La langue française

Escamoter

Définitions du mot « escamoter »

Trésor de la Langue Française informatisé

ESCAMOTER, verbe trans.

A.− Faire disparaître, dissimuler (quelque chose ou plus rarement quelqu'un) par une manœuvre habile.
1.
a) Dans le domaine du spectacle,vieilli. Faire disparaître par un tour de passe-passe, un artifice qui échappe à l'observation des spectateurs. Escamoter des boules, des dés, un mouchoir. Escamoter une muscade (vieilli). Des charlatans qui escamotent aux regards des spectateurs les objets qu'ils leur présentent (Staël, Allemagne,t. 2, 1810, p. 246).Le souffle des saltimbanques (...) lorsqu'ils veulent faire disparaître un objet qu'ils escamotent, est un acte certainement venu des lieux de ténèbres (Bloy, Journal,1894, p. 146).Jean Borlin, vêtu comme le prestidigitateur Méliès, escamotait ses poursuivants avant de s'escamoter lui-même (Sadoul, Cin.,1949, p. 188).
Absol. Ce prestidigitateur escamote bien (Ac.1932).
b) Usuel
α) Soustraire à la vue (en changeant de place, en dissimulant). Il va pour lui offrir la chaise de droite, y trouve sa pipe et l'escamote en replaçant vivement la chaise sous la table (Sardou, Rabagas,1872, II, 11, p. 77).Avant qu'elle ne l'escamote derrière son dos, j'ai vu le portefeuille (...) dont elle a résolu de m'imputer le vol (H. Bazin, Vipère,1948, p. 260):
1. Il [le photographe] est soumis à la tyrannie du sujet; il doit compter avec une cheminée en zinc, un panneau-réclame, et des poteaux télégraphiques, que le peintre ne verrait pas; et pour escamoter ces accidents, il lui faut accéder (...) à des lieux où le peintre se transporte par le seul effort de l'imagination. Prinet, Phot.,1945, p. 117.
Emploi pronom. réfl. D'un pas de côté, il démasqua son compagnon, jusqu'alors rigoureusement invisible (...). Je me rendis compte (...) du trait essentiel qui caractérise ce personnage si habile à s'escamoter lui-même (Farrère, Homme qui assass.,1907, p. 62).Cf. aussi Sadoul, loc. cit.
[Le suj. désigne ce qui dissimule] Le col empesé, haut et large, escamotait les bajoues et les fanons (Mauriac, Nœud vip.,1932, p. 54).Un tunnel que l'on achève de creuser va escamoter les automobiles dont la présence détruirait l'illusion d'une ville du dix-huitième siècle (Green, Journal,1941, p. 107).Le mimétisme non seulement les dissimule [les ocelles], mais escamote en même temps leur propriétaire. Il le confond avec le milieu, il empêche qu'on l'en distingue (R. Caillois, Méduse et Cie,Paris, Gallimard, 1960, p. 137).
Emploi pronom. passif. Les portiques nécessaires à la manutention pourront s'escamoter dans des constructions spéciales situées aux extrémités du barrage (Romanovsky, Mer. source én.,1950, p. 99).
β) P. ext. Faire disparaître de façon plus ou moins définitive. (Quasi-)synon. effacer, éliminer.L'impératrice Catherine escamota son mari, pour le déposer (Audiberti, Mal court,1947, III, p. 195).
2. Spéc. Effacer, replier (une chose, notamment l'organe saillant d'une machine) par un dispositif conçu à cet effet. Les autres [meubles], plus légers peuvent être transportés, escamotés, échangés, selon les besoins du moment (Serrière, T.N.P.,1959, p. 87).
Emploi pronom. passif. Peugeot avec son coach à toit métallique pouvant s'escamoter entièrement dans la pointe arrière de la voiture (Tinard, Automob.,1951, p. 334).
3. En partic. Faire disparaître (une chose) furtivement pour s'en emparer. (Quasi-)synon. subtiliser.Il [le baron] eut l'idée lumineuse d'escamoter les petits carrés de papier portant les votes d'un des partis (Stendhal, Rouge et Noir,1830, p. 258).Quelle peine il avait eue pour escamoter la facture, sous le nez d'Auguste (Zola, Pot-Bouille,1882, p. 238):
2. ... Georges, bondissant par-dessus son banc, avait réussi à escamoter l'arme sans être remarqué de personne; il l'avait d'abord repoussée en arrière, d'un coup de pied, tandis que les autres se penchaient vers Boris, s'en était prestement emparé et l'avait dissimulée sous sa veste, puis subrepticement passé à Ghéridanisol. Gide, Faux-monn.,1925, p. 1245.
P. ext. S'emparer par fraude, par d'habiles manœuvres. Le gouvernement escamote les droits et l'argent du populaire tout en jurant tous les matins de les respecter (Stendhal, L. Leuwen,t. 2, 1835, p. 256).En en [des Affaires Étrangères] sortant je dédaignai d'escamoter les fonds secrets (Chateaubr., Mém.,t. 4, 1848, p. 230):
3. Je pourrais, à ce sujet, vous citer cent traits d'infidélité de MM les Académiciens de Paris, (...) cent mémoires escamotés et publiés sans façon, sous le nom de ces déhontés plagiaires... Marat, Pamphlets,Charlatans mod., 1791, p. 294.
Emploi pronom. réfl. indir. Que de bassesses n'ont-ils pas faites à l'Académie des Sciences, de 1815 à 1830 et depuis, pour s'escamoter des croix (Stendhal, H. Brulard, t. 2, 1836, p. 265).
B.− P. anal. ou au fig.
1. Passer quelque chose sous silence; cacher abusivement quelque chose. C'est à nous, maintenant, à faire assez de bruit autour de l'incident pour qu'on ne puisse pas l'escamoter (Martin du G., J. Barois,1913, p. 408).Pour éviter la tentation d'escamoter, en les hachant menu, n'importe quelles pertes d'exploitation, un décret a précisé, en 1955, l'objet de ces contrats (Chenot, Entr. national.,1956, p. 71).Beaucoup de morts cardiaques sont escamotées sous d'autres rubriques vagues, telles qu'urémie et, surtout, sénilité (R. Schwartz, Nouv. remèdes et mal. act.,1965, p. 79).
Escamoter qqc. dans qqc. :
4. On a dérobé le réel et le grandiose sous des enveloppes plus ou moins splendides, on a escamoté le cortège impérial dans le cortège militaire, on a escamoté l'armée dans la garde nationale, on a escamoté les chambres dans les Invalides, on a escamoté le cercueil dans la cénotaphe. Hugo, Choses vues,1885, p. 27.
2. (Quasi-)synon. éluder, esquiver, tourner.
a) Faire en sorte, par des manœuvres habiles ou des artifices, que quelque chose (de gênant) ne se produise pas, ne se déroule pas normalement. D'abord, il tâcha d'escamoter le vote en plaisantant, selon sa manœuvre adroite (Zola, Œuvre,1886, p. 304):
5. Son discours (...) est de ceux qui peuvent le mieux éclairer l'opinion; un de ceux, par conséquent, qu'il importe d'escamoter si l'on veut conserver la direction de celle-ci. Gide, Journal,1917, p. 615.
b) Se soustraire à (une chose difficile, ennuyeuse ou délicate); éviter de traiter (un sujet délicat). Escamoter un problème, une difficulté. Les anomalies que tout rationalisme escamote ou dont il se détourne plus ou moins visiblement pour tisser sa toile conceptuelle (Marcel, Journal,1923, p. X).Il faut nous élever contre l'excès de profondeur qui escamote les questions (Nizan, Conspir.,1938, p. 65).Si je me mêle d'apporter à un problème sa solution, il ne faut pas du moins que j'escamote par cette solution même un des termes du problème (Camus, Sisyphe,1942, p. 49).
3.
a) Effectuer, réaliser de façon trop rapide. À Paris on a l'habitude d'escamoter les enterrements qui se font toujours dans les vingt-quatre heures (Flaub., Corresp.,1872, p. 435).Scène que Céard a cherché à escamoter avec de la non-accentuation et de la célérité (Goncourt, Journal,1885, p. 500).
b) Écourter (un processus, une action en plusieurs temps) en omettant d'(en) exécuter des étapes. Elle (...) se rendait au piano avec une sorte de hâte crispée, pour jouer, si l'on peut dire, certains airs dont elle escamotait toutes les finales (Céline, Voyage,1932, p. 149).
En partic., dans le domaine de l'expr. verbale.Ils rompaient, escamotaient, dénaturaient les alexandrins (Gide, Journal,1934, p. 1202).Il escamota la fin de sa phrase dans un accès de toux (Martin du G., Thib.,Été 14, 1936, p. 246).Ma gorge en feu m'obligeait à escamoter des syllabes (Abellio, Pacifiques,1946, p. 322).
Par brachylogie, ARM., vieilli. Escamoter l'arme. ,,Supprimer, dans le maniement du fusil, certains mouvements voulus par l'ordonnance, afin d'exécuter les temps avec plus de promptitude`` (Ac. 1835, 1878).
Rem. La docum. atteste le part. passé en emploi adj. Quand les heures s'enveloppent de causeries, on ne peut plus les mesurer, même les voir, elles s'évanouissent, et tout d'un coup c'est bien loin du point où il vous avait échappé que reparaît devant votre attention le temps agile et escamoté (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 350).
Prononc. et Orth. : [εskamɔte], (j')escamote [εskamɔt]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1558 « faire disparaître subrepticement un objet » (P. Boaistuau, Théâtre du monde, 1. 2, fo40 ro; cf. Gdf. Compl.). Prob. empr. à un prov. escamo(u)tar qui n'est attesté qu'en prov. mod. (1785 d'apr. FEW t. 12, p. 216a), dér. de escamar « effilocher » qu'on suppose avoir signifié d'abord « écailler » (cf. ital. squamare, esp. port. escamar « écailler »), dér. de escama « écaillé » (dep. xiiies. d'apr. Pansier), issu d'un lat. vulg. d'abord *scama pour lat. class. squama (écaille*); à l'appui de cette hyp., v. ds FEW t. 12, p. 215b et 216a d'autres dér. occitans de escamar ayant tous en commun le sens « faire disparaître, ôter quelque chose ». Fréq. abs. littér. : 190. Bbg. Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. 1973, p. 105. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 328, 329, 409; t. 3 1972 [1930], p. 114, 350.

Wiktionnaire

Verbe

escamoter \ɛs.ka.mɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Sens propre) Faire disparaître quelque chose par un tour de main, sans que les spectateurs ne s’en aperçoivent.
    • Outre ses muscades, il escamota des florins, des bagues, des montres d’argent, et jusqu’au canari de Marie-Joseph, l’hôtesse du Bon Couvet, qu’on retrouva dans le chapeau du mayeur Sans-Souci. — (Charles Deulin, Les Muscades de la Guerliche)
    • (Absolument) Ce prestidigitateur escamote bien.
  2. (Figuré) Cacher quelque chose ou quelqu'un, pour tromper.
    • Seules nos représentations actuelles, laïcisées et focalisées sur l’État, nous font escamoter le rôle décisif du clergé dans la formation de la « modernité » occidentale derrière une Histoire des pouvoirs royaux ou princiers. — (Joseph Morsel, avec la collaboration de Christine Ducourtieux, L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Mais comment pourrait-il aller plus vite ? Ses lèvres remuent à peine. Il ne prononce plus les mots… À moins de tricher tout à fait le bon Dieu et de lui escamoter sa messe… — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, pages 200-201.)
  3. (Par extension) Camoufler, cacher, dissimuler (sans idée de tromperie).
    • [...] le divan large comme la couche de Cléopâtre où l'on se murmurait des mots que la musique escamotait. — (Maurice Bedel, Mémoire sans malice sur les dames d'aujourd'hui, 1935)
  4. (Par extension) Dérober subtilement, sans qu’on ne s’en aperçoive.
    • Qui? le marquis d'Aroca, dont j'ai escamoté la montre à la procession des révérends pères dominicains de Santillane! — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
    • Eh ! bien, avez-vous fait cette surprenante observation qu’on escamote les inventeurs ? Un inventeur arrive avec tout le tam-tam de la publicité, il opère quelques expériences qui réussissent et puis… pft !… ni vu, ni connu. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 25 de l’éd. de 1921)
  5. Faire disparaître un organe saillant à l’intérieur d’une cloison.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ESCAMOTER. v. tr.
Faire disparaître quelque chose par un tour de main, sans que les spectateurs s'en aperçoivent. Escamoter des boules, des dés, des cartes, un mouchoir, des bulletins de vote. Fig., Escamoter une objection avec une grande habileté. Absolument, Ce prestidigitateur escamote bien. Il signifie, par extension, Dérober subtilement, sans qu'on s'en aperçoive. Un filou lui escamota son portefeuille.

Littré (1872-1877)

ESCAMOTER (è-ska-mo-té) v. a.
  • 1Faire disparaître quelque chose par un tour de main, un tour de gobelet, ou de toute autre manière. Escamoter une carte.

    Absolument. Ce prestidigitateur escamote bien.

  • 2 Par extension, dérober subtilement. Assemblés autour du carrosse pour en escamoter les oranges, Hamilton, Gramm. 10. Monsieur que voilà vous a escamoté 50 pistoles et la montre, Saint-Simon, 137, 152. C'est lui qui m'escamota le diamant que m'avait donné la princesse, Voltaire, le Blanc et le Noir.

    Fig. Des courtisans avides et officieux qui, dans ces occasions [événements importants], se postent sur les avenues pour escamoter la nouvelle d'un pauvre courrier, Hamilton, Gramm. 5. Nous tenons le présent dans nos mains ; mais l'avenir est une espèce de charlatan qui, en éblouissant nos yeux, nous l'escamote, Fontenelle, dans DESFONTAINES. Tu pourrais bien aussi escamoter Dorante à ta maîtresse, Marivaux, Jeux de l'am. et du has. I, 5.

  • 3 Terme de broderie. Tirer les extrémités des fils d'or ou de soie du côté de l'envers de l'étoffe.
  • 4 Terme militaire. Escamoter l'arme, supprimer, dans le maniement du fusil, certains mouvements prescrits par l'ordonnance, afin d'accélérer la charge.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ESCAMOTER, v. act. en terme de Brodeur au métier, c’est faire disparoître les bouts d’or ou de soie, &c. en les tirant de dessus l’ouvrage en dessous. On se sert pour cela d’une aiguille dans laquelle le fil est entré deux fois, & forme un anneau dans lequel se prend le bout, & se passe dessous la piece.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « escamoter »

Peut-être de l'occitan escamotar ou escamoutar, dérivé de escamar « effilocher », lui-même issu du latin squama « écaille ».
Autre hypothèse, de l'espagnol escamotar, peut-être issu du latin excommutare, de ex « dehors » et commutare « échanger ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Espagn. escamotar et escamodar, changer les choses de place, terme de bohémiens. Là s'arrête ce que nous savons sur ce mot ; ni commutare de Ménage, ni squama, indiqué avec doute par Diez, ou le gaélique cam, tromperie, ne donnent rien d'assuré.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « escamoter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
escamoter ɛskamɔte

Évolution historique de l’usage du mot « escamoter »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « escamoter »

  • Tout absolu - personnel ou abstrait - est une façon d’escamoter les problèmes. De Emil Michel Cioran / Précis de décomposition
  • On pourrait croire qu'une question comme celle des directeurs d'école pourrait faire l'objet de négociations avec la profession suivies d'un véritable débat aboutissant à une loi nette et transparente. Il n'en est rien. On aura vécu le 24 juin une suite de manœuvres avec comme seul objectif d'escamoter la négociation avec la profession et le débat parlementaire. Et finalement aboutir à imposer la toute puissance du ministre de l'éducation. , Directeurs : La loi Rilhac adoptée mais déshabillée
  • Le vieux faiseur sait qu’un bon witz placé en plein été, quand tous les médias cherchent désespérément quelque chose à se mettre sous la dent, fait jaser jusqu’à fin septembre. Tous ses comparses de la scène internationale le savent. Une bonne grosse blague fait tout passer. Dans la bande des Mickey, Donald a même eu cette idée géniale: faire un tour avec de l’eau de Javel pour escamoter une courbe un peu revêche. Le Temps, Le cirque est en ville mais chut! - Le Temps
  • Les députés les plus transgressifs ont réussi à faire passer, en commission, l’extension du DPI aux anomalies chromosomiques comme la trisomie 21 ainsi que la légalisation de la ROPA, disposition à laquelle le Gouvernement s’était jusqu’ici opposé. Il s’agit en réalité d’un sigle masqué pour désigner le don d’ovocyte dirigé d’une femme à une autre femme. Cette pratique, non contente d’escamoter le père, éclate la maternité entre deux femmes, la donneuse d’ovocytes et la gestatrice, au prix de brouiller encore plus la filiation des enfants Alliance VITA, [CP] Remaniement : Alliance VITA appelle à reporter le projet de loi bioéthique - Alliance VITA
  • "Nous demandons le remplacement de ces îlots par un marquage en peinture antidérapante bien contrastée au sol et clairement délimités par des balises J1 souples, comme aux carrefours de la route de Buzy ou d’Ogeu. De même les panneaux J5 doivent être montés souples pour s’escamoter en cas de choc". SudOuest.fr, Les motards relèvent de nombreux dangers entre Oloron et le tunnel du Somport
  • Assez discrète depuis quelques années sur le marché des citadines, la Honda Jazz est une voiture qui cache bien son jeu. Compacte à l’extérieur, elle est étonnamment spacieuse à l’intérieur. La quatrième génération, dont la commercialisation vient de débuter, reprend le concept modulable qui peut faire passer la capacité du coffre de 298 à 1203 litres grâce au « Magic Seat » : un système très ingénieux qui permet d’escamoter complètement les sièges arrières. Gocar.be, X-PRESS TEST Honda Jazz E:HEV : Un vrai concentré de technologie
  • Leurs visées sont multiples, escamoter les révélations concernant les indemnisations indûment accordées, les financements étrangers de leur parti et l’opacité du fonctionnement des associations caritatives, l’enrichissement du président de l’ARP, le président de leur parti, Rached Ghannouchi, ainsi que sa famille qui, selon Zubair Al-Shahoudi, un ancien secrétaire général de la confrérie en Tunisie, posséderaient une impressionnante fortune accumulée au cours de la dernière décennie, les liens suspects avec la Turquie et le Qatar et l’immixtion à répétition du président de l’Assemblée dans la politique étrangère tunisienne, en totale contradiction avec la ligne officielle… Kapitalis, Tunisie : Ennahdha du «chaos créateur» et saut dans le vide - Kapitalis

Traductions du mot « escamoter »

Langue Traduction
Anglais retract
Espagnol retraer
Italien ritrattare
Allemand einfahren
Chinois 缩回
Arabe تراجع
Portugais retrair
Russe отводной
Japonais 撤回する
Basque atzera botatzeko
Corse ritirate
Source : Google Translate API

Synonymes de « escamoter »

Source : synonymes de escamoter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « escamoter »

Escamoter

Retour au sommaire ➦

Partager