Orthodoxe : définition de orthodoxe


Orthodoxe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ORTHODOXE, adj. et subst.

A. − RELIGION
1. Qui est conforme, qui obéit à la doctrine considérée comme vraie et enseignée officiellement par chacune des religions. Anton. hétérodoxe.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, une notion théol.] Croyance, dogme, foi, opinion orthodoxe. Les traductions [des Saintes-Écritures] faites par les protestants ne comptaient pas pour les catholiques, et demeuraient suspectes d'interprétation non orthodoxe (Sainte-Beuve,Port-Royal, t.2, 1842, p.355).Aux U.S.A., où le judaïsme est partagé entre trois tendances (orthodoxe, conservatrice, libérale) les différences entre elles s'amenuisent de plus en plus (Rabi,Anat. du judaïsme fr., Paris, éd. de Minuit, 1962, p.158):
1. Celui-ci [Claudel] va fonder et diriger une revue, paraît-il; revue thomiste et orthodoxe, où ne collaboreront que les plus purs représentants de la littérature catholique d'aujourd'hui. Gide,Journal, 1929, p.934.
b) [Le subst. désigne une pers.] Catholique orthodoxe; juif orthodoxe. Schleiermacher n'est pas (...) un théologien orthodoxe; mais il montre dans les dogmes religieux qu'il adopte de la force de croyance, et une grande vigueur de conception métaphysique (Staël,Allemagne, t.5, 1810, p.47).Monsieur, je ne veux pas juger l'église catholique, je suis très orthodoxe, je crois à ses oeuvres et à ses lois (Balzac,Méd. camp., 1833, p.236):
2. Je lui ai (...) dit combien les dogmes du purgatoire et de l'enfer sont moins explicites qu'on ne le croit généralement, et combien il reste de marge aux croyants les plus orthodoxes, pour l'interprétation de ces dogmes. Martin du G.,J. Barois, 1913, p.541.
Empl. subst. Depuis trois ou quatre siècles, les catholiques et les dissidents de n'importe quelle étable ont tout fait pour dégrader l'imagination humaine. En ce seul point, hérétiques et orthodoxes ont été continuellement unanimes (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.169):
3. Vous voyez se dresser (...) l'armée des contemplatifs, coupée en deux; avant et après saint Bernard; d'un côté, les orthodoxes, ceux dont la moindre parole nous doit être précieuse, de l'autre −comment dirons-nous? les illusionnés, non, puisque l'église les approuve −disons donc: de l'autre, ceux qu'il vaut mieux laisser dans leur troublant mystère, ceux qu'il ne nous est pas bon de fréquenter. Bremond,Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.489.
2. Qui appartient, qui est relatif aux Églises chrétiennes d'Orient (grecque et russe notamment) séparées de Rome depuis le onzième siècle. Église, prêtre, rite orthodoxe. Bavarois et catholique, il sera toujours pour les Grecs orthodoxes un étranger mal baptisé (About,Grèce, 1854, p.219).Elle appelait sa mère et se mettait à invoquer tous les saints du calendrier orthodoxe (Larbaud,Barnabooth, 1913, p.180):
4. L'évêque de Volo m'invita dans la nuit de Pâques à l'assister à la place du diacre à l'autel. (...) je suivis ainsi d'aussi près que possible une magnifique liturgie orthodoxe (...). Le même évêque de Volo me fit pénétrer dans le hiéron de la cathédrale orthodoxe d'Athènes... Billy,Introïbo, 1939, p.194.
Empl. subst. Même la représentation du Christ en croix est insupportable à certains. Beaucoup d'orthodoxes et de protestants n'en veulent pas (Green,Journal, 1948, p.177).
B. − P. anal.
1. En litt., en pol., dans les sc.Conforme à une doctrine, à un système considérés comme les seuls véritables.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, le domaine où elle s'exerce] Littérature, marxisme orthodoxe. Jamais ouvrage ne fut plus conforme à la doctrine poétique, plus orthodoxe au Parnasse (Chateaubr.,Martyrs, t.1, 1810, p.88).Il a des raisons définitives et populaires pour pulvériser les hérésies de la philosophie non orthodoxe (Estaunié,Empreinte, 1896, p.36):
5. Cette science orthodoxe a pour principe qu'il y a une vérité une, indépendante de l'individu, susceptible d'être communiquée à n'importe qui et toujours identiquement. Bourget,Actes suivent, 1926, p.6.
b) [Le subst. désigne une pers.] Penseur, théoricien orthodoxe. Quelques savants, d'ailleurs peu orthodoxes, ont prétendu que l'Océan avait été le berceau commun de tout ce qui existe (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p.89).Il se sépare des communistes orthodoxes: il croit qu'il peut y avoir un usage valable de la psychanalyse dans la société bourgeoise (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.47).
Empl. subst. Certaines phrases de M. Renan sont devenues célèbres, à cause du scandale qu'elles ont causé parmi les orthodoxes de tous les partis (Bourget,Essais psychol., 1883, p.44).
2. [Dans des tournures négatives, par antiphrase] Qui est en harmonie, s'accorde avec les opinions, les traditions généralement admises dans une société. Synon. conformiste.Comportement peu orthodoxe; ce n'est pas très orthodoxe (synon. ce n'est pas très catholique). Mon jeune ami, si vous ne prenez des sentiments plus orthodoxes, je serai obligé de rompre tout commerce avec vous. Vous parlez avec une haute imprudence des ministres les plus vertueux (Mérimée,Lettres F. Michel, 1852, p.57).Nous dansions une scottish des moins orthodoxes. Nous inventions des pas (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p.140).
REM.
Orthodoxement, adv.D'une manière orthodoxe, conformément aux usages. Ce fils bien-aimé arriva un beau jour en Touraine, et vécut assez orthodoxement auprès de celle qui l'avait nourri (Balzac,OEuvres div., t.2, 1830, p.228).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀtɔdɔks]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1431 adj. théol. «conforme à la saine, vraie doctrine (par opposition à hérétique)» (Sentence ds Isambert, Rec. des anc. lois fr., t.8, p.766); b) av. 1565 subst. orthodos «celui qui croit conformément à la vraie doctrine» (Est. Medicis, Chron., I, 554 ds Gdf. Compl.); 2. 1713 mine peu orthodoxe (Hamilton, Gram., 8 ds Littré); 3. av. 1741 «conforme à une doctrine considérée comme seule vraie» (J. B. Rousseau cité ds Fér.); 4. 1853 peuple orthodoxe (Mérimée, Faux Démétrius, p.46); 1854 église orthodoxe d'Orient (About, Grèce, p.266). Empr. au lat. eccl. orthodoxus «qui a la vraie foi», du gr. ο ρ θ ο ́ δ ο ξ ο ς (de ο ̓ ρ θ ο ́ ς «droit, juste, sensé» et δ ο ́ ξ α «opinion, avis, croyance»); au sens 4 cf. angl. Orthodox (1679 ds NED). Fréq. abs. littér.: 306. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 194, b) 452; xxes.: a) 607, b) 527.

Orthodoxe : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ORTHODOXE, adj. et subst.

A. − RELIGION
1. Qui est conforme, qui obéit à la doctrine considérée comme vraie et enseignée officiellement par chacune des religions. Anton. hétérodoxe.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, une notion théol.] Croyance, dogme, foi, opinion orthodoxe. Les traductions [des Saintes-Écritures] faites par les protestants ne comptaient pas pour les catholiques, et demeuraient suspectes d'interprétation non orthodoxe (Sainte-Beuve,Port-Royal, t.2, 1842, p.355).Aux U.S.A., où le judaïsme est partagé entre trois tendances (orthodoxe, conservatrice, libérale) les différences entre elles s'amenuisent de plus en plus (Rabi,Anat. du judaïsme fr., Paris, éd. de Minuit, 1962, p.158):
1. Celui-ci [Claudel] va fonder et diriger une revue, paraît-il; revue thomiste et orthodoxe, où ne collaboreront que les plus purs représentants de la littérature catholique d'aujourd'hui. Gide,Journal, 1929, p.934.
b) [Le subst. désigne une pers.] Catholique orthodoxe; juif orthodoxe. Schleiermacher n'est pas (...) un théologien orthodoxe; mais il montre dans les dogmes religieux qu'il adopte de la force de croyance, et une grande vigueur de conception métaphysique (Staël,Allemagne, t.5, 1810, p.47).Monsieur, je ne veux pas juger l'église catholique, je suis très orthodoxe, je crois à ses oeuvres et à ses lois (Balzac,Méd. camp., 1833, p.236):
2. Je lui ai (...) dit combien les dogmes du purgatoire et de l'enfer sont moins explicites qu'on ne le croit généralement, et combien il reste de marge aux croyants les plus orthodoxes, pour l'interprétation de ces dogmes. Martin du G.,J. Barois, 1913, p.541.
Empl. subst. Depuis trois ou quatre siècles, les catholiques et les dissidents de n'importe quelle étable ont tout fait pour dégrader l'imagination humaine. En ce seul point, hérétiques et orthodoxes ont été continuellement unanimes (Bloy,Femme pauvre, 1897, p.169):
3. Vous voyez se dresser (...) l'armée des contemplatifs, coupée en deux; avant et après saint Bernard; d'un côté, les orthodoxes, ceux dont la moindre parole nous doit être précieuse, de l'autre −comment dirons-nous? les illusionnés, non, puisque l'église les approuve −disons donc: de l'autre, ceux qu'il vaut mieux laisser dans leur troublant mystère, ceux qu'il ne nous est pas bon de fréquenter. Bremond,Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.489.
2. Qui appartient, qui est relatif aux Églises chrétiennes d'Orient (grecque et russe notamment) séparées de Rome depuis le onzième siècle. Église, prêtre, rite orthodoxe. Bavarois et catholique, il sera toujours pour les Grecs orthodoxes un étranger mal baptisé (About,Grèce, 1854, p.219).Elle appelait sa mère et se mettait à invoquer tous les saints du calendrier orthodoxe (Larbaud,Barnabooth, 1913, p.180):
4. L'évêque de Volo m'invita dans la nuit de Pâques à l'assister à la place du diacre à l'autel. (...) je suivis ainsi d'aussi près que possible une magnifique liturgie orthodoxe (...). Le même évêque de Volo me fit pénétrer dans le hiéron de la cathédrale orthodoxe d'Athènes... Billy,Introïbo, 1939, p.194.
Empl. subst. Même la représentation du Christ en croix est insupportable à certains. Beaucoup d'orthodoxes et de protestants n'en veulent pas (Green,Journal, 1948, p.177).
B. − P. anal.
1. En litt., en pol., dans les sc.Conforme à une doctrine, à un système considérés comme les seuls véritables.
a) [Le subst. désigne une manifestation de l'esprit, le domaine où elle s'exerce] Littérature, marxisme orthodoxe. Jamais ouvrage ne fut plus conforme à la doctrine poétique, plus orthodoxe au Parnasse (Chateaubr.,Martyrs, t.1, 1810, p.88).Il a des raisons définitives et populaires pour pulvériser les hérésies de la philosophie non orthodoxe (Estaunié,Empreinte, 1896, p.36):
5. Cette science orthodoxe a pour principe qu'il y a une vérité une, indépendante de l'individu, susceptible d'être communiquée à n'importe qui et toujours identiquement. Bourget,Actes suivent, 1926, p.6.
b) [Le subst. désigne une pers.] Penseur, théoricien orthodoxe. Quelques savants, d'ailleurs peu orthodoxes, ont prétendu que l'Océan avait été le berceau commun de tout ce qui existe (Brillat-Sav.,Physiol. goût, 1825, p.89).Il se sépare des communistes orthodoxes: il croit qu'il peut y avoir un usage valable de la psychanalyse dans la société bourgeoise (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.47).
Empl. subst. Certaines phrases de M. Renan sont devenues célèbres, à cause du scandale qu'elles ont causé parmi les orthodoxes de tous les partis (Bourget,Essais psychol., 1883, p.44).
2. [Dans des tournures négatives, par antiphrase] Qui est en harmonie, s'accorde avec les opinions, les traditions généralement admises dans une société. Synon. conformiste.Comportement peu orthodoxe; ce n'est pas très orthodoxe (synon. ce n'est pas très catholique). Mon jeune ami, si vous ne prenez des sentiments plus orthodoxes, je serai obligé de rompre tout commerce avec vous. Vous parlez avec une haute imprudence des ministres les plus vertueux (Mérimée,Lettres F. Michel, 1852, p.57).Nous dansions une scottish des moins orthodoxes. Nous inventions des pas (Romains,Hommes bonne vol., 1939, p.140).
REM.
Orthodoxement, adv.D'une manière orthodoxe, conformément aux usages. Ce fils bien-aimé arriva un beau jour en Touraine, et vécut assez orthodoxement auprès de celle qui l'avait nourri (Balzac,OEuvres div., t.2, 1830, p.228).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀtɔdɔks]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1431 adj. théol. «conforme à la saine, vraie doctrine (par opposition à hérétique)» (Sentence ds Isambert, Rec. des anc. lois fr., t.8, p.766); b) av. 1565 subst. orthodos «celui qui croit conformément à la vraie doctrine» (Est. Medicis, Chron., I, 554 ds Gdf. Compl.); 2. 1713 mine peu orthodoxe (Hamilton, Gram., 8 ds Littré); 3. av. 1741 «conforme à une doctrine considérée comme seule vraie» (J. B. Rousseau cité ds Fér.); 4. 1853 peuple orthodoxe (Mérimée, Faux Démétrius, p.46); 1854 église orthodoxe d'Orient (About, Grèce, p.266). Empr. au lat. eccl. orthodoxus «qui a la vraie foi», du gr. ο ρ θ ο ́ δ ο ξ ο ς (de ο ̓ ρ θ ο ́ ς «droit, juste, sensé» et δ ο ́ ξ α «opinion, avis, croyance»); au sens 4 cf. angl. Orthodox (1679 ds NED). Fréq. abs. littér.: 306. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 194, b) 452; xxes.: a) 607, b) 527.

Orthodoxe : définition du Wiktionnaire

Adjectif

orthodoxe \ɔʁ.tɔ.dɔks\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Qui est conforme à la droite et saine opinion en matière de religion.
    • […], on ne peut pas honnêtement ignorer un conflit […] entre hérétiques alaouites et musulmans strictement orthodoxes ou sunnites, en Syrie, sous le régime du président Hafiz al-Asad. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p. 128)
    • Sous Alaric, la persécution des chrétiens de droite foi (orthodoxes) fut moins violente sans doute. — (Gaston Duchet-Suchaux, Clovis, premier roi de France, Hachette, collection « Échos », 1986, p. 62)
  2. (Religion) Relatif aux églises chrétiennes grecques, par opposition à celles de l’église catholique romaine.
    • Châlette-sur-Loing a été pendant longtemps et reste la ville la plus cosmopolite de France ! Huit mille habitants : trois mille étrangers. Vingt-cinq nationalités recensées en 1927 par Monsieur le Maire et aujourd'hui rien moins que quatre églises orthodoxes et deux mosquées. — (Vera Galievsky & Armelle Oger, La Russie d'en France: Où et comment vivre à la russe, Paris : MA Éditions, 1986)
  3. (Par extension) Conforme, en parlant de doctrines scientifiques, morales ou littéraires.
    • Malgré la possibilité d'un échec final, il paraît donc utile de reprendre par sa base le problème très difficile de l'interprétation de la Mécanique ondulatoire, afin de voir si l'interprétation actuellement orthodoxe est vraiment la seule que l'on puisse adopter. — (Louis de Broglie; La Physique quantique restera-t-elle indéterministe ? Séance de l'Académie des Sciences, du 25 avril 1953)
    • […] : bien que je ne sois pas un philosophe marxiste tout à fait orthodoxe, j'ai tendance dans la question marxologique à réduire l'importance des œuvres de jeunesse. — (Raymond Aron, Le Marxisme de Marx, Éditions de Fallois, 2002, p. 33)

Nom commun

orthodoxe \ɔʁ.tɔ.doks\ masculin et féminin identiques

  1. (Religion) Fidèle de l’une des églises chrétienne orientale, par opposition à ceux de l’église catholique romaine.
    • Les orthodoxes et les hérétiques.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Orthodoxe : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORTHODOXE. adj. des deux genres
. Qui est conforme à la droite et saine opinion en matière de religion. Cette doctrine, cette proposition est orthodoxe. Cet auteur est orthodoxe. Substantivement, Les orthodoxes et les hérétiques.

ORTHODOXE est spécialement le Nom que se donnent les Fidèles de l'Église grecque, par opposition à ceux de l'Église romaine, et qui est passé dans l'usage. L'Église orthodoxe.

ORTHODOXE se dit, par extension, des Doctrines morales ou littéraires. Sa conception de l'art dramatique n'est pas orthodoxe. Cette opinion sur les origines de notre poésie épique n'est pas orthodoxe.

Orthodoxe : définition du Littré (1872-1877)

ORTHODOXE (or-to-do-ks') adj.
  • 1Conforme à la saine opinion, en matière de religion. Cette opinion des jansénistes…, que la grâce est efficace et qu'elle détermine notre volonté à faire le bien… vous n'y entendez rien, me dit-il ; ce n'est pas là une hérésie, c'est une opinion orthodoxe, tous les thomistes la tiennent, Pascal, Prov. I. Longtemps après, tant on a de peine à ramener M. Simon au sens orthodoxe, il a fait un dernier carton, Bossuet, 2e instr. sur les passages, 15e pass. Les barbares ariens, ayant trouvé le pays orthodoxe, n'en purent jamais gagner l'affection, Montesquieu, Rom. 20.

    Substantivement. Les orthodoxes et les hérétiques.

  • 2 Par extension, il se dit des doctrines morales et littéraires. Les doctrines classiques et orthodoxes.

    Familièrement. Toutes les fois qu'il voyait la mine peu orthodoxe qu'il [un prêtre devenu valet] avait en livrée jaune, Hamilton, Gram. 8.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ORTHODOXE. Ajoutez :

Église orthodoxe, se dit, d'une manière générale, de l'Église grecque, et, d'une façon particulière, de l'Église gréco-russe pour distinguer celle-ci de l'Église grecque unie ou grecque catholique.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Orthodoxe : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORTHODOXE, adj. (Gram.) celui qui se conforme aux décisions de l’église. Voyez Orthodoxie.

Orthodoxe Botaniste, (Botan.) Linnæus appelle Botanistes orthodoxes, les seuls écrivains systématiques qui ont formé leurs méthodes en botanique, sur les vrais fondemens de la nature, & qui en conséquence ont partagé les plantes en classes & en genres, conformément aux caracteres de leurs parties de fructification. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « orthodoxe »

Étymologie de orthodoxe - Littré

Ὀρθόδοξος, de ὀρθὸς, droit, et δόξα, opinion.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de orthodoxe - Wiktionnaire

Du latin orthodoxus, du grec ὀρθόδοξος, orthodoxos, de ὀρθός, orthos (« droit ») et δόξα, doxa (« opinion »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « orthodoxe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orthodoxe ɔrtɔdɔks play_arrow

Citations contenant le mot « orthodoxe »

  • La création d’une Église indépendante ukrainienne il y a un an a profondément divisé le monde orthodoxe et révélé les alliances politiques au sein des Églises. La Croix, Un an après le schisme ukrainien, le monde orthodoxe n’en finit pas de se diviser
  • Après le succès de la série "Unorthodox", la communauté juive orthodoxe new-yorkaise est à nouveau au coeur d'un nouvel opus. Il s'agit de "The Vigil" qui sortira en salles en France le 29 juillet prochain. Que raconte le film ? Petit extrait en images. I24NEWS, "The Vigil" : la communauté ultra-orthodoxe au cinéma | I24NEWS
  • Trois hommes non identifiés ont agressé un homme juif orthodoxe après que la victime leur a fait un doigt d’honneur. The Times of Israël, Un homme orthodoxe agressé à Brooklyn dans un crime raciste présumé | The Times of Israël
  • Cette année, c’est le retour sur France 3 du "Monument préféré des Français", animé par Stéphane Bern. En PACA, le monument qui a été retenu est l’édifice bien connu à Nice sous le nom de la cathédrale orthodoxe russe de Saint-Nicolas. Vous pouvez voter jusqu’au 26 juillet. France 3 Provence-Alpes-Côte d'Azur, Votez pour la cathédrale orthodoxe russe à Nice, en lice pour devenir le "Monument préféré des Français 2020"
  • Le personnel d’un avion KLM a forcé une femme à changer de siège après le refus d’un homme juif orthodoxe d’être assis à côté de cette passagère. Il s’agit d’une discrimination sexuelle selon le Conseil néerlandais des droits de l’Homme. Valeurs actuelles, KLM mis en cause après avoir contraint la voisine d'un juif orthodoxe à changer de place | Valeurs actuelles
  • Rue de la Crèche, dans le quartier Saint-Hélier, il est une porte en bois cachant un édifice religieux ! Renseignement pris, il s’agit d’une église orthodoxe dont la figure emblématique fut durant de nombreuses années le père Roberti. Grande figure intellectuelle de la vie religieuse rennaise, il est décédé le 27 février 2018 à l’âge de 82 ans. Mais à Rennes, il laisse encore un souvenir ému. Son érudition était saluée par tous et son œcuménisme reconnu. Rennes Infos autrement, L'EGLISE ORTHODOXE EST INSTALLÉE RUE DE LA CRÈCHE ! - Rennes Infos autrement
  • Pour le conseil épiscopal de l’Église orthodoxe serbe, c’est « un chantage et une humiliation ». Les négociations avec le gouvernement monténégrin sur les modifications de la Loi sur la liberté religieuse se sont soldées par un échec. Après deux jours de réunion, les représentants de l’Église ont refusé le 21 juillet de s’enregistrer comme une organisation au Monténégro. Le Courrier des Balkans, Monténégro : toujours pas d'accord entre le gouvernement et l'Église orthodoxe serbe - Le Courrier des Balkans
  • Un communiqué commun signé par treize représentants des Églises chrétiennes soutient la procédure portée par l’Église grecque-orthodoxe contre la vente de propriétés à Jérusalem-Est. Une affaire qui « portera également atteinte à la coexistence pacifique entre les communautés », souligne le communiqué. La Croix, Les communautés chrétiennes de Jérusalem soutiennent l’Église grecque-orthodoxe
  • Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a participé à la première prière du vendredi organisée depuis 86 ans dans la basilique Sainte-Sophie reconvertie de nouveau en mosquée. Une provocation pour le monde orthodoxe, grec et russe, destinée à galvaniser la base électorale nationaliste du leader turc. Les Echos, Sainte-Sophie : la Turquie provoque le monde orthodoxe | Les Echos

Images d'illustration du mot « orthodoxe »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « orthodoxe »

Langue Traduction
Corse ortodossa
Basque ortodoxoen
Japonais 正統派
Russe ортодоксальный
Portugais ortodoxo
Arabe أرثوذكسي
Chinois 正统
Allemand orthodox
Italien ortodosso
Espagnol ortodoxo
Anglais orthodox
Source : Google Translate API

Synonymes de « orthodoxe »

Source : synonymes de orthodoxe sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « orthodoxe »



mots du mois

Mots similaires