La langue française

Ferveur

Sommaire

  • Définitions du mot ferveur
  • Étymologie de « ferveur »
  • Phonétique de « ferveur »
  • Évolution historique de l’usage du mot « ferveur »
  • Citations contenant le mot « ferveur »
  • Traductions du mot « ferveur »
  • Synonymes de « ferveur »
  • Antonymes de « ferveur »

Définitions du mot ferveur

Trésor de la Langue Française informatisé

FERVEUR, subst. fém.

A.− RELIG. État d'âme passionné d'une personne qui éprouve ardeur et zèle religieux; p. méton. manifestation de cet état d'âme. Communier, prier avec ferveur. (Quasi-)synon. dévotion.La mère Saverini alla se confesser et communia un dimanche matin, avec une ferveur extatique (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Vendetta, 1883, p. 121):
1. Je repensai soudain à mon éveil religieux et à mes premières ferveurs; à Laura et à cette école du dimanche où nous nous retrouvions, moniteurs tous deux, pleins de zèle et discernant mal, dans cette ardeur qui consumait en nous tout l'impur, ce qui appartenait à l'autre et ce qui revenait à Dieu. Gide, Faux-monn.,1925, p. 1009.
B.− P. ext. Élan d'un cœur passionné et enthousiaste. Synon. chaleur, exaltation.Vous ne connaîtrez point la ferveur de la danseuse qui livre une danse, laquelle ne lui sera point rendue (Saint-Exup., Citad.,1944, p. 656).Il [Malraux] ne mâche pas les mots à cette foule venue pour entendre des paroles consolantes. « Toute la question est de savoir si nous arriverons à transformer la ferveur révolutionnaire en discipline révolutionnaire... » (Mauriac, Journal 2, 1937, p. 203).
En partic. Enthousiasme et ardeur passionnée qui entraînent une adhésion admirative pour (un auteur, une œuvre littéraire ou artistique). Toutes les fois que Dante est proposé à ma ferveur, je crois entendre le plus homicide de tous les démons (Bloy, Journal,1899, p. 374).Il semble qu'on lise avec ferveur et profit les « Illuminations » et « Une Saison en enfer » (Thibaudet, Réflex. litt.,1936, p. 161):
2. ... il [Georges Duhamel] est tout affectif. Sa propre pente devait nécessairement le conduire à épouser avec ferveur les philosophies qui exaltent la sensibilité et rabaissent l'intelligence. Massis, Jugements,1924, p. 172.
REM. 1.
Fervide, adj.,rare. Bouillonnant. Le flot rumoreux, fervide (...) Renverse et démolit sous ses brusques saccades (Pommier, Océanides,1839, p. 33).
2.
Fervidité, subst. fém.,rare. Qualité de ce qui brûle, de ce qui est ardent. La fervidité du feu, la transparence de l'aquarelle (Montesquiou, P. Hellen,1913, p. 26).
Prononc. et Orth. : [fε ʀvœ:ʀ]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. Fin du xiies. « ardeur, feu » (Job, éd. W. Fœrster, p. 367, 20 : fervor de droiture); spéc. fin du xiies. « zèle religieux » (Sermon de Saint Bernard, éd. W. Fœrster, p. 61, 6 : fervor de devotion). Empr. au lat. class. fervor « bouillonnement, chaleur, ardeur (propre et fig.) ». Fréq. abs. littér. : 1 017. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 842, b) 643; xxes. : a) 1 300, b) 2 480. Bbg. Angelet (Ch.). La Néol. d'A. Gide. In : Congrès de l'Assoc. Internat. des Ét. Fr. 24. 1972. juill. Cah. de l'Assoc. internat. des ét. fr. 1973, no25.

Wiktionnaire

Nom commun

ferveur \fɛʁ.vœʁ\ féminin

  1. Ardeur, zèle, sentiment vif et affectueux avec lequel on se porte aux choses de piété, de charité, etc.
    • J’implorai avec ferveur la belle image de la Vierge coloriée à laquelle, tous les soirs, avant de me coucher, j’adressais ma prière […] — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • C’est cela qu’évoque le journaliste américain Garry Will lorsqu’il pose la question : « Un peuple qui croit avec plus de ferveur en la conception virginale du Christ qu’en l’évolution des espèces peut-il être encore qualifié de nation éclairée ?. — (Joseph Morsel avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
  2. (Par extension) Mode littéraire, philosophique, artistique.
    • On était dans la ferveur du Romantisme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FERVEUR. n. f.
Ardeur, zèle, sentiment vif et affectueux avec lequel on se porte aux choses de piété, de charité, etc. Prier Dieu avec ferveur. Servir Dieu avec ferveur. La ferveur de sa dévotion, de son zèle. Il est encore dans sa première ferveur. Il ne faut pas laisser refroidir, laisser ralentir sa ferveur. Une ferveur passagère. Il se dit aussi, par extension, d'une Mode littéraire, philosophique, artistique. On était dans la ferveur du Romantisme.

Littré (1872-1877)

FERVEUR (fèr-veur) s. f.
  • 1Sentiment vif qui porte aux choses de piété, de charité. Saint-François entre tous les autres lui parut [à Luther] un homme admirable, animé d'une merveilleuse ferveur d'esprit, Bossuet, Var. III, § 50. L'ardeur de leurs oraisons vous servit souvent de motif pour renouveler la ferveur des vôtres, Fléchier, Marie-Thér. Il ne laissa passer aucune semaine sans rallumer sa ferveur par l'usage des sacrements, Fléchier, Lamoignon. Le sommeil n'est point incompatible avec la ferveur, Fénelon, Dial. des morts mod. X.

    Il se dit au pluriel. Mais redoublons plutôt nos ferveurs dans ce trouble Pour offrir à Dieu nos combats, Corneille, Imit. I, 13. C'est ce qui dans leurs cœurs verse un amour si tendre, C'est ce qui les élève aux plus hautes ferveurs, Corneille, ib. IV, 1. Se livrant aux ferveurs de la charité la plus consommée, Bourdaloue, Orais. fun. de Condé, III. Il consacre ce saint lieu par des ferveurs et même des excès de pénitence qui l'égalèrent aux Élie et aux Jean-Baptiste, Bourdaloue, Panég. de S. Fr. de Paule, 1. Je vous parle de ses erreurs aussi bien que de ses lumières ; de ses faiblesses aussi bien que de ses ferveurs, Bourdaloue, Panég. de St Pierre, 1. Des Églises dont les ferveurs ne le cèdent en rien à celles du christianisme naissant, Bourdaloue, Panég. de S. Fr. Xavier, 1.

    PROVERBE

    Ferveur de novice ne dure pas longtemps.
  • 2Il se dit de l'amour. Entre tous ces amants dont la jeune ferveur Adore votre fille…, Corneille, Cid, 1re scène (supprimée). Tant ce trompeur espoir redouble ses ferveurs ! Corneille, la Suiv. III, 5. Ce mot de ferveur est plus propre pour la dévotion que pour l'amour ; mais, supposé qu'il fût aussi bon en cet endroit qu'ardeur ou désir, jeune s'y accommoderait fort bien contre l'avis de l'observateur [Scudéry], Sent. de l'Acad. sur le Cid.

    Ardeur d'un goût, d'une passion. Je le trouvai dans la ferveur des hautes connaissances, Rousseau, Confess. VII.

HISTORIQUE

XIIe s. L'ire ki est de vice avoglet l'oelh, mais cele ki est de fervor de droiture, lo turbet, Job, p. 516.

XIVe s. Assouagir [adoucir] la doulour et la fervour [chaleur], se ele i est [dans une plaie], H. de Mondeville, f° 90, verso. Pour la ferveur et chaleur de leur eage il vivent ou sont enclins à vivre selon leur passions et desirers, Oresme, Eth. 138.

XVIe s. De quel ferveur il [le chien] le tient [un os à moelle], de quelle prudence il l'entomme, Rabelais, Garg. I, prol. La ferveur de tes estudes requeroyt que de long temps ne te revocasse, Rabelais, ib. I, 29. Et telles ferveurs [fureurs provenant de zèle] sont louées es Escritures, Lanoue, 68.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ferveur »

(fin XIIe siècle) Du latin fervor.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. et espagn. fervor ; ital. fervore ; du lat. fervorem ; comp. le grec θερμὸς, chaud, l'ancien latin formus, chaud, et le sanscrit gharma, chaleur. On trouve ferveté dans une ordonnance de mai 1492.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ferveur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ferveur fɛrvœr

Évolution historique de l’usage du mot « ferveur »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ferveur »

  • Il n'est pas grave de se tromper pourvu qu'on se fourvoie avec ferveur. De Jérôme Garcin
  • Les meilleurs, à vingt ans, ont le goût de tout transformer. S'ils gardaient cette ferveur quand ils ont vieilli, tout serait sauf. De Monique Corriveau / Compagnon du soleil
  • Ce n'est pas seulement pour duper nos enfants que nous les entretenons dans la croyance au Père Noël: leur ferveur nous réchauffe, nous aide à nous tromper nous-mêmes. De Claude Lévi-Strauss / Tristes tropiques
  • Le cinéma, pour moi, c'est la foule, c'est cette communion, ensemble, cette ferveur. C'est ce que j'essaie de faire. De Martin Scorsese / Le Nouvel Observateur du 8 décembre 2011
  • Nul n'a prié avec ferveur sans apprendre quelque chose. De Ralph Waldo Emerson / La nature
  • La mélancolie n'est que de la ferveur retombée. André Gide, Les Nourritures terrestres, Gallimard
  • Nathanaël, je t'enseignerai la ferveur. André Gide, Les Nourritures terrestres, Gallimard
  • Chaque passion donne au monde une chance supplémentaire de briser les murailles d'indifférence derrière lesquelles l'humanité a pris ses quartiers d'hiver - une chance supplémentaire d'entrer enfin dans la ferveur. De Christiane Singer
  • C’est l’heure des congés pour Face à l’info. Le désormais célèbre talk-show animé par Christine Kelly prend des vacances bien méritée jusqu’à fin août, et a tenu sa dernière émission de la saison, jeudi 9 juillet. Un dernier round sans Éric Zemmour, absent depuis le début de la semaine, qui a pris des congés anticipés. L’occasion pour les chroniqueurs réguliers de Face à l’info de rendre hommage à leur camarade de débats, certains avec plus de ferveur que d’autres.  Valeurs actuelles, [Vidéo] “On s’est enrichi intellectuellement” : les chroniqueurs de Face à l'info rendent hommage à Zemmour | Valeurs actuelles

Traductions du mot « ferveur »

Langue Traduction
Anglais fervor
Espagnol fervor
Italien fervore
Allemand inbrunst
Chinois 热情
Arabe حماسة
Portugais fervor
Russe горячность
Japonais 熱意
Basque debozio
Corse fervore
Source : Google Translate API

Synonymes de « ferveur »

Source : synonymes de ferveur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « ferveur »

Partager