La langue française

Pédagogue

Sommaire

  • Définitions du mot pédagogue
  • Étymologie de « pédagogue »
  • Phonétique de « pédagogue »
  • Citations contenant le mot « pédagogue »
  • Images d'illustration du mot « pédagogue »
  • Traductions du mot « pédagogue »
  • Synonymes de « pédagogue »
  • Antonymes de « pédagogue »

Définitions du mot pédagogue

Trésor de la Langue Française informatisé

PÉDAGOGUE, subst.

A. −
1. ANTIQ. Esclave chargé de conduire les enfants de son maître à l'école; p.ext., à Rome, précepteur chargé de l'instruction d'un enfant de famille riche. Paul Émile, ce pontife austère, cet augure minutieux, avait dans sa famille des pédagogues grecs, grammairiens, sophistes, rhéteurs (Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.74).
2. Vieilli ou littér.
a) Maître d'école ou précepteur chargé de l'éducation d'un ou de plusieurs enfants. Synon. éducateur, enseignant, gouverneur (vx), gouvernante, instituteur, mentor, miss, pédant (vx), professeur, régent (vx).Choisir un pédagogue. Un des devoirs d'une mère est de démêler dès le jeune âge les aptitudes, le caractère, la vocation de ses enfants, ce qu'aucun pédagogue ne saurait faire (Balzac, Mém. jeunes mariées, 1842, p.357).Celles [les leçons] de mon pauvre frère duraient toute l'après-midi, parce qu'il était condamné à étudier pour son compte et à préparer son devoir sous les yeux du pédagogue (Sand, Hist. vie, t.2, 1855, p.370):
1. Il y a des pédagogues qui rendraient les enfants paresseux pour toute la vie, simplement parce qu'ils veulent que tout le temps soit occupé; l'enfant s'habitue alors à travailler lentement, c'est-à-dire à travailler mal... Alain, Propos, 1911, p.123.
b) Péj. Maître autoritaire et étroit d'esprit. Synon. magister (péj.), pédant (péj.).Faire le pédagogue, sentir son pédagogue, s'ériger en pédagogue. À six ans, on le livre aux pédagogues, qui lui apprennent des mots et lui répètent que le plus grand crime possible est de raisonner (Karr, Sous les tilleuls, 1832, p.56).Je te prie pour eux, qui ne savent rien, comme un pédagogue! (Claudel, Tête d'Or, 1890, 2epart., p.107).
3. P. anal., péj. vx ou littér.
a) Personne qui fait étalage de son érudition. Synon. cuistre, grimaud (vx), magister (péj.), pédant.J'ai eu l'occasion de lui expliquer la création. Je n'ai trouvé qu'un langage de pédagogue (Giraudoux, Amphitr. 38, 1929, ii, 3, p.98).
Empl. adj. Synon. doctoral (péj.), dogmatique, magistral, pédantesque (littér.), prétentieux, sentencieux (péj.).Air, ton pédagogue. (Dict.xixeet xxes.).
b) Personne qui s'arroge le droit de censurer les autres. Synon. critique, cuistre, pédant.Faire le pédagogue; s'ériger en pédagogue du genre humain. Je ne peux pas être un éternel pédagogue et t'embêter du matin au soir par mes conseils; tu me prendrais en haine et tu ferais bien. Le pédantisme dans les petites choses est intolérable (Flaub., Corresp., 1855, p.93).Vous êtes pédagogue et moralisateur: vous n'êtes pas fait pour le simple ni pour le vrai (Montherl., Reine morte, 1942, i, 2etabl., 7, p.164).
B. −
1. Spécialiste de pédagogie, de sciences de l'éducation. Illustre pédagogue; théoricien et pédagogue. Comme Combes avait parlé de l'enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République (Sorel, Réflex. violence, 1908, p.335).
2. Personne qui a l'art d'enseigner, d'éduquer; personne qui sait expliquer. Synon. éducateur.Qualités de pédagogue; mauvais pédagogue. J'essayai d'obtenir d'autres éclaircissements. Ce fut très difficile. Ce n'était pas un pédagogue que mon oncle; il ne donnait jamais que le dernier état de ses découvertes et il ne vous ouvrait pas la voie qu'il avait suivie pour y parvenir (Abellio, Pacifiques, 1946, p.119).Les critiques ont beau préférer, en bons pédagogues, faire semblant de ne rien remarquer (Sarraute, Ère soupçon, 1956, p.55):
2. Ah! quelle bonne école qu'un verger, qu'un jardin! et quel bon pédagogue souvent, on ferait d'un horticulteur! On apprend plus de choses (...) dans une basse-cour, un chenil, un aquarium (...) que dans les livres... Gide, Faux-monn., 1925, p.1051.
Empl. adj. Qui possède le sens de l'enseignement. Synon. éducateur, formateur, pédagogique.Être peu, très pédagogue. (Dict.xixeet xxes.).
REM. 1.
Pédago, subst.,abrév. fam. Enseignant. Synon. (abrév. fam.) instit, prof.Et dès le lycée, il apprend à mépriser les profs. J'ai dit (...) quel portrait était tracé partout du «pédago» (Nouv. litt., 4 févr. 1974, p.14 ds Quem. DDL t.23).
2.
Pédagoguer, verbe intrans.,rare. Faire de la pédagogie. Je te connais assez pour comprendre et être sûr que tu es fait pour autre chose que pour pédagoguer ta vie durant (Fourment, Corresp.[avec Valéry], 1888, p.64).
Prononc. et Orth.: [pedagɔg]. Ac. 1694, 1718: pedagogue; dep.1740: pé-. Étymol. et Hist. 1370-72 (Oresme, Ethiques, éd. A. D. Menut, III, 27, 65b); Rich. 1680 précise ,,Le mot de pédagogue est injurieux et il se prend en mauvaise part à moins qu'il ne soit accompagné``. Empr. au lat. paedagogus «esclave qui accompagne les enfants, précepteur», gr. π α ι δ α γ ω γ ο ́ ς «esclave chargé de conduire les enfants à l'école», «précepteur d'un enfant» proprement «qui conduit des enfants», comp.de π α ι ̃ ς, π α ι δ ο ́ ς «enfant» et α γ ω «conduire». Fréq. abs. littér.: 119.

Wiktionnaire

Nom commun

pédagogue \pe.da.ɡɔɡ\ masculin et féminin identiques

  1. Celui ou celle qui enseigne aux enfants et qui a soin de leur éducation.
    • Le statut d’entrepreneur individuel spécialisé dans la chnouf semble en contradiction avec une vocation de pédagogue se destinant à enseigner les valeurs du sport. À moins de se spécialiser dans le cyclisme. — (Bourse d’études, dans Marianne, no 772 du 11 février 2012, p.43)
  2. (Par extension) Celui ou celle qui a les qualités d’un bon enseignant.
    • Être un bon pédagogue.
  3. (Par extension) Celui ou celle qui, sans en avoir le droit, censure les actions et les discours des autres.
    • Il fait le pédagogue.
  4. Spécialiste des théories concernant la pédagogie.
    • […] ; comme Combes avait parlé de l’enseignement superficiel et borné de nos écoles primaires, F. Buisson crut devoir protester, en sa qualité de grand pédagogue de la troisième République : […]. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.315)
    • Si Rousseau a fonctionné comme précepteur, ce travail n’a tenu dans son existence qu’une place très secondaire; le plus grand pédagogue théoricien des temps modernes n’avait pas de vocation pour la pratique éducative. — (Ahmad El-Kawa, Les deux aspects de la réalité éducative, Éditeur Presses de Savoie, 1954)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÉDAGOGUE. n. m.
Celui qui enseigne des enfants et qui a soin de leur éducation. Il n'a plus besoin de pédagogue. Il est peu usité en ce sens et ne se dit plus guère que par dérision de Celui qui fait parade de son savoir avec un pédantisme ridicule. Il se dit plus ordinairement, par extension, de Celui qui, sans en avoir le droit, censure les actions et les discours des autres. Il fait le pédagogue.

Littré (1872-1877)

PÉDAGOGUE (pé-da-go-gh') s. m.
  • 1Dans l'antiquité, esclave qui menait à l'école les jeunes garçons. Accompagnés, quand ils [les jeunes Romains] sortaient, d'un domestique esclave nommé pédagogue, Naudet, Instit. Mém. acad. inscr. t. IX, p. 418.
  • 2En un sens plus général, chez les anciens et chez les modernes, celui qui enseigne les enfants, qui a soin de leur éducation. Il insulte superbement au vaincu, et, comme un grave pédagogue, me prenant pour un de ses petits écoliers, il me tance aigrement, Descartes, Remarques sur les 7es object. 55. Vous souvenez-vous du vieux pédagogue de la cour, appelé le tyran des mots et des syllabes… ? Guez de Balzac, Socrate chrét. X. Les pédagogues qui nous étalent en grand appareil les instructions qu'ils donnent à leurs disciples, Rousseau, Ém. II. Aussi décontenancé que pourrait l'être un pédagogue recevant de la main d'un écolier la férule qu'il lui destinait, Ch. de Bernard, Un acte de vertus, § IV.

    Fig. Le dictateur [Sylla] a été le pédagogue des triumvirs, bien qu'il y ait eu quarante-six ans entre lui et eux, Guez de Balzac, Socrate chrétien, VIII. Saint Benoît, ce divin pédagogue de la vie monastique, Patru, Plaidoyer 15, dans RICHELET.

    Il se dit le plus souvent en mauvaise part. … Et pourquoi, s'il vous plaît, Lui bailler un savant qui sans cesse épilogue ? Il lui faut un mari, non pas un pédagogue, Molière, Fem. sav. V, 3. C'est là pour un pédagogue l'occasion d'entamer un beau discours, Rousseau, Ém. II.

    Adj. Les indiscrétions de Diderot, son ton impérieux et pédagogue avec un homme plus âgé que lui…, Rousseau, Lett. à Mme d'Épinay, Corresp. t. IV, dans POUGENS.

  • 3 Par extension, celui qui s'arroge le droit de censurer les autres. Je connais l'ouvrage fanatique du petit jésuite contre Bayle ; vous faites bien de le réfuter… il est bon de faire voir que les honnêtes gens ne sont pas gouvernés par ces pédagogues raisonneurs, éternels ennemis de la raison, Voltaire, Lett. d'Argens, 21 juin 1739.

HISTORIQUE

XIVe s. Le pedagogue qui gouverne, endoctrine et apprent l'enfant, le Songe du vergier, I, 55.

XVIe s. Jehan Calvin, un petit pedagogue, si pauvre et necessiteux qu'il fallut que par tel moyen il s'entretint aux estudes, Condé, Mémoires, p. 641. Comment Gargantua fut mis soubz autres pedagogues, Rabelais, I, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

PÉDAGOGUE, s. m. (Littérat.) les Grecs & les Romains appelloient pédagogues, les esclaves à qui ils donnoient le soin de leurs enfans pour les conduire par-tout, les garder & les ramener à la maison. C’est pourquoi dans le Phormion de Terence, Phædria qui n’avoit d’autre consolation que de suivre sa maîtresse, sectari in ludum, ducere & reducere, est appellée pédagogue ; on trouve dans Gruter plusieurs inscriptions antiques de ces pédagogues, dont la fonction ne consistoit guere que dans ce genre de surveillance. Nous avons étendu en françois avec assez de raison la signification du mot pédagogue, en donnant ce nom à un maître chargé d’instruire, de gouverner un écolier, & de veiller sur sa conduite ; mais en même tems par le peu de cas que nous faisons de l’instruction de la jeunesse, il est arrivé qu’on est obligé d’ajouter quelque épithete à ce mot pour le faire recevoir favorablement.

Pédagogue, (Critiq. sacrée.) παιδαγωγός, au propre, maître, précepteur, conducteur d’enfans. S. Paul dit aux Galat. iij. 24 & 25. La loi étoit un pédagogue, &c. métaphore qui signifie que la loi a donné aux Juifs les premieres connoissances du vrai Dieu, & les a conduit à J. C. ensorte qu’à présent nous ne sommes plus comme des enfans, sous l’empire de la loi. Le même apôtre dit dans la 1. ép. aux Corinthiens, 4. 15. pour leur rappeller les sentimens qu’ils lui devoient. Quand vous auriez dix mille maîtres, παιδαγωγούς en J. C. vous n’avez pas néanmoins plusieurs peres. S. Paul étoit le pere des Corinthiens, non seulement parce qu’il leur avoit enseigné le premier la doctrine de l’Evangile, mais aussi parce qu’il formoit leur ame, & les instruisoit avec une affection paternelle ; ce que ne faisoient pas les autres docteurs qui étoient venus vers eux après lui. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pédagogue »

(1694) Du latin paedagogus (« esclave qui accompagne les enfants, précepteur »), tiré du grec ancien παιδαγωγός, paidagôgós (« esclave chargé de conduire les enfants à l’école, précepteur d’un enfant »), de παῖς, paîs (« enfant ») et de ἄγω, ágô (« conduire »).
Note : Introduit en 1370-72 par Nicole Oresme.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Provenç. pedagoc ; cat. pedagog ; esp. et ital. pedagogo ; du lat. pædagogus, qui vient de παιδαγωγὸς, de παῖς, enfant, et ἄγειν, conduire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « pédagogue »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pédagogue pedagɔg

Citations contenant le mot « pédagogue »

  • Y’a pas de pédagogie, y’a que des pédagogues. De Daniel Pennac / La petite marchande de prose
  • Quels pédagogues nous étions, quand nous n'avions pas le souci de la pédagogie ! De Daniel Pennac / Comme un roman
  • L'art du pédagogue est comme l'art de l'ingénieur. L'inspiration, le génie pédagogique, l'intuition et autres vertus exaltées ne sont jamais interdits. Ils sont même, probablement, toujours nécessaires. Ils ne sont jamais suffisants. De Pierre Gréco / Le Monde de l’Education - 19 Décembre 1968
  • ### Assistez à une conférence de M. Jacques Cormier retraçant la vie de Fénelon (1651-1715),homme d’Église, théologien, pédagogue et écrivain français, neveu du bâtisseur du Palais des Evêques à Issigeac. Unidivers, Conférence : « François de Salignac de La Mothe-Fénelon dit Fénelon : Homme de culture et de convictions » Cité médiévale d’Issigeac Issigeac samedi 19 septembre 2020
  • Dans un communiqué de presse publié ce mardi 28 juillet, la direction de l’hôpital se veut plus pédagogue. Elle explique avoir voulu faire passer un message de prévention : «L’objectif est d’inciter les hospitaliers à la prudence, dans un contexte sanitaire très évolutif (…)  Il est de notre devoir d’inviter l’ensemble du personnel à suivre les recommandations nationales». Elle rappelle que le bon fonctionnement de l’hôpital, dans le contexte sanitaire toujours tendu, est en jeu : «Plusieurs hospitaliers sont restés bloqués plusieurs semaines aux quatre coins du monde. Il est du devoir d’un centre hospitalier d’inciter ses agents à ne pas s’exposer à des situations qui mettraient leur santé en péril et l’organisation des soins en défaut». Néanmoins, l’idée émise de la direction lors de la première note de service reste la même : «Si un agent est parti dans un de ces pays, en dépit des préconisations, et qu’il se retrouve dans l’impossibilité d’assurer sa prise de poste, cette absence  s’apparenterait à un service non fait, ce qui justifierait qu’il n’y ait pas de rémunération». Oise Hebdo, Congés et Covid-19. L'hôpital de Compiègne s'explique sur sa note de service - Oise Hebdo
  • Maëlle Mays (alias Zou), pédagogue de rue, enseigne à loisir des sujets qu’on n’apprend pas à l’école et pourtant essentiels au vivre-ensemble. midilibre.fr, Zou revient avec un nouveau spectacle - midilibre.fr

Images d'illustration du mot « pédagogue »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pédagogue »

Langue Traduction
Anglais pedagogue
Espagnol pedagogo
Italien pedagogo
Allemand pädagoge
Chinois 教育家
Arabe مرب
Portugais pedagogo
Russe педагог
Japonais 教育者
Basque pedagogo
Corse pedagogia
Source : Google Translate API

Synonymes de « pédagogue »

Source : synonymes de pédagogue sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « pédagogue »

Partager