La langue française

Bricole

Sommaire

  • Définitions du mot bricole
  • Étymologie de « bricole »
  • Phonétique de « bricole »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bricole »
  • Citations contenant le mot « bricole »
  • Traductions du mot « bricole »
  • Synonymes de « bricole »

Définitions du mot bricole

Trésor de la Langue Française informatisé

BRICOLE, subst. fém.

I.− HIST. DES ARMES. Machine de guerre, sorte de catapulte* composée d'une poutre à cheval entre deux montants, et d'un long ressort que l'on tend au moyen d'une corde ou d'une courroie attachée à une de ses extrémités :
1. Quatre machines nommées bricoles, probablement des espèces de catapultes, portées sur des roues, étaient sur le rivage [de Barcelone]. Mérimée, Histoire de Don Pèdre Ier, roi de Castille,1848, p. 261.
Au fig. [Cette machine de guerre permettant de lancer des projectiles à l'abri et à l'insu de l'ennemi] Vx. Ruse, moyen détourné.
II.− P. anal.
A.− [P. réf. au balancement, au mouvement de va-et-vient de la poutre]
1. Fam., cour. Besogne, travail intermittent d'une technique sans garantie et de faible rendement :
2. Il y a un tas de bricoles à faire qui me prendront la journée et la matinée du jour suivant. Ponson du Terrail, Rocambole,t. 1, L'Héritage mystérieux, 1859, p. 389.
P. méton. Résultat du travail intermittent; objet sans importance :
3. Il ne vient ici que les jours de pluie. Les autres jours, il vend des bricoles, à la sauvette. G. Duhamel, Confession de Minuit,1920, p. 143.
4. Léon, à ce moment-là, voulait vendre aussi un lot de bricoles : porcelaines dépareillées, vieux pots à fleurs, chenêts, ferraille de toute sorte. Montherlant, Les Célibataires,1934, p. 828.
Arg. ,,Louage et réparation de voitures`` (Esn. 1966).
Travailler à la bricole. ,,Travailler chez un petit joueur`` (A. Simonin, J. Bazin, Voilà taxi! 1935, p. 214).
2. MAR. ,,Balancement imprimé à un navire par une diminution de stabilité due à un excès de poids dans les hauts`` (Jal2).
B.− [P. réf. à la corde qui sert à lancer le projectile]
1. TECHNOLOGIE
a) BOURRELLERIE
Lanière de cuir que l'on passe autour du cou pour porter des fardeaux, tirer une voiture à bras, etc. Un tambour, au milieu du banc, laissait pendre sa bricole (Flaubert, L'Éducation sentimentale,t. 2, 1869, p. 145):
5. Il voulut que le déménagement s'effectuât sans retard. (...), emprunta une petite charrette, et, avec l'aide de ses amis, il la combla de meubles, s'attela à la bricole... Huysmans, Les Sœurs Vatard,1879, p. 241.
6. Penché en avant, il pesait de tout son maigre corps sur la bricole qui lui sciait les épaules. G. Duhamel, Confession de Minuit,1920, p. 97.
,,Sangle qui sert à soulever les glaces d'un carrosse`` (Chesn. 1857).
,,Partie du harnais d'un cheval de trait contre laquelle s'appuie son poitrail lorsqu'il marche en avant`` (Chesn. 1857) :
7. Un homme crasseux, barbu, le « palefrin », apparaît, portant des bricoles. Il harnache les chevaux, les pousse dans les brancards. Dabit, L'Hôtel du Nord,1929, p. 76.
P. métaph. :
8. ... si les vrais représentants de la nation, les honnêtes gens de l'Assemblée et les patriotes avaient laissé faire ces vendus, ils nous auraient déjà remis la bricole; nous pourrions travailler, peiner et souffrir pour eux, comme avant la convocation des États Généraux. Erckmann-Chatrian, Histoire d'un paysan,t. 1, 1870, p. 342.
b) CHASSE. Filet de petites cordes ou de fil d'archal en forme de bourse, servant à prendre les grands animaux (d'apr. Baudr. Chasses 1834).
c) PÊCHE. Longues lignes terminées par un ou plusieurs haims amorcés (d'apr. Baudr. Pêches 1827).
2. Arg. ,,Double courroie pour immobiliser les bras, non les mains, des malfaiteurs capturés`` (Esn. 1966).
C.− [P. réf. au bond que fait le projectile lancé et au mouvement en zigzag qui en résulte]
JEUX. (Au jeu de paume).,,Bond que fait la balle qui touche la muraille`` (Mots rares 1965). (Au billard).,,Coup par lequel une bille touche l'une des bandes avant de frapper l'autre bille`` (Mots rares 1965).
PRONONC. ET ORTH. − 1. Forme phon. : [bʀikɔl]. 2. Forme graph.Ac. Compl. 1842, Besch. 1845 et Lar. 19erappellent l'anc. orth. briccole. Pour le terme de pêche, Ac. Compl. 1842 donne la forme bricolle. Cette forme est mentionnée à côté de bricole pour le terme de pêche dans Besch. 1845, Lar. 19e(et Nouv. Lar. ill.) ainsi que dans Guérin 1892.
ÉTYMOL. ET HIST. − A.− 1. 1360 brigole « espèce de catapulte (lancée grâce à un balancement du fléau) » (Arch. admin. de Reims, 3, 169 dans Quem.); 1372 bricole (Guillaume de Machault, La Prise d'Alexandrie, éd. M. L. de Mas Latrie, 1804); l'engin est considéré comme anc. dep. Cotgr. 1611; 1440-42 fig. mettre en la bricole « tromper » (Lefranc, Champ. des Dam., Ars. 3121, fo104ddans Gdf. Compl.); 1536 « moyen détourné, habile » (R. de Colleyre, Dialogue des Abusez, pp. 97-98 dans Hug.); 2. 1583 « zigzag, ricochet » (P. de Cornu, Œuv. Poét., p. 192, ibid.); d'où 1611 terme du jeu de paume (Cotgr.); 1694 de billard (Ac.); 3. 1616 [publ. en 1633] « bagatelle » (Montluc, Comédie des proverbes dans Anc. Th. Franç., ix, 63 d'apr. Barb. Misc. 15, no10); 4. 1752 p. anal. avec notion de balancement, mar. (Trév.). B.− 1578 « partie du harnais » (Lespinasse, Statuts des bourreliers dans Métiers de Paris, iii, 474 dans Barb., op. et loc. cit.); 1680 « courroie, sangle » (Rich.); a) 1601, juin chasse « espèce de rets ou de filets pour prendre des cerfs et des daims » (Ordonnance d'Henri IV, Art. IX dans Trév. 1771); b) 1721 pêche (L. Liger, Nouvelle Maison Rust., Paris, 3eéd., t. 2, p. 488). A 1 empr. à l'ital. briccola « catapulte », attesté par le lat. médiév. de Gênes aux xiie-xiiies. (Annales Ianuenses, III, p. 100, 13 dans Mittellat. W. s.v., 1582, 9; v. aussi Du Cange t. 1, p. 749a) et seulement fin xives.-1remoitié du xves. en toscan (G. Morelli dans Batt.), prob. issu (avec substitution du suff. -il par le suff. ital. inaccentué -ola) du longobard *brihhil « celui qui casse, qui rompt » [la catapulte était destinée à démolir les murailles] que l'on peut déduire du m. h. all. brëchel-, de même sens, seulement employé comme élément de compos. (Lexer), dér. du verbe brëchen « casser », h. all. mod. brechen. A 2 déverbal de bricoler* étymol. 1; A 3 déverbal de bricoler* étymol. 3; B « courroie », issu de A, la catapulte lançant des pierres à l'aide de cordes et autres éléments.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 60.
BBG. − Barb. Misc. 15 1936, p. 176. − De Poerck (G.). L'Artillerie à ressorts mediév. Notes lexicol. et étymol. Arch. Lat. Med. Aev. 1944, t. 18, p. 40. − Hope 1971, p. 30. − Kohlm. 1901, p. 15. − Wind 1928, p. 39.

Wiktionnaire

Nom commun

bricole \bʁi.kɔl\ féminin

  1. (Militaire) Catapulte médiévale, constituée d'un balancier appelé verge au bout duquel est attaché une poche contenant des projectiles, qui était actionnée en tirant sur l'autre extrémité du balancier, la traction étant facilitée par l'ajout d'un contre-poids.
  2. (Par analogie) (Élevage) Partie du harnais ou harnais léger d’un animal de trait (cheval, âne, dromadaire, etc.) contre laquelle s’appuie son poitrail lorsqu’il va en avant.
    • La bricole, harnais simple et léger, prend appui sur le poitrail. Fréquemment utilisée avec les ânes et les chevaux, elle convient bien à ces animaux au poitrail large, et son prix est réduit. — (Lhoste Philippe, Havard Michel & Vall Eric, La traction animale, 224 p., page 109, 2010, Quae - Cta - Presses agronomiques de Gembloux)
  3. (Par métonymie) Arsenal où l'on entrepose les munitions, la poudre, les pierres de machines de guerre.
  4. Longe, lanière de cuir que l’on passe sur les épaules, utilisée pour porter une civière, des seaux, etc. → voir bretelle
    • Les hommes, trébuchant, marchent la tête basse, en grelottant, le fusil à la bricole, les mains dans leurs couvertures comme dans des manchons. — (Alphonse Daudet, Aux avant-postes, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 77.)
    • Un dur métier, dis-je ! de haler sur la bricole durant trois mois, de recevoir l'eau jusqu'aux aisselles dans les rapides, de guider cette chaîne de trente-deux « coupons » avec la perche ferrée, de « chorer » qu'il disaient. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  5. (Jeu de paume) Retour de la balle lorsqu’elle a frappé une des murailles des côtés.
  6. (Billard) Fait d’envoyer sa bille frapper une des bandes de manière qu’elle rencontre ensuite la bille sur laquelle on joue.
  7. (Marine) Action des charges placées au dessus du centre de gravité d'un navire, et qui poussent à le faire pencher d'un coté ou de l'autre et au augmenter le roulis.
  8. (Beauce) Très petite ferme.
  9. (Au pluriel) (Chasse) Sorte de rets ou de filets pour prendre des cerfs, des daims, etc.
    • Le cerf a donné dans les bricoles.
  10. Travaux menus, sans importance, accessoires.
    • Ces ouvriers n’ont eu à faire en cet endroit que des bricoles.
  11. Bagatelle, chose de peu de valeur ou d’importance.
    • – Bon. Et qu'as-tu trouvé?
      – Ma fine !... pas grand’chose.., des bricoles, quoi ? Tout au plus des fichaises... bien juste pour vos cinq cents francs !
      — (Eugène Chavette, L'héritage d'un pique-assiette, vol. 2 : Deux histoires du passé, Paris : chez E. Dentu, 1874, p. 352)
    • De plus, les mises à jour entre OS sont souvent anecdotiques depuis quelques années. Je n’ai que faire des fonctions de partage Facebook, de Handoff ou je ne sais quelle bricole. — (Florian Innocente, Témoignages : les pros ne se précipitent pas sur les mises à jour de macOS, MacGeneration, 26 septembre 2018 → lire en ligne)
  12. (Au pluriel) (Familier) Ennuis, problèmes.
    • Si tu me cherches des noises, il va t’arriver des bricoles !
  13. (Marine) Action déstabilisante d'une charge placée au dessus du centre de gravité du navire.

Forme de verbe

bricole \bʁi.kɔl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de bricoler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de bricoler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de bricoler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de bricoler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de bricoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BRICOLE. n. f.
Partie du harnais d'un cheval de trait contre laquelle s'appuie son poitrail lorsqu'il va en avant. Il se dit aussi de Certaines longes ou lanières de cuir que l'on passe sur les épaules et qui servent à porter une civière, des seaux, etc. Voyez BRETELLE. En termes de jeu de Paume, il signifie Retour de la balle lorsqu'elle a frappé une des murailles des côtés. Il se dit de même, en termes de jeu de Billard, lorsqu'on envoie sa bille frapper une des bandes de manière qu'elle rencontre ensuite la bille sur laquelle on joue.

BRICOLES, au pluriel, se dit, en termes de Chasse, d'une Espèce de rets ou de filets pour prendre des cerfs, des daims, etc. Le cerf a donné dans les bricoles. Il a encore, par extension, dans le langage populaire, le sens de Travaux menus, sans importance, accessoires. Ces ouvriers n'ont eu à faire en cet endroit que des bricoles.

Littré (1872-1877)

BRICOLE (bri-ko-l') s. f.
  • 1Dans l'art militaire du moyen âge, sorte de catapulte ou de mangonneau.
  • 2 Terme de jeu de paume. Bond que fait la balle lorsqu'elle a frappé une des murailles.

    Au jeu de billard, coup par lequel la bille jouée touche une des bandes avant de venir frapper l'autre bille. Coup de bricole. Jouer de bricole.

    Terme d'artillerie. Le boulet a frappé de bricole, c'est-à-dire après avoir rebondi.

    Fig. Tour et détour des choses, causé par les résistances qu'elles rencontrent dans leur mouvement. Jouer de bricole, n'aller que par bricoles, user de moyens détournés. Il a voulu me donner une bricole, il a voulu me tromper. Tessé n'espéra plus de bricoles pour arriver au commandement de l'armée, Saint-Simon, 97, 30. La princesse de Guemené attrapa le tabouret par les bricoles des particuliers [intimes] et du Val-de-Grâce, Saint-Simon, 58, 232.

    De bricole ou par bricole, loc. adv. Indirectement, d'une manière imprévue.

  • 3 En termes de marine, bricole se dit de la puissance qu'ont les poids, placés au-dessus du centre de gravité, pour mettre un vaisseau sur le côté. Le lest contre-balance la bricole, qui est occasionnée par le poids des mâts, des man œuvres hautes, etc.
  • 4Partie du harnais d'un cheval qui s'applique à son poitrail. La bricole du timonier s'est rompue.

    Harnais en cuir qui remplace le collier pour les chevaux de trait léger, ou pour ceux qui ont été blessés à l'encolure.

  • 5Lanières de cuir à l'usage de ceux qui portent des fardeaux suspendus. La bricole d'un porteur d'eau. On dit aussi bretelles.
  • 6 Terme de pêche. Ficelle garnie de ficelles plus minces et plus petites, qui portent chacune un hameçon.
  • 7Sangle qui sert à soulever les glaces d'un carrosse.
  • 8 S. f. plur. Espèce de rets pour prendre des cerfs, des daims. Le cerf a donné dans les bricoles.

HISTORIQUE

XVe s. Et à l'endemain, nous prendrons terre… et nous logerons au plus près de la ville que nous pourrons, hors du trait de leurs bricoles, Froissart, III, IV, 15. Engins, canons, trebus, espringales, brigoles, Froissart, II, III, 106. Et aussi en autres lieux furent faits plusieurs fondreffles, bricoles et eschelles, Monstrelet, I, 29. Icelluy varlet se ferma une corde au col en maniere d'une vercolle pour soustenir le limond du dit demy char. Pendant qu'ils tiroient et battoient à la vercolle, Du Cange, vercolenum. À la bataille de Fornoue plusieurs François contrefirent l'habillement du roy Charles VIII, pour donner la bricolle aux ennemis qui avoient envoyé le reconnoistre pour le tuer, André de la Vigne, Voy. de Naples de Charles VIII, p. 162, dans LACURNE.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

BRICOLE.
2Ajoutez :

De bricole s'est aussi dit populairement pour faux, postiche. Tout ce qui sort de l'imprimerie d'un certain Duchêne de bricole, n'est pas de moi…, L. du P. Duchêne, l'Ami des soldats, p. 16.

9Tromperie, mauvais expédient. Tenir à demi sa parole C'est une méchante bricole, Corneille, Lexique, Marty-Laveaux.
10Travail de hasard, mal rétribué. L'ouvrier dit qu'il fait des bricoles, de la bricole, en prenant du travail où il en trouve en attendant que son métier ordinaire reprenne. Cette expression est tirée de la bricole qu'on se met au cou pour traîner les petites voitures.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

BRICOLE, s. f. terme de Bourrelier. V. Coussinet.

Bricole, terme de Paumier ; joüer de bricole, c’est faire frapper la balle contre un des murs de la longueur du jeu de paume.

Bricole, terme de jeu de Billard : on dit qu’une bille en frappe une autre par bricole, lorsqu’au lieu d’être poussée directement contr’elle, elle ne vient la rencontrer qu’après avoir frappé la bande du billard, & avoir été renvoyée par cette bande.

Soit F une des billes, & A l’autre (fig. 27. Opt.) HG la bande du billard ; si on pousse la bille F suivant FE, & que renvoyée suivant EA par le point E de la bande, elle vienne choquer la bille A, cela s’appelle choquer de bricole. Pour trouver le point E de la bande, auquel il faut pousser la bille F pour choquer la bille A de bricole, menez de la bille A la perpendiculaire AG, à la bande GH, & prolongez-la de maniere que GB soit égal à AG ; ensuite visez de F en B, & poussez la bille F suivant FB ; le point EFB coupera GH, sera le point de bricole : car tirant FE & AE, il est aisé de démontrer que l’angle F EH est égal à l’angle AEG. Donc suivant les lois de la réflexion des corps (Voyez Réflexion), la bille poussée suivant FE, rejaillira suivant EA.

Au reste les bons joüeurs, par la seule habitude, trouvent ce point E sans préparation, & les maladroits le manquent avec cet échaffaudage.

On peut donner aussi des regles géométriques pour toucher une bille par deux bricoles ou davantage : mais elles seroient plus curieuses dans la théorie, qu’utiles dans la pratique. Voyez l’article Miroir, où l’on traite assez au long de la réflexion simple ou multiple des rayons : réflexion qui représente parfaitement les bricoles simples ou multiples d’une bille de billard. (O)

Bricole, (Chasse & Pêche.) ce sont des filets faits de petites cordes pour prendre les grandes bêtes ; ils sont en forme de bourses. On se sert aussi de cette sorte de filets pour prendre le poisson. V. Brochet.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « bricole »

(1360) brigole puis bricole (« catapulte lancée grâce à un balancement du fléau »), de l’italien bricola (« catapulte »), à la fin du Moyen Âge, mettre en la bricole signifie « tromper » et à la Renaissance, alors que la catapulte devient obsolète comme engin de combat, le mot prend le sens de « moyen détourné, habile », de là, le verbe bricoler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. brigola ; ital. briccola ; bas-lat. bricola : trois mots qui ont le sens de machine de guerre à lancer des pierres ; sans doute de l'ancien français bric, s. m. ou briche, s. f. piége à prendre les bêtes : XIIIe s. Ysengrin remest [reste] en la briche, Ren. 1200. ; XVIe s. Pour prendre au bric l'oyseau nice et foiblet, Marot, I, 254. Bric se rattache peut-être à un radical allemand brech, rompre, briser. Pour bricole, la série des sens est : machine à lancer, puis le bond que fait la pierre lancée, puis les cordes et ficelles qui servent, comme dans la machine, à quelque opération.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « bricole »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bricole brikɔl

Évolution historique de l’usage du mot « bricole »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bricole »

  • Etre moderne, c'est bricoler dans l'incurable. De Emil Michel Cioran / Syllogismes de l’amertume
  • Autrefois, il n’y avait là que des avocatiers et des poinsettias. 1926 : Fred Horowitz, un avocat qui bricole dans l’immobilier, décide de bâtir un hôtel. Il a jadis fait le touriste du côté de la Loire et décide de copier l’architecture d’Amboise. Il veut s’offrir de la classe, il obtient du kitsch : tourelles en crépi, mâchicoulis de parc d’attraction, créneaux en carton-pâte. Au départ, le « Chateau Marmont » devait faire penser à François Ier. À l’arrivée, le machin évoque un châtelet en saindoux, grâce aux plans de l’architecte Weitzman, plus spécialisé dans les synagogues que dans l’Histoire de France. C’est une auberge ? Non. Un hôtel ? Vaguement. Une résidence ? Si on veut. En tout cas, c’est un flop. L'Obs, Du beau linge, des drames, de la débauche : bienvenue au Chateau Marmont
  • Il a une forme de fer à cheval avec une hauteur de 8,45 m à la voûte. La profondeur de 2,50 m au maximum offre un tirant d’eau suffisant. Il constitue le bief, c’est-à-dire la partie de navigation entre deux écluses, séparant les vallées de la Meuse et de l’Ornain. « Pendant de nombreuses années, jusqu’à la mise en place d’un toueur à vapeur, les familles de mariniers tractaient leur bateau elles-mêmes, à la main depuis la passerelle qui longe le tunnel », précise Laurent Lemoine, adjoint responsable d’unité territoriale d’itinéraire du canal de la Marne au Rhin. « On appelait cette technique ‘’à la bricole’’. Là encore, les enfants étaient fréquemment mis à contribution… » , Magazine Tourisme et Patrimoine | Le tunnel de Mauvages (55) traverse les âges

Traductions du mot « bricole »

Langue Traduction
Anglais bricole
Espagnol bricolaje
Italien pettorale
Allemand kleinigkeit
Portugais ninharia
Source : Google Translate API

Synonymes de « bricole »

Source : synonymes de bricole sur lebonsynonyme.fr
Partager