La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « accouchement »

Accouchement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin accouchement accouchements

Définitions de « accouchement »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOUCHEMENT, subst. masc.

A.− Action d'accoucher. ,,L'accouchement est l'ensemble des phénomènes qui aboutissent à l'expulsion, par les voies naturelles, d'un ou de plusieurs fœtus, parvenus à maturité ou à l'âge de la viabilité.`` (Pratique médico-chirurgicale, t. 1, 1953, p. 48).
1. La faiblesse de la femme n'entre pas seulement dans le système de son existence comme élément essentiel de ses relations avec l'homme; mais elle est sur-tout nécessaire, ou du moins très-utile, pour la conception, pour la grossesse, pour l'accouchement, pour la lactation de l'enfant nouveau né, pour les soins qu'exige son éducation pendant les premières années de la vie. P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 295.
2. ... il est certain que tous les peuples ont regardé la lune comme un astre qui influait sur la naissance, la génération et la mort de tous les êtres. Elle est la Vénus des insulaires de la mer du Sud, qui la célèbrent dans leurs chansons. Les Grecs et les Latins l'invoquaient, pour les accouchements, sous le nom de Lucine et d'Ilithye, et enfin, pour la mort, sous le nom d'Hécate. J.-H. Bernardin de Saint-Pierre, Harmonies de la nature,1814, p. 374.
3. − Je voudrais pourtant comprendre ce qui t'attire − reprit-il enfin sur un ton d'agressive ironie en s'arrêtant devant moi. − Est-ce la grossesse? Est-ce l'accouchement? ... Je puis t'affirmer que cela n'a rien de particulièrement délicieux. (...). − Est-ce l'enfant lui-même? Son allaitement? Le plaisir de changer les langes? de jouer à la poupée? A. Gide, Geneviève,1936, p. 1405.
4. Perdre un gosse, c'est toujours triste, − d'autant plus triste que cela représente tant de peines gâchées. Les soucis et les douleurs de la gestation, de l'accouchement, de l'allaitement, crac! La mort n'en tient pas compte, la mort ne les connaît pas. H. Queffelec, Le Recteur de l'île de Sein,1944, p. 119.
5. La méthode d'accouchement « sans douleur » est de tenter d'obtenir sinon une suppression, du moins une atténuation de la douleur et une amélioration de la marche physiologique du travail par une action à base essentiellement psychologique... Rapport, Protection maternelle infantile, fasc. 58-6 bis, p. 29.
Rem. 1. Princ. syntagmes. a) Avec un adj. : atroce accouchement(J. Lemaitre, Les Contemporains, 1885, p. 265); accouchement clandestin (H. Stendhal, Le Rouge et le noir, 1830, p. 437); accouchement difficile (cf. ex. 6 inf. et Alain-Fournier, Le Grand Meaulnes, 1913, p. 315); accouchement heureux et rapide (A. Maurois, Ariel ou la Vie de Shelley, 1923, p. 263); accouchement laborieux (cf. ex. 6 inf. et H. de Balzac, Les Illusions perdues, 1843, p. 584); accouchement long et pénible (A. Maurois, Climats, 1928, p. 249); accouchements artificiels (A. Maurois, Climats, 1928, p. 258); accouchements naturels (Voyage de La Pérouse autour du monde, t. 4, 1797, p. 54); accouchement prématuré (R. Martin du Gard, Devenir, 1909, p. 197); accouchement « sans douleur » (cf. ex. 5 sup.). b) Avec un compl. subst. : clinique d'accouchement (A. Gide, Ainsi soit-il, 1951, p. 1187); maison d'accouchement(G. Flaubert, L'Éducation sentimentale, t. 2, 1869, p. 234); heure de l'accouchement (V. Hugo, Le Rhin, 1842, p. 276); moment de l'accouchement (P. Cabanis, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 1, 1808, p. 299); complications de l'accouchement (F. Widal, Lemierre ds F. Widal, P.-J. Teissier, G.-H. Roger, Nouveau traité de médecine, fasc. 3, 1920-1924, p. 253)); douleurs de l'accouchement (cf. ex. 4 sup.); effort de l'accouchement (J.-E. Blanche, Mes modèles, 1928, p. 155). c) Avec un verbe : assister à un accouchement(Code civil, 1804, p. 12); présider à un accouchement (P. Ricœur, Philosophie de la volonté, 1949, p. 74); faire les accouchements (H. de Balzac, Le Cousin Pons, 1848, p. 102). 2. Assoc. paradigm. a) Synon. parturition, terme méd. cependant moins empl. que parturiente désignant la femme qui accouche; enfantement, terme gén. qui caractérise à la fois l'acte d'accoucher, et la gestation (cf. ex. 7 inf.). b) Accouchement est naturellement associé aux termes touchant le mystère de la vie : conception (ex. 1), génération (ex. 2), grossesse (ex. 1, 3) ou gestation (ex. 4), allaitement (ex. 3, 4) ou lactation (ex. 1), avortement ou accident; aux termes rel. au moment de l'accouchement : travail, délivrance (ex. 5).
B.− P. ext. et au fig. [Avec ou sans cont. exprimant la compar. avec l'accouchement d'une femme] Élaboration pénible et lente :
6. Enfin nous tenons un ministère! Enfin un ministère nous est né! Certes ce n'a pas été sans peine! L'accouchement a été laborieux et difficile. Plusieurs mois ont à peine suffi à cet enfantement; qu'importe, au surplus? Le temps fait-il rien à l'affaire? Ce ministère introuvable, il est enfin trouvé! Enfin le voici mis au monde et venu à terme! − Mais est-il né viable? Vivra-t-il? A. de Musset, Revue des Deux Mondes,14 oct. 1832, p. 237.
7. Je suis, quand j'écris, dans la situation d'un enfantement interminable, d'un travail puerpéral qui se contrarierait obstinément lui-même, et ne garderait que la souffrance de l'accouchement sans s'accorder la délivrance finale. La parturition sans son fruit, l'éternelle angoisse de la fausse présentation est une sensation spéciale qu'il faut avoir éprouvée pour en connaître l'ennui disons mieux, la torture. C'est pourquoi je déteste imprimer, et même composer. H.-F. Amiel, Journal intime,12 févr. 1866, p. 132.
8. Ah! La dure chose de se mettre avec rien du tout d'idées devant une feuille de papier blanche et d'en faire douloureusement cent, deux cents, cinq cents lignes, et combien de cigarettes fumées pour éloigner, pour retarder ce césarien accouchement de la cervelle. E. et J. de Goncourt, Journal,avr. 1881, p. 108.
9. Un deuxième acte à la manière du deuxième du voleur. On dirait l'accouchement au forceps d'une mère qui s'aide de son mieux, se prête avec complaisance aux désirs gradués des docteurs. Un dernier cri magnifiquement jeté par Réjane et l'aveu vient. C'est de l'art intelligent, ce n'est pas de la vie. J. Renard, Journal,1908, p. 1203.
Rem. Au xixes., l'emploi fig. est plus fréq. qu'au xxes.; avec une rech. d'effet iron. (cf. l'expr. : l'accouchement de deux vaudevilles ds E.-J. Delécluze, Journal, 1828, p. 29).
Prononc. : [akuʃmɑ ̃]. Enq. : /akuʃmɑ ̃/.
Étymol. ET HIST. − 1. a) 1181-98 « action d'accoucher » (Paraphr. du Ps. Eructavit, B. N. 902, fo160b ds Gdf. Compl. : Del gesine et del acochement); av. 1628 au fig. « production de l'esprit » (Malherbe, II, 724 ds Lex. de la lang. de Malherbe par Regnier, Paris 1869, p. 14 : Le monde, devant qu'il fût lassé de tant d'accouchements (de productions), pouvoit produire les choses en meilleur état qu'il n'a fait depuis); b) 1835, Ac. : Accoucher. Il se dit aussi de l'action d'aider une femme à accoucher; faire un accouchement. Ce chirurgien connaît bien la bonne méthode des accouchements. Faire un cours d'accouchements. 2. 1447 « action de s'aliter » (Loi accordée au village de Douchi, A. du roy. belge, Cart. de l'abbaye de S. Pierre de Gand ds Gdf. Compl. : Lors hoyrs remanans et aiant cause seront et demoront quite envers ledit seigneur, au jour du trespas d'yceulx, pour lequel milleur cattel ou wage qu'il plaira mieulx prendre audit seigneur, sur les biens muebles appartenans à yceulx aubains au jour de leur ackoukement pour avoir apres leur trespas de ceste maladie). − 1611 (Cotgr. : Accouchement. A lying downe in bed). 1 dér. de accoucher* 2; 2 dér. de accoucher* 1; suff. -ment*; a évincé l'a. fr. gésine.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 203. Fréq. rel. litt. : xixes. : a) 338, b) 285; xxes. : a) 289, b) 246.
BBG. − Bar. 1960. − Bénac 1956. − Blanche 1857. − Bouillet 1859. − Criqui 1967. − Divin. 1964. − Garnier-Del. 1961 [1958]. − Lavedan 1964. − Littré-Robin 1865. − Nysten 1814-20. − Piéron 1963. − Privat-Foc. 1870. − Quillet Méd. 1965. − Réau-Rond. 1951. − St-Edme t. 1 1824. − Théol. cath. t. 1 1909. − Tondr.-Vill. 1968.

Wiktionnaire

Nom commun - français

accouchement \a.kuʃ.mɑ̃\ masculin

  1. (Reproduction) Action d’accoucher.
    • Dans la mythologie hawaïenne, Haumea est la déesse de l’accouchement et de la fertilité. Avant la création de la Terre, Haumea vivait dans un verger sur les arbres duquel poussaient tous les animaux et les plantes, […]. — (Sarah Bartlett, La Bible de la Mythologie, traduit de l'anglais par Antonia Leibovici, Paris : Éditions Trédaniel, 2009, p. 170)
    • Accouchement difficile, laborieux.
    • Le travail de l’accouchement.
    • On l’entendit dire à l’un de ses beaux-frères qu’en somme l’accouchement est le service commandé des femmes : Fernande était morte au champ d’honneur. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 62)
  2. Action d’aider une femme à accoucher.
    • Pratiquer un accouchement.
    • Ce chirurgien connaît bien la bonne méthode des accouchements.
    • Faire un cours d’accouchement.
  3. (Médecine) Acte par lequel une femme se délivre ou bien et délivrée du produit de la conception, c'est-à-dire le foetus et les annexes, pendant une époque où le foetus est viable.
    • Chaque accouchement est différent mais sur le plan physiologique, tous suivent trois étapes bien définies : le travail (dilatation du col de l'utérus et engagement du bébé), l'expulsion (la sortie du bébé) et la délivrance (expulsion du placenta) — (site internet lemedecin.fr, https://forum.lemedecin.fr/t/etapes-accouchement/1178)
  4. (Figuré) Mise en place, réalisation.
    • L’accouchement de cet ouvrage a été laborieux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ACCOUCHEMENT. n. m.
Action d'accoucher. Heureux accouchement. Accouchement difficile, laborieux. Le travail de l'accouchement. Il se dit aussi de l'Action d'aider une femme à accoucher. Faire un accouchement. Ce chirurgien connaît bien la bonne méthode des accouchements. Faire un cours d'accouchement. Fig., L'accouchement de cet ouvrage a été laborieux.

Littré (1872-1877)

ACCOUCHEMENT (a-kou-che-man) s. m.
  • 1Tout le travail de la mise au monde de l'enfant depuis les premières douleurs jusqu'à la terminaison. Accouchement heureux, laborieux.
  • 2Action d'aider une femme à accoucher. Faire un accouchement, un cours d'accouchement.
  • 3 Fig. Difficulté qu'on éprouve à dire une chose, à prendre un parti. C'était un accouchement pour lui que de traiter ce point délicat

SYNONYME

ACCOUCHEMENT, ENFANTEMENT. Le premier est un terme de médecine, et le second est un terme général. Le premier indique non-seulement l'enfantement, mais tout ce qui le précède et le suit immédiatement ; le second n'indique que l'action de mettre l'enfant au monde. Le premier a un sens passif : l'accouchement de cette femme par une sage-femme ; le second n'a qu'un sens actif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « accouchement »

Accoucher.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de accoucher, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accouchement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accouchement akuʃmɑ̃

Fréquence d'apparition du mot « accouchement » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « accouchement »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accouchement »

  • Le devoir de la mère ne s'arrête pas avec l'accouchement, ni avec l'allaitement, ni au mariage ; non, l'obligation de la vraie mère continue tant qu'elle est vivante.
    Ahmadou Kourouma — En attendant le vote des bêtes sauvages
  • Désormais, la Police des Frontières surveillera les accouchements pour lutter contre l'immigration clandestine.
    Roland Topor
  • L'accouchement est douloureux. Heureusement, la femme tient la main de l'homme. Ainsi, il souffre moins.
    Pierre Desproges — Dictionnaire superflu
  • Malgré les progrès réalisés en gynécologie, on n’a pas encore trouvé les moyens de l’accouchement sans douleur du portefeuille.
    Pierre Dac
  • Qu'est-ce que l'impossible ? C'est le foetus du possible. La nature fait la gestation, les génies font l'accouchement.
    Victor Hugo
  • La péridurale est une technique souvent redoutée par les futures mamans lors de l’accouchement. De nombreuses idées reçues circulent au sujet de cette anesthésie, en particulier sur la longueur de l’aiguille. Mais quelle est réellement sa taille ? On fait le point.
    Femme Actuelle — Accouchement : quelle est la taille de l'aiguille de péridurale ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Après avoir accouché d'Aria et d'Amelia à la maternité, avec un premier accouchement compliqué qui a nécessité l'utilisation des forceps, et où elle a subi une déchirure et une épisiotomie, Emma Fearon a choisi de donner naissance à domicile pour son troisième enfant. "J'avais prévu d'accoucher à la maison dès le début, et quand la NHS a fermé les services d'accouchement à domicile, cela m'a inquiété car j'étais vraiment décidée. C'est pour cela que j'ai embauché deux sages-femmes libérales", explique-t-elle.
    Magicmaman.com — Une femme accouche à domicile d'un bébé de plus de 5 kilos ! - Magicmaman.com
  • Le 16 mai dernier, David a porté plainte à la gendarmerie de Dinan pour homicide involontaire. Il précise que sa compagne avait également fait une hémorragie, lors de son premier accouchement, mais sans commune mesure avec celle du 4 mai.
    Dinan : sa compagne est décédée après avoir accouché à la maternité, il porte plainte | Le Petit Bleu
  • Comme vous avez pu le voir, le dernier snap d'Hillary date de plus de 5h. Elle y a partagé une photo de son compagnon qui est en salle d'attente. Avec le Coronavirus, il n'a pas pu se rendre en salle d'accouchement avec elle. Et donc depuis ce snap, plus rien... On imagine alors que le bébé d'Hillary a pointé le bout de son nez ! Et si c'est le cas, on va enfin savoir s'il s'agit d'une fille ou d'un garçon ! Avant d'en savoir plus sur cette nouvelle naissance dans le milieu de la télé-réalité, sachez que Fidji Ruiz a refusé de faire Les Marseillais vs le reste du Monde 5 et elle a expliqué pourquoi.
    melty — Hillary (Les Anges 12) à la maternité, elle est sur le point d'accoucher | melty
  • Amnésie : état qui permet à une femme qui a vécu un accouchement de faire à nouveau l'amour.
    Joyce Armor — The dictionnary according to Mommy
Voir toutes les citations du mot « accouchement » →

Traductions du mot « accouchement »

Langue Traduction
Anglais childbirth
Espagnol parto
Italien parto
Allemand geburt
Portugais parto
Source : Google Translate API

Synonymes de « accouchement »

Source : synonymes de accouchement sur lebonsynonyme.fr

Combien de points fait le mot accouchement au Scrabble ?

Nombre de points du mot accouchement au scrabble : 23 points

Accouchement

Retour au sommaire ➦