La langue française

Utilité

Définitions du mot « utilité »

Trésor de la Langue Française informatisé

UTILITÉ, subst. fém.

A. −
1.
a) Caractère de ce qui est utile. Utilité d'un objet, d'un instrument, d'un outil; utilité d'un art, de la médecine, d'une théorie; utilité économique, matérielle, morale, sociale, spirituelle; être d'une grande utilité; sans utilité; n'être d'aucune utilité. La transmission des idées est bien loin d'être la seule utilité des langues; elle n'en est pas même la principale (Destutt de Tr., Idéol. 1, 1801, p. 344).Le savoir, qui était une valeur de consommation devient une valeur d'échange. L'utilité du savoir fait du savoir une denrée, qui est désirable non plus par quelques amateurs très distingués, mais par tout le monde (Valéry, Variété [1], 1924, p. 30).
Il n'y a pas d'utilité à + inf.Il n'est pas utile de + inf. Mais pourquoi raconterais-je cette phase de son existence? Il n'y a pas d'utilité à remuer la cendre des morts quand leur trace dans la vie n'a pas été assez éclatante pour laisser derrière eux des abîmes entr'ouverts (Sand, Hist. vie, t. 3, 1855, p. 353).J'ai bien réfléchi, pas longtemps, mais il n'y a pas d'utilité à réfléchir longtemps, et rien, dans ce qui m'occupe, n'en vaut la peine (Colette, Naiss. jour, 1928, p. 31).
b) Qualité d'une personne qui est utile, qui rend des services. Jamais un homme n'est mauvais pour tout le monde, il fait toujours le bonheur de quelqu'un; de sorte que, lorsqu'on ne se met pas à un point de vue unique, on finit par se rendre compte de l'utilité de chaque être (Zola, DrPascal, 1893, p. 124).Une femme est d'une plus grande utilité pour notre vie, si elle y est, au lieu d'un élément de bonheur, un instrument de chagrin, et il n'y en a pas une seule dont la possession soit aussi précieuse que celle des vérités qu'elle nous découvre en nous faisant souffrir (Proust, Fugit., 1922, p. 496).
2. ÉCON. Utilité (économique). ,,Qualité d'un bien ou d'un service qui le rend apte à assurer une certaine fonction et de ce fait le rend désirable pour ses acquéreurs potentiels`` (Tézenas 1972). L'utilité économique, loin d'être une propriété physique d'un bien, est le reflet de l'importance qu'un sujet attache à ce bien, dont il estime que son bien-être subjectif dépend. L'utilité économique implique donc une appréciation (Romeuft. 21958).
Utilité totale. ,,Ensemble des satisfactions que procurent toutes les doses d'un bien économique`` (Romeuf t. 2 1958).
Utilité finale, limite, marginale. Satisfaction procurée par la dernière dose disponible d'un bien composé de plusieurs exemplaires (d'apr. Romeuf t. 2 1958).
B. −
1. Bien, intérêt (de quelqu'un); avantage, profit (tiré par quelqu'un de quelque chose). Synon. convenance.Il semble que le mariage ait été spécialement institué pour l'agrément et pour l'utilité des poètes (Sandeau, Mllede La Seiglière, 1848, p. 214).La subordination de l'utilité privée à l'utilité commune quelle qu'elle soit a toujours un caractère moral, car elle implique nécessairement quelque esprit de sacrifice et d'abnégation (Durkheim, Divis. trav., 1902, p. xv).
2. DR. Utilité publique. ,,Avantage qu'une déclaration officielle de l'autorité publique reconnaît pouvoir être procuré soit au public, soit à un service public`` (Cap. 1936). Association reconnue d'utilité publique; expropriation pour cause d'utilité publique; déclaration, reconnaissance d'utilité publique. Les servitudes établies par la loi ont pour objet l'utilité publique ou communale, ou l'utilité des particuliers (Code civil, 1804, art. 649, p. 119):
D'autres considérations, au surplus, me dissuadaient de les faire paraître [des pages écrites] aussitôt en France, où tout ce qui n'est pas conforme et reconnu d'utilité publique paraît suspect, et où, pour un long temps, je le crois, il ne sera plus permis de penser librement, ou du moins d'exprimer librement sa pensée. Gide, Journal, 1943, p. 184.
C. − Personne qui ne joue qu'un rôle utilitaire, qui n'a d'intérêt que parce qu'on peut en tirer avantage. Elle affectait pour son père et en général pour tous les gens de son ancien monde, le dédain le plus absolu. Ils étaient sortis de sa vie. Ils n'existaient plus qu'à l'état d'utilités, de machines à gagner et à faire valoir l'argent (Gyp, Leurs âmes, 1895, p. 98).
D. −
1. SPECTACLES. Emploi, rôle subalterne au théâtre ou dans un spectacle; p. méton., acteur remplissant ce rôle. Mais, ma chère amie, ce sont deux utilités du Vaudeville et une doublure de l'Opéra-Comique... Des demoiselles, mon cher, des demoiselles! et une femme comme moi ne peut, ne veut, ni ne doit se permettre ces inconséquences-là! (Balzac, Œuvres div., t. 2, 1831, p. 401).Il jouait alors les « utilités », lui qui semblait fait, quand il manœuvrait seul, pour les premiers rôles (La Varende, Sorcière, 1954, p. 38).
2. P. anal. Personne vouée à occuper une place secondaire ou à servir de faire-valoir. Je ne m'abuse point: Adolphe est une médiocrité connue, jaugée; il n'a pas d'autre chance, comme il le dit, que se caser dans les utilités de la littérature (Balzac, Ptes mis., 1846, p. 122).D'Avrigny rencontra ce parent dont lui avait parlé Villefort, (...) un de ces êtres voués en naissant à jouer le rôle d'utilité dans le monde (Dumas père, Monte-Cristo, t. 2, 1846, p. 592).
Prononc. et Orth.: [ytilite]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. « avantage, profit retiré par quelqu'un » (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, XXIX, 10: Quel utilitet el mien sanc? [Quae utilitas in sanguine meo; leçon du Psautier de Cambridge: prufit]); 1314 l'utilité du commun (Chirurgie de Henri de Mondeville, éd. A. Bos, Proheme, 1, t. 1, p. 1); 2. 1314 « ce en quoi une chose est utile » plur. (ibid.,250, t. 1, p. 72); déb. xvies. sans utilité (D'Aubigné, Création, V ds Œuvres, éd. Réaume et Fr. de Caussade, t. 3, p. 361); 3. 1812 plur. « emploi de l'acteur qui, au besoin, joue tous les rôles » (Mozin-Biber). Empr. au lat.utilitas, -atis « utilité, avantage, profit, intérêt », plur. « intérêts, avantages ». Fréq. abs. littér.: 1 601. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 747, b) 1 659; xxes.: a) 2 021, b) 1 506. Bbg. Quem. DDL t. 40.

Wiktionnaire

Nom commun

utilité \y.ti.li.te\ féminin

  1. Caractère de ce qui est utile.
    • La lutte des intérêts matériels et des principes moraux, de l’utilité et du devoir, du matérialisme et du spiritualisme, se représente ici avec une nouvelle force, et sous un point de vue encore plus important. — (Pellegrino Rossi, Traité de droit pénal, 1829, p. 180)
    • Le seigneur viscontier qui ne trouvait pas d’endroit convenable pour établir la fourche patibulaire, pouvait même contraindre le propriétaire d’un champ à lui céder l’emplacement dont il avait besoin : c’était une application anticipée de la loi d’expropriation pour cause d’utilité publique. — (Edmond Lecesne, Exposé de la législation coutumière de l’Artois, page 126, 1869)
    • Il était vêtu un peu dans le genre boy-scout, avec pendu à sa ceinture un couteau à nombreuses lames et probablement peu d’utilité, une boussole, un sifflet, etc. […] — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • J’essayais de leur faire voir que l’utilité est un concept plus vaste qu’ils ne le croyaient, qu’une connaissance, obligatoire ou pas, peut bien sûr avoir une utilité directe (savoir construire une maison, retirer une tumeur d’un cerveau, éviscérer un orignal), mais aussi indirecte (développer une compétence qui nous aide à en acquérir d’autres, par exemple). — (Thomas Ouellet-St-Pierre, « Laisser une trace », Blogue Edgar, 15 novembre 2017)
    • Demain, nous nous pencherons sur une autre forme de conversion, celle qui consisterait à indexer l’échelle des salaires sur “l’utilité commune”, selon l’hypothèse émise le président Macron dans sa dernière allocution télévisée. — (Yseult Rontard, « Carnet de la drôle de guerre », dans la newsletter du 23/04/220 de Philosophie Magazine.)
  2. (Économie) Intérêt, profit.
    • Les physiocrates paraissaient disposés à sacrifier les individus à l’utilité générale ; ils tenaient fort peu à la liberté et trouvaient absurde l’idée d’une pondération des pouvoirs ; […] — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap. III, Les préjugés contre la violence, 1908, p. 140-141)
  3. (Théâtre) Emploi des acteurs qui jouent toutes sortes de rôles de peu d’importance.
    • Elle joue les utilités.
    • Certains auteurs poussent des « utilités » sur le devant de la scène et présentent leur héros fugitivement en profil perdu. Le lecteur ne s’y trompe pas : il a feuilleté le dernier chapitre pour voir si le roman finissait bien, il sait que le jeune homme pâle, contre la cheminée, a trois cent cinquante pages dans le ventre. — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 204.)
    • Un bonheur ne venant pas seul, Robert est reçu à l’entrée au Conservatoire (1942), classe de Béatrix Dussane : « Je n’étais pas dupe, j’étais une utilité ». — (Article « Robert Dhéry », Wikipédia)
  4. (Industrie) Fluides et produits qu'il faut fournir à une installation pour ses besoins en énergie motrice, chaleur et services auxiliaires
    • Les utilités industrielles comme la vapeur, l'air comprimé, le froid. — (Article Utilités industrielles Ademe)

Nom commun

utilité \Prononciation ?\ féminin

  1. Utilité.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

UTILITÉ. n. f.
Caractère de ce qui est utile. Cela n'est pas de grande utilité. C'est une chose d'une grande utilité. Utilité publique. Utilité particulière. Je n'en vois pas l'utilité. Cela n'est d'aucune utilité, Cela n'est d'aucun usage, cela ne sert de rien.

UTILITÉS se dit au pluriel, en termes de Théâtre, de l'Emploi des acteurs qui jouent toutes sortes de rôles de peu d'importance. Elle joue les utilités.

Littré (1872-1877)

UTILITÉ (u-ti-li-té) s. f.
  • 1Qualité d'être utile, de servir à quelque chose. La cupidité fait que, dans l'administration des choses spirituelles, on met sa fin principale dans l'utilité temporelle qui en revient, Pascal, Réfut. de la rép. à la 12e lett. La fondation des filles de la Croix, qui instruisent des jeunes filles, et dont on reçoit en plusieurs villes une fort grande utilité, Sévigné, 8 avr. 1671. Ceux auxquels saint Augustin a dit ce beau mot : Vous perdez l'utilité de vos souffrances, Bossuet, 2e sermon pour le dim. des Rameaux, 3. Et [M. de Lamoignon] ne voulut, dans toutes ses actions… d'autre but que l'utilité publique, d'autre récompense que la gloire de bien faire, Fléchier, Lamoignon. L'utilité générale et le consentement commun doivent être les deux grandes règles de nos actions, Diderot, Opin. des anc. philos. (Épicurisme).

    Cela n'est d'aucune utilité, cela n'est d'aucun usage, ne sert à rien.

    L'utilité de…, au sens actif, ce à quoi sert une chose. L'utilité de l'histoire n'est affaiblie que par ceux qui ne savent pas l'écrire, et n'est méconnue que de ceux qui ne savent pas la lire, Barthélemy, Anach. ch. 65.

    L'utilité de, au sens passif, l'avantage retiré par. Ne promettez-vous vos soins à l'Église qu'à ce prix-là ? ce n'est donc pas son utilité que vous vous proposez, c'est la vôtre, Massillon, Conférences, Ambit. des clercs.

    Au plur. Voilà ce qui m'est venu en pensée touchant le but, les utilités et les parties du poëme dramatique, Corneille, 1er disc. Cette suite des empires, même à la considérer plus humainement, a de grandes utilités, principalement pour les princes, Bossuet, Hist. III, 1. Cet esprit de charité pure, toujours prête à renoncer à soi-même pour servir aux utilités et au salut du prochain, Bossuet, Panég. St Pierre Nolasque.

  • 2En économie politique, faculté qu'ont les choses de pouvoir servir à l'homme, de quelque manière que ce soit.
  • 3 Au plur. Terme de théâtre. Les emplois, les rôles utiles et non brillants de la pièce.

HISTORIQUE

XIIe s. Quel utilitet el mien sanc, dementres que [pendant que] je descent en corruptiun ? Liber psalm. p. 35. Non mie por acusier sa cité, mais por traitier la comune utilité, Machab. II, 4. Lo deseier [désir] d'utiliteit, Job, p. 454.

XIVe s. Les utilités pour quoi les mendibles [mâchoires] desous se meuvent sans celes desus, H. de Mondeville, f° 19, verso. À l'utilité du commun, laquele doit estre devant selonc le philosophe, H. de Mondeville, f° 4. Pour le profist de l'utilitei et l'accroissance de la ville, Bibl. des ch. 6e série, t. III, p. 594.

XVIe s. Ces utilitez [de l'histoire] si notables sont partout accompagnées de delectation singulière, Amyot, Préf. XIII, 40. D'abondant m'invitez à la continuation de l'histoire pantagrueline, alleguant les utilités et fruictz perceus en la lecture d'icelle, Rabelais, Pant. IV, Anc. prol. Tout fut juré et conclud, à la charge que la moitié des utillitez du gouvernement appartiendroit à la Boulloie (bien qu'absent), pource qu'il faisoit la plus part des frais, D'Aubigné, Hist. II, 359.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « utilité »

(XIIe siècle) Du latin utilitas.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. utilitat ; espagn. utilidad ; ital. utilità ; du lat. utilitatem, de utilis, utile

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « utilité »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
utilité ytilite

Citations contenant le mot « utilité »

  • Les chats sont là pour nous apprendre que sur terre tout n’a pas son utilité. De Garrison Keillor
  • La dignité passe par le sentiment qu'on a de son utilité. De Henri Lamoureux / L'affrontement
  • Si la prière ne change pas notre destin, elle change nos sentiments, utilité qui n'est pas moindre. De Joseph Joubert / Carnets
  • L'expérience a l'utilité d'un billet de loterie après le tirage. De Madame d’Houdetot
  • Toute amitié doit être recherchée pour elle-même, elle a cependant l'utilité pour l'origine. De Epicure / Doctrines et maximes
  • La haine est une école d'utilité publique réservée aux écorchés vifs. De Pierre Drachline / Autopsie à vif
  • La littérature est parfaitement inutile : sa seule utilité est qu'elle aide à vivre. De Claude Roy / Défense de la littérature
  • Efforc-toi de faire que ton livre remplisse un besoin et que cette utilité t’améliore. Ainsi seulement, il est achevé. De Jérôme Cardan
  • Les règles de la justice et de l'honneur conduisent presque toujours à l'utilité même. Louis XIV, Mémoires
  • Les hommes connaissent tous l'utilité d'être utile, mais aucun ne connaît l'utilité d'être inutile. De Tchouang-Tseu
  • Il faut préférer l'utilité publique à celle privée. De Proverbe latin
  • Le mot ressemble à la monnaie fiduciaire offrant la même utilité et les mêmes dangers. De Théodule Ribot
  • L'utilité de la vertu est si manifeste que les méchants la pratiquent par intérêt. De Vauvenargues
  • Les seules lettres d'amour qui aient quelque utilité sont les lettres de rupture. De Etienne Rey
  • La seule utilité des enterrements, c’est de nous permettre de nous réconcilier avec nos ennemis. De Emil Michel Cioran / Cahiers 1957-1972
  • La vie est une immense oeuvre théâtrale incessament coupée d'entractes secs, et d'une brève utilité. De Dominique Rolin / Journal amoureux
  • Aux Pays-Bas, le gouvernement reste sceptique face à l'utilité du port du masque. (illustration) LExpress.fr, Pourquoi les Pays-Bas continuent-ils à douter de l'utilité du masque ? - L'Express
  • Pas l'ombre d'un de nos festivals habituels cet été. Mais le coronavirus aura peut-être eu une vertu, celle de révéler un peu plus leur utilité sociale. Le Pôle de coopération pour les musiques actuelles en Pays de la Loire sort une étude sur le sujet. Les festivals ne sont pas que divertissants. France 3 Pays de la Loire, Pays de la Loire : une étude pour évaluer l'utilité sociale des festivals de musiques actuelles
  • Tribune. Les utilisateurs de Meetic, Tinder et consorts se comptent désormais par centaines de millions. Beaucoup s’en effraient, ne retenant qu’abus et escroqueries, tandis que d’autres n’y voient qu’un exemple des maux et dérives de la société moderne. Ces sites de rencontres ont pourtant une grande utilité sociale. Le Monde.fr, « De l’utilité sociale des sites de rencontres »
  • Pour Laurence Proust cela prouve que les bureaux de tabac sont « des commerces d’utilité locale. Il y a un lien profond avec la population. Quand ils ont un souci, on essaye de répondre au mieux. » , Sarthe. Laurence Proust, présidente des buralistes : "Nous sommes des commerces d'utilité locale" | Les Nouvelles de Sablé
  • Ford a trouvé une utilité au chien robot de Boston Dynamics Numerama, Ford a trouvé une utilité au chien robot de Boston Dynamics
  • Le soleil brille, la chaleur est quelquefois étouffante. Cela ne doit pas nous faire oublier que la Covid-19 n’attend toujours que reprendre du poil de la bête. Aussi, pour se protéger et protéger les autres, rien ne vaut l’utilisation d’un masque. À l’entrée du Leclerc Sapiac, un vigile veille à ce que chaque client pénètre dans le magasin protégé. Et juste à côté, le pressing géré par Pascal Serrier et son épouse, continue de prêcher la bonne parole, comme depuis le début de la crise. Il y a quelques jours le gouvernement annonçait distribuer gratuitement des masques à celles et ceux qui en ont le plus besoin. Pascal Serrier n’a jamais arrêté… "Pourquoi arrêter ? Nous avons toujours été présents. Depuis la Covid-19 je vois les choses différemment humainement parlant. Il était grand temps de penser à ceux qui en ont le plus besoin. Les gens nous remercient de les distribuer gratuitement mais à mon tour de remercier les gens qui nous donnent la matière première et celles qui confectionnent tous les jours les masques ; je pense à "La fée au dé fi" de Septfonds, "L’atelier de Virginie" à Dieupentale, la couturière de Lafitte, de Montauban… Il y a même des particuliers comme la famille Saint-Martin et leurs deux filles qui font preuve de solidarité. Certaines enseignes nous envoient même les personnes qui n’ont pas de masques, qui l’ont oublié, car ils savent qu’on en distribue gratuitement" note Pascal Serrier. Le commerçant qui a pris tout de suite à cœur ce rôle de solidarité : "Je considère cela comme la distribution de préservatifs ; c’est d’utilité publique, pour se protéger soi-même mais également les autres. Les mairies ont joué le jeu mais ce n’est pas parce que l’on a distribué un masque par famille que le problème est résolu. On a tout pour produire chez nous au lieu de se fournir ailleurs". ladepeche.fr, Montauban. "Notre action est d’utilité publique" - ladepeche.fr
  • Des années qu'on se pose la question de l'utilité du Conseil économique, social et environnemental (CESE). Le président de la République avait même annoncé une grande réforme en début de quinquennat et la réduction d'un tiers de ses membres… Mais il n'y a pas eu de réforme constitutionnelle et on se retrouve avec deux lois organiques pour pas grand-chose, ou si peu. Le Figaro.fr, «Quand posera-t-on vraiment la question de l'utilité du CESE et de sa suppression ?»

Traductions du mot « utilité »

Langue Traduction
Anglais utility
Espagnol utilidad
Italien utilità
Allemand nützlichkeit
Chinois 效用
Arabe خدمة
Portugais utilitário
Russe утилита
Japonais ユーティリティ
Basque utilitatea
Corse utilità
Source : Google Translate API

Synonymes de « utilité »

Source : synonymes de utilité sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « utilité »

Utilité

Retour au sommaire ➦

Partager