La langue française

Inepte

Sommaire

  • Définitions du mot inepte
  • Étymologie de « inepte »
  • Phonétique de « inepte »
  • Citations contenant le mot « inepte »
  • Traductions du mot « inepte »
  • Synonymes de « inepte »
  • Antonymes de « inepte »

Définitions du mot inepte

Trésor de la Langue Française informatisé

INEPTE, adj.

A. − [En parlant d'une pers.]
1. Vx. Inepte à qqc.Qui n'a pas d'aptitude pour quelque chose. Synon. inapte à, inhabile à.C'est un homme tout à fait inepte aux sciences. Il est inepte à tout (Ac.1798-1878).L'approche d'un âge qui (...) rend le corps inepte aux amours (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 81).
2. Qui manque de capacité, qui fait preuve d'incompétence (notamment dans l'exercice d'une fonction, d'une responsabilité); qui est dénué d'intelligence et de jugement. Synon. borné, incapable, niais, sot, stupide.L'admirable cloître de Saint-Wandrille, si stupidement détruit par je ne sais quel manufacturier inepte (Hugo, Rhin,1842, p. 374).Même si par sa négligence ou son incapacité il [l'actionnaire] a permis à des administrateurs ineptes ou malhonnêtes de s'emparer de la direction de l'entreprise (Jaurès, Ét. soc.,1901, p. 266).Il va donc être prostitué à cette tourbe de médiocres, à cette jeune femme sans intelligence et sans consistance, à cette inepte rombière (Montherl., Lépreuses,1939, p. 1406):
1. ... il ne faut pas dire trop de mal de ces gens-là. Ils sont ineptes, c'est entendu; mais on ne demande pas à notre classe de produire des génies. Anouilh, Répét.,1950, I, p. 22.
[P. méton.] Qui dénote le manque d'intelligence ou de capacité. Synon. bête, niais, stupide.Air, conduite, parole, regard, visage inepte. Un pourpre d'orgueil incendia la face monstrueusement inepte du légionnaire (Courteline, Ronds-de-cuir,1893, 6etabl., 2, p. 240).
B. − [En parlant d'un inanimé]
1. [concr.] Qui témoigne de l'incompétence ou de la sottise de son auteur; sans valeur. Faublas et l'Amour conjugal, deux productions ineptes (Flaub., Corresp., 1852, p. 52). Les irritantes critiques et les ineptes compliments (Gide, Immor.,1902, p. 425).Il déclina aussi, sans précautions oratoires, l'offre de mettre en musique un inepte livret (Rolland, J.-Chr., Amies, 1910, p. 1131).
2. [abstr.] Qui est dépourvu de sens. Synon. absurde, incohérent, insensé, stupide.Cette abomination, inutile, incompréhensible, injuste, inepte, la souffrance physique (Huysmans, À rebours,1884, p. 111).Il eut plaisir à rencontrer des gens qui étaient prêts à se faire casser la tête pour une cause, si inepte qu'elle fût (Rolland, J.-Chr., Foire, 1908, p. 752):
2. Sans être très intelligent, je trouvai la philosophie qu'on m'avait enseignée tant sotte, tant inepte, tant absurde, tant niaise, que je ne crus rien des vérités qu'elle établit et qu'il faut professer et pratiquer si l'on veut passer pour un honnête homme et un bon citoyen. France, Vie fleur,1922, p. 427.
REM.
Ineptement, adv.,rare. D'une façon inepte. Du théâtre plus ineptement bourgeois que le théâtre du dernier des vaudevillistes (Goncourt, Journal,1883, p. 292).Il se jugea ineptement timide de n'être pas resté pour le thé (Malègue, Augustin, t. 2, 1933, p. 142).
Prononc. et Orth. : [inεpt]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. xves. [ms.] « inapte » (Discours adressé au duc de Bourgogne par les ambassadeurs d'Édouard IV, ms. Bibl. imp. de Paris 1278, fo64, no14 ds Chastellain, Chroniques, éd. Kervyn de Lettenhove, t. IV, 375); 2. a) 1505 « stupide (personne) » (Gringoire, Folles entreprises, p. 64 ds Œuvres complètes, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t. 1); b) 1531 [éd.] « qui dénote l'absurdité, la sottise (paroles, conduite,...) » (Jean de Vignay, Miroir historial, vol. 2, livre XX, chap. CXVI, foCLXXIIII ro: parolle inepte et incongrue). Empr. au lat.ineptus « qui n'est pas approprié, déplacé, hors de propos, maladroit; déraisonnable, sot ». On trouve déjà ineptement, au sens de « d'une manière inhabile » en 1380 (cf. Gdf.) Fréq. abs. littér. : 258. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 229, b) 746; xxes. : a) 558, b) 165.

Wiktionnaire

Adjectif

inepte \i.nɛpt\ masculin et féminin identiques

  1. Qui fait preuve de sottise, d’absurdité.
    • Il n'est rien de plus inepte qu'un séminariste ; rien de moins propre à être un jour ce que l'on veut qu'il soit, un pasteur éclairé : ces jeunes gens n'ont la tète remplie que de fadaises mystiques. — (Nicolas Edme Restif de La Bretonne, Monsieur Nicolas, part.1 : Souvenirs d’enfance, an V)
    • Peut-être n’ai-je pas de grands besoins intellectuels à assouvir dans la conversation, mais je me plais parfaitement bien avec Cottard, quoiqu’il fasse des calembours ineptes. — (Marcel Proust, Un amour de Swann, 1913, réédition Le Livre de Poche, page 81)
    • […], aussitôt se glissait, s’insinuait, en lui, une certaine satisfaction et une certaine gloriole, aboutissant à cette inepte conclusion qu’il était supérieur à bien d’autres ; […]. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • L’inepte arrêt du second Conseil de guerre siégeant à Rennes est annulé par la grâce dont le capitaine Dreyfus bénéficie. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Si jamais, songeait-il, il a vent des bruits ineptes qui courent la ville, nous passerons un mauvais quart-d’heure. — (Nicolas Gogol, Les âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1949)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

INEPTE. adj. des deux genres
. Qui fait preuve de sottise, d'absurdité. C'est un homme inepte, l'homme du monde le plus inepte. Tout ce qu'il dit est inepte. Raisonnement inepte.

Littré (1872-1877)

INEPTE (i-nè-pt') adj.
  • 1Qui n'a point d'aptitude. C'est un homme inepte à tout, Bouhours, Nouv. rem. Quand mon cœur serait moins inepte à l'amour, Rousseau, Hél. II, 5.

    On dit aujourd'hui de préférence inapte.

  • 2Qui ne s'adapte pas à…, en parlant des choses. Quoiqu'en matière de morale ce soit quelquefois une chose pieuse de considérer quelle fin nous pouvons conjecturer que Dieu s'est proposée au gouvernement de l'univers, certainement en physique, où toutes choses doivent être appuyées de solides pensées, cela serait inepte, Descartes, Rép. aux 5es object. 46. Après avoir perdu ma cause sur des raisons invincibles pour moi, je la gagnai sur d'autres tout à fait ineptes à ce dont il s'agissait, Saint-Simon, 200, 141.
  • 3Qui est sans aptitude aucune, sans capacité, sans esprit. C'est un homme inepte.

    Il se dit des choses dans le même sens. En la bouche d'une personne qui agirait sérieusement, elles [des paroles] seraient ineptes et ridicules, Descartes, Remarq. sur les 7es object. 40. Un auteur sérieux n'est pas obligé de remplir son esprit… de toutes les ineptes applications que l'on peut faire au sujet de quelques endroits de ses ouvrages, La Bruyère, I.

    Substantivement. Les ineptes, les personnes ineptes. Dans une cour où les grandes places confondant les honnêtes gens avec les fripons, les noms les plus distingués avec la vile populace, les ineptes et les gens instruits…, Diderot, Claude et Nér. I, 44.

HISTORIQUE

XVIe s. …La Roche-Thomas lui va dire : viens çà, idiote, inepte…, Despériers, Contes, XVI. Cela les rend ineptes à la conversation civile, Montaigne, I, 181. Ses argumens sont ineptes à verifier ce qu'il veult, Montaigne, II, 130. Il vault mieulx estre seul, qu'en compaignie ennuyeuse et inepte, Montaigne, IV, 125. Quand il portoit le busc de son pourpoinct entre les mamelles, il maintenoit par vifves raisons qu'il estoit en son vray lieu ; quelques années aprez le voylà avalé jusques entre les cuisses, il se moque de son autre usage, le trouve inepte et insupportable, Montaigne, I, 369. Soubz le nom de satyre, et non de ceste inepte appellation de coc à l'asne, Du Bellay, J. I, 25, recto. Aussi voyons-nous que les plus sçavants qui ont tout Aristote et Ciceron en la teste, sont les plus sots et les plus ineptes aux affaires, Charron, Sagesse, I, 14.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « inepte »

Lat. ineptus, de in… 1, et aptus (voy. APTE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin ineptus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « inepte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
inepte inɛpt

Citations contenant le mot « inepte »

  • Le monde me paraît idiot. Tout pouvoir, tout honneur, toute célébrité sont ineptes. Il n'y a rien à faire sur terre à part écrire, manger, boire, voyager et baiser. De Patrick Besson / Si C'est si facile, faites-en autant !
  • Brune Poirson, secrétaire d’État à la transition écologique, déplore par écrit que la Ville ait instauré une amende existant depuis 2015. Pour Philippe Buisson, il s’agit d’un courrier "inepte" avec "beaucoup de bêtises" SudOuest.fr, Masques jetés par terre : les amendes sèment la discorde entre la secrétaire d’Etat et le maire de Libourne
  • Une certaine harmonie régnait au parlement au début de la pandémie. Les partis ont mis de côté la partisanerie afin de resserrer en urgence le filet social. Mais la discorde a entravé les nécessaires réformes de certains programmes, comme la Prestation canadienne d’urgence et la mise en place d’aide pour des laissés pour compte, comme les personnes handicapées. Les partis se regardent maintenant en chiens de faïence, paralysant les rares travaux d’un parlement virtuel inepte.   Le Journal de Montréal, Fin de session en queue de poisson | Le Journal de Montréal
  • Et dans ce feu nourri ultra-réactionnaire, la saillie la plus surprenante d’Eric Zemmour, celle qui va retenir l’attention de spectateurs partagés entre l’incrédulité et l’amusement, va ainsi prendre place après le développement de nombre d’accusations assez ineptes et biaisées formulées à l’encontre des dangereux gauchistes-écolos-radicalisés que seraient les Verts, qui deviennent pour un Zemmour surexcité des « immigrationnistes, sans-frontièristes, multiculturalistes  », rien que ça. Révolution Permanente, Quand Zemmour se ridiculise avec une théorie du complot sur EELV
  • Le créateur de LInea d'Ombra fabrique des rétrospectives Van Gogh depuis 2005. Il a ainsi écumé le nord de l'Italie. Les projets sont ineptes, mais les sponsors paient gros. Bilan, Marco Goldin va créer une exposition Van Gogh de plus cet automne à Padoue - Bilan
  • Le collectif de sauvegarde de la Prévalaye demande désormais au club breton de retirer son projet d’extension et à Rennes métropole de cesser immédiatement une “négociation inacceptable” au regard des enjeux démocratiques et bioclimatiques rennais. “”Nous n’avons rien contre le Stade rennais. Mais nous sommes désormais déterminés à faire abandonner un projet inique et inepte. Nous en espérons l’annulation. Cette extension est du XXe siècle et non du 21e”, précise Anthony Morand. Rennes Infos autrement, LE COLLECTIF NE VEUT PAS DU PROJET D’EXTENSION DU STADE RENNAIS  - Rennes Infos autrement
  • En France, la lutte contre les privilèges est entendue comme une lutte contre des inégalités d’ordre patrimonial, économique et social. C’est l’héritage de la Révolution française. Importer en France l’expression « privilège blanc », c’est vouloir plaquer l’histoire des Etats-Unis sur l’histoire de France, sans respecter ni l’une ni l’autre. C’est fabriquer un non-sens historique. Dans le contexte français, parler d’abolir le privilège blanc, c’est donner à croire que la lutte antiraciste serait un combat contre le statut de Blanc. Si ça n’était qu’inepte, ça ne mériterait pas une tribune. Mais c’est bien plus que cela, c’est grave et dangereux. Le Monde.fr, « Le privilège blanc, cette ineptie dangereuse »

Traductions du mot « inepte »

Langue Traduction
Anglais inept
Espagnol inepto
Italien inetto
Allemand ungeschickt
Chinois 无能
Arabe أحمق
Portugais inepto
Russe неподходящий
Japonais 不適当な
Basque ongi
Corse ineppu
Source : Google Translate API

Synonymes de « inepte »

Source : synonymes de inepte sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « inepte »

Partager