La langue française

Bibelot

Sommaire

  • Définitions du mot bibelot
  • Étymologie de « bibelot »
  • Phonétique de « bibelot »
  • Évolution historique de l’usage du mot « bibelot »
  • Citations contenant le mot « bibelot »
  • Images d'illustration du mot « bibelot »
  • Traductions du mot « bibelot »
  • Synonymes de « bibelot »

Définitions du mot « bibelot »

Trésor de la Langue Française informatisé

BIBELOT, subst. masc.

Souvent au plur.
A.− Petit objet servant à la décoration des maisons, généralement exposé dans une vitrine ou sur une étagère.
1. Sans nuance péj. Bibelot chinois; bibelot d'art, d'étagère :
1. Le bibelot, − ce minuscule fragment de l'œuvre d'art, qui met sur un coin d'une table de salon quelque chose de l'Extrême Orient et quelque chose de la Renaissance, un peu du Moyen Âge français et un peu du xviiiesiècle! le bibelot, − qui a transformé la décoration de tous les intérieurs et leur a donné une physionomie d'archaïsme si continuement curieuse et si docilement soumise que notre xixesiècle, à force de colliger et de vérifier tous les styles, aura oublié de s'en fabriquer un! Le bibelot, − manie raffinée d'une époque inquiète où les lassitudes de l'ennui et les maladies de la sensibilité nerveuse ont conduit l'homme à s'inventer des passions factices de collectionneur, (...). C'est une mode, et qui s'en ira comme une autre; mais l'analyste de notre société contemporaine ne peut pas plus la négliger que l'historien du Grand Siècle ne saurait laisser sous silence le paysage taillé du parc de Versailles. P. Bourget, Nouv. Essais de psychol. contemp.,1885, pp. 149-150.
2. − On aime les bibelots, (...) on ne les comprend pas. On les estime pour leur valeur d'art ou leur intérêt de curiosité. Mais ils vivent, les bibelots, ils aiment qu'on s'occupe d'eux. Miomandre, Écrit sur de l'eau,1908, p. 99.
SYNT. Bibelot ancien, beau, coûteux, gentil, précieux, rare; bibelot de prix; étagère à bibelots; collectionneur de bibelots.
2. Avec une nuance péj. Article de peu de valeur ou de mauvais goût. Bibelot de bazar, de camelote, sans valeur :
3. Sur le tourniquet, les lots étaient classés, d'affreux bibelots de cinq ou six sous, maroquinerie, verrerie, porcelaine; et la plume grinçait contre les fils de laiton, la plaque tournante emportait les lots, dans un bruit continu de vaisselle cassée. Zola, Son Excellence E. Rougon,1876, p. 331.
3. P. ext.
a) Vieilli. Meuble, petit mobilier, petit bagage. Tout mon bibelot est dans cette malle (Lar. 19e).Mon bureau, un rare bibelot du dernier siècle (Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Qui sait?1890, p. 1191).
b) Bijoux, parures de femmes :
4. ... j'aperçus en face de moi, assise sur une chaise de paille à côté de la table où brûlait une bougie, une fille au visage d'idole, qui semblait m'attendre avec tranquillité, parée de tous les bibelots d'argent que les femmes du sud portent aux jambes, au bras, sur la gorge et jusque sur le ventre. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, Allouma,1889, p. 1311.
B.− P. anal.
1. [S'appliquant à une pers.]
a) [Avec une nuance de bienveillance fam.] Personne ayant l'apparence fragile et luxueuse d'un objet d'art. Ce joli bibelot de fillette (Maupassant, Bel-Ami,1885, p. 255).
b) Iron. Ces peines de cœur de bibelots, ces querelles de marionnettes (Brasillach, Pierre Corneille,1938. pp. 107-108):
5. Je n'ai jamais vu de monsieur plus petit que M. Rodocanachi (...) C'est un vrai bibelot d'étagère. L. Daudet, L'Entre-deux-guerres,1915, p. 243.
2. [S'appliquant à une collectivité] L'Église n'est pas un bibelot (Barrès, La Grande pitié des églises de France,1914, p. 142).
3. [S'appliquant à une entité abstraite] :
6. Bien que la loi sur les accidents ne soit à ses yeux [Liebknecht] qu'une bagatelle, un bibelot de carton, il y voit une reconnaissance première de la pensée socialiste : ... Jaurès, Ét. socialistes,1901, p. 68.
4. [S'appliquant à une œuvre littér. ou musicale]
a) Sans nuance péj. Petite œuvre légère ayant la qualité et le fini d'une pièce d'orfèvrerie :
7. S'il [Barrès] ne voyait dans un ouvrage que recherche formelle, imagination pure, il l'appelait bibelot, orfèvrerie, couplet, morceau de bravoure, poème en prose. S'il n'y apercevait, au contraire, qu'une thèse mal déguisée sous un aspect romanesque, il déclarait le livre plat. J. Tharaud, Mes années chez Barrès,1928, p. 72.
b) P. méton., péj. Le genre bibelot, faire du bibelot :
8. On arrive à ne pas aimer cette littérature à la Flaubert qui sent l'huile, qui n'a pas de mouvement. C'est du bibelot. Barrès, Mes cahiers,t. 9, 1911-12, p. 83.
C.− Arg. des mét.
1. Outil de travail servant dans différents corps de métier. Les bibelots d'un serrurier (Nouv. Lar. ill.).
Rem. Attesté dans Lar. 19e, Guérin 1892, Nouv. Lar. ill., Esn. 1966.
2. TYPOGR. Petit travail sans importance tel que factures, adresses, faire-part, prospectus, etc. Synon. bilboquet, ouvrage de ville.
Rem. Attesté dans E. Boutmy, Les Typographes parisiens, 1874; G. Fustier, Suppl. au dict. de la lang. verte d'A. Delvau, 1883; Chautard 1937; Esn. 1966; Cham. 1969.
PRONONC. ET ORTH. : [biblo]. Passy 1914 donne également la possibilité d'une prononc. de la finale par [ɔ] ouvert. Enq. : /biblo/. Lar. 19eenregistre bibelot ou biblot (cf. aussi Guérin 1892 qui consacre à biblot une vedette de renvoi à bibelot). Littré emploie comme vedette bibelots au plur. et ajoute : ,,au singulier on dirait un bibelot``.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1427 biblot « petit objet, souvent curieux, décoratif » (Compte, A. Valenciennes dans Gdf. Compl. : Croisettes d'argent, verges et autres biblots); forme encore attestée dans Cotgr. 1611 à côté de bibelot, encore relevée dans Lar. 19e; 1432 bibelot (Baudet Hérenc, Doctr. de seconde rhétor. dans DG); d'où 1837 biblot arg. (Vidocq, Dict. arg. dans Sain. Sources Arg. t. 2, p. 115 : Biblot outil d'artisan); 1846 bibelot (L'Intérieur des prisons, p. 240); 1874 arg. typographes (E. Boutmy, Les Typographes parisiens, p. 35 : Bibelots ... [nom des] travaux de peu d'importance, tels que factures, adresses, étiquettes, prospectus). Plus prob. dér. de la racine onomat. bib-, désignant des objets menus, suff. -elot (-ot*) que formé par substitution de suff. -ot* à partir de l'a.fr. beubelet, de même sens (1180, G. de Pont-Ste-Maxence dans Gdf.), dér. en -et* d'un agn. baubel de même sens, redoublement de bel (beau*).
STAT. − Fréq. abs. littér. : 438. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 19, b) 563; xxes. : a) 1 562, b) 604.
BBG. − Lew. 1960, p. 326. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925] p. 409, 410, 439.

Wiktionnaire

Nom commun

bibelot \bi.blo\ masculin

  1. Petit objet décoratif, souvent fait de verre ou de porcelaine.
    • Tout son argent passe en bibelots.
    • Il aime le bibelot.
    • Le bibelot encore, et encore le bibelot dans les brasseries d’étudiants où le fils du bourgeois de province accoude sa flânerie sur une table de style, devant un verre de façon ancienne, sous une lumière tamisée par des vitraux coloriés. — (Johan Faerber, Ces objets qui nous envahissent : objets cultes, culte des objets, 2014)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

BIBELOT. n. m.
Petit objet de curiosité. Tout son argent passe en bibelots. Il aime le bibelot.

Étymologie de « bibelot »

D’un radical bib signifiant « menue chose » que l'on retrouve dans rabibocher, babiole, bibus, etc.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « bibelot »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
bibelot biblo

Évolution historique de l’usage du mot « bibelot »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « bibelot »

  • Aboli bibelot d'inanité sonore. De Stéphane Mallarmé / Poésies
  • Il y a deux sortes de femmes. La femme-bibelot que l'on peut manier, manipuler, embrasser du regard, et qui est l'ornement d'une vie d'homme. Et la femme-paysage. Celle-là on la visite, on s'y engage, on risque de s'y perdre. De Michel Tournier / Le Roi des aulnes
  • L'ivresse permet d'élaborer de nouvelles formes, de révoquer les mots usés de la tribu, bibelots abolis incapables de dire l'éternelle beauté du Monde. De Sébastien Lapaque et Jérôme Leroy
  • Celui qui aime la littérature n'aime ni l'argent, ni les tableaux, ni les bibelots, ni le reste. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • Jugé en visioconférence depuis la maison d’arrêt, il reconnaît lui avoir lancé un bibelot, porté une claque peut-être, mais il ne lui a pas arraché les cheveux, dit-il. «... La Voix du Nord, La Sentinelle: six mois ferme pour des violences en récidive sur sa compagne
  • Plus tard, une épicerie fine sera proposée, de la vente en vrac aussi… Original : toute la décoration est à vendre : tables, chaise, meubles, bibelot, objets de déco… Le Telegramme, « Popote & Broc » : cuisine et brocante au menu - Saint-Malo - Le Télégramme
  • Le pilote de Charmed a été tourné dans la maison, le reste de la série en revanche a été tourné en studio. Inutile donc de tenter de glisser un bibelot sous votre manteau en effectuant une visite, il ne s'agit pas d'un original. Cosmopolitan.fr, Le manoir de Charmed reproduit dans les Sims 4 - Cosmopolitan.fr
  • Alors ce tabouret, une vieillerie à 5 euros ou un Le Corbusier à 2 000 euros ? Nombreux sont ceux qui vident un logement sans faire réaliser aucune estimation, ou qui se contentent de faire passer le brocanteur du coin. Le hic ? Ces pros rachètent meubles et bibelots pour une bouchée de pain, même s’ils savent pouvoir les revendre beaucoup plus cher. Mieux vaut solliciter l’un des 430 commissaires-priseurs de l’Hexagone (annuaire sur interencheres.com). Mission de service public oblige, ces officiers ministériels délivrent une estimation orale gratuite. Idem si on les sollicite par Internet (avec des photos) via estimation.interencheres.com ou le site de Drouot (drouot-estimations.com). Si vous êtes trop éloigné, ou les objets trop encombrants, le commissaire-priseur peut aussi se déplacer. "Les croyances familiales sont souvent fausses ! Il m’est arrivé de venir estimer un tableau tenu pour le trésor de la famille – et qui ne valait finalement pas grand-chose – et de découvrir sur une étagère une coupe libatoire en corne de rhinocéros estimée à 30 000 euros, que les héritiers prenaient pour une babiole", se souvient Myrtille Dumonteil. Si le commissaire-priseur ne déniche rien de valeur, il ne facture souvent que des frais de déplacement. Si des objets sont intéressants, il offre l’estimation si vous lui en confiez la vente (il perçoit 15 à 22 % de commission en salle des ventes). Enfin, s’il estime sans vendre, il facture 250 euros à 400 euros la demi-journée, comme pour un inventaire. Femme Actuelle, Vider la maison d’un proche : 7 erreurs à éviter : Femme Actuelle Le MAG
  • Progressivement, certains, parmi lesquels nombre de ceux qui ne se reconnaissaient pas dans ce courant de pensée ou qui avaient combattu le Général de Gaulle, ont pris l’habitude de faire référence à celui-ci de façon aussi anodine que régulière. Du côté même des défenseurs du gaullisme, ces prétendus hommages courtois à l’homme du 18 juin ont été accueillis avec autant de naïveté que de soulagement: ne percevant pas le phénomène de dénaturation qui s’enclenchait alors, le cartel d’élus encore massé sous la Croix de Lorraine y a vu l’occasion de ne plus être seul à porter un discours qu’il jugeait soit trop loin dans le passé pour vivre de lui-même, soit trop lourd à faire vivre dans un présent exigeant. Or, ces références constantes qui se fondaient non plus sur l’espérance en une grande politique nationale audacieuse et capable de rassembler le pays, mais sur un consensus mou et de bon aloi, ont dénaturé le combat qui, faute de combattant, n’en devint plus un. Parce que tous se revendiquaient du gaullisme, parce que tout et rien y ramenait, l’idée s’est galvaudée, s’est banalisée, aseptisée aussi. Ainsi disparu, dans l’indifférence générale, le parti gaulliste. Tous ont alors prétendu faire de la pensée de De Gaulle une donnée historique, une chose datée, pareille à un bibelot de musée. Le Figaro.fr, «De Gaulle n’est pas un bibelot de musée!»

Images d'illustration du mot « bibelot »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « bibelot »

Langue Traduction
Anglais trinket
Espagnol baratija
Italien gingillo
Allemand schmuckstück
Portugais bugiganga
Source : Google Translate API

Synonymes de « bibelot »

Source : synonymes de bibelot sur lebonsynonyme.fr
Partager