La langue française

Sarcler

Sommaire

  • Définitions du mot sarcler
  • Étymologie de « sarcler »
  • Phonétique de « sarcler »
  • Citations contenant le mot « sarcler »
  • Images d'illustration du mot « sarcler »
  • Traductions du mot « sarcler »
  • Synonymes de « sarcler »

Définitions du mot sarcler

Trésor de la Langue Française informatisé

SARCLER, verbe trans.

A. − Arracher une plante avec ses racines, à la main ou à l'aide d'un outil. Synon. extirper.Sarcler le chiendent, les mauvaises herbes. En juin, les mauvaises herbes qui ont grandi avec les pluies menacent d'étouffer les jeunes plantes: les femmes les sarclent, les coupent à la machette (Brunhes, Géogr. hum., 1942, p. 202).
B. −
1. Détruire, arracher les plantes adventices, les mauvaises herbes, qui poussent sur un terrain et l'ameublir à l'aide d'un outil. Synon. désherber.
a) [Le compl. d'obj. dir. désigne un espace] Sarcler une allée, un champ, une cour, un jardin, un potager, un terrain. Pour nous mieux accueillir, Bocage avait rempli de fleurs tous les vases (...). Il avait fait sarcler, ratisser la grand-cour et du parc les plus proches allées (Gide, Immor., 1902, p. 409).Je la trouvai sarclant une plate-bande. Je lui dis: − Que faites-vous là, Jeannine? − Monsieur voit, je nettoie (...) tout de même, ce n'est pas du blé en ligne. Elle rit. − Non, monsieur. Ce sont des herbes, des plantes bonnes pour les maladies des hommes et des animaux (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 156).
b) [Le compl. d'obj. dir. désigne la plantation à nettoyer] Sarcler les blés, les betteraves, un plant de lavande. Être pris d'un amour stupide pour des arbustes, passer des heures à nettoyer avec un sécateur de vieux lierres de leurs brindilles mortes, à sarcler des plants de violettes (...) c'est trop bête! (Goncourt, Journal, 1870, p. 696).
c) Empl. abs. Pratiquer l'arrachage des plantes adventices. Sarcler avec une houe, une herse, un sarcloir. Dès le jour, ce bonhomme s'habillait (...) puis il faisait le tour de son jardin (...) Enfin, il binait, il échenillait, il sarclait (Bazlac, Député d'Arcis, 1847, p. 345).
REM.
Sarclé, -ée, part. passé adj.[En parlant d'une plante] Qui exige, réclame une terre ameublie, des desherbages fréquents. Cultures sarclées. La seconde année, on pourra prévoir une plante sarclée: pomme de terre, haricot, pois, fève (Levadoux, Vigne, 1961, p. 102).
Prononc. et Orth.: [saʀkle], (il) sarcle [saʀkḽ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1250 « nettoyer [un terrain] en arrachant les mauvaises herbes » saicler son mex (Robert de Blois, Enseignement des princes, éd. J. H. Cox, 861); 1271 sarcler [un courtil] (Arch. de Tournai ds Gdf. Compl.); 2. 2emoit. du xiiies. [ms.] « arracher [les mauvaises herbes] dans un terrain cultivé » (Dit des fèvres ds A. Jubinal, Jongleurs et trouvères, p. 136: sarchiaus por sarcler les blez); fin xiiies. sarcleir en autrui blei (Bans de St-Omer, 233 ds A. Giry, Hist. de St-Omer, Paris, 1877, p. 519); 3. ca 1250 empl. par image (Robert de Blois, op. cit., 871: Entor lui doit princes sacler Et de sa compaignie oster Les malvais); 1266 fig. « extirper, arracher (péché, mensonge) » (Vers de la mort, 100, 11 ds T.-L.). Du b. lat. sarculare « sarcler » (ives., Palladius, agronome). La forme agn. sarchez, impér. (fin xiiies., Gautier de Bibbesworth, Traité, 415 ds T.-L.: vostre lyn [...] sarchez) serait peut-être (FEW t. 11, p. 226a, note 1) formée, à l'aide de la dés. -er, sur l'a. fr. sarcel « sarcloir » (xiiies. [ms.] Les Loh., Vat. Urb. 375, fol. 28d ds Gdf.; id. Oustillement au villain, éd. U. Nyström, 157, issu du lat. vulg. *sarcellum [cf. viiies., Gl. de Reichenau, 847 ds T.-L.: serricellus], var. du class. sarculum « sarcloir »), -el étant considéré comme un simple suff. instrumental. Fréq. abs. littér.: 62.
DÉR. 1.
Sarclage, subst. masc.Opération (agricole) qui consiste à ameublir le sol et à détruire les plantes adventices qui se multiplient dans une récolte, une culture; résultat de cette opération. Sarclage d'un jardin, d'une vigne; sarclage à la binette, à la houe, à la main; façons, travaux de sarclage. L'art du cultivateur a consisté à réaliser, dans un milieu nouveau, les meilleures conditions de croissance: par le drainage, les amendements, le sarclage, la taille pratiquée au moment propice (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 147). [saʀkla:ʒ]. 1reattest. xiiies. (Jurés de Saint Ouen, fol. 204 v o, Arch. Seine Inférieure ds Gdf. Compl.); de sarcler, suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 10.
2.
Sarcleur, -euse, adj. et subst.a) Subst. Personne qui sarcle un champ, un jardin. Elle accoucha en plein champ par un matin de printemps. Quand les sarcleuses, accourues à son aide, virent la bête qui lui sortait du corps, elles s'enfuirent en poussant des cris (Maupass., Contes et nouv., t. 2, Mère aux monstres, 1883, p. 369).b) Subst. et adj. (Instrument, machine) qui est employé au sarclage d'une culture en ligne. Les houes sont dites sarcleuses quand leurs pièces travaillantes ont surtout pour but de détruire les mauvaises herbes en les sectionnant au dessous de leur collet (Ballu, Mach. agric., 1933, p. 249). [saʀklœ:ʀ], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694; 1694-1878 au masc.; 1935 au masc. et au fém. 1reattest. fin xiiies. [ms.] (Bans de St-Omer, 233 ds A. Giry, Hist. de St-Omer, Paris, 1877, p. 519); de sarcler*, suff; -eur2*.
3.
Sarcloir, subst. masc.Instrument à main qui sert à sarcler; petite charrue à main utilisée en horticulture. MmeRezeau sonne le branle-bas. Les devoirs de vacances attendront. Sarcloirs, raclettes et râteaux nous sont distribués (H. Bazin, Vipère, 1948, p. 234). [saʀklwa:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. 1reattest. 1413 (Fr. Nicole, Trad. du LIvre des Prouffitz champ. de P. de Crescens [ms. Dijon 453, xves.], fol. 68 v ods Gdf. Compl.); de sarcler, suff. -oir*.
4.
Sarclure, subst. fém.Ensemble des herbes arrachées lors du sarclage. Les sarclures d'une allée de jardin (Ac.). [saʀkly:ʀ]. Ac. 1694, 1718: -eure; dep. 1740: -ure. 1resattest. a) 1413 « action de sarcler » (Fr. Nicole, op. cit., fol. 80 r ods Gdf. Compl.), b) 1694 « ce qu'on arrache d'un terrain en le sarclant » (Ac.); de sarcler, suff. -ure1*.
BBG.Gohin 1903, p. 238 (s.v. sarclage). − Jänicke (O.). Beitr. zur galloromanischen Wortforschung. Vox rom. 1971, t. 30, pp. 66-67.

Wiktionnaire

Verbe

sarcler \saʁ.kle\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Jardinage) (Agriculture) Arracher avec la main ou couper sous terre avec un instrument tranchant les mauvaises herbes qui croissent dans un champ, dans un jardin, etc.
    • Rougon mourut presque subitement, quinze mois après son mariage, d’un coup de soleil qu’il reçut, un après-midi, en sarclant un plant de carottes.— (Émile Zola, La Fortune des Rougon, 1870)
    • Pendant la première année, on sarclera les mauvaises herbes autour des jeunes plants, mais dans les années suivantes cette précaution sera absolument inutile, […]. — (La ramie, nouveau textile soyeux: communication présentée à la Société des sciences industrielles de Lyon, dans la séance du 14 février 1877, par M. Léger, Lyon : Imprimerie Storck, 1877, p. 7)
    • Les fleurs sont déjà hautes, elles brillent, mais les mauvaises herbes ont aussi poussé et Marianne, le remarquant, se dit voilà, c'est idéal. Avec le soleil comme une brique sur ses épaules, elle entreprend de sarcler. — (Pascale Quiviger, Le cercle parfait, éditions L'Instant même, 2003, p. 70)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SARCLER. v. tr.
Arracher avec la main ou couper sous terre avec un instrument tranchant les mauvaises herbes qui croissent dans un champ, dans un jardin. Sarcler les mauvaises herbes d'un jardin. Sarcler les orges, les avoines, la vigne, Arracher les herbes d'un terrain où l'on a semé de l'orge, de l'avoine, où est plantée une vigne.

Littré (1872-1877)

SARCLER (sar-klé. Tous les jardiniers maraîchers disent sacler) v. a.
  • Débarrasser des mauvaises herbes un terrain soit à la main soit avec le sarcloir. Toutes les montagnes qui auront été sarclées et cultivées ne craindront point les ronces et les épines, Sacy, Bible, Isaïe, VII, 25.

    Sarcler des laitues, bêcher la terre tout autour.

    Sarcler les orges, arracher les herbes d'un terrain où l'on a semé de l'orge.

    Fig. Les Indiens, à leur tour, arrachent la vie à une foule de Français, et sarclent le champ de bataille…, Chateaubriand, Natch. X.

HISTORIQUE

XIIIe s. Je fais soier [scier], je fais sarcler, Jubinal, Denier et brebis, t. II, p. 270. Se il connoist les bons des malvès, il pourra et devra les malvès sarcler et essarter des bons, Beaumanoir, I, 9.

XIVe s. À Sevestre Vallerin, pour la peine d'avoir sarclé les sentiers qui sont parmi les preaux, Hist. litt. de la France, t. XXIV, p. 651.

XVIe s. La mort, six jours aprez, le rencontrant, l'eust faulché et cerclé de ce monde, Rabelais, Pant. IV, Nouv. prol.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SARCLER, (Agricult.) ce mot signifie arracher les méchantes herbes & les chardons qui nuisent aux bonnes plantes & aux blés ; ce travail se fait ordinairement ainsi. Des femmes s’arrangent de front, & ayant à la main un sarcloir, elles coupent les mauvaises herbes les plus apparentes ; si elles sont encore jeunes, les sarcleuses ne les apperçoivent pas, & en ce cas, il faut répéter dans la suite l’opération ; d’ailleurs les plantes les plus menues, qui sont au moins aussi préjudiciables, telles que le vesceron, la folle avoine, la nielle, la renouée, l’arrête-bœuf, la queue de renard, & tous les petits piés de ponceau, restent dans le champ. Ajoutez qu’en coupant les mauvaises herbes, il n’est guere possible qu’on ne coupe du blé ; & enfin les chardons & les autres plantes bisannuelles, poussent de leurs racines deux, trois, ou quatre tiges, au-lieu d’une, & alors le mal devient plus grand ; les pauvres femmes qui ont des vaches à nourrir, ne demandent pas mieux que d’aller arracher l’herbe des blés ; mais en arrachant l’herbe, elles arrachent beaucoup de blé, & lui font un tort infini, sur-tout quand la terre est humide, en foulant les blés avec leurs piés, & en trainant les sacs qu’elles remplissent d’herbes nuisibles ; ainsi le plus sûr moyen de déraciner les mauvaises herbes, c’est de continuer les labours pendant que les blés sont en terre, suivant la méthode de M. Tull. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sarcler »

Du latin sarculare, de sarculum (« sarcloir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Norm. jercir, et aussi sercler ; génev. sercler ; wallon, sâclé ; provenç. salclar, serclar ; portug. sachar ; ital. sarchiare ; du lat. sarculare, de sarculus, sarcloir, qui vient de sarrire, sarcler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « sarcler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sarcler sarkle

Citations contenant le mot « sarcler »

  • Alors que sarcler consiste à arracher les mauvaises herbes (à la main ou avec un outil), biner signifie ameublir la terre cultivée en vue de l'aérer. Il se trouve qu'en binant le sol, le jardinier supprime également les mauvaises herbes, superficiellement. D'où une certaine confusion qui persiste entre les deux termes. , Sarcler : en quoi consiste le sarclage ?
  • Les experts nous avaient prévenus. Pour préserver notre bien-être psychologique et social durant le confinement, il fallait faire des activités. Le jardinage faisait partie de ces occupations qui font du bien. Selon Florence Servan-Schreiber, spécialiste de la psychologie positive, à l’instar de faire l’amour, cette activité fait partie des onze actions génératrices de bonheur grâce à leur pouvoir scientifiquement prouvé sur notre cerveau. «Tondre la pelouse, bêcher, piocher, ranger du bois, sarcler la terre, passer le râteau sont des activités manuelles qui, en plus de connecter au réel, permettent d’éveiller les cinq sens et d’accorder toute son attention à l’action en cours», estime la spécialiste. Les bienfaits d’un potager ne s’arrêtent pas là. Le jardinage procure la satisfaction de manger des produits sains et des légumes de saison dont on connaît la provenance. La pratique du jardinage permet aussi de prendre un bon bol d’air, de réduire le stress mais aussi de faire de l’activité physique. Metro, Cet été, gardez la main verte !
  • Simultanément, il a fait venir une excavatrice pour épierrer le terrain, puis une herse pour le sarcler. « J’ai étendu 8000 livres de chaux à la main, avec une brouette et une pelle. » La Presse, Face à la crise : un scénario de postproduction… maraîchère
  • Les plantes adventices volent l’eau et les minéraux de vos légumes et coupent leur soleil. Alors, il ne faut pas tolérer leur présence. Déjà, l’utilisation de paillis peut réduire leur invasion de 90 % et plus. Pour celles qui s’installent dans votre potager malgré tout, arrachez-les manuellement ou coupez-les au sol. Sarcler peut être nécessaire dans le cas d’infestations majeures, mais il faut se rappeler que sarcler endommage aussi les racines des légumes et peut ainsi réduire considérablement la récolte. Le Soleil, Bien entretenir votre jardin de la victoire 2.0 | Horticulture | Maison | Le Soleil - Québec
  • Bof...C'est leur façon d'exister Ils ne doivent pas se courber souvent pour sarcler l'herbe (Je veux parler de la naturelle de nos champs). ladepeche.fr, Lot : 95 "pisseurs volontaires" portent plainte contre l'utilisation du Glyphosate - ladepeche.fr
  • Rien de plus simple ! Il suffit d’y apporter de la matière organique sous forme de terreau ou de compost. La terre enrichie sera plus souple, plus meuble et les herbes indésirables s’y enracineront moins profondément. Ensuite, biner et sarcler régulièrement permet d’empêcher les graines de germer, de déchausser les jeunes mauvaises herbes qui dessécheront sur place et de favoriser des repousses plus lentes. Ainsi, à force de tirer sur les jeunes pousses du liseron, il finira par s’épuiser. Pour les plus récalcitrantes, comme le pissenlit, il vaut mieux utiliser une gouge à asperge. Avec l’ortie, il faudra sortir la fourche et tirer sur les racines qui courent en surface. Quant aux pelouses, souvent envahies de pissenlits, trèfles, pâquerettes, mousses, etc., les tontes répétées affaiblissent ces plantes et empêchent la formation des graines. Maxi, Nos bons conseils : désherber naturellement, c’est facile ! - Maison/ Jardin - maximag.fr

Images d'illustration du mot « sarcler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sarcler »

Langue Traduction
Anglais weed
Espagnol hierba
Italien erba
Allemand gras
Chinois 杂草
Arabe عشبة ضارة
Portugais erva daninha
Russe сорняк
Japonais 雑草
Basque sasiak
Corse erbaccia
Source : Google Translate API

Synonymes de « sarcler »

Source : synonymes de sarcler sur lebonsynonyme.fr
Partager