Diaphane : définition de diaphane


Diaphane : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DIAPHANE, adj.

A.− PHYS., vieilli. [En parlant d'un corps, d'une substance] Qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux. Anton. opaque.
1. Rare. Transparent. Le cristal est diaphane (Ac.).
Rem. Selon Lar. 19e-20ecet emploi est abusif.
2. Qui laisse passer la lumière sans être transparent. Un verre dépoli, un papier huilé, une porcelaine diaphane. Quasi-synon. translucide.Les cristaux diaphanes (cf. Poisson, Mécan.,t. 1, 1811, p. 467):
1. ... si la terre se trouvoit tout à coup placée dans des régions très-froides, l'eau qui forme aujourd'hui nos fleuves et nos mers, et probablement le plus grand nombre des fluides que nous connoissons, se transformeroit en montagnes solides, en rochers très-durs, d'abord diaphanes, homogènes et blancs comme le cristal de roche... Lavoisier, Traité élémentaire de chim.,t. 1, 1789, p. 30.
B.− [Surtout dans des emplois littér.] Qui laisse passer la lumière; qui est d'une transparence atténuée.
1. [En parlant d'objets faits d'une matière translucide] Une pendeloque, une robe, une tasse diaphane. De vraies bougies de femme et de boudoir, des bougies diaphanes, d'une transparence presque rosée (Goncourt, Journal,1863, p. 1240).
2. [En parlant d'objets ou de phénomènes naturels]
a) [En parlant de végétaux] Géranium, pétunia diaphane. Des prairies sortaient les petites flammes roses des colchiques diaphanes (Rolland, J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 319).
Spéc. [En parlant des arbres, de leur feuillage] Qui est fin et découpé de manière à laisser passer la lumière. Je vois jusqu'au fond la pure lumière toscane, avec la brume sèche des oliviers diaphanes, pleine d'étincelles d'argent (Larbaud, Barnabooth,1913, p. 143).
b) [En parlant d'éléments naturels] Pur et limpide; léger et vaporeux. Un ciel, une brume, une mer diaphane. Les délices de ce ciel diaphane, si large et si pur; de cette campagne, avec ses herbes courbées par la brise embaumante (Flaub., Smarh,1839, p. 93).
c) [En parlant de la lumière, de la luminosité, des couleurs] Une lueur, une nuit, une ombre diaphane. Le jour avait fondu dans une nuit qui le continuait, bleue, diaphane, aurorée, d'une pureté et d'une paix incomparables (Montherl., Bestiaires,1926, p. 499).Le soleil était clair et diaphane : un petit vin blanc (Sartre, Nausée,1938, p. 74).
[En parlant d'une œuvre picturale] Cette peinture (...) est diaphane comme un épiderme blond (Hourticq, Hist. art,Fr., 1914, p. 171).
3. P. exagér. [En parlant du corps hum., ou plus rarement du corps d'un animal]
a) [En parlant du teint d'une pers.] Une pâleur diaphane. Elle a l'air d'être en porcelaine, tant son teint est beau, transparent, diaphane (Mérimée, Lettres Ctesse de Montijo,t. 2, 1870, p. 64).
b) [En parlant d'une partie du corps] Mince et (comme) translucide. Une peau diaphane; des mains diaphanes. Voilà que je fais son oreille. Je te la fais petite, n'est-ce pas, ourlée, diaphane comme l'aile de la chauve-souris (Giraudoux, Électre,1937, I, 8, p. 87):
2. ... toutes les forces redoutables qui hantent la ville des hommes, elles ne pourront rien aujourd'hui, contre l'enfant aux paupières diaphanes, contre le petit roi, contre le petit dieu qui sommeille... Duhamel, Chronique des Pasquier,Cécile parmi nous, 1938, p. 7.
c) [En parlant d'une pers.] Délicat et fragile d'apparence :
3. Elle n'avait pas changé non plus; elle était blonde, diaphane et élégante comme autrefois, et elle souriait du même sourire parfumé; elle ne changerait jamais... Beauvoir, Les Mandarins,1954, p. 248.
Rem. Diaphane s'emploie surtout en parlant d'une femme; on rencontre cependant ds la docum. des emplois qualifiant un homme. La poutre était attaquée par le feu et tellement amincie par le milieu, qu'il était impossible de savoir si elle porterait le poids d'un homme, fût-il svelte et diaphane comme le brave sergent (Sand, Mauprat, 1837, p. 368).
[En parlant d'êtres immatériels] Qui est à peine visible, inconsistant. Ange, apparition, fée, spectre diaphane. Que ce soit Urgèle ou Morgane, J'aime, en un rêve sans effroi, Qu'une fée au corps diaphane, Ainsi qu'une fleur qui se fane, Vienne pencher son front sur moi (Hugo, Odes et ball.,1828, p. 435).
Spéc. Invisible. Nous vivons au milieu d'une foule de présences diaphanes (...) qui agissent sur nous à notre insu (Maeterl., Gd secret,1921, p. 219).
C.− P. métaph. ou au fig. [En parlant des sentiments, des activités hum., des productions de l'esprit] Sans dissimulation, parfaitement clair. (Quasi)-synon. limpide, transparent.La Genèse est claire, elle est diaphane (Verlaine, Poèmes divers,1896, p. 819).Les fraudeurs ne se supporteraient pas s'ils devaient approfondir leur condition, et la franchise totale, la diaphane loyauté auraient tôt fait de changer leur police en une jungle frénétique (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 165).
Rem. On rencontre ds la docum. l'emploi subst. masc. sing. avec valeur de neutre. Je hais le diaphane, le vaporeux, l'illusion. À bas les fantômes! (Morand, Bouddha, 1927, p. 85).
Prononc. et Orth. : [djafan]. Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1377 dyaphane (Oresme, Livre du ciel et du monde, éd. Menut et Denomy, p. 456). Empr. au gr. δ ι α φ α ν η ́ ς proprement « que l'on discerne; transparent, limpide », de δ ι α φ α ι ́ ν ε ι ν « laisser voir à travers ». Fréq. abs. littér. : 223. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 358, b) 428; xxes. : a) 381, b) 182.
DÉR.
Diaphanéiser, diaphaniser. verbe trans.,littér. Rendre diaphane. Banville me conte l'intérieur de Rouvière. La phtisie l'a diaphanisé. De petit et maigre, il est devenu ombre (Goncourt, Journal,1865, p. 144).Je tiens si peu à tous les phénomènes, qu'ils finissent par passer sur moi comme des lueurs et s'en vont sans laisser d'empreinte. La pensée remplace l'opium. Elle peut enivrer tout éveillé et diaphanéiser les montagnes et tout ce qui existe (Bourget, Nouv. Essais psychol.,1885, p. 298).Emploi pronom. passif. Personne ne comprenait rien à cette brûlée d'amour [Véronique] qui se diaphanéisait en montant dans la lumière (Bloy, Désesp.,1886, p. 200). 1resattest. 1857 diaphaniser (Amiel, Journ. intime, p. 49 ds Quem. DDL t. 18); 1885 diaphanéiser (Bourget, loc. cit.); de diaphane, suff. -iser*. Fréq. abs. littér. Diaphanéiser : 1. Diaphaniser : 1.
BBG. − Hagnauer (R.). L'Expr. écrite et orale. Paris, 1972, p. 262.

Diaphane : définition du Wiktionnaire

Adjectif

diaphane \dja.fan\ masculin et féminin identiques

  1. (Physique) Qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux.
    • L’air est plus diaphane que l’eau.
  2. Qui laisse passer la lumière sans que les objets soient discernables.
  3. (Soutenu) Transparent.
    • Aucune falaise, […], n’aurait pu donner une idée de cette banquise, opaque en un endroit, diaphane en un autre, et sur laquelle la lumière et l’ombre produisaient les jeux les plus étonnants. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • Ce sont les larves des pucerons […]. Complètement développées, ces larves deviennent de jolis insectes, pourvus de quatre ailes diaphanes, presque deux fois plus longues et plus larges que le corps entier, et soutenues par quelques rares nervures. — (Jean Louis Armand de Quatrefages de Bréau, Les Métamorphoses et la Généagénèse, Revue des Deux Mondes, 2e période, tome 3, 1856 (pages 496-519))
    • Dès l’aube quand, au loin, le Djebel Aurès s’irisait de lueurs diaphanes, Yasmina sortait de son humble gourbi. — (Isabelle Eberhardt, Yasmina, 1902)
    • Le vent, en un mot, était, en termes de potentialités, aussi riche que la littérature ou la musique, à cette différence qu’on n’en connaissait pas à ce jour le compositeur — ce génie brut et diaphane, qui inventait ses symphonies à la frontière de l’assimilable et nous laissait chancelants, sous le déluge de sa dictée, avec nos vingt et un pauvres signes standard, le blanc pour toute mesure du temps et nos cerveaux à la remorque. — (Alain Damasio, La Horde du Contrevent, 2004)
  4. D’apparence fragile et délicat en parlant du physique d'une personne.
    • Jacques [...] constatait combien ces mains, longues, maigres et décharnées, étaient blanches, diaphanes, [...] il remarquait également leur forme élégante, leur extrême distinction, et la finesse du poignet. — (Pierre Souvestre et Marcel Allain, Fantômas, La Guêpe rouge), 1912, Éditions Robert Laffont, Bouquins, tome 5, page 596)
    • J’éprouvais une curiosité terrifiée pour ce nouvel aspect de la femme.
      Pendant tant de siècles, comment avions-nous pu croire qu’elle était cette créature diaphane qui s’évanouissait ? Cet être aux yeux de biche dont la taille tenait dans un anneau de rideau. Cette sylphide dont nous tordions les poignets, qui gémissait : « Vous me faite mal ! » et que nous jetions sur les lits en avouant : « Je ne suis qu’une brute ! »
      — (Paul Guth, Le mariage du Naïf, 1957, réédition Le Livre de Poche, pages 180-181)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Diaphane : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIAPHANE. adj. des deux genres
. T. de Physique. Qui laisse passer à travers soi les rayons lumineux. L'air est plus diaphane que l'eau. Dans l'usage ordinaire, on l'emploie souvent d'une manière absolue, comme synonyme de Très transparent. Le cristal est diaphane.

Diaphane : définition du Littré (1872-1877)

DIAPHANE (di-a-fa-n') adj.
  • Qui, tout en n'étant percé d'aucun pertuis visible, donne passage à la lumière. Un milieu diaphane agit d'une manière différente sur les rayons de diverses couleurs ; c'est en vertu de cette différence qu'un rayon de lumière blanche, en traversant un prisme transparent, se décompose dans une infinité de couleurs, Laplace, Expos. IV, 17. Combien de fois le palais diaphane Eût éclairé nos jeux aériens ! Millevoye, Charlemagne à Pavie, ch. I. L'allégorie habite un palais diaphane, Lemierre.

    Par exagération. Mais Harpagon aride et presque diaphane Par les jeûnes cruels auxquels il se condamne, Regnard, Sat. contre les maris.

SYNONYME

DIAPHANE, TRANSPARENT. Diaphane est un terme du langage didactique, qui pourtant est entré dans le langage commun, mais qui est réservé pour les substances laissant passer, sans qu'elles aient d'interstice apparent, la lumière. Transparent, qui est du langage usuel, est plus général ; il s'applique même aux tissus qui, n'étant point serrés, n'interceptent pas le jour : cette gaze est transparente.

HISTORIQUE

XVe s. Le brouillas du temps bruineux ne se peult parfaictement esclaircir ny restablir à sa diaphanique luminosité, que grande alteration ne soit faicte, Chartier, Quadrilogue invectif.

XVIe s. Le saphir a un corps diafane, et la turquoise et le lapis ont un corps tenebreux, Palissy, 288. En vaisseaux de verre diaphanes et transparens, Paré, Mumie, 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Diaphane : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

DIAPHANE, adj. terme de Physique. Ce mot signifie la même chose que transparent ; c’est-à-dire, qui donne passage à la lumiere : l’air, l’eau, le verre, &c. sont des corps diaphanes. Voyez Transparent. Ce mot est formé de διὰ, per, & φαίνω, je parois. (O)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « diaphane »

Étymologie de diaphane - Littré

Provenç. diafan ; espagn. et ital. diafano ; de διαφενὴς, de διὰ, à travers, et φαίνεσθαι, paraître (voy. PHÉNOMÈNE)

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de diaphane - Wiktionnaire

(Date à préciser) Du grec ancien διαφανής, diaphanês (« transparent ») → voir dia- et -phane.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « diaphane »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diaphane djafan play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « diaphane »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diaphane »

  • La diversité des instruments et la voix diaphane de la chanteuse font plonger l’objectivité des images dans une atmosphère de conte. Émilie Simon parvient en outre à émouvoir en humanisant le destin animalier par des émotions qui se greffent aux situations du film, au-delà des voix off. On peut y lire la beauté du cycle de la nature, comme un paradis bientôt perdu par la menace du réchauffement climatique. , LA MARCHE DE L’EMPEREUR, les sonorités électroniques pour évoquer l’urgence du réveil écologique - / Avis BO :: Cinezik.fr
  • La réouverture du bâtiment ne sera pas uniquement l'occasion d'une visite patrimoniale. Le spectateur retrouvera l’Opéra Fantôme (du samedi 4 au dimanche 19 juillet) : le fantôme de l’opéra erre à loisir depuis le printemps dans le bâtiment. Après les bords de la Vilaine en 2016, le magicien Etienne Saglio l’installe dans ce lieu emblématique. Créature volante, ondulante, diaphane, il se métamorphose et se déplace dans les airs envoûté par une musique de Madeleine Cazenave. Imprévisible, il sera même certains jours sur la grande salle, accompagné de musiciens jouant en direct.  Olyrix.com, L’Opéra de Rennes rouvre dès cet été - Actualités - Ôlyrix
  • Un disque diaphane, comme les rayons qui transpercent le salon napoléonien avec vue sur la tour Eiffel et le Grand Palais lors de cet entretien à deux pas des Champs-Elysées, à Paris. Ces musiques sont bercées d’une production orchestrale et organique et, contre toute attente, après les nombreuses interrogations suscitées en 2016 face à la réunion de ces deux opposés pour l’album « la Rivière Atlantique », cela fonctionne. Quelques semaines après le confinement, qui nous a (chanceusement ?) poussé à se retrouver dans ce décor démesuré, les deux âmes se livrent, sans limite. L'Obs, Arielle Dombasle et Nicolas Ker : « Notre duo, c’est de la nitroglycérine »
  • Filiforme, blonde au teint diaphane, la Danoise Maria Wettergren est une figure de la scène artistique parisienne depuis près d’une vingtaine d’années. Après avoir dirigé la galerie Dansk, quai des Grands Augustins, elle ouvre en 2010 son espace dédié au design nordique contemporain, et en devient l’une des meilleures ambassadrices sur les foires telles que le PAD Paris et London, ou encore Design Miami Basel. Le Figaro.fr, Maria Wettergren, un vent scandinave souffle sur la rive gauche
  • Ce serait trop dire que Julie Beaufils crée à la surface de ses toiles des mirages comme ceux que la chaleur fait flotter au loin devant les yeux éblouis d’un aventurier dans le désert. Mais il y a bien quelque chose de l’ordre d’une apparition diaphane dans les peintures que la jeune femme (née en 1987) accroche à la galerie Balice Hertling (Paris IVe). Libération.fr, Julie Beaufils, amalgames chromatiques - Culture / Next
  • Teint diaphane et longue chevelure d’ange vénitien, Daphné Baiwir semble sortir tout droit d’une toile de Botticelli, et pourtant elle avoue une passion absolue pour le cinéma d’épouvante : « Je dévore les histoires de Stephen King depuis que je suis gamine, mon père m’a offert un jour le livre Shining, j’ai eu peur, mais j’ai adoré et depuis j’ai lu tous ses livres et vu toutes leurs adaptations au cinéma ». www.paris-normandie.fr, À Trouville-sur-Mer, Daphné Baiwir prépare King of screen, une adaptation de l’oeuvre de Stephen King
  • Dans la famille Croisier (Aurélia Ravaud-Croisier, alias Balzane, est la compagne de François-Régis Croisier, auteur de disques remarquables aussi bien avec St. Augustine qu’avec Pain Noir), le talent semble être le dénominateur commun. Porté par sa voix diaphane mais incarnée, Paille, son premier disque, poursuit une tradition qui court de Barbara à Françoise Hardy en passant par Maissiat, avec comme point d’orgue le divin et fragile Par hasard. S’appuyant sur ses «défauts» pour mieux révéler ses fragilités, Aurélia Ravaud-Croisier a l’intelligence du murmure dans sa voix toute en rupture. Magic RPM, Suzanne Vallie, Cloud Factory, Balzane, La Houle… Ça sort ce vendredi 3 juillet et Magic aime - Magic RPM

Images d'illustration du mot « diaphane »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « diaphane »

Langue Traduction
Corse diàfanu
Basque diaphanous
Japonais 透き通った
Russe просвечивающий
Portugais diáfano
Arabe شفاف
Chinois 透明的
Allemand durchsichtig
Italien diafano
Espagnol diáfano
Anglais diaphanous
Source : Google Translate API

Synonymes de « diaphane »

Source : synonymes de diaphane sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « diaphane »


Mots similaires