La langue française

Effacement

Sommaire

  • Définitions du mot effacement
  • Étymologie de « effacement »
  • Phonétique de « effacement »
  • Évolution historique de l’usage du mot « effacement »
  • Citations contenant le mot « effacement »
  • Traductions du mot « effacement »
  • Synonymes de « effacement »
  • Antonymes de « effacement »

Définitions du mot « effacement »

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFACEMENT, subst. masc.

Action d'effacer, de s'effacer; résultat de cette action.
A.− [Correspond à effacer I A]
1. Disparition de ce qu'on efface ou de ce qui s'efface.
a) Disparition totale d'un tracé ou d'une marque. Effacement d'une ligne, d'un contour.
Spéc. Disparition progressive. Effacement d'une trace, d'un pastel; effacement et usure. L'automne a jalonné l'effacement des pas dans les talus (Aragon, Rom. inach.,1956, p. 22).
b) P. ext. Suppression ou réduction (de quelque chose).
Spéc., LING. (en gramm. générative). ,,Opération consistant à supprimer un constituant d'une phrase dans des conditions définies par une transformation`` (Ling. 1972).
2. P. métaph. ou domaine abstr. Disparition (généralement progressive).
[Avec une idée de suppression] Ils [le Marquis et Savrit] s'y étendirent (...) savourant ces âpres piments de la déroute, l'effacement des préjugés sociaux, des disciplines et des protocoles (Arnoux, Nuit St-Avertin,1942, p. 72).Ils dissertaient sur l'effacement des nations et sur la domination des empires (Mauriac, Bâillon dén.,1945, p. 395).
[Avec une idée d'oubli] Effacement d'un souvenir. C'est une chose triste que cet effacement complet des morts (Sand, Lélia,1839, p. 484).L'effacement de tant d'œuvres qui furent portées aux nues (Valéry, Eupalinos,1923, p. 62).
B.− [Correspond à effacer I B]
1. Action, fait d'effacer, de réduire au minimum l'espace occupé par (quelqu'un, quelque chose). C'étaient des effacements de corps permettant d'évoluer dans la place restreinte (Huysmans, Oblat,t. 2, 1903, p. 17):
... au milieu de l'effacement des redingotes, les chapeaux de soie miroitaient, sous la lumière diffuse, qui tombait du vitrage. Zola, L'Argent,1891, p. 333.
2. Au fig.
a) [Le compl. désigne un comportement, une attitude, une manière d'être ou de faire] Mise en retrait, manque d'originalité. Effacement de la personnalité. Elle [Manette] avait un ensemble de qualités soumises (...) une sorte d'aimable effacement de caractère (Goncourt, Man. Salomon,1867, p. 320).
Absol. C'était, en dehors de son cabinet de vieux bureaucrate, comme un bain d'effacement et de médiocrité, où il se reposait du souci de gouverner la terre (Zola, Rome,1896, p. 143).
b) Usuel. Comportement de celui, de celle qui se tient à l'écart en évitant de se faire remarquer, qui est effacé. Effacement volontaire, excessif; geste d'effacement; effacement de soi; désir d'effacement; modeste jusqu'à l'effacement; se résigner à un effacement; dévouement, résignation et effacement; renoncement, abnégation et effacement. L'un a réussi par son effacement et l'autre par son éclat (Mauriac, Bloc-notes,1958, p. 107).
Prononc. et Orth. : [efasmɑ ̃]. Ds Ac. 1878 et 1932. Pour [ε] ouvert à l'initiale, cf. effacer. Étymol. et Hist. 1. xiiies. [ms.] esfacement « action d'effacer, de disparaître » (Queste du S. Graal, ms. du Mans 354, fo1 vods Gdf. Compl.); 2. 1839 « action de s'effacer » (Sand, loc. cit.). Dér. du rad. de effacer*; suff. -(e)ment1*. Fréq. abs. littér. : 211. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 9, b) 365; xxes. : a) 395, b) 455.

Wiktionnaire

Nom commun

effacement \e.fas.mɑ̃\ masculin

  1. Action d’effacer, de s’effacer.
    • « Ma fille, tenez-vous droite ». Cet ordre était toujours accompagné d’un mouvement de tête et d’un effacement d’épaules que la petite personne s’empressait d’imiter. — Julie de Querangal, Philippe de Morvelle, Revue des Deux Mondes, T. 2, 4, 1833
    • Notre précédente étude a montré quelle est la situation de la seconde ville de France, où une population allogène se superpose ou, pour mieux dire, se substitue à l'ancienne population indigène, en voie d'effacement. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Dans ce manuscrit, l’effacement des lettres rend la lecture presque impossible.
    • (Figuré)L’effacement des impressions, des caractères. - Rester dans un effacement volontaire.
  2. Disparition partielle ou progressive.
    • L’ombre envahissait l’intérieur poudreux et étouffé de la petite chambre où se terminait cette longue série d’évocations dont plus d’une avait été douloureuse. Des inscriptions des murailles, on ne distinguait plus rien. L’image extérieure et l’image intérieure pâlissaient donc en même temps, comme si tout ce passé ressuscité par hasard rentrait à la même minute, et pour n’en plus sortir, dans le vague effacement du soir et de l’oubli. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, pages 234-235)
    • L’effacement des barrières, qui est à la base de la convergence biogéographique, comporte le contact entre des biotes précédemment endémiques et donc l’effacement de la congruence entre la distribution géographique des taxons et leur composante biotique. — (Fabrizio Cecca & René Zaragüeta i Bagils, Paléobiogéographie, EDP Sciences, 2015, page 64)
    • Elles ont cherché à mesurer leur exclusion et leur effacement de la postérité et à identifier ses mécanismes, dont celui d’une critique ad feminam qui fait passer au lit de Procuste les écrits portant une signature féminine. — (Évelyne Ledoux-Beaugrand, « Quand les femmes comptent », sur le site de CWILA: Canadian Women In The Literary Arts (https:/ /cwila.com), 2 octobre 2014)
  3. Position en retrait, discrète.
    • Quoiqu’il ne fût pas le premier venu autant qu’il le prétendait, et qu’avant de rentrer dans les effacements de sa province il en fût sorti par un commencement de célébrité, il aimait à se confondre avec la multitude des inconnus, qu’il appelait les quantités négatives. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie., 1863, réédition Gründ, page 12)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFACEMENT. n. m.
Action d'effacer, de s'effacer. Dans ce manuscrit, l'effacement des lettres rend la lecture presque impossible. Fig., L'effacement des impressions, des caractères. Rester dans un effacement volontaire.

Littré (1872-1877)

EFFACEMENT (è-fa-se-man) s. m.
  • 1Action d'effacer ; résultat de cette action. L'effacement de l'écriture.
  • 2 Fig. Qu'est-ce que le jeûne, sinon l'effacement de nos offenses ? Bouhours, Nouv. rem.
  • 3Perte de l'empreinte propre. L'effacement des caractères.

HISTORIQUE

XVIe s. Si je laisse au temps seul et à l'oubliance des choses passées à faire l'effacement de leur sang, Du Bellay, M. 502.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « effacement »

Du verbe effacer et du suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Effacer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « effacement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effacement efasmɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « effacement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effacement »

  • Pour sécuriser l’approvisionnement en électricité durant l’hiver 2020-2021, le ministère de la Transition écologique et solidaire encourage l’effacement en doublant le tarif de rémunération. , L’Etat renforce le soutien à l’effacement électrique / Procédés - Process Alimentaire
  • La modestie et l'effacement sont même des conditions nécessaires au succès des hommes qui le méritent. De Adélard Dugré / La campagne canadienne
  • L'homme écrit sur le sable. Moi ça me convient bien ainsi ; l'effacement ne me contrarie pas ; à marée descendante, je recommence. De Jean Dubuffet / Prospectus aux amateurs de tout genre
  • Les télévisions publiques trouvent dans un période de désorientation, d'effacement des valeurs et des références collectives, une justification croissante. De Hervé Bourges / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Le ralliement, ça ne marche jamais, ce qui marche, c’est le rassemblement. Derrière le ralliement, il y a le désenchantement, et puis l’effacement. Derrière le rassemblement, il y a le courage et le succès. De François Bayrou / Discours de campagne des législatives du MoDem à Paris - 24 Mai 2007
  • Car c’est un peu de cela qu’il s’agit avec le remaniement, intervenu vendredi 3 juillet : en nommant un haut fonctionnaire totalement inconnu du grand public et sans existence politique, même si c’est un fin connaisseur de l’Etat et qu’il a une expérience d’élu local, Emmanuel Macron acte, du moins en partie, l’effacement symbolique de la fonction de premier ministre, réduit au rang de chef d’état-major, voire de simple « collaborateur », pour reprendre le mot qu’avait eu Nicolas Sarkozy pour désigner François Fillon. Le Monde.fr, « Macron acte, en partie, l’effacement symbolique de la fonction de premier ministre »
  • Des travaux doivent être réalisés rue Pasteur (du Croas Tor à la rue Jules-Ferry) et sur une portion de la rue François Coat (de La Croix de mission à la salle des fêtes). Pour l’effacement des réseaux, les travaux se chiffrent à 168 038 €. Une convention va être passée avec le SDEF qui va participer au cout des travaux. Le Telegramme, Conseil : effacement de réseaux rue Pasteur - Pleyber-Christ - Le Télégramme
  • Avant de procéder à l’effacement de son contenu, le téléphone se verrouillera momentanément après plusieurs mauvais de mots de passe afin de signaler à la personne qu’elle a fait trop d’erreurs. Au bout d’une dizaine d’erreurs, le processus se met en marche. , Comment activer l’effacement des données en cas de tentatives de déverrouillage forcé de l’iPhone
  • Pour éviter le « black-out » un réseau électrique doit toujours être en équilibre entre l’offre et la demande, c’est-à-dire entre la production et la consommation d’électricité. Pour garantir cet équilibre, y compris lors des pointes de consommation journalières et saisonnières, plusieurs solutions sont possibles. Celle qui consiste à accroître les moyens de production en construisant par exemple de nouvelles centrales est la plus coûteuse puisque celles-ci ne fonctionneront qu’un nombre limité d’heures par jour ou même par an lors des pics de consommation. Une autre possibilité est de multiplier les systèmes de stockage qui « emmagasinent » l’électricité lorsque la production excède la consommation et la restituent dans le cas contraire. La troisième alternative consiste, en cas de déséquilibre entre l’offre et la demande d’électricité, à réduire temporairement la consommation d’un site industriel par exemple ou d’un groupe de consommateurs. C’est ce qu’on appelle l’effacement. Révolution Énergétique, L'effacement diffus prend son envol - Révolution Énergétique

Traductions du mot « effacement »

Langue Traduction
Anglais erasure
Espagnol borradura
Italien cancellatura
Allemand löschen
Chinois 删除
Arabe محو
Portugais apagar
Russe подчистка
Japonais 消去
Basque erasure
Corse sguassà
Source : Google Translate API

Synonymes de « effacement »

Source : synonymes de effacement sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « effacement »

Partager