La langue française

Fantaisiste

Sommaire

  • Définitions du mot fantaisiste
  • Étymologie de « fantaisiste »
  • Phonétique de « fantaisiste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « fantaisiste »
  • Citations contenant le mot « fantaisiste »
  • Traductions du mot « fantaisiste »
  • Synonymes de « fantaisiste »
  • Antonymes de « fantaisiste »

Définitions du mot fantaisiste

Trésor de la Langue Française informatisé

FANTAISISTE, adj.

A.− [Correspond à fantaisie A] Qui est du domaine de l'imagination :
1. − Ce sont mes trois fées. Elles ne m'ont jamais quitté depuis que je suis né au pays de Galitch (...). Le prince n'avait pas fini de nous donner cette fantaisiste explication de la présence des trois vieilles aux jardins de Babylone, que Walter, le valet du vieux Bob, apporta une dépêche à Rouletabille. Leroux, Parfum,1908, p. 75.
1. Vx, B.-A., littér. [En parlant d'un artiste, d'un écrivain; p. méton. d'une œuvre] Qui donne libre cours à ses facultés imaginatives, qui fait la part belle à l'imagination. L'écrivain fantaisiste, exposé à perpétrer un « roman-feuilleton », fait tout déranger [à la Bibliothèque nationale], et dérange tout le monde pour une idée biscornue qui lui passe par la tête (Nerval, Filles feu,Angélique, 1854, p. 511).J'ai acheté l'autre jour à la Porte Chinoise des dessins japonais (...). Je n'ai jamais rien vu de si prodigieux, de si fantaisiste, de si admirable et poétique comme art (Goncourt, Journal,1861, p. 931).Doré plus fantaisiste, plus dramatique, plus outré; Crane moins dissonant, plus simple, suivant la vérité pas à pas, introduisant toujours une atmosphère de réel même dans la féerie (Huysmans, Art. mod.,1883, p. 215).
Emploi subst. Artiste, écrivain qui donne libre cours dans ses œuvres à ses facultés imaginatives sans se soucier des règles formelles. Anton. réaliste.On voyait là des réalistes, des fantaisistes, des critiques, des romanciers, (...) tous les échantillons du grand ordre de la plume (Goncourt, Ch. Demailly,1860, p. 117):
2. Le public connaît depuis peu ce fantaisiste italien [Arcimboldo] qui imagina de ressusciter la verve baroque du moyen âge, ce grand consommateur de « têtes de feuilles » et autres fantaisies ornementales. Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 92.
2. P. ext., usuel
a) Péj. Qui est purement imaginaire, inventé de toutes pièces. Alors se déroula une histoire fantaisiste, éclose dans l'imagination de ces millionnaires ignorants (Maupass., Contes et nouv.,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 144).Je rédigeai je ne sais plus quel fantaisiste texte de dépêche que je fis expédier à une adresse imaginaire (Gide, Isabelle,1911, p. 634).
P. ext. [En parlant d'une pers.; p. méton., de son activité intellectuelle ou autre] Qui manque de sérieux. Historien, thèse fantaisiste. Synon. amateur, fumiste (fam.).Un astronome fantaisiste annonçant la venue d'une comète, dont la queue devait balayer la terre comme un grain de sable (Zola, Joie de vivre,1884, p. 1058).Comment le conseil de guerre pourrait-il refaire en séance la fantaisiste expertise d'écritures qui va lui être présentée? (Clemenceau, Iniquité,1899, p. 116).Mais Littré a peu de mots, peu de sens, des étymologies fantaisistes (Larbaud, Journal,1934, p. 339).
b) Qui sort de l'ordinaire. Dans un accoutrement fantaisiste (Romains, Hommes bonne vol.,1939, p. 193).
TYPOGR. Une étiquette était collée où, écrit à la main en majuscules fantaisistes, on pouvait lire : antiseptic (Gide, Caves,1914, p. 798).
B.− [Correspond à fantaisie B; en parlant d'une pers., p. méton., de son comportement] Qui témoigne d'un esprit imaginatif et plein d'imprévu; qui est d'une originalité amusante. Tu ne sais pas ce que peut l'ennui sur une femme aussi fantaisiste que moi! (Crémieux, Orphée,1858, II, 3etabl., 1, p. 56).Le capitaine Pilfold était un vieux marin, brave et jovial, (...) qui préférait mille fois son neveu fantaisiste au solennel beau-frère Timothy (Maurois, Ariel,1923, p. 61).Son mode de vie fantaisiste, son cosmopolitisme et sa prodigalité en ont fait [Whistler], pour trois générations, le type même de l'artiste (Morand, Londres,1933, p. 155).
Emploi subst. Personne qui se singularise par son esprit imaginatif et un comportement imprévu et amusant. Synon. hurluberlu (fam.), loufoque, original.Quand son cœur satisfait ou soulagé permet à son esprit de s'égayer, c'est le fantaisiste le plus inouï (Sand, Hist. vie,t. 4, 1855, p. 89).Il nous pria en compensation de venir prendre le café chez lui, dans sa péniche, parce que c'était sa fête qu'il a ajouté (...) et que ça tombait justement bien parce qu'ils étaient treize à table... Un homme jeune que c'était, le patron, un fantaisiste (Céline, Voyage,1932, p. 494).Cf. aussi artiste ex. 13 :
3. L'hôtel est le séjour préféré d'une nuée d'originaux qui, dès l'instant qu'ils règlent leurs notes, étalent leurs manies et sonnent à tout propos. J'ai connu un fantaisiste qui, sur ses vieux jours, s'était constitué dans son appartement une collection d'objets volés dans les établissements où il avait séjourné (...). Tel autre, qui ne se lavait les dents et les mains qu'à l'eau de Contrexéville, avait besoin d'un livreur particulier... Fargue, Piéton Paris,1939, p. 198.
Spéc. Artiste de variétés se produisant dans un numéro comique. Mallet m'avait parlé des bras blancs de Damia, et de sa voix : j'allai l'entendre à Bobino. Fantaisistes, chanteurs, équilibristes, tout m'était neuf et j'applaudissais tout (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 241).
Rem. La docum. atteste les dér. a) Fantaisisme, subst. masc., vx, didact. Tendance à privilégier dans la création artistique ou littéraire le rôle de l'imagination, au détriment des règles formelles. Le fantaisisme conduit tout droit à l'adoration des monstres (Nerval, Bohême gal., 1855, p. 178). P. ext. Aspect, caractère fantaisiste. [Nous ne sûmes monter dans un hamac] qu'après une série d'expériences infructueuses et d'exercices gymnastiques dont l'extravagant fantaisisme amusa beaucoup Thierry (A. Humbert, Mon bagne, 1880, p. 60). b) Fantaisistement, adv. D'une manière fantaisiste. Dédaigneux de suivre la mode, jaloux plutôt de l'imposer, il est vêtu richement et fantaisistement (Mirbeau, Journal femme ch., 1900, p. 339). Elle [Denise] (...) répondait fantaisistement aux interrogations périodiques de son oncle (L. Daudet, Entremett., 1921, pp. 115).
Prononc. et Orth. : [fɑ ̃tεzist] ou p. harmonis. vocalique [fɑ ̃te-]. Ds Ac. 1932. Étymol. et Hist. 1. 1845 subst. « artiste qui n'obéit qu'à sa propre fantaisie » (Besch.); 2. 1853 adj. péj. « qui n'obéit qu'à sa fantaisie, peu sérieux » (H. Castille, Les Hommes et les mœurs sous le règne de Louis-Philippe, p. 94 ds Quem. DDL t. 15). Dér. de fantaisie*; suff. -iste*. Fréq. abs. littér. : 148. Bbg. Klein (J.-R.). Le Vocab. des mœurs de la Vie parisienne sous le Second Empire. Louvain, 1976, pp. 111-112.

Wiktionnaire

Adjectif

fantaisiste \fɑ̃.tɛ.zist\ ou \fɑ̃.te.zist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est controuvé, imaginaire, en parlant des choses.
    • Récit fantaisiste.
  2. (Par extension) Qui semble tiré de la fantaisie.
    • Ces champs ne sont-ils pas à moi, et ces bois chanteurs, et ce ciel que raye continuellement le vol fantaisiste des martinets ? — (Octave Mirbeau, Ma chaumière, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Rarement une machine sortait de leurs mains en état de rouler sans accrocs. Les plus fantaisistes possibilités de pannes se nichaient dans tous les organes : […]. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 45 de l’éd. de 1921)
  3. Qui a plus d’imagination que de sens du réel, en parlant des personnes.
    • Historien fantaisiste.
    • Il est amusant, mais par trop fantaisiste.

Nom commun

fantaisiste \fɑ̃.tɛ.zist\ ou \fɑ̃.te.zist\ masculin

  1. Artiste de music-hall qui amuse le public par des chansons humoristiques, des sketchs, des imitations, des parodies…
    • Un chansonnier est un fantaisiste.
  2. Celui ou celle qui n’obéit guère qu’aux caprices de sa fantaisie.
    • Ce romancier est un fantaisiste.
  3. (Peinture) Membre d’une école de peinture du milieu du XIXe siècle.
    • Des bourgeois y vinrent, d’abord, et puis des artistes, des peintres surtout, et de toutes les écoles. Les réalistes y coudoyaient sans aménité les fantaisistes, et les ingristes y avaient avec les coloristes de bruyantes prises de becs ; […]. — (Jean Valmy-Baysse, La Curieuse Aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p. 173)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

FANTAISISTE. adj. des deux genres
. Qui est controuvé, imaginaire, en parlant des Choses. Récit fantaisiste. Il signifie aussi Qui a plus d'imagination que de sens du réel, en parlant des Personnes. Historien fantaisiste. Il est amusant, mais par trop fantaisiste. Employé comme nom, il se dit de Celui, de celle qui n'obéit guère qu'aux caprices de sa fantaisie. Ce romancier est un fantaisiste. Il se dit encore d'une Certaine liberté, d'un caprice de l'imagination qui donne de l'agrément à un ouvrage de l'esprit. Un dialogue plein de fantaisie. La fantaisie d'Alfred de Musset.

Littré (1872-1877)

FANTAISISTE (fan-tè-zi-st') s. m.
  • Néologisme. Peintre de fantaisies.

    Écrivain qui est dans les lettres ce que le fantaisiste est dans la peinture.

    Adj. Un peintre, un littérateur fantaisiste.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

FANTAISISTE. Ajoutez :

2Imaginaire, qui se produit suivant la fantaisie. Qu'on ne saurait reconnaître ce caractère à ceux [des cours de Bourse] que l'on invoque aujourd'hui, et qu'il convient avant tout de les écarter du débat, comme fantaisistes et arbitraires…, Gaz. des Trib. 14 avril 1875, p. 361, 4e col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « fantaisiste »

Fantaisie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Date à préciser) → voir fantaisie
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « fantaisiste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
fantaisiste fɑ̃tezist

Évolution historique de l’usage du mot « fantaisiste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « fantaisiste »

  • Si son œuvre n’a pas de signification précise, il voulait avant tout reproduire un univers « fantastique, fantaisiste » qui se rapproche « des films de Miyazaki (un célèbre dessinateur et réalisateur de films d’animation japonais, ndlr) » où il puise une partie de son inspiration. , Rouen Impressionnée : une fresque enfantine de Nubian avec son arlequin fantaisiste | 76actu
  • Quand les enfants ne sont pas là, les ouvriers dansent. Cet adage fantaisiste se répète chaque été dans les écoles gérées par les services de la communauté de communes de l’Argonne champenoise (CCAC). Pendant les vacances scolaires, des travaux de rénovation sont menés. Journal L'Union abonné, Voici les écoles de l’Argonne qui subissent des travaux cet été
  • Les chaussures Toms sont sur une bonne voie. La société, connue pour ses initiatives socialement conscientes, s’associe à la société d’aliments biologiques pour bébés, Once Upon a Farm, pour une collection capsule en édition limitée présentant des styles avec un motif de fruits fantaisiste. 2051.fr, Toms et Jennifer Garner sont derrière ces chaussures fantaisistes inspirées de la nourriture pour bébé - 2051.fr
  • À noter que quelques bateaux ont tenté un audacieux passage par le détroit de Messine, le petit bras de mer qui sépare le bas de la botte italienne de la Sicile. Une option en apparence fantaisiste mais qui semble pourtant porter ses fruits dimanche matin puisque pendant que les premiers luttent au vent de face, les Ultim Xtasea et Stevoo déboulent plein 0uest à 17 nœuds, au vent de travers vers le Sud de la Sardaigne. voilesetvoiliers.ouest-france.fr, Virtual Regatta / Course de l’Europe. Jour 4 : ligne droite et gros dodo
  • Ce phénomène n'est pas nouveau: depuis plus de deux siècles, il ressurgit massivement à chaque période de crise sociopolitique. L'envisager dans sa profondeur historique invite à ne pas rejeter d'emblée ces discours dans leur totalité, mais plutôt à tracer une ligne de partage entre ce qui relève de la diabolisation d'une part et d'une pensée critique fantaisiste d'autre part. Les études littéraires offrent ici d'utiles ressources. Slate.fr, Discours complotistes sur le Covid-19: entre paranoïa et esprit critique | Slate.fr

Traductions du mot « fantaisiste »

Langue Traduction
Anglais fanciful
Espagnol imaginario
Italien fantasioso
Allemand phantasievoll
Chinois 幻想的
Arabe خيالي
Portugais fantasioso
Russe прихотливый
Japonais 空想的
Basque nahikari
Corse fantasiosu
Source : Google Translate API

Synonymes de « fantaisiste »

Source : synonymes de fantaisiste sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « fantaisiste »

Partager