La langue française

Tiédeur

Sommaire

  • Définitions du mot tiédeur
  • Étymologie de « tiédeur »
  • Phonétique de « tiédeur »
  • Citations contenant le mot « tiédeur »
  • Traductions du mot « tiédeur »
  • Synonymes de « tiédeur »
  • Antonymes de « tiédeur »

Définitions du mot tiédeur

Trésor de la Langue Française informatisé

TIÉDEUR, subst. fém.

A. −
1. État, qualité de ce qui est tiède ou de ce qui réchauffe modérément. Tiédeur d'un bain; tiédeur de l'air, d'une brise; tiédeur d'une serre; tiédeur du soleil, d'un poêle. Des enfants couraient pieds nus, sur les ponts vernis, heureux de sentir sous leurs pieds la tiédeur des planches, chaudes de soleil (Moselly, Terres lorr., 1907, p. 212).Il eût voulu se blottir près de lui, et rester là, longtemps, sans bouger, dans la tiédeur fraternelle de son corps (Martin du G., Thib., Cah. gr., 1922, p. 717).
En partic. Température atmosphérique modérée. Synon. douceur.Tiédeur de mai; tiédeur printanière; tiédeur d'un climat. Février 1895. Départ de Marseille. Vent violent; air splendide. Tiédeur précoce (Gide, Nourr. terr., 1897, p. 228).Il avait attendu (...) le front collé à la vitre où son haleine, malgré la tiédeur orageuse du soir, épandait une buée palpitante (Duhamel, Passion J. Pasquier, 1945, p. 128).
Littér., au plur. Des odeurs de basse-cour, des tiédeurs fermentées d'étable entraient par la porte entr'ouverte (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Hist. fille de ferme, 1881, p. 23).Partout les pignoles s'entr'ouvraient aux premières tiédeurs (Pourrat, Gaspard, 1931, p. 84).
2. Au fig. Douceur agréable (d'une sensation, d'un sentiment). Tiédeur de l'amour maternel. Elle n'était qu'une Macquart rangée, raisonnable, logique avec ses besoins de bien-être, ayant compris que la meilleure façon de s'endormir dans une tiédeur heureuse est encore de se faire soi-même un lit de béatitude (Zola, Ventre Paris, 1873, p. 648).La présence d'Aïcha se mêlait à cette joie, l'attendrissait d'une tiédeur d'amitié (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 67).
B. − Au fig.
1. [Chez une pers.] Défaut d'ardeur, de ferveur, de zèle, de conviction. Tiédeur amoureuse, religieuse; tiédeur d'un accueil, d'un sentiment; reprocher à qqn sa tiédeur; accepter avec tiédeur un compromis. Une princesse de trente cinq ans (...) mécontente de la tiédeur de son amant, et cependant ne pouvant espérer de faire naître un autre amour (Stendhal, Amour, 1822, p. 103).Les autres s'arrêtaient à mi-chemin de la foi ou du scepticisme, de leurs désirs, de leurs projets: je méprisais leur tiédeur. J'allais au bout de mes sentiments, de mes idées, de mes entreprises; je ne prenais rien à la légère (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 215).
2. Littér., souvent au plur. Acte, attitude où se manifeste un manque d'ardeur, de l'indifférence, de la répugnance. Tillemont s'inquiétait lui-même devant Dieu, avec d'autant plus de scrupule qu'ayant été purement élevé, il croyait qu'il lui était demandé d'aimer davantage; les tiédeurs lui paraissaient plus graves, à qui devait n'avoir qu'une plus ardente reconnaissance (Sainte-Beuve, Port-Royal, t. 3, 1848, p. 547).Dieu ne supporte aucune tiédeur. Il exige le silence ou les hardiesses (Cocteau, Poés. crit. II, 1960, p. 46).
Prononc. et Orth.: [tjedœ:ʀ], [tjε-]. [-ε-] sous l'infl. de tiède et de la finale ouverte [-œ:ʀ]. Ac. 1694, 1718: tiedeur, dep. 1740: tiédeur. Étymol. et Hist. 1. Fin xiies. li teuors « manque d'ardeur, de ferveur » (Sermons St Grégoire sur Ézéchiel, éd. K. Hofmann, p. 15), en a. fr. seulement, v. ex. ds T.-L. et Gdf.; 1675 [éd.] la tiédeur des vieilles gens (La Rochefoucauld, Réflexions ou sentences et maximes morales, CCCXLI ds Œuvres, éd. M. D. L. Gilbert, t. 1, p. 164); en partic. av. 1704 au plur. « actes de tiédeur » (Bourdal., Pensées, t. II, p. 449 ds Littré); 2. 1538 tiedeur « état de ce qui est tiède, chaleur modérée » (Est.). Dér. de tiède*; suff. -eur1*. Fréq. abs. littér.: 410. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 234, b) 658; xxes.: a) 1 088, b) 536.

Wiktionnaire

Nom commun

tiédeur \tje.dœʁ\ féminin

  1. État de ce qui est tiède.
    • Cinq ou six grabats se touchant, dans l'unique pièce où les buées d'une lessive répandaient leur tiédeur acide. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
  2. (Figuré) Manque d’ardeur, de ferveur, de zèle.
    • Agir avec tiédeur.
    • Servir ses amis avec tiédeur.
    • Il y a bien du relâchement, bien de la tiédeur dans sa dévotion.
    • D’une grande ferveur, il est tombé dans une extrême tiédeur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TIÉDEUR. n. f.
État de ce qui est tiède. Cette eau n'est pas assez refroidie, elle a encore quelque tiédeur. La tiédeur d'un breuvage. Il signifie, au figuré, Manque d'ardeur, de ferveur, de zèle. Agir avec tiédeur. Servir ses amis avec tiédeur. Il y a bien du relâchement, bien de la tiédeur dans sa dévotion. D'une grande ferveur, il est tombé dans une extrême tiédeur.

Littré (1872-1877)

TIÉDEUR (tié-deur) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est tiède. La tiédeur de l'eau.

    Par extension. L'air soufflait des soupirs, il apportait des nues Des tiédeurs, des odeurs, des langueurs inconnues, Lamartine, Joc. IV, 125.

  • 2 Fig. Nonchalance, marque d'activité, d'ardeur, de ferveur. Les passions de la jeunesse ne sont guère plus opposées au sa lut que la tiédeur des vieilles gens, La Rochefoucauld, Réfl. mor. n° 341. Une lâche tiédeur s'empara des courages, Boileau, Lutr. VI. L'amitié a ses moments de tiédeur comme la dévotion, Mme de Puisieux, Ridic. à la mode, p. 186, dans POUGENS. Le talent singulier qu'elle [Mme de St-Julien] a d'animer la tiédeur des ministres, et de les intéresser à faire du bien, Voltaire, Lett. Mme de St-Julien, 21 sept. 1775. Vous nous reprochez de la tiédeur ; mais je crois vous l'avoir déjà dit, la crainte des fagots est très rafraîchissante, D'Alembert, Lett. à Voltaire, 31 juillet 1762. Je te vomirai, dit l'Écriture, en parlant à la tiédeur ; j'en dirais autant en parlant à la médiocrité je ne sais comment le mauvais choque moins que le médiocre continu, J. de Maistre, cité par SAINTE-BEUVE, Port-Royal, III, 14.

    Au plur. Actes de tiédeur. Que d'infidélités dans tout le cours de ma vie que de tiédeurs et de lâchetés ! Bourdaloue, Pensées, t. II, p. 449. Objet infortuné de ses tristes tiédeurs, Je dévore en secret mes soupirs et mes pleurs, Lamotte, Inès, II, 1.

HISTORIQUE

XIIe s. Li altre l'arguent et reprenent et dient k'il soffrir ne puient la perece [paresse] de sa tevor, Saint Bernard, 567.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TIÉDEUR. - HIST. Ajoutez :

XVIe s. Mais quel pouvoir peut estre tel qu'il rende L'air et la terre en concorde si grande ? Et qu'un soleil donne si grand' tiedeur Sur ces sommetz ouvers à la froideur ? Jacques Peletier du Mans, la Savoye (1572), Chambéry, 1856, p. 297.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tiédeur »

(XVIIe siècle) Dérivé de tiède avec le suffixe -eur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tiède.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tiédeur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tiédeur tiedœr

Citations contenant le mot « tiédeur »

  • Puisque te voilà tiède, ni chaud ni froid, je vais te vomir de ma bouche. , Apocalypse de saint Jean, III, 16
  • En amour la tiédeur glace. De Guy Bedos / Libération - 1994
  • Là où il n'y a que tiédeur, tranquillité, pusillanimité, ne croissent aussi qu'ennui et médiocrité. De Pierre de Grandpré / La patience des justes
  • Ton souffle a la tiédeur des fleurs de magnolias, Ta langue est un cheval qui ne t'écoute pas. De Pierre Perret / Le Lit
  • Pas de fête sans la convivialité d'un barbecue, les frites faites maison ont accompagné les saucisses, merguez, sans oublier les succulentes tartes du concours, précédant d'autres bons moments autour du cirque alchimique, spectacle de la compagnie Bleu Nuage pour prolonger une belle fête du soleil dans la tiédeur du crépuscule, la seule manifestation maintenue en période de crise sanitaire. www.lejdc.fr, C’était la fête au centre social - Saint-Amand-en-Puisaye (58310)
  • Ses prises de bec avec les dirigeants du football français ont rythmé la période de confinement. Après l'arrêt du Championnat de L1 décrété par le Premier ministre, la tiédeur de Roxana Maracineanu à pousser à la reprise, en particulier celle de la Ligue 1, en a énervé plus d'un. Le retour des compétitions pourrait aplanir les tensions, d'autant que sports pro et amateur attendent un plan de relance économique ambitieux pour la rentrée. Roxana Maracineanu devra aussi poursuivre le dialogue avec les supporters, qui l'ont bousculée en décembre dans les tribunes du stade Bauer à Saint-Ouen. Elle a déjà amorcé un réchauffement en leur écrivant une lettre mi-juin afin de préparer le retour dans les stades. L'Équipe, Les chantiers qui attendent Roxana Maracineanu - Tous sports - L'Équipe
  • Distinguer la qualité littéraire contre les fausses valeurs, l’innovation contre l’académisme, la subversion contre la tiédeur et les conventions, et faire émerger des voix nouvelles, puissantes : telle a été la mission que nous nous sommes fixée dès les débuts de l’hebdo à la rubrique livres. De la révélation Marie Darrieussecq avec Truismes, en 1996, à la consécration de Michel Houellebecq avec Les Particules élémentaires, d’Emmanuel Carrère avec L’Adversaire à Christine Angot, en passant par la découverte de Laura Kasischke ou Santiago H. Amigorena, et un dialogue constant avec les très grands tel Philip Roth, nous avons adoré accompagner l’une des ères les plus excitantes de l’histoire littéraire. Les Inrockuptibles, 1995-2020 : le top Livres des Inrocks
  • Avec vous, pas de tiédeur, la preuve : vos relations avec l'homme (ou la femme) de votre vie seront excellentes. Toute l'intensité et toute la passion dont vous êtes capable seront cette fois concentrées sur votre conjoint ou partenaire, qui saura apprécier. Célibataire, le climat sentimental risque d'être peu harmonieux. Prenez votre mal en patience : tout s'arrangera assez vite. Madame Figaro, Balance, Scorpion, Taureau : votre horoscope du 22 juillet 2020! - Madame Figaro
  • Le délai évoqué et la tiédeur de l’engagement font bondir Jean Fried : « On ne peut pas attendre septembre ! On a besoin d’une voix, d’une représentation : il faut trouver des solutions, chercher à enfoncer du poing, être prêt ». Piqué au vif, Charles Demouge avalise la création d’une cellule de crise dès le lendemain à l’occasion d’une réunion des vice-présidents. « Lundi, ça ira aussi », concède Nicolas Pacquot. Va pour lundi… , Coronavirus | Covid-19 : une cellule de crise se met en place à l’Agglo
  • C’est le deuxième site le plus visité des Pyrénées. Dans la vallée d’Oô, le lac du même nom scintille de mille feux dans la tiédeur de l’air estival. C’est dans ce panorama somptueux, blotti à 1 504 mètres d’altitude, qu’a choisi de s’installer Serge Duplan. L’homme a quitté son emploi dans les dameuses pour reprendre le refuge, qu’il a enfin pu ouvrir le 15 juin dernier. "J’ai toujours été bénévole pour les refuges du coin et j’avais depuis longtemps envie d’en reprendre un, lâche le nouveau gérant. Ce site est merveilleux et y travailler tous les jours est un véritable plaisir". Une installation bien entendu perturbée l’arrivée de la Covid-19. Le nouveau gérant a donc dû faire appliquer les consignes sanitaires dans sa nouvelle entreprise : un vrai casse-tête chinois. Un important travail a été mené à bien avec la FFCAM (Fédération française des clubs alpins et de montagne), en collaboration avec l’Etat : un protocole sanitaire a été mis au point et les randonneurs qui veulent passer la nuit en refuge doivent impérativement réserver et signer une charte. ladepeche.fr, Lac d’Oô : l’été compliqué du nouveau gérant - ladepeche.fr
  • Depuis les années 70 en effet, le nouveau PS se défiait et moquait la prétendue tiédeur de la social-démocratie. De Chevènement à Pierre Joxe en passant par Lionel Jospin, la «vraie gauche» restait la gauche révolutionnaire, celle qui devait rompre avec le capitalisme et non pas le réguler. Et jusqu’à François Hollande inclus, les partisans du bolchevisme «archéo» ou «néo» ont été traités avec complaisance et lâcheté alors même qu’ils conspuaient les socialistes. Aussi, lorsque, un an avant la fin de son quinquennat, François Hollande joua un «coming out» social-démocrate, sa conversion apparue pour ce qu’elle était: insincère. Improvisée et maladroite, trop tardive aussi pour être fondatrice, cette profession de foi répondait simplement à la nécessité de voler cette image à la fois à Manuel Valls et à Emmanuel Macron qui jouaient sur ce registre, tout aussi illégitimement au demeurant. Le Figaro.fr, Pourquoi la gauche sociale-démocrate n’existe plus... depuis longtemps

Traductions du mot « tiédeur »

Langue Traduction
Anglais lukewarm
Espagnol tibio
Italien tiepido
Allemand lauwarm
Chinois
Arabe فاتر
Portugais morno
Russe тепловатый
Japonais ぬるい
Basque epeletan
Corse caldu
Source : Google Translate API

Synonymes de « tiédeur »

Source : synonymes de tiédeur sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tiédeur »

Partager