La langue française

Avaler

Sommaire

Définitions du mot avaler

Trésor de la Langue Française informatisé

AVALER1, verbe trans.

A.− Vx et techn.
1. Descendre, abaisser. Avaler une pièce de vin dans une cave (cf. avalé II A).
MODES. Avaler la ficelle. ,,Chez les chapeliers, avaler la ficelle, la faire descendre du haut de la forme jusqu'en bas`` (Nouv. Lar. ill.).
Emploi pronom. :
1. Louis tire à la fois avec les deux pistolets. Les deux coups ratent. Turelure reste un moment immobile et les yeux révulsés. Puis la mâchoire s'avale et il s'affaisse sur un bras du fauteuil. Claudel, Le Pain dur,1918, II, 3, p. 455.
Emploi intrans., absol. Suivre le courant de la rivière. Le bateau avale, ce bateau va en avalant (Ac. 1932) :
2. Comme le poisson dans l'eau vive qui avale et remonte à contre-courant, Celui qui est attaché à Vous remonte au rebours du temps. Claudel, La Messe là-bas,1919, p. 487.
2. Divers domaines techn.Enlever en faisant tomber, ôter. HORTIC. Avaler une branche. La faire tomber en la coupant près du tronc. SP. (alpinisme). Avaler la corde. L'enlever, ,,la tirer à soi pour ne pas la laisser traîner`` (Gautrat 1970). VÉN. Avaler la botte au limier. Lui enlever son collier pour qu'il chasse en liberté.
B.− Usuel. Faire descendre par le gosier :
3. On disait à Louis XV qu'un de ses gardes, qu'on lui nommait, allait mourir sur-le-champ, pour avoir fait la mauvaise plaisanterie d'avaler un écu de six livres. Chamfort, Caractères et anecdotes,1794, p. 132.
4. À peine avait-il commencé à faire le mouvement de tête et d'épaules de quelqu'un qui s'esclaffe qu'aussitôt il se mettait à tousser comme si, en riant trop fort, il avait avalé la fumée de sa pipe. Proust, Du côté de chez Swann,1913, p. 262.
5. D'un mouvement d'épaules, Pierre-Côme Provençal ramassa son corps énorme comme pour mieux se retirer en soi. Mortellement offensé, d'une puissante déglutition il avala sa salive, refoulant en même temps les paroles irrévocables, capables de tuer leur amitié ancienne et aussi de ruiner sa carrière de maire. G. Guèvremont, Le Survenant,1945, p. 272.
SYNT. Avaler d'un trait, de travers; avaler une bouchée, une gorgée, une lampée; avaler à la hâte, à contre-cœur; avaler avec application, avidité, difficulté.
Absolument :
6. Les bouches s'ouvraient et se fermaient sans cesse, avalaient, mastiquaient, engloutissaient férocement. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 2, Boule de suif, 1880, p. 126.
Fam. Ne faire que tordre et avaler. Manger très vite, à la hâte.
P. métaph. :
7. La cathédrale avalait toujours, la nef s'emplissait lentement... Zola, Le Rêve,1888, p. 124.
Emploi pronom. (passif) :
8. Ils [les canetons] mangent des herbes mélangées de farine, puis des grains; cela dans leur jeune âge. Grands, ils dévorent tout ce qui peut s'avaler. Les loches d'eau sont leur régal. Pesquidoux, Chez nous,1921, p. 252.
C.− P. métaph. ou au fig., gén. fam.
1. [Le suj. désigne une pers.; effets de sens variés suiv. le sens de l'obj.] Prendre ou faire quelque chose avec une avidité excessive. Avaler la mer et ses poissons. Être assoiffé. Avaler un livre. Le lire très vite. Avaler ses mots. Mal prononcer. Avaler des yeux. Regarder intensément. Avaler le monde. Vouloir tout connaître. Avaler son parapluie. Être guindé. Avaler sa langue. Se taire. Avaler sa colère, ses réflexions. Les garder pour soi.
2. [Le suj. désigne une chose] Faire disparaître comme en engloutissant :
9. Mais vous excuserez de pauvres vignerons qui n'ont jamais le sou. Les impôts nous avalent tout. Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 67.
Avaler la route. Rouler à vive allure, très vite :
10. Il n'y a pas plus de sécurité dans ces entreprises que dans une auto qui avale la route. Alain, Propos,1931, p. 1034.
Emploi pronom., fam. [Le suj. désigne une pers.] S'avaler le nez (l'un à l'autre). Se menacer, se disputer.
3. Accepter, endurer avec résignation :
11. Avalant les affronts, gobant les camouflets et collectionnant les avanies, il [Meyer] se venge comme il peut... L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 149.
12. C'était un peu dur à avaler, n'est-ce pas, pour un homme de gauche, toute cette politique militaire de Poincaré... Aragon, Les Beaux quartiers,1936, p. 199.
Loc. usuelles. Avaler des couleuvres ou un crapaud. Subir un mauvais sort sans se plaindre. Avaler le calice, le morceau, la pilule. Se soumettre à une épreuve désagréable. Avaler un bouillon. Subir un échec.
Emploi factitif. [Avec un obj. second, désignant une pers.] Faire avaler qqc. à qqn. Le lui faire croire.
4. Arg. Avaler le disque, le luron ou le sapeur. Communier. Avaler son poussin. Être renvoyé, congédié. Avaler son absinthe. Endurer une épreuve très désagréable. Avaler son extrait, son bulletin ou son acte de naissance, avaler sa fourchette ou sa cuillère, avaler sa langue, sa chique, sa gaffe, le goujon. Mourir. [En parlant d'une femme] Avaler le pépin. Être enceinte.
PRONONC. − 1. Forme phon. : [avale], j'avale [ʒaval]. 2. Homon. : aval2et avale (j', il), avales (tu), avalent (ils). Enq. : /aval/ (il) avale.
ÉTYMOL. ET HIST. A.− 1. Ca 1100 « descendre » (Roland, 1037, Müller ds Gdf. : Cum il ainz pout del pui est avalez) − xvies. ds Hug.; spéc. navigation fluviale 1172-75 pronom. « descendre selon le cours de l'eau » (Chr. de Troyes, Chevalier Charrette, éd. W. Fœrster, 848 ds T.-L.), ,,vieilli`` ds Ac. 1835; 1415 adj. avalens « qui descend la rivière » (Ordonn. de Charles VI, art. 550-5 ds Jal1); 1672 subst. masc. avalant « qui suit le cours de l'eau » (Savary des Bruslons d'apr. FEW s.v. vallis); av. 1701 subst. masc. avalant « bateau qui suit le cours de l'eau » (Fur.); 2. a) 1172-75 trans. « faire descendre, abaisser » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. W. Fœrster, 3787 ds T.-L. : Et vaslet saillent jusqu'a set Qui li ont le pont avalé), qualifié de ,,bas et pop.`` dep. 1694, Ac., ,,vieilli`` ds Lar. 19e; b) spéc. 1723 technol. (chapellerie) avaler la ficelle (Savary des Bruslons, Dict. universel de commerce); 1778 vén. avaler la botte au limier « la lui enlever pour le laisser chasser librement » (Le Verrier de La Conterie, Vénerie normande d'apr. FEW s.v. vallis); 1838 (Ac. Compl. 1842); d'où 3. a) xiies. « abattre, faire tomber par un coup » (Moniage Guillaume, éd. W. Cloetta, S.A.T., Paris, 1906, d'apr. FEW s.v. vallis); av. 1520 (Seyssel, trad. d'Appien, Guerres civiles, II, 9 ds Hug. : Lors vindrent à luy deux des ennemys... desquelz il en tua un, et à l'autre avala une espaule); qualifié de ,,bas`` 1718, Ac., ,,ancien`` 1845, Besch.; b) 1690 spéc. hortic. (Fur.); 4. xives. part. passé adjectivé « tombant, pendant » (Modus, foXIV, rods Littré : Le cerf doit avoir le ventre bien avalé); 1680 pronom. (Rich.); 5. 1783 trans. spéc. mines « creuser » (J. Blavier, Mém. s. l'admin. des mines d'Anzin ds Quem. : Jamais on n'avale de fosse sans consulter auparavant en quel endroit elle pourra mieux produire ce double effet [d'extraction et d'aérage]). B.− 1. Fin xiies. « faire descendre par le gosier » (Renaut de Montauban, éd. H. Michelant, 378, 16 ds T.-L. : Soupes fist de noir pain que a dolor avale); 2. xves. « accepter, supporter, se soumettre à » (Les erreurs du jugement, 760, éd. A. Piaget, La belle dame sans mercy et ses imitations, ds Romania, t. 33, p. 195 : Helas! l'en eust bien tost deffait L'ouvraige que dame Nature Avoit en celle la parfait ... Et tout pour ung meschant ordure Qui ne valloit pas le parler, Dont par ce moien la blessure Estoit plus dure a avaller), d'où de nombreuses expr. souvent familières; 1835 fam. « faire croire » (Ac.); v. aussi Besch. 1845, Lar. 19e. Dér. de aval1*, dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 1 307. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 1 156, b) 2 183; xxes. : a) 2 565, b) 1 859.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Baudr. Chasses 1834. − Bruant 1901. − Canada 1930. − Darm. Vie 1932, p. 132, 158. − Duch. 1967, § 45, 50. − Dupin-Lab. 1846. − Éd. 1967. − Esnault (G.). Avaler sa gaffe. Vie Lang. 1955, pp. 307-310. − Foulet (L.). Avaler et descendre. In : [Mél. Ford (J.D.M.)] Cambridge (Mass.), 1948, pp. 25-52. − France 1907. − France Suppl. 1907. − Gautrat 1970. − Gottsch. Redens. 1930, passim.Goug. Mots t. 1 1962, p. 59. − Jal 1848. − Larch. 1880. − Larch. Suppl. 1880. − Lar. méd. 1970. − La Rue 1954. − Le Breton 1960. − Le Roux 1752. − Littré-Robin 1865. − Macr. 1883. − Marcel 1938. − Michel 1856. − Marshall (F. W.). Les Poésies de Blondel de Nesle. Une ét. du lex. d'après l'examen des mss, p. 38 (Thèse Univ. Paris, 1958.). − Plais.-Caill. 1958. − Sandry-Carr. 1963.

AVALER2, verbe trans.

DR. COMM., vx, inus. Donner un aval de garantie (cf. aval2). Avaler un billet à ordre, une lettre de change. Synon. cour. avaliser*.
PRONONC. ET ORTH. − Cf. avaliser.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1690 fin. (Fur. : Avaler [...] c'est Répondre d'un billet, ou d'une lettre de change, qu'on negotie, et qu'on certifie bon et exigible), rare; qualifié de ,,vieilli`` par DG; v. aussi avaliser. Dér. de aval2* : dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

avaler \a.va.le\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’avaler)

  1. Faire descendre par le gosier dans l’estomac.
    • Il avalait sa soupe à grand bruit.
    • Je n’ai plus faim, je ne peux plus rien avaler.
    • Le médecin pense que tu as dû avaler un os.
  2. Manger ou boire rapidement ; manger sans mâcher ou en mâchant à peine.
    • Le soir, au lieu du cous-cous traditionnel, Mohammed me sert un tâjin de lièvre que j'arrose d'une double ration de thé pour me dédommager de l'affreux breuvage que j'ai dû avaler hier. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 121)
    • « […]... Ah ! c'était le bon temps ! » Là-dessus, il avalait son godet et repartait encore au plus profond de son monde, au plus profond de son délire. — (Daniel Hébrard, Des Hommes forts, éd. Julliard, 2014)
    • L’après-midi touche à sa fin et elle est sur le pont depuis le petit ­matin sans avoir eu le temps de rien avaler. — (Marie-Laure Théodule, Mirjana Povic, astrophysicienne et militante auprès des Africaines, Le Monde. Mis en ligne le 3 février 2019)
  3. (Figuré) Absorber (en parlant d'un territoire).
    • La France avait avalé l'Espagne et par ricochet était redevenue propriétaire de la Louisiane. — (Argument, volume xxi, n° 1, automne-hiver 2018-2019, page 136)
  4. (Figuré) Parcourir, absorber rapidement.
    • Là, elle avale les connaissances sans difficulté et choisit de se spécialiser en psychiatrie. — (Victoire Achard, Fatoumata Ba, la Sénégalaise qui perce les secrets du sommeil, Le Monde. Mis en ligne le 21 novembre 2019)
    • Ils avalèrent toutes les galeries du musée en une matinée.
  5. (Figuré) (Familier) Croire.
    • Elle sort avec lui depuis trois mois ? Jamais tu ne me feras avaler ça !
    • C’est un grand naïf qui avale tout ce qu’on lui raconte.
  6. (Figuré) (Familier) Accepter, supporter.
    • Depuis la fin de la semaine dernière, le gouvernement distille les concessions qu’il est prêt à accorder aux syndicats pour leur faire avaler l’essentiel de sa réforme du Code du travail. — (Alain Guédé, Régime sec sur ordonnances, Le Canard Enchaîné, 30 août 2017, page 3)
    • Beaucoup avaient déjà eu du mal à avaler la décision de racheter Monsanto, vu l’image qu’ils en ont. Mais là, la situation n’est pas tenable à long terme. — (Cécile Boutelet, Bayer, dans l’enfer du mariage avec Monsanto, Le Monde. Mis en ligne le 2 novembre 2018)
  7. (Désuet) (Familier) Abaisser, faire descendre.
    • Avaler du vin dans la cave.
  8. (Vieilli) (Jardinage) Couper près du tronc.
    • Avaler une branche.
  9. (Intransitif) Suivre le courant de la rivière, vers l’aval.
    • Ce bateau avale.
    • Ce bateau va en avalant.
  10. (Pronominal) (Intransitif) (Vieilli) Pendre, descendre trop bas.
    • Le ventre de cette jument s’avale.
  11. (Banque) Pour un distributeur, ne pas restituer une carte magnétique ou à puce, tout particulièrement une carte bancaire.
    • Je ne savais plus mon code et j’ai essayé trois fois de le taper, puis l’automate a avalé ma carte.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

AVALER. v. tr.
Faire descendre par le gosier dans l'estomac. Avaler un bouillon. Avaler un œuf. Il avale les morceaux sans mâcher. Il ne peut plus rien avaler. Il n'avale qu'avec peine. Avaler une arête, un os. Fam., Ne faire que tordre et avaler, Manger trop rapidement et avaler presque sans mâcher. Fam. et par exagération, Il avalerait la mer et les poissons, se dit d'un Homme qui a une grande soif ou qui a un appétit insatiable; et quelquefois, au figuré, d'un Homme extrêmement avide de richesses. Fig., Avaler le calice, avaler le morceau, Se soumettre à quelque chose de fâcheux, malgré la répugnance qu'on y peut avoir. Fig., Avaler des couleuvres, Subir des dégoûts, des chagrins, des mortifications qu'on est obligé de dissimuler, dont on n'ose se plaindre. Fig. et pop., On lui fera avaler cela, On lui fera croire cela, ou On lui fera endurer cela. On lui en fera avaler bien d'autres. Il signifiait, d'une façon plus générale, Abaisser, faire descendre. Avaler du vin dans la cave. En ce sens il est populaire. En termes de Jardinage, Avaler une branche, La couper près du tronc. Il est aussi intransitif avec le sens de Suivre le courant de la rivière. Ce bateau avale, ce bateau va en avalant.

S'AVALER signifie Pendre, descendre trop bas. Le ventre de cette jument s'avale. Le participe passé

AVALÉ, ÉE, est aussi adjectif et signifie Qui pend un peu. Avoir les joues avalées, les épaules avalées. Cette chienne mettra bas bientôt, elle a le ventre fort avalé. Ce chien courant a les oreilles bien avalées.

Littré (1872-1877)

AVALER (a-va-lé) v. a.
  • 1Abaisser, faire descendre, mettre en bas. Vieux dans ce sens. Avaler du vin dans la cave. Quand autour du roi quelqu'un avalait son chaperon, les plus près du roi lui faisaient place, c'était une marque qu'il voulait parler au roi, Saint-Simon, 73, 198.

    En termes de jardinage, avaler une branche, la couper près du tronc.

    Terme de chapelier. Avaler la ficelle, la faire descendre du haut de la forme jusqu'en bas.

    Terme de chasse. Avaler la botte au limier, la lui ôter pour le laisser chasser en liberté.

    Terme de métallurgie. Dans l'affinage, exposer la masse devant la tuyère et achever d'en chasser les matières étrangères.

  • 2Faire descendre par le gosier. Avaler un bouillon.

    Ne faire que tordre et avaler, manger avidement, avaler sans mâcher.

    Il avalerait la mer et les poissons, il a une grande soif.

    Familièrement. Avaler sa langue, s'ennuyer, bâiller outre mesure.

    Familièrement. Avaler quelqu'un, le regarder avec des yeux furieux.

    Familièrement. J'ai cru qu'il m'avalerait, il s'est livré à une violente explosion de colère contre moi. Mon neveu, vous êtes une huître. - Mon Dieu, ma tante, il ne faut pas m'avaler pour cela, Coignard, frères, Gusman ne connaît pas, à la fin.

    Argot maritime. Avaler sa gaffe, mourir.

    Avaler sa cuiller, décamper.

    Fig. Avaler le calice, avaler le morceau, être contraint d'endurer quelque chose de fâcheux.

    Fig. et familièrement. Avaler des couleuvres, subir de dures mortifications.

  • 3 Fig. Il avalait à longs traits le plaisir de la voir, Hamilton, Gramm. 8. Elle avalait cela plus doux que les confitures, Hamilton, ib. 9. On juge au hasard, on n'examine rien, on avale la calomnie comme du vin de Champagne, Voltaire, Lettr. Damilaville, 15 oct. 1762.
  • 4Contempler avec avidité, et comme si on avalait. Ils l'avalent des yeux [l'huître], du doigt ils se la montrent ; à l'égard de la dent il fallut contester, La Fontaine, Fabl. IX, 9.
  • 5Endurer, accepter. Pour nous faire avaler nos tristes destinées, Sévigné, 415. Pour lui faire avaler le soufflet, Sévigné, 70. M. le prince fut forcé aussi d'avaler des louanges, Sévigné, 419. Pour voir comme on pourra lui faire avaler cette affliction, Sévigné, 365. Avalant les jours gras comme une médecine, Sévigné, 402. En habile déclamateur il me faisait avaler à longs traits toute l'amertume de cette réflexion, Diderot, Pens. phil. 20. Il n'y a que le premier obstacle qui coûte ; on avale, après, la honte, Bossuet, Pensées, 9. Les Mailly trouvèrent cette place avec raison bien mauvaise, mais il la fallut avaler, Saint-Simon, 3, 55. Ils ne connaissent pas les horreurs que vous avalez comme l'eau, Massillon, Ferv. Pour nous faire, sans rire, avaler ce morceau, Régnier, Sat. X. De ces femmes aux beaux et louables talents Qui savent accabler leurs maris de tendresses, Pour leur faire avaler l'usage des galants, Molière, Amph. I, 4. C'est à vous de l'y résoudre, et de lui faire avaler la chose du mieux que vous pourrez, Molière, le Méd. m. lui, III, 6. Mme de Coulanges ne pouvait avaler mes excuses, Sévigné, 481.

    Familièrement. Faire avaler, faire croire.

  • 6 V. n. Descendre le courant. Vieux en ce sens. Ce bateau avale.
  • 7 Terme de marine. Faire avaler ou boire la toile, ménager quelques plis en cousant une voile.
  • 8 Terme de banque. Donner la garantie dite aval (voy. AVAL).
  • 9S'avaler, v. réfl. Pendre, descendre trop bas. Le ventre de cette jument s'avale.
  • 10Être avalé, au propre et au figuré. Ces pilules s'avalent sans peine. C'est un affront qui s'avalera difficilement.

HISTORIQUE

XIe s. Si comme il put, du pin [il] est avalet, Ch. de Rol. LXXIX.

XIIe s. Entre col et l'escu a ses brans avalé, Ronc. p. 195. Et cil s'en tournent, avalent les degrez, ib. p. 203. Uns escuiers as degrés de la sale Est descendus, si destrousse sa male ; Bele Doette les degrés en avale, Romancero, p. 46.

XIIIe s. Ensi li dus avala le letrin et s'ala agenoiller devant l'autel Saint-Marc, moult plorant, Villehardouin, XL. Une riviere [elle] treuve qui d'un pendant avale, Berte, XXVII. Nes un tout seul morcel n'en a elle avalé, ib. XLV. Vers Paris [elle] s'en avale l'amirable cité, ib. LXXXI. Et s'avisa qu'elle feroit avaler une corde et le meteroit outre les creniaus, jus [en bas] del mur, Ch. de Rains, 32. Car dant Costant venoit après Sor un cheval à grant eslès, Qui moult s'escrie à l'avaler, Ren. 1219. Ô [avec] haute voix, o longe aleine De bien chanter chascun se peine ; L'uns à l'autre son chant avale, ib. 13557. Cum l'iaue qui s'avale toute, N'il n'en retorne arriere goute, la Rose, 375. Ou il entrast par les fenestres, Qu'il set bien de l'ostel les estres, Par une corde s'avalast, ib. 12721. Et li fix du fil au fil mon fil [le fils du fils du fils de mon fils] m'est el quart degré en avalant, Beaumanoir, XIV, 4. Pourceque il peussent la viande mascher et avaler aval, Joinville, 237. Sitost comme je fu avalé là où le tresor estoit, Joinville, 250.

XIVe s. Mais ne voldrai de pain ne de vin avaler, Si vous voldrai trestous à un arbre encroer, Guesclin. 20390. Le cerf doit avoir le ventre bien avalé, Modus, f° XIV, recto.

XVe s. Environ deux cents lances s'avalerent devers Maing, Froissart, I, I, 111. Le varlet prit la lettre que les chevaliers lui baillerent, puis le firent avaler es degrés, Froissart, I, I, 228. Puis fit ouvrir la porte du chastel, et avaler le pont, et issir ses gens, Froissart, II, III, 8. C'est dur morcel à avaller, Chartier, Le livre des quatre dames. Ô bon vin, liqueur souveraine, Entre chez moi… Qui me veoira tout avaler, Ne s'en estonne, Basselin, XLIII. Il le me convient avaler Sans mascher…, Patel. 1319. Il eut de l'estrain [paille] largement, qu'il avala [jeta] dedans la fosse et y bouta le feu, Louis XI, Nouv. LVI.

XVIe s. Si je montoys aussi bien comme j'avalle, je feusse, piece ha, hault en l'aer, Rabelais, Garg. I, 5. Il l'avalla, comme ung cormoran feroyt ung petit poisson, Rabelais, Pant. II, 4. Lors il s'avalla le mieulx que il peut, en sorte que il touchoyt les piedz en terre, Rabelais, ib. Pantagruel luy vouloyt avaller [abattre] la teste tout net, Rabelais, ib. II, 29. Pensant avoir avalé une espingle avecques son pain, Montaigne, I, 100. La majesté royale s'avalle plus difficilement du sommet au milieu qu'elle ne se precipite du milieu au fond, Montaigne, I, 121. Regorger la viande comme on l'a avallée, Montaigne, I, 61. Elle avoit les joues avallées, et le nez trop poinctu, Montaigne, I, 296. Fuir à bride avallée, Montaigne, I, 368. Quelques années aprez voilà le busc du pourpoinct avalé jusques entre les cuisses, Montaigne, I, 369. Les epicuriens ne peuvent avaller un dieu en forme de boule, Montaigne, II, 201. Elle lui disoit mille injures ; mais il les avaloit toutes avec un verre de vin, Despériers, Contes, LXXIX. Il n'y avoit ny aucuns passans, ny batteaux montans ou avallans, Amyot, Publ. 35. Ce que la mer va mimant petit à petit en long temps et à grand peine, luy l'a avallé tout à un coup [un qui avait mangé son bien sis au bord de la mer], Amyot, Caton, 16. Cinglant le jour à voiles avalées et baissées, et la nuict haussées, Amyot, Lucul. 6. Ilz le suivoient les cheveux nonchalamment avallez, Amyot, Cicéron, 40. Son chapeau rouge, avalé en capuchon par derriere, Sat. Mén. p. 55. La squinance empesche la viande d'estre avallée en l'estomach, Paré, VI, 8.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

AVALER. Ajoutez :
11 Terme d'exploitation houillère. Foncer, creuser un puits.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* AVALER, v. act. (Physiolog.) Voyez Déglutition.

On voit parmi les raretés qu’on conserve à Leyde, dans l’école d’Anatomie, un couteau de dix pouces de long, qu’un paysan avala, & fit sortir par son estomac. Ce paysan vécut encore huit ans aprés cet accident.

Une dame dont M. Greenhill parle dans les Transactions philosophiques, eut une tumeur au nombril, pour avoir avalé des noyaux de prunes. La tumeur étant venue à s’ouvrir d’elle-même quelque tems après, elle les rendit ; mais elle mourut malgré le soin qu’on en prit. Une fille âgée de dix ans, qui demeuroit auprès de Hall en Saxe, avala en joüant un couteau de six pouces & demi de long ; la curiosité du fait engagea Wolfgang Christ Weserton, Medecin de l’électeur de Brandebourg, à en prendre soin ; le couteau changea de place plusieurs fois, & cessa d’incommoder cette fille au bout de quelques mois : mais un an après on ne le sentit presque plus, tant il avoit diminué : enfin il sortit par un abcès que sa pointe avoit causé trois travers de doigt au-dessous du creux de l’estomac, mais il étoit extrèmement diminué, & la fille fut entierement rétablie. Transac. philosoph. n° 219. Voyez aussi les Mém. de l’Acad. de Chir.

« Plusieurs personnes » (dit M. Sloane, à l’occasion d’un malheureux qui avoit avalé une grande quantité de cailloux, pour remédier aux vents dont il étoit affligé, lesquels, ayant resté dans son estomac, l’avoient réduit à un état pitoyable ;) « s’imaginent lorsqu’ils voyent que les oiseaux languissent, à moins qu’ils n’avalent des cailloux ou du gravier, que rien n’est meilleur pour aider la digestion que d’en avaler : mais j’ai toûjours condamné cette coûtume ; car l’estomac de l’homme étant tout-à-fait différent des gésiers des oiseaux, qui sont extrèmement forts, musculeux, & tapissés d’une membrane qui sert avec ces petits cailloux à broyer les alimens qu’ils ont pris ; les cailloux ne peuvent manquer de faire beaucoup de mal. J’ai connu, continue cet auteur, un homme qui, après avoir avalé pendant plusieurs années, neuf ou dix cailloux par jour, aussi gros que des noisettes, mourut subitement, quoiqu’ils ne lui eussent fait aucun mal en apparence, & qu’ils eussent toûjours passé. »

Avaler, v. act. (Commerce.) avaler une lettre de change, un billet de change ; c’est y mettre son aval, le souscrire, en répondre : cette expression est peu usitée. (G)

Avaler la ficelle, terme de Chapelier ; c’est faire descendre, avec l’instrument appellé avaloire, la ficelle depuis le haut de la forme d’un chapeau jusques au bas, qui se nomme le lien. Voyez Chapeau & Avaloire.

Avaler du vin dans une cave, terme de Tonnelier, c’est le descendre dans la cave par le moyen du poulain. Voyez Avalage & Poulain.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « avaler »

(Vers 1100) Dérivé de aval avec la désinence -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. evaulai ; de aval. Avaler veut dire proprement faire descendre, mettre en bas ; et il n'a eu longtemps que ce sens-là ; puis, comme faire arriver les aliments dans l'estomac est aussi les faire descendre, il a pris peu à peu ce sens, et le primitif est tombé en désuétude, ne restant plus que dans quelques locutions techniques et dans certains patois.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « avaler »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
avaler avale

Évolution historique de l’usage du mot « avaler »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « avaler »

  • Ecoute avant de parler, mâche avant d’avaler. De Proverbe éthiopien
  • Il faut avaler la pilule sans la mâcher. De Proverbe latin médiéval
  • Une cuiller de sucre aide à avaler le médicament. De Robert B. Sherman / Mary Poppins
  • Est plausible ce que vous parvenez à faire avaler à vos lecteurs. De Somerset Maugham
  • Un homme ne doit pas avaler plus de bobards qu'il ne peut en digérer. De Henry Brooks Adams
  • On ne mange pas le diable sans en avaler les cornes. De Proverbe italien
  • Il faudrait faire l'amour comme on mange du poisson : ne pas avaler les arêtes. De Alphonse Karr
  • On ne doit pas avaler plus de croyance qu’on en peut en digérer. De Henry Havelock Ellis / La dance de la vie
  • On ne doit pas avaler plus de croyances qu'on ne peut en digérer. De Henry Havelock Ellis / La danse de vie
  • Politiciens, demandez conseil aux gastro-entérologues : que peut-on encore faire avaler aux citoyens ? De Stanislaw Jerzy Lec / Nouvelles pensées échevelées
  • Le mépris est une pilule qu'on peut avaler mais qu'on ne peut mâcher. De Molière
  • Le mariage c'est pas la mer à boire, mais la belle-mère à avaler. De Proverbe français
  • Les conseils c’est comme l’huile de ricin : on veut bien en donner mais on déteste en avaler. De Josh Billings
  • Le whisky ! Rien n’est plus rude à avaler... Dans les pays civilisés, on boit du vin ! De Charlie Chaplin / A King in New York
  • « C’est une pilule difficile à avaler. Mais du point de vue de la ligue et pour prendre le plus de précautions possibles en cette période, je comprends totalement. » Kevin Love Basket Infos, Kevin Love : « Une pilule difficile à avaler »
  • Une version qu’il aura eu toutefois du mal à faire à avaler à la 13e chambre criminelle jeudi après-midi. La présidente n’aura pas longtemps tourné autour du pot. «Dans le deuxième paragraphe sur Wikipedia, c’est écrit que la toxine botulique est de loin le poison le plus mortel pour les êtres vivants. Quand on lit quelque chose de pareil, cela on ne l’oublie pas.Et vous avez entendu ce qu’a dit l’expert toxicologue : « C’est le numéro un des poisons connus. Moins d’un grain de sel suffit! »» Le Quotidien, Double homicide à Bereldange : il tente de faire avaler sa version aux juges | Le Quotidien
  • Just Eat Takeaway a annoncé mercredi qu’il allait avaler l’américain Grubhub, dans une transaction par action évaluée à 7,3 milliards de dollars faisant du groupe de livraison de repas anglo-néerlandais le numéro un mondial hors Chine. Mediapart, Just Eat Takeaway avale Grubhub et devient un géant mondial de la livraison de repas à domicile (officiel) | Mediapart
  • La sentence est lourde pour le laboratoire pharmaceutique allemand Merck. La Cour d'appel de Lyon a estimé qu'il avait commis « une faute » au moment du changement de formule de son traitement Levothyrox et l'a condamné à verser 1.000 euros à chacun des plaignants au titre de « préjudice moral ».Du côté du laboratoire, la pilule est dure à avaler. Le directeur juridique de Merck, Florent Bensadoun, trouve cette décision « totalement incompréhensible » et a annoncé que l'entreprise allait se pourvoir en cassation. Les Echos, Levothyrox : la justice française condamne le laboratoire Merck | Les Echos
  • Le réveil a sonné à 5h30. En tâtonnant jusqu’à la cuisine, je me demande quoi avaler pour un maximum d’énergie digeste. Trois bouchées d’une banane et en route pour "la municipale " de Toulouse, où un créneau matinal confié aux Dauphins du Toec, permet de plonger dans le bassin olympique Castex. Castex, comme Jean Castex, Monsieur Déconfinement du gouvernement, simple coïncidence… ladepeche.fr, VIDEO. Déconfinement : on a testé pour vous le retour à la piscine - ladepeche.fr
  • Son but ? Atteindre les 10 000 vues. Tant que le chiffre n’était pas atteint, elle continuait à avaler ses « médicaments ». La jeune femme a fini par s’effondrer au sol. StarMag.com, Suicide fake de Ruby Nikara, le buzz de trop ! ⋆ StarMag.com
  • « On a pris un gros coup sur la tête, glisse un salarié sans s’arrêter. C’est dur à avaler. Peut-être que dans une semaine, ce sera plus facile d’en parler… » « Mon ressenti ? Je préfère le garder pour moi pour le moment », soupire un autre avant de s’engouffrer dans l’enceinte. www.lamontagne.fr, Le jour d’après pour les salariés de BorgWarner, à Eyrein (Corrèze) - Tulle (19000)
  • La consommation de données mobiles augmente de près de 30% chaque année. Une croissance qui contribue à l’émission des gaz à effets de serre et donc au réchauffement climatique. Alors, nos sénateurs envisagent très sérieusement de prendre des mesures radicales pour éviter que les Français continuent d’avaler sans compter de la data mobile. 01net, Faut-il interdire les forfaits mobiles avec data illimitée en France ?
  • Avec toute cette cavalerie, cette Huracan est capable d'avaler le 0 à 100 km/h en seulement 3,1 secondes. Mais les relevés de performances réalisés par AutoTop NL montrent même un 0 à 100 km/h réalisé en moins de 3 secondes. Turbo.fr, Vidéo : accélérations et passage de tunnel en Lamborghini Huracan Evo Spyder
  • Un engagement pour garantir aux touristes que sur le territoire Aix-les-Bains Riviera des Alpes, les contraintes sanitaires seront une pilule moins amère à avaler qu’ailleurs. , Santé | Le label Rivier’Attitude pour « soigner » les clients
  • L'archiviste n'est pourtant pas avare d'anecdotes. Elle raconte notamment l'incroyable destin de ce petit sac noir en vitrine, dont la militante Lise London tapissait la doublure de tracts. Subterfuge efficace le jour de son arrestation. La résistante prendra tout de même soin d'avaler les écrits clandestins au sortir de cette fouille… leparisien.fr, Val-de-Marne : ils ont découvert le tout nouveau musée de la Résistance - Le Parisien
  • Par contre, avaler plusieurs gommes à la suite pourrait présenter des risques pour les jeunes enfants. On a rapporté de rares cas d’enfants ayant développé de sérieux problèmes digestifs après avoir avalé des dizaines de morceaux de gomme à mâcher. L’accumulation de gomme peut provoquer chez eux des douleurs au ventre et une constipation, qui disparaîtront lorsque la masse sera évacuée. De tels cas n’ont pas été rapportés chez les adultes. , La gomme colle dans l’estomac? Faux | Agence Science-Presse
  • “Elle est en rémission (...) Ma mère est étonnante. Elle a vraiment l'irrationnel ancré en elle. Pour elle, prendre un Doliprane équivaut à avaler du poison”, amomama.fr, Françoise Hardy, son quotidien contre le cancer : son fils Thomas parle de sa rémission
  • Mais il y a eu aussi ce scandale financier, Wirecard. La disparition de près de 2 milliards d’euros au bilan du champion allemand du paiement en ligne Wirecard, l’arrestation de son PDG et le coup de colère du commissaire aux comptes, à qui on a tenté de faire avaler la pilule, a bouleversé tout ce que l’Allemagne compte de vertus financières. C’est son image de modèle en Europe qui est atteinte. Atlantico.fr, Le Covid fait sauter les totems : Warren Buffett n’investit plus et l’Allemagne plonge dans les scandales financiers | Atlantico.fr
  • Alors que de nombreuses tortues meurent actuellement d’avoir ingurgité trop de plastique dans les océans, celle-ci a été conçue expressément pour en avaler le plus possible. Lors d’une sortie en mer, la Green Turtle peut ainsi « ingérer » jusqu’à 50 litres de déchets. POSITIVR, Ce robot mangeur de plastique créé pour nettoyer les océans s’inspire des tortues marines
  • Les poissons osseux qui vivent dans la mer – comme le cabillaud, le hareng ou le thon – ont différents moyens de faire entrer et sortir l’eau de leur corps. En plus d’en avaler et de faire pipi, comme nous, ces poissons peuvent faire passer l’eau à travers leur peau et leurs branchies. The Conversation, Torben, 9 ans : « Quand les poissons ont soif, est-ce qu’ils boivent de l’eau de mer ? »
  • Le python royal appartient à la famille des « constricteurs », autrement dit ce sont des animaux qui étouffent leurs victimes avant de les avaler. Ces animaux à sang froid vivent et chassent la nuit, leurs terrains de jeux privilégiés sont les zones à l’abri de la modernisation comme les hautes herbes ou encore la savane (sources : https://anipassion.com/reptiles/races/python-royal).  Rennes Infos autrement, AU PRÉ-PERCHÉ : LE PYTHON ROYAL SE FAIT LA MALLE ! - Rennes Infos autrement
  • Qu’il est vieux le monde de demain ! Qu’il semble déjà lointain le monde d’après ! À moins d’une semaine du second tour des élections municipales, et après que nous ayons collectivement traversé une crise à de nombreux égards inédite, je fais partie de ces nombreux Strasbourgeois pour lesquels le retour en force de la politique « à la papa » est une pilule décidément difficile à avalerRue89 Strasbourg, Tribune - Mickaël Labbé : "Qu'il est vieux le monde de demain !"
  • Bref, les Ardennais vont avaler des centaines de kilomètres un vendredi soir sur deux. , Futsal: De longs voyages en perspective pour Libramont - DH Les Sports+
  • La pilule est difficile à avaler. En refusant de signer son premier contrat professionnel avec le Paris Saint-Germain, afin de s'engager vraisemblablement au Bayern Munich, Tanguy Kouassi (18 ans) a pris une décision qui passe mal au sein du club de la capitale. Interrogé sur ce départ ce vendredi en conférence de presse, l'entraîneur parisien Thomas Tuchel n'a pas caché sa déception. , PSG : Tuchel ne comprend pas le départ de Kouassi - Football - MAXIFOOT
  • Selon TVA Nouvelles, Air Canada souhaiterait qu’Ottawa l’empêche de mettre la main sur Transat, une transaction de plus de 700 millions $. En raison de l’impact dévastateur de la pandémie sur le secteur aérien, le plus grand transporteur n’aurait plus besoin d’avaler son rival québécois. Le Journal de Montréal, Vols annulés: Air Canada va rembourser ses clients... européens | JDM
  • On se rappelle qu’il avait dit qu’il pourrait être utile pour les citoyens d’avaler directement du gel hydroalcoolique. Si le produit est efficace sur les mains, pourquoi ne le serait-il pas à l’intérieur du corps ? L’idée est bête, surement prononcée avec un humour mal placé, mais est entendue. Les centres antipoisons aux USA reçoivent rapidement des appels de détresse de citoyens américains qui ont écouté le Président…  Barbanews.com, Line Renaud tacle Donald Trump en direct à la télévision, découvrez pourquoi !
  • Pour rappel, cette version 100% électrique de la Fiat 500 embarque un bloc de 118 chevaux qui lui permet d'avaler le 0 à 100 km/h en seulement 9 secondes et d'atteindre une vitesse de pointe de 150 km/h. Tout cela est possible grâce à la batterie lithium-ion de 42 kWh qui annonce une autonomie de 320 km selon le cycle WLTP. Pour la recharger, il faut compter environ 35 minutes pour retrouver 80% de sa capacité, sur une borne de recharge rapide. Turbo.fr, Fiat 500 électrique (2020) : l'italienne débute à moins de 30.000 euros
  • Il suffit d’un débat pour que ces gens qui aspirent à prendre les rênes de la cité se transforment en lutteurs de foire. Eux qui espèrent de toutes leurs forces diriger une équipe qui leur sera dévouée corps et âmes, contraindront à leur tour ces derniers à accepter par loyauté d’avaler couleuvres et chapeaux pour pouvoir crier victoire le 28 juin au soir. Pour réaliser ce projet et durant une semaine encore, chacun ira de sa petite vacherie, de son commentaire acerbe, de sa peau de banane pour contrer les autres et faire du scrutin une bataille rangée par réseaux sociaux interposés. AgoraVox, Orléans : Scène de ménage à trois - AgoraVox le média citoyen
  • Voilà un rouge sans soufre qui claironne le merlot à tous vents, mais surtout à l’attention de ceux qui veulent bien avaler candidement son exponentielle proposition fruitée. La robe est juvénile et violacée, avec beaucoup de franchise et d’acuité sur le plan aromatique. La bouche est droite, étoffée, riche, sans toutefois être nuancée. (5) © Explication des cotes Le Devoir, Château Cailleteau Bergeron «L’Essentiel» 2018, Blaye Côtes de Bordeaux, France | Le Devoir
  • JOAD a vu près de 15 de ses concerts annulés ou reportés pour cause de la Covid 19. Un bilan difficile à avaler pour le groupe et pour Vincent qui s’est senti "prisonnier comme un lion en cage pendant le premier mois de confinement". Et pour cause : le groupe devait célébrer sa dixième année d’existence en 2020, notamment avec un concert symbolique au Trianon Transatlantique à Sotteville-lès-Rouen, une salle qui a toujours accueilli et soutenu le groupe.  France 3 Normandie, EN DIRECT. Vivez le concert du groupe rouennais JOAD en Facebook Live sur la page de France 3 Normandie
  • Sincèrement, y’a pas grand monde qui va avaler ça. Planifier, organiser, monter de longue haleine un spectacle de la fête nationale SANS drapeau est, intrinsèquement, un geste hautement politique en soi. Le Journal de Québec, Une fête nationale pas de drapeaux | Le Journal de Québec
  • S’injecter ou avaler des désinfectants et recourir aux UV, «peut-être même à l’intérieur du corps», pour guérir du coronavirus? Incrédules et horrifiés, des médecins et scientifiques sont immédiatement montés au créneau pour dire que les gens pourraient mourir s’ils agissaient de la sorte. «L’idée d’ingérer des substances toxiques, des désinfectants, ou de l’alcool à 90°, c’est quelque chose dont on s’inquiète toujours avec les enfants ou les personnes qui tentent de se suicider», a souligné la médecin urgentiste Esther Choo sur NBC News. Même la marque de désinfectants Lysol a dû préciser qu’il ne fallait «sous aucun prétexte, s’administrer des produits désinfectants, par injection, ingestion ou toute autre voie». Le Temps, Avaler des désinfectants? Trump provoque un tollé - Le Temps
  • Autant dire que pour les fédérations intéressées, la nouvelle est difficile à avaler. « Nous sommes les seuls à rester sur le carreau et c’est parfaitement incompréhensible, s’emporte Jean-Luc Rougé, le président de la Fédération française de judo. On dit oui au rugby et au handball par exemple, où tout de même ça frotte sévère dans les défenses, ou encore pour la danse contact qui peut reprendre avec un protocole très strict, et nous, on nous claque la porte au nez. Je l’ai bien expliqué au téléphone au conseiller sport du premier ministre en début de semaine : il y a un manque de cohérence flagrant. » La Croix, Les sports de combat à l’offensive pour obtenir leur déconfinement
  • « Nous sommes heureux, nous qui avons vécu l’expérience d’Ebola. Je crois qu’ils ont capitalisé toutes les mesures et recommandations difficiles à appliquer. On a contribué à sensibiliser. C’était une pilule difficile à avaler. Quand on voyait ma voiture en certains lieux on criait Ebola. Dans les rumeurs, je crois que ceux qui ont cru que j’ai reçu, non seulement une enveloppe, mais des sacs d’argent pour m’investir  dans cette campagne contre ceux qui empêchaient les agents de la riposte de faire leur devoir. Je les remercie énormément parce qu’ils ont persévéré, et cela aussi nous a encouragé à rester ferme dans notre mission. En temps et en contretemps nous ne nous sommes jamais tu. Aujourd’hui avec la Covid-19 je n’ai pas encore entendu. Ce que j’attends c’est plutôt dire non, si l’évêque ne nous a pas prévenus, ça pourrait etre plus compliqué. Je me réjouis plutôt que les gens ont capitalisé ce qu’a été dit pendant toute cette campagne-là», se réjouit Mgr Paluku Sikuli Melchisédech. Actualite.cd, Fin Ebola dans l’Est de la RDC : l’Evêque de Butembo-Beni se réjouit et invite les fidèles à la vigilance face à d’autres épidémies | Actualite.cd
  • Si vous devez avaler plusieurs kilomètres sur votre journée, on vous conseille de privilégier des vêtements techniques en matières anti-transpirantes. Ceux-ci élimineront plus vite les taches et vous procureront davantage de confort pour vos trajets. Sinon, préférez les vêtements en coton léger et de coupe ample. Les couleurs claires absorbent également moins la chaleur. Pour avoir l’attirail complet, portez des lunettes de soleil pour votre sécurité et éviter d’être ébloui par les rayons du soleil. Un casque correctement aéré sera aussi un plus et, pour éviter de prendre les pics de pollution plein la tronche, un masque de protection sera le bienvenu. parismatch.be, Chaleur et vélo : 5 astuces pour éviter de finir trempé lors de vos trajets
  • Agnès Buzyn tente aujourd'hui de défendre tant bien que mal son bilan de ministre, quitte à avaler quelques couleuvres. "Je ne peux que me réjouir qu'on aille plus vite et plus loin", répond-t-elle lorsqu'on l'interroge sur les propos d'Emmanuel Macron, selon qui le gouvernement n'avait "pas fait assez" et "pas assez vite" avec le plan hôpital. Touchée dans son orgueil, la médecin montre un sursaut : "Tout le monde savait qu'il y avait un effort particulier à faire pour l'hôpital public", explique-t-elle. Marianne, Municipales à Paris : l'interview chemin de croix d'Agnès Buzyn sur franceinfo
  • On s'est assez foutu de la gueule de la soumission du QSG aux petro dollars pour ne pas avaler cette couleuvre. Puisque la loi du foot business nous oblige à etre entre les mains d'un milliardaire, autant qu'il ait les mains propres. LaProvence.com, OM | Le 18:18 - Mourad Boudjellal futur président de l'OM ? "C'est un beau challenge même si ça fait peur" | La Provence
  • La veille de la mort de l’enfant, Tara Sabin a appris que le garçon n’avait pas assez bu dans la journée. Elle lui a alors demandé de boire de l’eau mais il a refusé selon elle, au point de la recracher. Lorsque le père est rentré à la maison le soir, il a lui aussi essayé de le faire boire. Face à son fils qui avait visiblement du mal à avaler, il lui a dit de boire plus vite. Quelques heures plus tard, il a été privé de dîner et obligé à rester dans la cuisine pour boire encore plus d’eau. Aux alentours de 21 heures, il aurait commencé à se plaindre qu’il ne pouvait rien boire et qu’il avait particulièrement mal à la jambe. Des tremblements ou des douleurs dans les jambes sont un signe de surhydratation. Le père l’a alors frappé à deux reprises. Ce dernier a déclaré aux enquêteurs que Zachary continuait de faire des crises de colère, se jetant sur le sol. À un moment donné, l’homme a essayé de soulever son fils mais en lâchant prise, le garçon est tombé en arrière et s'est cogné la tête, selon sa version. Il est finalement allé se coucher vers 23 heures. Un sommeil dont il ne se réveillera pas. , Le calvaire d’un petit garçon mort après avoir été forcé à boire trop d’eau
  • Cela dit, comme vous avez des enfants, nous vous suggérons d’opter pour le Niro en raison de sa polyvalence nettement plus intéressante et des accessoires qu’il propose. Sa configuration de carrosserie fait non seulement de lui un modèle plus pratique, mais lui confère un espace de chargement visiblement plus élevé. Quand le dossier des sièges est relevé, le coffre de l’Ioniq est un peu plus spacieux – 651 litres contre 549 litres pour le Niro, mais une fois qu’on abaisse le dossier des sièges arrière au plancher, le Niro peut avaler jusqu’à 1 543 litres de marchandise. , Quel véhicule hybride compact choisir?
  • Pour Claude (et les téléspectateurs) la pilule est difficile à avaler. Il lui en veut de sa formulation, et lui dit. Il aurait aimé qu’elle avoue choisir Inès car ses chances de l’emporter face à l’infirmière toulousaine sont bien plus fortes. Mais Naoil n’en démord pas. Barbanews.com, Koh Lanta : Claude en veut-il a Naoil ? La photo qui veut tout dire !
  • Le carpaccio est de nature infidèle. Il a facilement troqué les charmes du bœuf pour ceux du veau et même du poisson. Chez nous, les mentalités ont évolué : avant, il n'y avait guère que le tartare qu'on acceptait d'avaler sans cuisson. Aujourd'hui, après quelques décennies à découvrir la cuisine japonaise, avec ses sushis et ses sashimis, le poisson cru ne détonne plus dans un menu. "J'ai toujours adoré ça, avoue Anne Etorre, auteure d'un formidable livre de trente recettes de carpaccios qui vient juste de sortir*. J'ai été élevée au carpaccio de saumon de mon père, juste assaisonné de citron, d'huile d'olive, de fleur de sel et de poivre. Aujourd'hui, les poissons les plus accommodés sont le bar et la daurade, mais j'ai un vrai faible pour le maigre et le chinchard." lejdd.fr, Le carpaccio, une recette à décliner à l'infini
  • Totalement mais ce n’est pas pour ça que je baisse les bras. Je ne vais pas démissionner, quand on est résistant on ne se rend pas ! Il va falloir repartir sur d’autres bases, en D1. Là où c’est difficile à avaler, c’est que les autres sports ont majoritairement fait le choix d’une saison blanche ou bien d’une saison tronquée mais sans descente. Les sept districts des Hauts-de-France étaient solidaires, avec le président de la Ligue des Hauts-de-France, pour ne pas procéder à des descentes. A l’arrivée, des gens qui viennent d’ailleurs, qu’on ne connaît pas et, franchement que je n’ai pas envie de connaître, décident qu’il faut procéder de la sorte. C’est difficilement audible ! Alors je sais que dans les règlements le dernier doit descendre, mais à circonstance exceptionnelle décision exceptionnelle. S’ils avaient voulu le faire, ils l’auraient fait ! Là, on subit un peu la double peine. Le 11 Amiénois, Régional 3 : La pilule est difficile à avaler pour Montières
  • Cependant, ce serait bien pour Naughty Dog de commencer une nouvelle adresse IP car une hypothétique Last Of Us Part 3 n’est tout simplement pas excitante. La controversée Abby serait probablement une fois de plus un personnage clé et le manque de Joel serait difficile à avaler. Breakingnews.fr, Y aura-t-il un dernier d'entre nous 3? Neil Druckmann dit qu'aucun plan DLC pour la partie 2
  • Alors Que risque-t-on à avaler un chewing gum ?  Sûrement pas l'appendicite ... L'appendicite est une inflammation aiguë de l'appendice, une excroissance située dans l'abdomen qui n'est pas indispensable à la vie. C'est pour ça qu'il est parfois enlever en cas d'appendicite  c'est à dire d'inflammation de l'appendicite qui est du à l'accumulation des matières fécales, des résidus d'aliments, ou à un parasite.  Le  Dr David Milov, gastro-entérologue pédiatrique est catégorique. Il explique à un site scientifique américain que  la gomme avalée « mettra probablement plus de temps à être évacuée que les autres produits alimentaires ». Mais finira inévitablement par être poussée vers la sortie « quasiment intact » par la contraction des muscles lisses du tube digestif !  Donc pas de risque d'embouteillage au nouveau de l'appendice ! Il ne risque même pas de coller à l'intestin et fait de dire qu'il faut 7 ans pour le digérer est complètement farfelu ! France Bleu, Que risque-t-on à avaler un chewing gum ?
  • Il a peu après posté une nouvelle image, le dessin d'une petite fiole sur laquelle est écrit «Journaux-TV-Presse, ne pas avaler». Le premier message de Rabiot, parti s'installer sur la Côte d'Azur après le début du confinement en Italie, laisse penser qu'il devrait être de retour ce mercredi à Turin, comme l'écrivent plusieurs médias français. Sport24, «Journaux-TV-Presse, ne pas avaler» : Rabiot ironise sur sa «grève» - Italie - Etranger - Football
  • On voit encore des Citroën CX rouler tous les jours. Évidemment cela concerne plus les Série 2 que les premières versions. Néanmoins ce sont des autos qui ont prouvé qu’elle pouvaient avaler les kilomètres et elles le font encore.eval(ez_write_tag([[336,280],'newsdanciennes_com-box-4','ezslot_3',105,'0','0'])); News d'Anciennes, Citroën CX, lourd héritage parfaitement porté - Page 3 à 3 - News d'Anciennes
  • "Je n'ai rien pu avaler au petit déjeuner ni au déjeuner parce que j'étais trop nerveux", a-t-il dit à E! News. "Je me suis préparé trois semaines pour ce tournage... ça s'est très bien passé, et j'ai eu de très bons retours, donc ça valait le coup, et ce n'était que le début de 15 ans (pour l'instant) de collaboration avec E!. E! Online, Photos E! a 30 ans : fêtons ça avec des infos sympas ! - E! Online France

Images d'illustration du mot « avaler »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « avaler »

Langue Traduction
Anglais swallow
Espagnol golondrina
Italien ingoiare
Allemand schlucken
Chinois
Arabe السنونو
Portugais andorinha
Russe ласточка
Japonais 飲み込む
Basque enara
Corse trapanà
Source : Google Translate API

Synonymes de « avaler »

Source : synonymes de avaler sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « avaler »

Partager