Traînasser : définition de traînasser


Traînasser : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRAÎNASSER, verbe

Péj., fam.
I. − Empl. intrans.
A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 1).C'est là, mais c'est là! dit-elle. Viens donc! que tu es agaçante à toujours traînasser (Sartre, Âge de raison, 1945, p. 94).
[P. méton.] Les pieds traînassent. Quand il entend traînasser des savates (Arnoux, Solde, 1958, p. 162).
2. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 2).Traînasser dans les cafés, dans les rues. Ils traversaient le Luxembourg; des bandes de collégiens qui « sortaient » traînassaient par les allées désertes (Montherl., Songe, 1922, p. 109).
3. Synon. de traînailler (v. ce mot I A 3).Les souliers ne sont pas plus cirés que les habits ne sont brossés, le déjeuner prêt (...) Plutôt que de le voir procéder à ces opérations en traînassant, Pierre fait son service lui-même (Morand, Homme pressé, 1941, p. 65).
B. − [Le suj. désigne un inanimé] Être abandonné, en désordre. Ces résidus potagers qui traînassent dans les recoins et dont les fermentations condimentent la pénombre (Romains, Hommes bonne vol., 1939, p. 41).
II. − Empl. trans.
A. − Synon. de traînailler (v. ce mot II).Elle marche en traînassant ses pantoufles grimacées (Balzac, Goriot, 1835, p. 12).
B. − Au fig.
1. Emmener partout avec soi. Et puis surtout ne vas pas t'oublier toi-même, Traînassant ta faiblesse et ta simplicité Partout où l'on bataille et partout où l'on aime (Verlaine, Œuvres compl., t. 1, Sagesse, 1881, p. 188).
2. Prolonger inutilement, faire traîner en longueur. Traînasser une affaire. (Dict. xxes.).
REM.
Traînassant, -ante, part. prés. en empl. adj.,péj., fam. Qui traînasse, traîne en longueur. Synon. languissant.Promenade traînassante. La conversation, animée au départ, devient bientôt pénible et traînassante; puis, peu à peu, cessa tout à fait (Gyp, Passionn., 1891, p. 88).
Prononc. et Orth.: [tʀ εnase], (il) traînasse [-nas]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. A. Verbe trans. 1. 1480 trainacer le patin « fréquenter les compagnies légères » (G. Coquillart, Droits nouveaux, éd. M. J. Freeman, 102, p. 132, sens établi d'apr. traigner le patin, Id., Le Monologue du puys, 35, p. 302); 2. 1563 « traîner quelqu'un ou quelque chose sur le sol » (Disc. sur le saccagem. des égl. cathol., Arch. cur., 1resér., t. IV, p. 390 ds Gdf. Compl.); 3. 1749 « traîner en longueur (une affaire) » (Voltaire, Nanine, I, 2 ds Littré). B. Verbe intrans. 1. 1840 « être long à faire quelque chose, s'attarder » (Balzac, Pierrette, p. 43); 2. 1845-46 « traîner en longueur (d'une affaire) » (Besch.); 3. 1852 se traînasser « flâner, se trimballer » (J. Humbert, Nouv. gloss. genev., p. 217); 1922 « errer, vaguer » (Monterhl., loc. cit.). Dér. de traîner*; suff. -asser*. Fréq. abs. littér.: 15.
DÉR. 1.
Traînassement, subst. masc.,péj. Synon. de traînaillement (rem. s.v. traînailler).Traînassement de pantoufles. Autour d'eux [les fugitifs] le marché aux puces de literie et de hardes, le même traînassement désordonné de bétail (Romains, Hommes bonne vol., Verdun,, 1938, p. 120). [tʀ εnasmɑ ̃]. 1resattest. a) 1912 « action de traîner en longueur » (Péguy, Myst. Sts Innoc., p. 38), b) 1934 « action de traîner mollement sur le sol » (Duhamel, Terre promise, p. 76), c) 1954 « action d'errer çà et là » (P. Guth, Le Naïf sous les drapeaux, p. 97 ds Quem. DDL t. 20); de traînasser, suff. -ment1*.
2.
Traînasserie, subst. fém.,péj. a) Synon. de traînassement (supra), traînerie (dér. s.v. traîner).Il y a l'alcool, l'absinthe, la traînasserie de cafés, le tapage, le pâle tripot et au bout la déchéance (L. Daudet, Idées esthét., 1939, p. 127).b) P. métaph. Ces longueurs [ds J. Christophe de R. Rolland], ou plutôt ces traînasseries, ce lyrisme épais et rudimentaire, germanique on diraitme sont intolérables (Gide, Journal, 1916, p. 551). [tʀ εnasʀi]. 1resattest. a) 1552 trainacerie « action de traîner en longueur » (D. Sauvage, Hist. de Paolo Jovio, livre III, p. 145), b) 1611 trainasserie « longue suite inutile de mots » (Vigenère, Tableaux de Philostrate, Epistre, fo999 ro); c) 1611 « action de traîner » (Cotgr.), d) 1773 « langueur, état maladif » (Mmedu Deffand, Corresp., let. à Walpole, 7 févr., In Bennett, p. 191 ds Quem. DDL t. 4); de traînasser, suff. -erie*. Bbg. Quem. DDL t. 4 (s.v. traînasserie).

traînasser .« 1. Aller de-ci de-là. 2. Mettre beaucoup de temps à faire quelque chose » (sur traîner)

Traînasser : définition du Wiktionnaire

Verbe

traînasser \tʁɛ.na.se\ intransitif ou transitif 1er groupe (voir la conjugaison) — (orthographe traditionnelle)

  1. Traîner, ne rien faire de très intéressant.
    • Ensuite, on discuta dans les bureaux, dans les comités, on traînassa, on n'aboutit pas, on ne voulait pas aboutir... — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942, p.149)
  2. (Rare) Faire traîner en longueur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Traînasser : définition du Littré (1872-1877)

TRAÎNASSER (trê-na-sé) v. a.
  • Terme familier. Traîner désagréablement en longueur. Çà, n'allez pas traînasser notre affaire, Voltaire, Nanine, I, 2.

HISTORIQUE

XVe s. … J'apperçois et congnois, Que, pour trainacer le patin, Il est de grans clers en françois, Qui ne sont qu'asnes en latin, Coquillart, Les droits nouveaux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « traînasser »

Étymologie de traînasser - Wiktionnaire

(fin XVe siècle) De « traîner » avec le suffixe -asser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de traînasser - Littré

Traîner, avec le suffixe péjoratif asse.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « traînasser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
traînasser trainase play_arrow

Conjugaison du verbe « traînasser »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe traînasser

Citations contenant le mot « traînasser »

  • Ce jeudi soir, il ne faisait pas bon traînasser dans un ruck sur la pelouse du stade des Alpes. Dans un duel au sommet ou presque de la Pro D2 (3e contre 1er), Grenoble et l’USAP n’ont pas retenu leurs coups. lindependant.fr, Grenoble - USAP : battus, pas abattus - lindependant.fr
  • Un petit tour sur Facebook, deux ou trois achats en ligne et quelques mails personnels envoyés: si vous êtes un être humain et que vous travaillez derrière un bureau, vous passez forcément un peu de temps dans la journée à traînasser sur internet au lieu de bosser. Cette pratique, appelée cyberloafing, ne veut pas pour autant dire que vous êtes faignant·e. Slate.fr, Flâner sur internet au bureau peut améliorer votre productivité | Slate.fr
  • Aujourd’hui, vous aurez tendance à traînasser. Que cela provienne du surmenage ou que le naturel revienne au galop, cessez de vous trouver de bonnes excuses et n’oubliez pas que vous n’êtes pas seul. Si vous êtes trop centré sur vous-même, vos collègues vous tourneront le dos. Faites preuve de détermination et prouvez-leur qu’ils ne se sont pas trompés à votre sujet. Magazine Sextant, Votre horoscope du 26 juillet 2020 pour tout savoir sur votre journée
  • Selon les célèbres vers de Jean Villard-Gilles, qui chante avec amour l’alter ego des Vaudois, la Venoge «se plaît à traînasser, à se gonfler, à s’élancer, capricieuse comme une horloge». Partir sur ses traces suppose aussi de se laisser porter par son rythme, surprendre par ses recoins bucoliques aux apparences tranquilles. Longue de 38,43 km, la Venoge parcourt le pays vaudois de L’Isle à Saint-Sulpice à un débit moyen de 4,16 m3/s. Affluent du Rhône qui se jette dans le Léman, elle possède un bassin de 236 km2 et six sources principales, toutes situées sur les hauts de L’Isle. Les deux plus importantes sont le Chauderon et le Puits. A quelques mètres à l’est du Chauderon, une septième source nourrit la Venogette, un affluent de la Venoge. Baptisée à l’origine Venobia, nom probablement d’origine celtique, la rivière ne devient Venoge qu’au XIVe siècle. Le Temps, Aux sources enchanteresses de la Venoge - Le Temps

Images d'illustration du mot « traînasser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « traînasser »

Langue Traduction
Corse appiccà
Basque zintzilikatu
Japonais ぶらぶら
Russe бездельничать, болтаться без дела
Portugais andar por aí
Arabe تسكع
Chinois 到处转转
Allemand rumhängen
Italien bighellonare
Espagnol andar
Anglais hang around
Source : Google Translate API

Synonymes de « traînasser »

Source : synonymes de traînasser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « traînasser »


Mots similaires