La langue française

Disciple

Sommaire

  • Définitions du mot disciple
  • Étymologie de « disciple »
  • Phonétique de « disciple »
  • Évolution historique de l’usage du mot « disciple »
  • Citations contenant le mot « disciple »
  • Images d'illustration du mot « disciple »
  • Traductions du mot « disciple »
  • Synonymes de « disciple »
  • Antonymes de « disciple »

Définitions du mot « disciple »

Trésor de la Langue Française informatisé

DISCIPLE, subst. masc.

Dans le domaine de l'activité artistique, intellectuelle ou spirituelle
A.− Personne qui reçoit l'enseignement d'un maître. Disciple bien-aimé, chéri, favori; jeune disciple; premiers disciples; devenir disciple de; endoctriner, instruire ses disciples. Synon. élève; anton. maître.Avant de commencer ses voyages, maître Jacques se choisit treize compagnons et quarante disciples (Perdiguier, Livre compagn.,1840, p. 28).Il (...) regardait l'ébauche qu'un disciple venait de poser sur son chevalet (Camus, Exil et Roy.,1957, p. 1641):
Mais rien non plus ne s'oppose à fabriquer une musique concrète tonale, comme aimeraient me l'interdire mes (je n'ose dire disciples, mettons) collaborateurs de tendance dodécaphoniste. Schaeffer, À la recherche d'une mus. concr.,1952, p. 132.
Spéc., RELIG. Ceux qui ont suivi Jésus et son enseignement pendant sa vie terrestre (d'apr. Théol. bibl. 1970). Une particularité de l'évangile de S. Luc, c'est que Jésus, outre les douze Apôtres, y établit encore soixante-dix autres disciples (P. Leroux, Humanité,t. 2, 1840, p. 815).
En partic. Les disciples de Jésus-Christ ou p. ell. les disciples. Les douze hommes choisis par Jésus pour fonder son Église. Synon. les apôtres.Évariste, pendant que se préparait la mort du Juste, dormit du sommeil des disciples au jardin des Oliviers (France, Dieux ont soif,1912, p. 290).
B.− P. ext. Personne qui adhère à la doctrine, à la manière d'être d'un maître (penseur, savant, artiste) ou d'une école. Disciples dociles, fervents, fidèles, soumis; se poser en disciple de, se proclamer disciple de; l'humilité d'un disciple. Synon. adepte, partisan, successeur.Leibniz lui-même est un disciple de Descartes, disciple, il est vrai, égal ou supérieur à son maître (Cousin, Philos. Kant,1857, p. 13).Deux élèves de Gustave Moreau [Martel et Bussy] (...) sont devenus deux beaux disciples de l'impressionnisme, avec des nuances très personnelles (Mauclair, Maîtres impressionn.,1904, p. 194).Disciple en cela de Hegel, Marx pense que le travail est l'activité négatrice par excellence (Lacroix, Marxisme, existent., personn.,1949, p. 32).
Rem. Le mot comporte parfois une nuance péj. impliquant le manque de maîtrise ou d'originalité. « Phanor » a toujours été disciple de quelqu'un; (...) qu'importe le nom de son maître? Soyez sûr qu'il en a un. « Phanor » est né disciple (Sainte-Beuve, Pensées, 1868, p. 70).
Au fig. Disciple de la nature, de la vérité. Blâmez-moi de n'être pas le disciple pratique de l'idéal (Sand, Lélia,1839, p. 475).
Rem. La docum. atteste qq. emplois de disciple au fém. Cette ardente disciple du Christ (Montalembert, Ste Élisabeth, 1835, p. 214). Une ravissante disciple (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 86). Comment le sage Idoménée, si grand docteur en agriculture, n'avait pas mieux instruit sa disciple (Maurois, Ariel, 1923, p. 82).
Prononc. et Orth. : [disipl̥]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1130-40 deciple (ici en parlant de Jean-Baptiste par rapport au Christ) (Wace, Conception Notre-Dame, éd. W.-R. Ashford, 911); ca 1175 p. ext. « personne qui suit les préceptes, l'enseignement de (quelqu'un) » (Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 16). Empr. au lat. chrét.discipulus, au plur. désignant les apôtres (en lat. class. « élève, apprenti »). Fréq. abs. littér. : 1 543. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 541, b) 1 532; xxes. : a) 2 332, b) 2 169. Bbg. Arveiller (R.). R. Ling. rom. 1971, t. 35, no137/138, p. 219. − Gottsch. Redens. 1930, p. 374.

Wiktionnaire

Nom commun

disciple \di.sipl\ masculin

  1. Celui qui apprend d’un maître quelque science ou quelque art libéral.
    • Réaumur, plus observateur et moins métaphysicien que son disciple, fut beaucoup plus embarrassé. Il proposa plusieurs hypothèses, sans s’arrêter sérieusement à aucune. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pp. 496-519))
    • En algèbre, sentant mon interlocuteur plus calé que je ne le suis, je reprends mon rôle de disciple attentif. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 123)
  2. Celui qui suit la doctrine d’un autre, qui s’attache à ses principes, à ses sentiments, surtout quand il s’agit des doctrines politiques, religieuses ou philosophiques.
    • En 1767, les idées libérales, défendues par les physiocrates, disciples de Quesnay, remportèrent une première victoire sur l’esprit tyrannique des vieilles corporations […]. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Mais le prestige de la pensée ne suffit pas à conférer la pleine autorité, encore moins à déterminer la cohorte de disciples qui, conservant, propageant, transmettant, perpétuant les enseignements et l’exemple d’un maître, scellent sa grandeur. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
    • Les disciples sont nettement séparés des foules incroyantes (l3,l0-l7); à la fin des temps, il leur incombera de juger les douze tribus d'Israël (l9,28). — (Daniel Marguerat, Le Jugement dans l’Évangile de Matthieu, Labor et Fides, 1995, p.240)

Nom commun

disciple masculin (pour une femme on dit : discipola)

  1. Disciple.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DISCIPLE. n. m.
Celui qui apprend d'un maître quelque science ou quelque art libéral. Ce philosophe a fait école : il a de fervents disciples. Ce maître a formé de nombreux disciples. Il se dit également de Celui qui suit la doctrine d'un autre, qui s'attache à ses principes, à ses sentiments, surtout quand il s'agit des doctrines religieuses ou philosophiques. Les disciples de Platon, d'Aristote. Les disciples de saint Augustin, de saint Thomas. On dit de même Parmi ses disciples, JÉSUS-CHRIST choisit douze apôtres.

Littré (1872-1877)

DISCIPLE (di-si-pl') s. m.
  • 1Celui qui reçoit un enseignement. Aristote fut le disciple de Platon. St Chrysostome fut disciple de Libanius, qui était un fameux sophiste, Maucroix, Préf. sur les hom. de St Chrys. dans RICHELET.
  • 2Celui qui adhère à l'enseignement, aux doctrines d'un maître. Un disciple docile, fidèle. L'on dit que ses disciples, qui entouraient son lit lorsqu'il mourut, lui ayant demandé s'il n'avait rien à leur recommander…, La Bruyère, Disc. sur Théophraste. Xénophon fut certainement un des plus illustres disciples de Socrate ; mais il ne forma point de secte, Rollin, Hist. anc. liv. XXVI, 1re part. ch. 1. Consultant les botanistes les plus célèbres, et se rendant leur disciple pour se montrer bientôt digne d'être leur rival, Condorcet, Linné. Quand on voit, dans les témoignages du temps, la réputation du grand Arnauld, et qu'on la cherche dans ses œuvres, on sent que cet homme fut nécessairement supérieur à ce qu'il a laissé, et qu'il domina surtout par l'action de ses entretiens et de ses disciples et par la rapidité et l'à-propos de ses écrits, Villemain, Dict. de l'Acad. Préface, p. XVII.

    Les disciples de Jésus-Christ, ceux qui écoutaient sa parole et ses enseignements, et aussi ceux qui aujourd'hui sont fidèles à la doctrine chrétienne. N'oser se déclarer son disciple [de Jésus-Christ], c'est être son persécuteur, Massillon, Panég. St Étienne.

  • 3 Par analogie. On me croit son disciple [d'Annibal], et je le tiens à gloire, Corneille, Nicom. II, 3. Un si vaillant disciple aura bien le courage D'en mettre jusqu'au bout les leçons en usage, Corneille, ib. III, 2. Le disciple [le renard voulant devenir loup] aussitôt droit au coq s'en alla, Jetant bas sa robe de classe, Oubliant les brebis, les leçons, le régent, La Fontaine, Fabl. IX, 12. Disciple jeune encor de ces maîtres fameux, Sans gloire et cependant calomnié comme eux, Gilbert, Mon apologie.

    Fig. Les disciples de la vérité. La Providence dont M. de Pomponne est adorateur et disciple, Sévigné, 388.

SYNONYME

DISCIPLE, ÉLÈVE. Disciple est peu usité dans son premier sens, qui est le sens propre ; mais il l'est beaucoup dans son sens emphatique. En ce sens, le disciple est celui qui adhère aux sentiments d'un maître, sans rien indiquer sur la manière dont a été prise connaissance de cette doctrine. L'élève est celui qui apprend d'un maître quelque science ou quelque art. Les disciples de Platon ; les élèves du peintre David, tandis que ses disciples sont ceux qui partagent ses principes en peinture. Ainsi on dit les élèves d'un professeur, les élèves d'un peintre, les élèves de l'école de droit, de l'école de médecine, de l'école polytechnique, de l'école normale. Au contraire on dit les disciples de Condillac, de Kant ; aujourd'hui encore on peut être le disciple d'Aristote ; mais c'est Alexandre qui fut son élève.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mi deciple qui o moi avoient demoré, s'esloignierent de moi, Psautier, f° 48.

XIVe s. Aristote fu disciple Platon, Oresme, Eth. VI, 10.

XVe s. Jamais disciple eslongné de son maistre ne croistra en science, Perceforest, t. V, f° 43.

XVIe s. Disciple passe bien souvent le maistre, Brantôme, Capit. fr. t. IV, p. 219, dans LACURNE. Tel pedagoge, tel disciple, Leroux de Lincy, Prov. t. II, p. 423.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DISCIPLE, s. m. dans l’Evangile & dans l’Histoire profane & ecclésiastique, est le nom qu’on a donné à ceux qui suivoient un chef, un philosophe, comme leur maître & leur docteur.

Outre les apôtres, on en compte à J. C. 72, qui est le nombre marqué dans le chap. x. de S. Luc. Baronius reconnoît qu’on n’en sait point les noms au vrai. Le P. Riccioli en a donné un dénombrement, fondé seulement sur quelques conjectures. Il cite pour garants S. Hippolite, Dorothée, Papias, Eusebe, & quelques autres dont l’autorité n’est pas également respectable. Plusieurs théologiens prétendent que les curés représentent les 72 disciples, comme les évêques représentent les 12 apôtres. Il y a aussi des auteurs qui ne comptent que 70 disciples de J. C. Quoi qu’il en soit de leur nombre, les Latins font la fête des disciples du Sauveur, le 15 de Juillet ; & les Grecs la célebrent le 4 de Janvier. (G)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « disciple »

Du latin discipulus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin discipulus (« élève, apprenti »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. disciple ; espagn. discipulo ; ital. discepolo ; du latin discipulus, de discere, apprendre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « disciple »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
disciple disipl

Évolution historique de l’usage du mot « disciple »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « disciple »

  • Il n'est point de maître qui ne puisse être disciple. Baltasar Gracián y Morales, El criticón, III, 6
  • Piètre disciple qui ne dépasse pas son maître. Léonard de Vinci, Carnets
  • Les disciples de la lumière n'ont jamais inventé que des ténèbres peu opaques. Robert Desnos, Corps et biens, Gallimard
  • De quelque mot profond tout homme est le disciple. Victor Hugo, Les Contemplations, Suite, I, 8
  • […] Éternellement la science des maîtres passera dans le cœur des disciples, dans un grand silence attentif, comme cette huile rousse de mes collines qui coule du pressoir dans la jarre par un long fil d'or immobile, sans faire de bulles, sans faire de bruit. Marcel Pagnol, Cinématurgie de Paris, Pastorelly
  • Piètre disciple, qui ne surpasse pas son maître ! De Léonard de Vinci / Traité de la peinture
  • Personne ne nous montre nos défauts comme un disciple. De Jules Renard / Journal 1893 - 1898
  • La plus parfaite éducation consiste à habituer le disciple à se passer de maître. De Robert Sabatier / Les Années secrètes
  • Un disciple suffit au maître. Une oreille suffit au mot juste. Une aube suffit au soleil pour illuminer le monde. De Anonyme
  • Un bon maître ne doit avoir que des disciples dissidents. De Erwin Chargaff
  • De nos jours tous les grands hommes ont leurs disciples et c'est toujours Judas qui rédige la biographie. De Oscar Wilde / Intentions
  • Les génies sont des enfants, ils ne savent pas ce qu'ils font ; cette inconscience est bien heureuse, car leurs disciples, savent très exactement ce que voulaient dire leurs maîtres. De Roger Nimier
  • Tous les maîtres ont été trahis par leurs soi-disant disciples ; faute de pouvoir s’élever à la hauteur du maître, ils l’ont fait descendre à leur niveau. De Alexandra David-Néel
  • En politique on n'est le père de personne... On a quelques amis, parfois deux ou trois disciples, mais des enfants jamais. De François Mitterrand / Le Canard enchaîné - 19 avril 1989
  • Pour essayer de comprendre cette péricope, il nous faut remonter aux versets précédents. En effet, dès le début du chapitre 11 de l’évangile selon saint Matthieu, Jésus donnait des instructions à ses disciples quand il reçut d’autres disciples envoyés par Jean Baptiste qui était en prison, venus s’imprégner de la véracité de sa personne et de son message : « Es-tu celui qui doit venir ou devons-nous en attendre un autre ? » (Mt 11, 3). En réponse, Jésus les renvoie aux miracles qu’il a accomplis de partout : « Allez rapporter à Jean ce que vous entendez et voyez : les aveugles voient et les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés et les sourds entendent, les morts ressuscitent et la Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres… » (Mt 11, 5). La Croix Africa, Homélie du dimanche: « Les petits, ce sont ces disciples qui imitent la douceur et l’humilité de cœur du Christ » - La Croix Africa
  • Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a accusé le Royaume-Uni d’être « le disciple le plus soumis » des États-Unis, après que le gouvernement Boris Johnson a annoncé qu’il adopterait de nouvelles sanctions contre « Chavismo ». Breakingnews.fr, Venezuela.- Le Venezuela accuse le Royaume-Uni d'être "le disciple le plus soumis" des États-Unis après avoir annoncé de nouvelles sanctions
  • Jean Castex, un haut fonctionnaire de 54 ans inconnu du grand public, familier de l’Elysée sous Nicolas Sarkozy (dont il codirigea le cabinet entre 2011 et 2012), est de ce point de vue un choix presque parfait. Homme de droite en accord avec les réformes économiques d’inspiration libérale mises en place depuis 2017, mais plus centriste et moins conservateur qu’Edouard Philippe, intransigeant disciple d’Alain Juppé. A la fois rompu aux coulisses de l’Etat, défenseur de la puissance publique dans un pays où les fonctionnaires disposent d’une influence déterminante et maire d’une commune rurale des Pyrénées-Orientales (Prades, à une cinquantaine de kilomètres de Perpignan), donc habitué du labyrinthe des collectivités territoriales. Au fait, enfin, de l’actuelle réalité sociale et géographique du pays puisqu’il dirigeait, depuis le mois d’avril, les opérations de déconfinement après la crise sanitaire du coronavirus… Le Temps, Avec Jean Castex, la contre-offensive Macron - Le Temps

Images d'illustration du mot « disciple »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « disciple »

Langue Traduction
Anglais disciple
Espagnol discípulo
Italien discepolo
Allemand schüler
Chinois 弟子
Arabe المريد
Portugais discípulo
Russe ученик
Japonais 弟子
Basque dizipulua
Corse discìpulu
Source : Google Translate API

Synonymes de « disciple »

Source : synonymes de disciple sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « disciple »

Partager