La langue française

Effilocher

Sommaire

  • Définitions du mot effilocher
  • Étymologie de « effilocher »
  • Phonétique de « effilocher »
  • Évolution historique de l’usage du mot « effilocher »
  • Citations contenant le mot « effilocher »
  • Traductions du mot « effilocher »
  • Synonymes de « effilocher »

Définitions du mot effilocher

Trésor de la Langue Française informatisé

EFFILOCHER, verbe trans.

A.− Défaire un tissu fil à fil, notamment pour en faire de la bourre ou de la charpie. Le cadet, par imitation et renchérissement, effilochait son mouchoir (Colette, Sido,1929, p. 162).
P. métaph. :
... la mer, sertie entre les montants de fer de ma croisée comme dans les plombs d'un vitrail, effilochait sur toute la profonde bordure rocheuse de la baie des triangles empennés d'une immobile écume linéamentée... Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 803.
Spéc., PAPET. Effilocher des chiffons. Les détisser pour en faire du papier.
Rem. Attesté ds Littré, DG, Nouv. Lar. ill., Lar. 20e, Rob., Quillet 1965.
B.− Emploi pronom. à sens passif
[En parlant d'une étoffe] Se défaire fil à fil, surtout sous l'action de l'usure. Son jupon paraissait, blanc, ourlé d'une petite dentelle qui s'effilochait (Roy, Bonheur occas.,1945, p. 154).
P. métaph. Se défaire en s'étirant; s'allonger grossièrement en forme de fil. Une lente débâcle de nuages, (...) qui s'effilochaient en lambeaux de brumes (Moselly, Terres lorr.,1907, p. 96).
[En parlant de sentiments] S'atténuer, disparaître peu à peu. Mes joies étaient rares et s'effilochaient vite (Beauvoir, Mém. j. fille,1958, p. 225).
[P. anal. d'aspect] Le chaume infecté de vermine s'effilochait (Céline, Voyage,1932, p. 216).
Rem. On rencontre ds la docum. la var. effiloquer. Le grand homme, pour se délasser du poids des affaires, s'amuse à effiloquer de la soie (Chateaubr., Mém., t. 3, 1848, p. 104).
Prononc. et Orth. : [efilɔ ʃe], (j')effiloche [efilɔ ʃ]. Sous l'influence des lettres redoublées, transcrit avec [ε] ouvert à l'initiale, ds Littré et à titre de var. ds Warn. 1968. Le verbe est admis ds Ac. 1798 et 1835, s.v. effiloquer (prononc. [efilɔke]). Ds Ac. 1932, s.v. effilocher. Ac. 1878 accepte les 2 graph. comme la majorité des dict. gén. (cf. Land. 1834, Besch. 1845, Littré, DG, Rob., Lar. Lang. fr.). Étymol. et Hist. 1. 1657 part. passé subst. masc. « laine obtenue par effilochage » (Tallemant des Réaux, s. réf. ds Lar. Lang. fr.); 2. 1761 inf. « défaire un tissu » (Description des arts et métiers, Ac. roy. des Sc. ds Lar. Lang. fr.); av. 1845-46 part. passé subst. fém. « matière obtenue par effilochage, destinée à être convertie en pâte à papier » (Gaultier de Claubry, s. réf. ds Besch.). Dér. de filoche*; préf. é-*; dés. -er. Fréq. abs. littér. : 31.
DÉR. 1.
Effilochement, subst. masc.Action d'effilocher; état de ce qui est effiloché. L'effilochement de la tapisserie où se prélasse ton dos (Milosz, Amour. initiation,1910, p. 209).P. métaph. Sa brusque assurance, (...) qui se tournait en déroute pour disparaître dans un effilochement mélodieux (Sartre, Mots,1964, p. 34).Rem. La plupart des dict. gén. attestent la var. effiloquement. [efilɔ ʃmɑ ̃]. N'est transcrit ds aucun dict. La var. effiloquement est transcrite ds Littré (avec [ε] ouvert à l'initiale, cf. effilocher) et ds Lar. Lang. fr. 1reattest. 1901 effilochement « action d'effilocher, état de ce qui est effiloché » (Nouv. Lar. ill.); du rad. de effilocher, suff. -ment1*. Fréq. abs. littér. : 4.
2.
Effilocheur, euse , adj.papet. a) Personne chargée d'effilocher des déchets de laine ou des chiffons destinés à faire le papier. Effilocheur de laine (Mét. 1955). b) Cylindre effilocheur, pile effilocheuse ou emploi subst. (un) effilocheur, (une) effilocheuse. Machines permettant de pratiquer l'effilochage. Une pile effilocheuse est formée d'une grande caisse ou cuve (Wurtz, Dict. chim.,t. 1, 2evol., 1870, p. 754).Il y a les cylindres affineurs, affleurants et effilocheurs, selon le travail qu'ils doivent effectuer (Maire, Manuel biblioth.,1896, p. 319).Rem. La plupart des dict. gén. attestent également la var. effiloqueur, euse. [efilɔ ʃ œ:ʀ], fém. [-ø:z]. Pour [ε] ouvert à l'initiale cf. effilocher. 1resattest. a) 1761 cylindre effilocheur (Description des arts et métiers, Ac. roy. des Sc. ds Lar. Lang. fr.), 1826 subst. masc. « outil servant à effilocher » (Mozin-Biber. t. 1), av. 1870 subst. fém. « machine à effilocher le coton » (Parisel s. réf. ds Lar. 19e). b) 1829 « ouvrier qui effiloche » (Boiste); du rad. de effilocher, suff. -eur2*.
3.
Effilochure , subst. fém.a) Produit de l'effilochage. b) Partie effilochée d'un tissu. P. métaph. L'air, il le fixe dans le sillage des alouettes en effilochures d'ombre (Valéry, Variété I,1924, p. 251). [efilɔ ʃy:ʀ]. Pour [ε] ouvert à l'initiale, à titre de var. ds Warn. 1968 (cf. effilocher). Le mot n'étant transcrit ni ds Littré, ni ds Barbeau-Rodhe 1930. 1resattest. 1776 effilogeure « partie effilochée d'un tissu » (Encyclop. Suppl. t. 1, p. 231 b, s.v. aiguillée). 1870 effilochure « bourre provenant de l'effilochage d'un tissu » (Lar. 19e); de effilocher, suff. -ure*. Fréq. abs. littér. : 1.
BBG. − Sain. Sources. t. 2 1972 [1925], p. 314.

Wiktionnaire

Verbe

effilocher \e.fi.lɔ.ʃe\ ou \ɛ.fi.lɔ.ʃe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’effilocher)

  1. Faire de la bourre, mettre en charpie des tissus.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Pronominal) S’effiler par suite de l’usure.
    • Votre pantalon s’effiloche, est tout effiloché.
  3. (Pronominal) (Figuré) Disparaître peu à peu.
    • Près d’un mois s’était effiloché depuis la fameuse nuit partouzienne et Henri Fagerolle, jeté brusquement dans une sorte de tourbillon irrésistible, avait entièrement perdu pied. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 88)
    • Même si la mobilisation va s'effilocher, il en restera des traces : l'expression d'un profond malaise dans la société. — (Stéphane Sirot, Un malaise profond dans la société, Vosges Matin, 17 mai 2016)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

EFFILOCHER (S'). v. pron.
S'effiler par suite de l'usure. Votre pantalon s'effiloche, est tout effiloché.

Littré (1872-1877)

EFFILOCHER (è-fi-lo-ché) v. a.
  • Synonyme d'effiloquer.

    Opérer l'effilochée. Après que les chiffons ont été cachés dans les piles à effilocher…, Dict. des arts et m. Amsterd. 1767, Papetier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « effilocher »

Effiloche.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1761) De é- et filoche, ancien français dialectal de fil.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « effilocher »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
effilocher efilɔʃe

Évolution historique de l’usage du mot « effilocher »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « effilocher »

  • Assaisonner les filets de poulet et les faire cuire à cœur dans une poêle, avec un filet d’huile d’olive. Les effilocher et les laisser refroidir un peu. Mélanger la chair du poulet avec la mayo, les oignons et le basilic émincé. Bien mélanger. Toaster chaque tranche de pain sur une face et garnir sur la face non grillée. Emballer dans une feuille de papier cuisson, couper en deux et glisser précieusement dans votre panier à pique-nique. Konbini Food - Rien que la food avec Konbini, Tuto : le sandwich au poulet parfait pour briller au prochain pique-nique
  • Quand des valeurs sont en péril, leur fragilité nous apparaît brusquement. On les croyait évidentes, banales, universelles ; les voici qui vacillent. On les imaginait devenues aussi pérennes que la hauteur d'une montagne ou le bleu du ciel ; et voici qu'elles peuvent s'effilocher, se dissoudre. Égalité, justice, liberté... Les époques inquiètes ont toutes éprouvé le besoin de refonder leurs croyances. C'est le cas aujourd'hui. Se ressouvenir des origines, revisiter une mémoire, la refonder, c'est la seule façon de comprendre qu'aucune des valeurs qui furent réinscrites, en 1948, dans la Déclaration universelle des droits de l'homme ne va de soi. Toutes sont le fruit d'un combat, d'une volonté.  La Vie.fr, Nous restons dépositaires du message
  • Il devient de plus en plus difficile de créer du lien social dans des villages sans commerces, salle des fêtes, ni lieu associatif. Les intempéries, le confinement et la mobilité réduite de certains de nos anciens n’ont rien arrangé, encore, cette année… Et le « bien vivre ensemble » qui fait le charme de nos petites bourgades peut parfois s’effilocher. millavois.com, « Compeyre, mon village » : une agora virtuelle qui rend des services bien réels !

Traductions du mot « effilocher »

Langue Traduction
Anglais fray
Espagnol refriega
Italien mischia
Allemand kampf
Chinois 磨损
Arabe النزاع
Portugais briga
Russe изнашиваться
Japonais ほつれ
Basque fray
Corse frà
Source : Google Translate API

Synonymes de « effilocher »

Source : synonymes de effilocher sur lebonsynonyme.fr
Partager