlosigkeit
Italien futilità
Espagnol futilidad
Anglais futility
Source : Google Translate API

Synonymes de « futilité »

Source : synonymes de futilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « futilité »


Mots similaires