Engrener : définition de engrener


Engrener : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ENGRENER1, verbe trans.

A.− [Le compl. d'obj. dir. désigne une chose] Emplir de grain. Engrener la trémie d'un moulin. L'emplir de blé avant de moudre (d'apr. Ac. 1835-1932).
Rem. La docum. atteste la graph. engrainer (cf. Borel, Champavert, 1833, p. 152).
Proverbes. Il a engrené, c'est à lui de moudre (Ac. 1932). Celui qui commence une chose doit la terminer. Qui bien engrène, bien finit (Ac. 1932). Celui qui a bien commencé une chose la finira bien.
Spéc. Engrener une batteuse. Y introduire les gerbes avant de battre (cf. Ballu, Mach. agric., 1933, p. 483).
P. anal., vx. Engrener une pompe. ,,Jeter de l'eau dans une pompe, avant de commencer à la faire jouer`` (Ac. 1835, 1878).
B.− [Le compl. d'obj. dir. désigne un animal d'élevage] Engraisser en gavant de grains. Engrener des oies, de la volaille, du bétail. L'autre, là-haut, qui engrenait les porcs (Giono, Baumugnes,1929, p. 102).
Rem. 1. Les dict. attestent engrènement, subst. masc. a) ,,Action de mettre du grain dans la trémie d'un moulin`` (Ac. 1932) ou d'introduire des gerbes dans une batteuse. L'engrènement de la machine à battre (DG). b) Action de donner du grain à certains animaux pour les engraisser. L'engrènement du bétail, de la volaille (ibid.). On rencontre dans ce sens engrainage, subst. masc. Le vieux Beauru (...) s'avançait sur le sentier d'engrainage (...) où viendraient tout à l'heure picorer les faisans, les perdreaux rouges (Vialar, Fusil, 1960, p. 7). 2. La docum. atteste a) Engraineur, engreneur, subst. masc. Ouvrier agricole chargé d'alimenter en gerbes une machine à battre. On compte seize hommes pour servir une batteuse. Trois sur le batteur, « l'engraineur » et ses aides... (Pesquidoux, Livre raison, 1925, p. 58). Quand l'engreneur est adroit et consciencieux, il divise la gerbe déliée en une nappe aussi homogène que possible (Ballu, loc. cit.). b) Engreneur, euse, subst. masc. ou fém. Appareil qui permet d'engrener automatiquement les machines à battre les céréales. L'engreneur automatique présente sur l'alimentation manuelle l'avantage de réduire les risques d'accident, de diminuer le personnel et d'assurer une alimentation régulière (Passelègue, Mach. agric., 1930, p. 282). La forme engreneuse est attestée par Rob., Fén. 1970, Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. : [ɑ ̃gʀ əne], (j')engrène [ɑ ̃gʀ εn]. Ds Ac. 1694-1932. Conjug. Devant syll. muette, change [ə] muet du radical en [ε] ouvert. Fait partie des mots dans lesquels ai devant nasale s'est affaibli en e [ə] en syll. protonique. À ce sujet cf. famille de grain, s.v. égrainer ainsi que Fér. Crit. t. 2 1787 : ,,on a dit anciènement, engresner et on le dit encôre sur les bords de la Garone``. Étymol. et Hist. 1. Ca 1190 [ms. xiiies.] a. et m. fr. « mettre du grain dans un grenier » ot engrené Le blé (Evrat, Genese, Richel. 12457, fol. 108 rods Gdf.); 2. 1erquart xiiies. « mettre du grain dans la trémie du moulin » (Renclus de Molliens, Miserere, 136 ds T.-L.); 3. 1690 « nourrir avec du grain (un cheval) » (Fur.). Dér. de grain*; préf. en-*. Fréq. abs. littér. : 1. Bbg. Gohin 1903, p. 354. − Hotier (H.). Le Vocab. du cirque et du music-hall en France. 1973, p. 49, 134, 139. − Høybe (P.). Engrener. In : [Mél. Blinkenberg (A.)]. Copenhagen, 1963, pp. 54-58.

ENGRENER2, verbe trans.

A.− Domaine concr.Disposer deux choses l'une dans (ou avec) l'autre de façon à établir une articulation entre elles.
1. MÉCAN. Faire entrer les dents d'une roue ou d'un pignon dans les espaces séparant les dents d'une autre roue, ou d'une crémaillère ou dans la gorge d'une vis de manière à transmettre un mouvement généralement circulaire. Engrener un pignon dans une roue :
1. ... en virage (...) une roue faisant plus de chemin que l'autre, la crémaillère gauche aura donc avancé, plus que la droite : de ce fait, le pignon va tourner sur son axe, le système pouvant fonctionner tant que la crémaillère est engrenée avec le pignon. Chapelain, Cours mod. de techn. automob.,1956, p. 190.
Emploi intrans. et emploi pronom. à sens subjectif. Deux roues qui engrènent bien. Devant moi, une grande roue, où s'engrènent de petites roues (Goncourt, Journal,1859, p. 584).[L'] engrenage (...) est constitué par un cercle denté à l'intérieur, fixé à la jante de la roue, qui engrène avec un petit pignon monté sur l'axe du moteur (Haton de La Goupillière, Exploitation mines,1905, p. 771).
2. P. anal., ANAT. CHIR., emploi pronom. à sens passif et intrans. [En parlant des os de certaines articulations ou des fragments d'un os fracturé] Imbriquer par des dentelures ou des spicules osseux. Les côtes de la tortue (...) s'engrènent entre elles et avec les vertèbres du dos (Cuvier, Anat. comp.,t. 1, 1805, p. 124).Une fracture engrenée en mauvaise position doit être désengrenée avant toute tentative de réduction (Lar. Méd.t. 11971).
B.− Au fig.
1. [L'accent est sur le début de l'opération]
a) Vx. Mettre en mouvement, en train. Engrener une affaire, des relations.
Emploi abs. Bien engrener, mal engrener. ,,Bien, mal commencer une affaire`` (Ac. 1932).
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers.] Engrener (dans qqc.).Entraîner dans un système dont, de gré ou de force, on subit le mouvement. Dès les premières mesures de notre ouverture, je me sens soulagée, engrenée, devenue légère et irresponsable (Colette, Vagab.,1910, p. 9):
2. Entré comme pion à vingt ans dans une institution quelconque, afin de pouvoir pousser ses études jusqu'à la licence ès lettres d'abord, et jusqu'au doctorat ensuite, il s'était trouvé engrené de telle sorte dans cette vie sinistre qu'il était resté pion toute sa vie. Maupassant, Contes et nouvelles,t. 1, La Question du latin, 1886, p. 565.
Emploi pronom. à sens réfl. Les camarades d'avant-hier, à qui l'on serrait la main dans les congrès internationaux, s'engrènent dans la machine impérialiste et militariste? (Barrès, Fam. spir.,1917, p. 104).
2. [L'accent est sur la nature de l'opération] Engrener (à, avec, dans qqc.).Articuler, enchaîner. Il faut engrener le moins possible son existence avec celle des êtres qui nous sont indifférents, antipathiques ou contraires (Amiel, Journal,1866, p. 281).
Emploi pronom. à sens passif ou réciproque. Écouter les craquements des boiseries s'engrener subtilement dans le silence suspendu (Gracq, Syrtes,1951, p. 176).Des fois, on refait sa vie (...) ça peut être raisonnable quand les idées et les intérêts s'engrènent bien (H. Bazin, Qui j'ose aimer,1956, p. 64).
Emploi intrans. Robert possédait (...) une verve capable d'engrener avec celle de l'homme étonnant [Forain] qui sut dépasser Daumier et Goya (L. Daudet, Salons et journaux,1917, p. 174).
Rem. La docum. atteste la graph. engrainer (cf. Cuvier, op. cit., t. 4, 1805, p. 319).
Prononc. et Orth. Cf. engrener1. Mot admis ds Ac. 1694-1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1225 a. fr. « commencer quelque chose » a l'engrener (Hist. de G. Le Maréchal, 15414 ds T.-L.); 2. 1597 pronom. « s'adapter » (Du Vair, Constance et consolation, L. III, p. 377 ds Hug.); en partic. 1660 « s'emboîter dans les intervalles des dents de la roue voisine et avoir ainsi un mouvement commun avec cette roue » (Oudin Esp.-fr.); 3. 1777 pronom. « s'enchaîner, s'articuler » (B[onnaud], Tartufe epistolaire ds Fér. Crit. : mes idées s'engrènent). Issu p. ext. de engrener1* « mettre du grain dans la trémie d'un moulin » d'où la notion inchoative (attestée la 1re) ou de condition d'un mouvement. Fréq. abs. littér. : 65.
DÉR. 1.
Engrènement, subst. masc.a) Mécan. Action d'établir un engrenage; résultat de cette action. Le jeune Vaucanson (...) s'approche de la caisse de l'horloge; il voit à travers les fentes l'engrènement des roues (...) projette une pareille machine, l'exécute (Stendhal, Corresp.t. 1, 1800-42, p. 47).P. métaph. Un roman policier avec un crime, un coupable et un détective, et les engrènements voulus entre les différentes aspérités de la démonstration (Queneau, Pierrot,1942, p. 210).b) Anat. chir. Emboîtement par des dentelures de certaines articulations fixes (cf. infra engrenure b) ou interpénétration des fragments osseux d'un os fracturé. Fracture avec engrènement (Rob.; cf. aussi G. Gérard, Anat. hum., 1912, p. 31). Spéc., odontologie. ,,Pénétration statique plus ou ou moins grande des cuspides dentaires dans les sillons correspondants des dents antagonistes`` (Sins. Paradontol. 1973). [ɑ ̃gʀ εnmɑ ̃]. 1resattest. a) 1730 technol. (Reaumur ds Mém. de l'Acad. des sc., p. 262 ds DG); b) 1912 chir. (G. Gérard, loc. cit.); du rad. de engrener2, suff. -(e)ment1*.
2.
Engrenure, subst. fém.a) Mécan. Position respective des parties qui composent un engrenage. L'engrenure de ces roues est bien faite (Ac.).P. anal. Le bourreau fait jouer l'homicide engrenure, Et, glissant avec bruit dans sa double rainure, Le couteau tombe comme un plomb (Pommier, Républ.,1836, p. 109).b) Anat. Articulation fixe de certains os soudés entre eux par des dentelures qui s'imbriquent. Engrenure des os du crâne (Rob.). [ɑ ̃gʀ əny:ʀ]. Ds Ac. 1762-1932. Cf. égrainer. 1resattest. a) 1640 (Oudin, Recherches ital. et françoises, Paris, s.v. Incastratura); b) 1803 anat. (Wailly Vocab.); du rad. de engrener2, suff. -ure*.
BBG. − Høybe (P.). Cf. bbg. engrener1. − Gohin 1903, p. 372 (s.v. engrenure).

Engrener : définition du Wiktionnaire

Verbe

engrener \ɑ̃.ɡʁə.ne\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’engrener)

  1. Emplir de grain.
    • Engrener la trémie d’un moulin.
    • (Absolument) Puisqu’il a engrené, c’est à lui à moudre. - Le meunier n’a pas voulu le laisser engrener.
  2. (Désuet) Introduire, dans une batteuse, les gerbes pour les battre.
  3. (Vieilli) Engraisser avec du grain, en parlant de la volaille.
    • Je fus chargé de glaner derrière eux, et de faire de petits bouquets d’une dizaine d’épis, qui serviraient plus tard à « engrener » les perdreaux. — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 15)
  4. (Par analogie) Jeter de l’eau dans une pompe, pour l’amorcer, avant de la faire jouer.
  5. (Figuré) Mettre en route, mettre en train, commencer.
    • Engrener une affaire.
    • (Absolument)Bien engrener, mal engrener. - Il a bien engrené, il réussira.
  6. (Par analogie) (Arts) Faire entrer les dents d’une roue dans celles d’une autre roue ou dans les ailes d’un pignon, en sorte que l’une des deux pièces ne peut se mouvoir sans faire tourner l’autre.
    • La disposition à engrenages planétaires comporte un pignon central monté directement sur l'arbre du moteur, un équipage de satellites et une couronne fixe dans laquelle les satellites engrènent en tournant sur eux-mêmes. — (La Technique moderne, H. Dunod & E. Pinat, 1936, vol.28, page 481)
  7. (Par extension) (Figuré) Prendre dans un engrenage.
    • Un des grands malheurs de la vie moderne, c’est le manque d’imprévu, l’absence d’aventures. Tout est si bien réglé, si bien engrené, si bien étiqueté, que le hasard n’est plus possible ; encore un siècle de perfectionnement, et chacun pourra prévoir, à partir du jour de sa naissance, ce qui lui arrivera jusqu’au jour de sa mort. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • Je ne pus persuader leurs dirigeants, engrenés dans la politique des placements de valeurs d’État par un homme dont la forte personnalité dominait alors le marché, par Henri Germain, le fondateur du Crédit Lyonnais. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  8. (Pronominal) (Intransitif) Entrer ses dents dans celles d’une autre, en parlant d’une roue d’engrenage.
    • Cette petite roue s’engrène bien dans la grande. — Ces deux roues engrènent bien, s’engrènent bien.
  9. (Pronominal) (Intransitif) (Familier) (Désuet) S’engarier, s’engager mal à propos.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Engrener : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ENGRENER. v. tr.
Emplir de grain. Engrener la trémie d'un moulin, L'emplir de blé pour moudre. Absolument, Puisqu'il a engrené, c'est à lui à moudre. Le meunier n'a pas voulu le laisser engrener. Engrener une batteuse, Y introduire les gerbes pour les battre. Engrener de la volaille, L'engraisser avec du grain. Par analogie, Engrener une pompe, Y jeter de l'eau avant de commencer à la faire jouer. Fig., Engrener une affaire, La mettre en train. Absolument, Bien engrener, mal engrener, Bien commencer, mal commencer une affaire. Il a bien engrené, il réussira. Prov., Qui bien engrène bien finit. Par analogie, en termes d'Arts, il signifie Faire entrer les dents d'une roue dans celles d'une autre roue ou dans les ailes d'un pignon, en sorte que l'une des deux pièces ne peut se mouvoir sans faire tourner l'autre. Il s'emploie surtout pronominalement ou intransitivement et se dit d'une Roue dont les dents entrent dans celles d'une autre. Cette petite roue s'engrène bien dans la grande. Ces deux roues engrènent bien, s'engrènent bien.

Engrener : définition du Littré (1872-1877)

ENGRENER (an-gre-né. La syllabe gre prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette ; j'engrène, j'engrènerai) v. a.
  • 1Mettre du grain dans la trémie du moulin.

    Fig. et absolument. Puisqu'il a engrené, c'est à lui à moudre, c'est-à-dire il faut qu'il achève ce qu'il a commencé.

  • 2 Fig. Commencer d'une certaine façon. Engrener une affaire. Engrener des relations. La chose fut mal engrenée et elle échoua.
  • 3 Terme de commerce. Charger des marchandises sur un bateau qui n'est pas encore en état de partir.
  • 4Engraisser avec du grain les bestiaux, la volaille, etc.

    Au sens neutre, être mis au grain. Quand les jeunes chevaux ont ce qu'on appelle engrené, c'est-à-dire lorsqu'ils sont au grain et à la paille, Buffon, Cheval.

    PROVERBE

    Qui bien engrène, bien finit.

HISTORIQUE

XIIIe s. Elles [les religieuses de Beaupré] poent morre [moudre] as moulins quittement sans moture et sans autre droiture tout chou [ce] que il convenra à le [la] souffisance de le [la] maison ; et si ai octroiet as nonnains devant dictes que elles poent engrener sans nul contredit après le blet de celui que elles trouveront engrenet, Tailliar, Recueil, p. 85.

XVIe s. Prince, combien qu'on ait envye D'engrener quand le moulin meult, Si force et puissance devie [manque], Il ne faict pas ce tour qui veult, Marot, J. V, 333. En moulins banaux, qui premier vient, premier engraine, Loysel, 259.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Engrener : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ENGRENER la pompe, (Marine) c’est faire monter dans la pompe l’eau qui reste au fond du vaisseau pour faire sortir dehors ce qui peut être resté. (Z)

Engrener, voyez Engrainer.

Engrener, v. neut. (Horlogerie) se dit en méchanique, de la maniere dont les dents d’une roue entrent dans les ailes d’un pignon, & de celle dont elles agissent sur ces ailes pour le faire tourner. Voyez Roue, Dent, Pignon, Aile, Engrenage, Machine à engrenage, &c.

On dit qu’une rouë engrene trop lorsque la quantité dont ses dents entrent dans les ailes de son pignon est trop grande : & au contraire qu’elle n’engrene pas assez lorsque cette quantité est trop petite. Voyez Engrenage, Dent, &c. (T)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « engrener »

Étymologie de engrener - Littré

En 1, et grain.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de engrener - Wiktionnaire

Verbe dérivé de grener avec le préfixe en-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « engrener »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
engrener ɑ̃grœne play_arrow

Conjugaison du verbe « engrener »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe engrener

Évolution historique de l’usage du mot « engrener »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « engrener »

  • Pour un membre supérieur c’est minimum 21 jours pour le cal « mou » (engrener). Sauf que là, chez un pilote le problème contrairement à un tibia, l’humérus va être beaucoup plus sollicité en contraintes d’appui. Pour une clavicule, c’est moins problématique car il n’est pas mis en pression comme l’humérus. D’ailleurs Rins s’en est très bien sorti avec beaucoup de courage. Le but d’être opéré est effectivement de pouvoir reprendre plus vite et notamment moins perdre car non immobilisé dans une résine (raideur articulaire et fonte musculaire) pour pouvoir agir sur une rééducation ADAPTEE et minimiser le temps d’absence du sportif. Faute « d’autorité » et « d’indépendance » médicale par rapport à la pression des instances sportives MM a repris beaucoup trop tôt (et oui j’ai le droit d’avoir un avis en connaissance de cause, le domaine « médical » ne se résume pas aux simples études universitaires de médecines). D’ailleurs, je ne suis pas sûr que le chirurgien est donné son accord, ce sont les autorités médicales sportives qui le donnent (sous pression ?). Donc là, résultat (heureusement MM n »est pas tombé à Jerez sinon je ne vous explique pas les conséquences possibles, on a échappé au pire) au lieu de pouvoir éventuellement revenir après 3 semaines dans le meilleur des cas il vient de perdre 15J soit 2 GP de plus. Parfois attendre c’est gagner du temps, surtout dans le milieu sportif pro, mais là encore tout est question d’indépendance/autorité et de faire confiance aux sachants. J’imagine si le médecin donnait son avis sur les réglages de la moto, que dirait t’on ?! De plus, il serait peut-être interessant pour sa reprise qu’il bénéficie d’un système type Sarmiento comme c’est plus couramment utilisé pour les membres inférieurs (contre la mise en pression de l’os) puisque l’humérus sera ici sous contraintes de pression aux freinages (3 gros freinages si reprise en Autriche). Maintenant vu le calendrier il serait bien de faire l’impasse sur les 3 prochains GP (3semaines) car après il y a un trou qui lui permettrait de revenir en toute sécurité fin Septembre à Misano. Surtout que les GP s’enchainent à nouveau. Mais je doute qu’une telle sagesse médicale soit prise dans son cas. Moto-Station, MotoGP : Marquez réopéré ! - Moto-Station

Traductions du mot « engrener »

Langue Traduction
Corse mesh
Basque malla
Japonais メッシュ
Russe меш
Portugais malha
Arabe شبكة
Chinois 网状
Allemand gittergewebe
Italien maglia
Espagnol malla
Anglais mesh
Source : Google Translate API

Synonymes de « engrener »

Source : synonymes de engrener sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires