La langue française

Flâner

Sommaire

  • Définitions du mot flâner
  • Étymologie de « flâner »
  • Phonétique de « flâner »
  • Évolution historique de l’usage du mot « flâner »
  • Citations contenant le mot « flâner »
  • Traductions du mot « flâner »
  • Synonymes de « flâner »
  • Antonymes de « flâner »

Définitions du mot flâner

Trésor de la Langue Française informatisé

FLÂNER, verbe intrans.

A.− Avancer lentement et sans direction précise.
1. Cour. [Le suj. désigne une pers. ou un animal] Se promener au hasard et sans hâte. Sans muser, sans flâner, sans se distraire aux choses De la route (Verlaine, Œuvres compl.,t. 3, Invect., 1896, p. 298).Errer est humain. Flâner est parisien (Hugo, Misér.,t. 1, 1862, p. 780):
1. Il ne se pressait pas d'arriver, flânant devant les boutiques, s'arrêtant dans la rue pour caresser un chien, qui flânait comme lui, étendu sur le flanc et bâillant au soleil. Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 494.
2. Au fig.
a) [Le suj. désigne une pers. ou une manifestation du comportement] Laisser flâner son regard, son esprit, son imagination. Les laisser errer, divaguer. Ainsi flânant parmi ses souvenirs, il examinait les écritures et le style des lettres (Flaub., MmeBovary,t. 2, 1857, p. 42).Afin que son œil ne flânât point, malgré lui, sur les bibelots accrochés aux murs (Huysmans, En mén.,1881, p. 108).
b) [Le suj. désigne une chose]
[Avec un mouvement] Dans le vent du soir qui flâne, qui flâne (Laforgue, Moral. légend.,1887, p. 218).De nos maigres chemins qui s'en vont dans les pierres Et qui flânent le long des roseaux des rivières (Péguy, Ève,1913, p. 848).
[Sans mouvement, iron.] Poiret avait (...) un nez camard et une bouche rentrée où flânaient quelques dents gâtées (Balzac, Employés,1837, p. 112).
B.− Perdre son temps; se complaire dans l'inaction, dans le farniente. Barois, levé tard, achève en flânant sa toilette (Martin du G., J. Barois,1913, p. 470).Elle sourit de la surprise qu'elle prépare, et flâne un peu (Saint Exup., Pilote guerre,1942, p. 352):
2. Christophe devait se lever de bonne heure pour reprendre le train même qui l'avait amené. Aussi ne flâna-t-il point en se déshabillant. Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 579.
REM. 1.
Flânocher, verbe intrans.Synon. de flâner.L'après-midi entière, il flânochait dans le quartier (Zola, Assommoir,1877, p. 516).Sur la route, ou couchés le long du talus, des cavaliers flânochaient (Dorgelès, Croix de bois,1919, p. 181).
2.
Flânochage, subst. masc.Action de flânocher. Donc, je trafiquais, travail et flânochage mêlés (Arnoux, Rhône,1944, p. 248).
3.
Flânocherie, subst. fém.Synon. de flânochage [Chez E. et J. de Goncourt]Pas une minute de « flânocherie » (Journal,1891, p. 6).
4.
Flânot(t)er,(Flânoter, Flânotter) verbe intrans.Synon. dimin. de flâner.Le peintre exécrait le Palais-Royal et les grands boulevards, à cause d'elle surtout qui flânotait devant les étalages des joailliers (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 217).
Prononc. et Orth. : [flane], [flɑ-], (je) flâne [fla:n]. Demi-longueur de la voyelle radicale ds Passy 1914 et Barbeau-Rodhe 1930. Enq. : /flan, (D)/ (il) flâne. Ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. 1638 en norm. flanner « paresser, perdre son temps » (D. Ferrand, La Muse normande, éd. A. Héron, t. 2, p. 177), attest. isolée; de nouv. 1835 (Balzac, Corresp., p. 709); 2. 1808 « se promener sans hâte, au hasard » (Hautel). Mot d'orig. dialectale, entré en fr. au xixes.; de l'a. nord. flana « marcher, se précipiter étourdiment » (De Vries Anord.), cf. encore le norv. flana « se promener » (Falk-Torp, s.v. flane). Fréq. abs. littér. : 431. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 277, b) 823; xxes. : a) 1 033, b) 430. Bbg. Dauzat (A.). Flâner, mot du 19es. Vie Lang. 1953, t. 2, pp. 458-459. − Quem. DDL t. 5 (s.v. flanotter)Sain. Sources t. 1 1972 [1925], pp. 313-314. − Spitzer (L.). Flaunt-flâner. Mod. Lang. Notes. 1944, t. 59, pp. 230-233. − Thiele (J.). Zu Problemen und Methoden der romanistischen Wortbildungsforschung. Beitr. rom. Philol. 1975, t. 14, p. 159.

Wiktionnaire

Verbe

flâner \flɑ.ne\ intransitif, transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se flâner)

  1. Se promener sans but, sans hâte et sans objet déterminé.
    • La nuit est chaude. Vous remontez en flânant la Canebière et vous la quittez au boulevard Dugommier. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)#* La fiche de la 6 212 me semblait nimbée des vapeurs de la délicatesse.<br
    • La fiche de la 6 212 me semblait nimbée des vapeurs de la délicatesse.
      « Elle aime le cinéma, le théâtre, les concerts, les conférences. Mais aussi les
      flâneries. Quelle autre de vos clientes a parlé de flâneries ?… »
      – Les autres n’ont pas le temps de flâner. Elles travaillent ! dit Juliette.
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, page 106)
    • Une grande chambre mansardée dans laquelle flânait une odeur subtile de pin. — (François Pinson, Meurtre au bagne des enfants)
  2. Passer son temps à des bagatelles.
    • Je flâne toute la journée avant de commencer mes travaux scolaires.
  3. (Transitif) (Suisse) Donner, appliquer, sangler, flanquer.
  4. (Pronominal) (Suisse) Se donner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FLÂNER. v. intr.
Se promener sans but, sans hâte et sans objet déterminé; ou Passer son temps à des bagatelles.

Littré (1872-1877)

FLÂNER (flâ-né) v. n.
  • Se promener sans but, au hasard ; user son temps sans profit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « flâner »

Du verbe normand flan(n)er, passé en français (flaner) au XIXe siècle, du norrois flana « marcher, se précipiter étourdiment » → voir flana (« se promener ») en norvégien.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine inconnue. Pourtant on a proposé l'islandais flanni, libertin. Le normand a flanier, avare.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « flâner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
flâner flane

Évolution historique de l’usage du mot « flâner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « flâner »

  • Envie de flâner au cœur des villages sans rien manquer? Laissez-vous tenter par une promenade à travers les siècles. Tendez l’oreille : l’histoire et l’architecture de ces villages perchés ou de nos vallées n’auront plus de secret pour vous. Unidivers, Flânerie « au fil des ruelles » – Castellar Castellar samedi 18 juillet 2020
  • De mars à juillet, l’auteur est en résidence au Pôle mémoire. Venez le rencontrer, découvrir son univers littéraire et son projet de résidence. Suivez-le également dans ses flâneries au sein des réserves du Pôle Mémoire à la découverte de documents originaux. Une visite insolite à ne pas manquer ! ladepeche.fr, Montauban. Venez flâner dans les réserves du Pôle mémoire - ladepeche.fr
  • Le temps ne s'y prête pas aujourd'hui mais si dans les prochains jours vous comptez flâner au bord de l'eau, et plus précisément au bord de l'Ourthe, en Ardenne, il y a des gestes à adopter, des précautions, surtout en cette période de crise sanitaire. RTL Info, Vous comptez flâner au bord de l'eau ? Des "river stewards" sont présents le long de l'Ourthe pour éviter tout danger - RTL Info

Traductions du mot « flâner »

Langue Traduction
Anglais to stroll
Espagnol para pasear
Italien passeggiare
Allemand spazieren
Chinois 散步
Arabe يتنزه
Portugais passear
Russe прогуляться
Japonais 散歩するため
Basque paseatzeko
Corse passeggiate
Source : Google Translate API

Synonymes de « flâner »

Source : synonymes de flâner sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « flâner »

Partager