La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « estompé »

Estompé

Définitions de « estompé »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESTOMPÉ, ÉE, part. passé et adj.

I.− Part. passé de estomper*.
II.− Emploi adj.
A.− B.-A. Qui est exécuté au moyen d'une des techniques de l'estompage; qui présente un effet d'ombres et de dégradés obtenu par estompage. Lavis estompé. C'était une tête estompée de Niobé (Goncourt, Journal,1852, p. 75).Quant à Turner, héritier spirituel de Claude Lorrain et de Watteau, ses féeries trop criardes ou trop estompées, ses fades paysages réalistes (...) dépassent toujours la mesure dans le sens interdit (Lhote, Peint. d'abord,1942, p. 96).
P. ext., péj. [En parlant d'un autre domaine artistique] Qui manque de force dans l'expression. Dukas déplorait qu'en cet opéra hésitantGeneviève » de Schumann], trop de détails exquis fussent noyés dans le bourbier d'une instrumentation à la fois faible et lourde (...) Contours estompés, demi-jour, sonorités embrouillardées, l'auteur est gris (Willy, Entre deux airs,1895, p. 128).La sonorité moins expressive (...) a quelque chose d'étouffé, d'estompé (E. Guiraud, Busser, Instrument.,1933, p. 15).
B.− P. anal., littér. [En parlant d'un élément du paysage] Qui est flou, indistinct, voilé d'une ombre légère. Par ces horizons estompés (Balzac, Lys,1836, p. 30).Les fonds estompés dans un brouillard gris perle (Goncourt, Journal,1855, p. 225).
C.− Au fig. [En parlant d'un inanimé abstr.; en partic. d'un sentiment] Qui est atténué, adouci. Tout un tableau ravissant de sentiments de tendresse, de volupté, de regrets vaguement estompés (Proust, Temps retr.,1922, p. 912).
Emploi subst. masc. à valeur de neutre à nuance péj. Non pas un estompé frauduleux des problèmes, mais la reconnaissance directe, par-dessous les problèmes, d'un centre inépuisable de problèmes (Mounier, Traité caract.,1946, p. 516).
Fréq. abs. littér. : 65.

Littré (1872-1877)

ESTOMPÉ (è-ston-pé, pée) part. passé.
  • Un dessin estompé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « estompé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
estompé ɛstɔmpe

Citations contenant le mot « estompé »

  • Mais l’élan à la hausse semble s’être estompé au cours des dernières heures, les prix ayant chuté brusquement pour atteindre un plancher de 140 $. Les bulls de Litecoin se battent contre les vendeurs autour de 147$ au moment de la rédaction de ce rapport, le graphique de 4 heures suggérant que LTC/USD pourrait tomber au 50-SMA si les bears réussissent à rompre sous le niveau de support de 140$. Coin24, Les bulls de Litecoin luttent pour une rupture à 150 $
  • C'est « l'histoire effacée d'un génie du cinéma », pour reprendre le titre du documentaire que lui ont consacré Paul Duane et David Cairns en 2013. C'est aussi le destin fracassé d'un producteur phare d'avant-guerre. Près de sept décennies après sa disparition, le souvenir estompé de Bernard Natan se ravive progressivement. Le Point, Bernard Natan, légende oubliée du cinéma - Le Point

Traductions du mot « estompé »

Langue Traduction
Anglais dimmed
Espagnol atenuado
Italien attenuato
Allemand gedimmt
Chinois 暗淡的
Arabe باهتة
Portugais esmaecido
Russe тусклый
Japonais 薄暗く
Basque ilundu
Corse attenuatu
Source : Google Translate API

Estompé

Retour au sommaire ➦

Partager