La langue française

Espacer

Définitions du mot « espacer »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESPACER, verbe trans.

A.− [Dans l'espace] V. espace1B 1 a.
1. [Avec une valeur dynamique]
a) Placer, ranger deux ou plusieurs choses de manière à laisser entre elles un espace déterminé. Le jardinier espacera régulièrement ces arbres (Ac.1835, 1878, 1932).Espacer des repiquages, des exploitations.
Emploi pronom. à sens passif. Être espacé. Puis les réverbères s'espacent davantage, plantés entre des arbres ébouriffés et grêles (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 133).Les maisons s'espacent peu à peu, jusqu'à la dernière (Rivière, Corresp.[avec Alain-Fournier], 1906, p. 245).
Spéc., IMPR. Établir un intervalle régulier entre les lettres, les mots ou les lignes. Ce compositeur n'espace pas bien les mots (Ac.1835, 1878, Ac. 1932).Monsieur, Voici les 4 premières feuilles corrigées. Je vous recommande : 1 De ne mettre que 20 vers par page à peu près au plus. 2 D'espacer beaucoup plus les alinéas (Lamart., Corresp.,1835, p. 171).Nous pouvons espacer davantage les lignes entre elles, dans les longues mises en scène. Je tâcherai de multiplier les paragraphes (Flaub., Corresp.,1877, p. 105).
P. ext. Établir un intervalle entre les lignes d'une lettre. Peu à peu, le format de leurs lettres se raccourcit et ils espacèrent davantage leurs lignes (Flaub., 1reÉduc. sent.,1845, p. 216).
b) [En parlant d'hommes] Emploi pronom. à valeur réfl. réciproque. Mettre une certaine distance, un certain intervalle entre soi et d'autres personnes. J'étendis le bras, ils [mes hommes] s'espacèrent et au pas, courbés, mais l'arme haute, prêts à épauler, ils défilèrent (Vercel, Cap. Conan,1934, p. 239).
c) Au fig., vx. S'étendre, se répandre (en paroles). (Quasi-)synon. s'épancher.[Pope] nous dit que le mieux est souvent de retenir sa critique, de laisser le sot s'espacer et s'épanouir tout à son aise (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 8, 1863-69, p. 122).
[En parlant d'une faculté propre à l'homme] Dans ce domaine royal de Chambord, [l'] imagination [du maréchal de Saxe] qui était vaste avait de quoi s'espacer, mais pas assez encore (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t. 11, 1863-69, p. 107).
2. Au fig., littér., vx. [Avec une valeur statique; le suj. de l'action désigne une chose] Disposer sur un espace donné, étaler.
[Dans la description d'un intérieur] Dans le cabinet, un ancien meuble vert, en velours d'Utrecht, espaçait son canapé et ses huit fauteuils, style empire, aux bois raides et tristes (Zola, N. Micoulin,1884, p. 6).
Emploi pronom. à sens passif. Sur une table de marbre blanc s'espaçaient deux larges cuvettes en faïence bleue (Flaub., Éduc. sent.,t. 1, 1869, p. 168).C'était une vaste pièce (...) somptueusement décorée (...) Là-dedans s'espaçait et détonnait un meuble en velours grenat (A. Daudet, Rois en exil,1879, p. 486).
[Dans la description d'un paysage] Les longues rues du quartier Saint-Germain espaçaient des clartés tristes (Zola, Page amour,1878, p. 973).
B.− P. anal. [Avec l'idée dominante d'espace temporel] V. espace B 1 b.
1. Séparer (deux ou plusieurs choses, événements) par un intervalle de temps déterminé. Ce négociant espace ses paiements (Ac.1932) :
1. Ta lettre qui m'était arrivée un samedi soir − à pareille heure − en classe, (...) m'avait fait tant de plaisir. Mais je suis obligé d'espacer plus que je ne voudrais ces si longues lettres. (Je ne sors pas demain, un peu pour t'écrire). Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1906, p. 279.
En partic. Ne pas faire coïncider. Il serait important d'espacer les deux ouvrages. Huit jours suffiraient (Hugo, Corresp.,1856, p. 240).
− Domaine des techn. mus.Espacer également les sons de tout l'accord, de manière à ne pas laisser de vide dans la région moyenne (Gevaert, Orchestr.,1885, p. 86).
2. Rendre moins fréquent. Quand le temps était mauvais, ils se tenaient clos aussi et espaçaient leurs visites (Rolland, J.-Chr.,Révolte, 1907, p. 555).
P. métaph. [Le suj. désigne un inanimé] Ce mois de novembre nous joue le mauvais tour d'espacer la poste (Hugo, Corresp.,1866, p. 563).Le moteur battait quelques secondes, puis espaçait ses pulsations et se calait à un dernier hoquet (Arnoux, Nuit St-Avertin,1942, p. 102).
3. Emploi pronom. à sens passif. Devenir moins fréquent; s'échelonner sur un laps de temps de plus en plus long. (Quasi-)synon. se rapprocher.
a) [Le suj. désigne des phénomènes physiol., des phénomènes sonores] Ses extases perdirent leur retour et leur fréquence, s'espacèrent de plusieurs jours (Goncourt, MmeGervaisais,1869, p. 266).Fait curieux, les migraines paternelles s'espaçaient (H. Bazin, Vipère,1948, p. 106).Wilfred sentit les battements de son cœur s'espacer dans sa poitrine, mais son visage ruisselait encore de sueur (Green, Chaque homme,1960, p. 328):
2. Aussi, après une minute, et d'autant que les sifflements [des shrapnells] s'espaçaient, il se releva et se mit à marcher dans le fossé (...) s'assurant que sa couverture, passée en bandoulière, lui recouvrait bien le cœur. Montherl., Songe,1922, p. 150.
b) [Le suj. désigne des lettres, des visites] Ses lettres s'espacent toujours davantage (Amiel, Journal,1866, p. 176).Ses visites s'y espacèrent [au salon Liverani]; puis elle n'y parut plus (Goncourt, MmeGervaisais,1869p. 167).
Rem. On rencontre ds la docum. l'emploi, p. ext. et/ou p. ell., de espacer qqn « espacer ses relations avec lui; établir des distances entre lui et soi ». Sournoisement nous nous sommes détournés de Dieu comme dans le monde nous essayons d'espacer un ami trop clairvoyant et trop grave (Mauriac, Du côté Proust, 1947, p. 167). Au part. passé. Il y a [des maîtresses] que je ne vois plus qu'une fois par an... Celles que j'ai espacées ne me gênent pas (Maupass., Contes et nouv., t. 1, Épingles, 1888, p. 1090).
Prononc. et Orth. : [εspase] ou [-ɑse], (j')espace [εspas] ou [-ɑ:s]. Enq. : /espas, (D)/, (il) espace. Étymol. et Hist. 1. 1417 « mettre d'espace en espace, séparer par un espace » (Texte ds Coyecque, Hôtel-Dieu de Paris, I, 276 ds Delb. Notes : huit aulmoires divisées et espassées); 2. 1549 intrans. « s'étendre » espacier hors de « s'écarter de » (Du Bellay, Defense et Illustration, I, 5 ds Hug.); 1572 s'espacier hors « id. » (J. de la Taille, Saül le Furieux ds P. Rickard, La Langue fr. au XVIes., p. 184); xviiies. s'espacer « se répandre, se disperser (avec des troupes) » (Saint-Simon, Mém., éd. A. Boislisle, II, 165 ds IGLF) et au fig. « s'étendre (en paroles) sur » (Id., ibid., V, 425, ibid.); 3. 1851 « établir de moment en moment, séparer par un certain temps » (Cournot, Fond. connaiss., p. 64). Dér. de espace*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 140.

Wiktionnaire

Verbe

espacer \ɛs.pa.se\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’espacer)

  1. Ranger plusieurs choses de manière à laisser entre elles des espaces déterminés.
    • Le jardinier espacera régulièrement ces arbres.
    • (Pronominal)Mais nous sommes déjà dans les faubourgs. Les maisons s'espacent, se reculent, s'adossent à la rivière ou à la montagne. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
  2. (Typographie) Ajuster l’espace entre les mots, les lignes, et quelquefois même les lettres.
    • Ce compositeur n’espace pas bien les mots.
    • Colonnes bien espacées.
    • Des lignes mal espacées.
  3. (Par analogie) Répartir selon des intervalles de temps.
    • Ce négociant espace ses paiements.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESPACER. v. tr.
Ranger plusieurs choses de manière à laisser entre elles des espaces déterminés. Le jardinier espacera régulièrement ces arbres. Il se dit particulièrement, en termes de Typographie, en parlant des Mots, des lignes, et quelquefois même des lettres. Ce compositeur n'espace pas bien les mots. Colonnes bien espacées. Des lignes mal espacées. Il se dit aussi par analogie en parlant des Intervalles de temps. Ce négociant espace ses paiements.

Littré (1872-1877)

ESPACER (è-spa-sé. Le c prend une cédille devant a ou o ; espaçant, espaçons) v. a.
  • 1Ranger plusieurs choses, de manière à laisser entre elles l'espace nécessaire.

    Terme d'imprimerie. Établir un intervalle régulier entre les mots et les lignes. Bien espacer les mots.

    Terme de maçonnerie. Espacer tant plein que vide, laisser les intervalles égaux aux poteaux, aux solives, etc.

  • 2S'espacer, v. réfl. Prendre de l'espace, s'étendre. Louis de Bade avait jeté un pont de bateaux sur le Rhin à Hagenbach, et de là s'était espacé en Alsace par corps séparés, Saint-Simon, 23, 6.

    Fig. Parler en détail. Au sortir du salut, Brissac lui conta [au roi] ce qu'il avait fait, non sans s'espacer sur la piété des dames de la cour, Saint-Simon, 194, 90.

HISTORIQUE

XVIe s. …Observant la loy de traduire, qui est, n'espacier point hors des limites de l'auteur, Du Bellay, J. I, 8, verso.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ESPACER. Ajoutez : - REM. La locution de Saint-Simon : s'espacer au sens de parler en détail, a été reprise ; et en effet elle peut l'être. On s'étonnera peut-être que nous fassions autant de bruit et que nous nous espacions autant, comme dit Saint-Simon, à propos d'un objet si insignifiant en apparence, à propos d'une pipe, Extr. du Journ. de Bolbec, dans Journ. offic. 17 fév. 1874, p. 1319, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ESPACER. (Jardinage.) On se sert de ce terme pour marquer l’intervalle que l’on doit laisser d’un arbre à un autre. On espace ordinairement ceux des allées à 12 piés ; on les met dans la campagne à 17 & à 14 piés de distance. Les arbres à fruits de demi-tige, dans les espaliers, se mettent à 12 piés avec un nain ou buisson entre deux ; lorsqu’ils sont de haute tige ils demandent un espace de 4 toises avec un arbre entre deux : dans les vergers on les plante à 17 & à 24 piés. (K)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « espacer »

Dénominal de espace.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « espacer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
espacer ɛspase

Évolution historique de l’usage du mot « espacer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « espacer »

  • Cheveux : 3 astuces pour espacer ses shampoings Public.fr, Cheveux : 3 astuces pour espacer ses shampoings
  • Alors que de nombreux opéras demeurent clos en raison de la crise sanitaire, certains tentent de rouvrir leurs portes après plusieurs mois de fermeture, avec des solutions pour le moins inédites. Le Théâtre Royal de Madrid  a décidé d'espacer ses solistes de deux mètres les uns des autres, lors de sa réouverture le 1er juillet, avec La Traviata de Verdi. , Des solistes espacés de deux mètres au Théâtre Royal de Madrid | Arts in the City
  • Une autre situation étrange est l’espace relativement grand que l’iPhone 12 Pro Max requiert pour sa matrice de caméras. Sa taille est nettement plus grande que celle de l’iPhone 11 Pro Max. Pourquoi Apple aurait-il besoin d’espacer les lentilles si ce n’est pour faire de la place pour un scanner LiDAR ? BlogNT : le Blog des Nouvelles Technologies, L'iPhone 12 devrait plaire à ceux qui aiment le look rétro de la pomme
  • Non. La limite des 200 personnes est sans nuances. Or, le BNO joue à Bozar, où la distanciation sociale est aisée à respecter. De plus, le bâtiment compte six entrées et sorties. Il y aura un sens de circulation du public avec, pour chaque billet vendu, un créneau horaire d’un quart d’heure à respecter pour espacer les arrivées. Cette réorganisation concerne aussi les musiciens, dont l’entrée et la sortie de scène ont été réorganisées. Les premières répétitions ont commencé, avec un orchestre de 40 musiciens au lieu de 85, sur une scène élargie. Enfin, la ventilation a été complètement refaite récemment. Alors, 200 personnes, c’est vraiment peu... L'Echo, Hans Waege: "Reprendre le dessus sur la peur" | L'Echo
  • Fort de la mobilisation des distributeurs de matériel en pleine crise Covid-19 – toutes les concessions ont poursuivi leur activité sans interruption – leur syndicat Sedima se félicite aujourd’hui en conférence d’une certaine reprise des ventes. Reprise à relativiser en fonction des filières, notamment pour les matériels viticoles (encadré). La faute à « l’inertie créée cet hiver du fait des taxes américaines mais aussi à une situation générale dégradée des vins, laissant peu de visibilité. Le contexte sanitaire très incertain n’y est pas étranger ». Le comportement du consommateur est aussi cité. Mais ce que regrette peut-être le plus le Sedima en ces temps difficiles, c’est l’attitude générale des constructeurs. Pierre Prim, le président du syndicat, ne mâche pas ses mots à leur encontre. « Alors qu’il y a eu des appuis demandés par les concessions pour espacer les traitements, les paiements, qu’il y a eu un courrier du syndicat pour trouver des aménagements, on a vu qu’un geste timide des constructeurs pour certains distributeurs agricoles. Peu ont proposé des solutions. Il y a eu quelques baisses de taux d’intérêt mais très peu d’appui aux réseaux. Les constructeurs veulent une visibilité sur le marché et ils pressent la distribution à refaire beaucoup de stocks dans les cours des concessions. Ils mettent énormément de pression. Mais les distributeurs n’ont pas la tête à ça car ils n’ont pas de visibilité sur l’avenir proche du marché ». Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Matériel et équipement- : La distribution de matériels critique l'attitude des constructeurs
  • Cette catégorie de malades, qui représente, selon le ministère de la santé, plus de 98% de la population infectée, est appelée à se soigner chez elle selon un protocole strict et bien défini. Les marocains rapatriés de l’étranger sont également concernés par cette prise en charge à domicile. Dans une note adressée, lundi 6 juillet 2020, au président du conseil national de l’Ordre des médecins, le ministre de la santé, Khalid Aït Taleb, détaille les mesures à respecter à la maison pour traiter le patient. Port du masque chirurgical, minimisation de l’utilisation des espaces communs (cuisine, hall, séjour et salon), si possible espace sanitaire individuel, sinon espacer son utilisation, sont, entre autres, les principales consignes d’isolement à respecter. , Nouveau protocole pour les malades du COVID-19 - Maroc Hebdo l'actualité du Maroc
  • A ce propos, Hamza, moniteur de l’association « Khalil Fitness » pour le fitness et la musculation, a déclaré : « Nous avons été informés des conditions et des mises en garde, y compris la nécessité de stériliser et d’espacer. Ainsi que de ne pas dépasser 50% de la capacité d’accueil, les douches sont par ailleurs interdites ». LesEco.ma, Casablanca : reprise prudente de l'activité dans les salles de sport (vidéo) - LesEco.ma

Traductions du mot « espacer »

Langue Traduction
Anglais space out
Espagnol espacio hacia fuera
Italien spazio fuori
Allemand platz raus
Chinois 腾出空间
Arabe الفضاء خارج
Portugais espaço para fora
Russe пространство вне
Japonais スペースアウト
Basque espazioa
Corse spazià
Source : Google Translate API

Synonymes de « espacer »

Source : synonymes de espacer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « espacer »

Espacer

Retour au sommaire ➦

Partager