La langue française

Délayant

Définitions du mot « délayant »

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLAYANT, ANTE, part. prés., adj. et subst. masc.

I.− Part. prés. de délayer*.
II.− Adj. et subst. masc., MÉD. (Remède) auquel on attribue la propriété d'augmenter la fluidité du sang et des humeurs. Boisson délayante. De simples délayans, tels qu'une limonade très-légère, ou une ample boisson d'eau de veau (Geoffroy, Méd. prat.,1800, p. 487).
P. ext. (comme subst. masc. seulement), TECHNOL. Préparation liquide qui délaye une substance, un corps solides. On s'est longtemps servi de ces délayants [l'eau gommée et l'eau sucrée] pour la peinture sur porcelaine tendre (Al. Brongniart, Arts céram.,1844, p. 614).
Prononc. et Orth. Dernière transcr. ds DG : dé-lè-yan, fém. -yant'. Fér. Crit. t. 1 1787 et Land. 1834 transcrivent [e] fermé à la 2esyll. (cf. délayer). Admis ds Ac. 1762 et 1798 en tant que subst. masc.; ds Ac. 1932 en tant qu'adj. Fréq. abs. littér. : 12.

Wiktionnaire

Adjectif

délayant \de.le.jɑ̃\ masculin

  1. (Médecine) Qui rend le sang moins épais.
    • Remède délayant.
    • Potion délayante.

Nom commun

délayant \de.lɛ.jɑ̃\ masculin

  1. (Pharmacologie) Remède, médicament, qui rend le sang moins épais.

Forme de verbe

délayant \de.lɛ.jɑ̃\ masculin

  1. Participe présent de délayer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLAYANT. adj.
T. de Médecine. Qui rend le sang moins épais. Remède délayant. Il s'emploie aussi comme nom masculin. Un délayant.

Littré (1872-1877)

DÉLAYANT (dé-lè-ian, ian-t') adj.
  • Terme de médecine. Qui a la propriété d'augmenter la liquidité du sang et des humeurs, par l'introduction d'une plus grande quantité d'eau ou de particules aqueuses. Médicaments délayants.

    Substantivement. Un délayant. Les délayants.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

DÉLAYANT, adj. (Therapeut. Mat. médic.) nom que les Humoristes ont donné à une classe de remedes altérans qu’ils ont crû agir, en fournissant de la sérosité à la masse des humeurs, en les humectant, en les détrempant, en dissolvant leurs sels massifs & grossiers, & les rendant par-là non seulement moins irritans, mais même plus propres à être évacués par les différens couloirs, &c.

Les Solidistes ont appellé les mêmes remedes émolliens & relâchans. Voyez Emollient & Relachant.

Quoi qu’il en soit de la préférence que mérite l’une ou l’autre de ces dénominations, & du plus ou du moins de réalité de la vertu que chacune désigne ; l’eau commune & toutes les boissons dont l’eau est le principe dominant, & n’est chargée d’aucune substance qui ait une vertu médicinale connue, ou, en deux mots, l’eau & les boissons aqueuses comme telles, sont les vrais remedes délayans, humectans, relâchans, émolliens.

Les substances qui peuvent se trouver mêlées à l’eau en petite quantité, sans altérer sa vertu délayante, sont les farineux, les émulsifs, les doux, les aigrelets végétaux, les extraits legers faits par infusion theiforme, les eaux distillées aromatiques, les sucs gélatineux des jeunes animaux, &c.

La théorie moderne a prétendu que ces substances (qu’il me paroît très-raisonnable de regarder comme indifférentes, relativement à l’effet délayant) a prétendu, dis-je, que ces substances étoient au contraire fort essentielles, & qu’elles servoient de moyen, medium, par lequel l’eau mouilloit les humeurs ; car l’eau pure, dit cette théorie, ne les pénetre point, mais glisse inutilement sur elles. Voyez Eau, en Medecine.

Les délayans sont indiqués, ou du moins employés presque généralement dans toutes les maladies aigues. Ce sont des délayans qu’on donne aux malades qu’on fait boire, qu’il faut faire boire, à qui on ne sauroit trop recommander de boire. C’est presque uniquement sous la forme de tisane qu’on donne les délayans. Voyez Tisane.

Les délayans sont encore employés dans toutes les maladies chroniques, qui ne dépendent point de relâchement ou de sérosités épanchées. Il n’y a que les affections œdémateuses vraies & la plûpart des hydropisies qui n’en admettent pas l’usage.

Dans toutes les incommodités qui sont regardées comme dépendant d’échauffement & d’aridité, telles que la sensibilité excessive, le sentiment incommode de chaleur, les légeres ophthalmies, les demangeaisons & les picottemens de la peau, la chaleur, la rougeur, & la paucité des urines, la soif habituelle, la maigreur spontanée, ou sans cause sensible, &c. l’usage des délayans est regardé comme très-salutaire.

Les délayans sont des diurétiques faux. Voyez Diurétique.

Le bain est un grand délayant ou relâchant. Voyez Bain & Relachant. (b)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « délayant »

→ voir délayer
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « délayant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
délayant delajɑ̃

Citations contenant le mot « délayant »

  • Préparer le sirop : mettre le sucre en poudre dans une casserole, ajouter 1/2 l d'eau, le zeste du citron râpé et son jus, puis la gousse de vanille fendue en deux et bien raclée. Porter à frémissement en délayant à la spatule jusqu'à complète dissolution du sucre, puis laisser sur feu moyen jusqu'à obtention d'une consistance sirupeuse (8 mn environ), sans laisser colorer. lamanchelibre.fr, Cuisine. Bûche glacée express aux fruits
  • La floraison laisse place à la formation de fruits soyeux en capsules ovoïdes, à la coque dure rouge vif ou rouge foncé qui s'ouvrent à maturité pour laisser apparaitre 10 à 20 graines pyramidales couvertes d'une pulpe rouge caroténoïde résistant au séchage et fournissant le précieux colorant. Les Amérindiens s'en servaient de teinture rouge de la peau et des cheveux, et surtout contre les insectes piqueurs, en délayant les graines dans de l'huile de ricin. Binette & Jardin, Roucou (Bixa orellana), arbre à rouge à lèvre
  • > Faites fondre le restant du beurre dans une casserole et ajoutez la farine en délayant avec un fouet jusqu’à obtenir une écume. Ajoutez le bol de jus de cuisson des moules et le curry. Laissez épaissir pendant 10 minutes. MAGTOO, La cuisine du soleil - MAGTOO
  • Pour préparer la béchamel, on commence par faire fondre du beurre dans une casserole, puis on ajoute, hors du feu, la farine en une fois. On mélange au fouet, avant de verser le lait en délayant. Notre petite astuce c’est d’utiliser du lait froid. Le contraste de température entre les différents ingrédients va favoriser l’homogénéisation du mélange. Une fois que celui-ci est bien homogène, on remet sur feu doux en remuant sans cesse jusqu’à ce que la sauce épaississe sans aucun grumeaux. , Comment faire des lasagnes maison - Elle à Table
  • À présent, le kourout est à la fois une gourmandise, une source naturelle de calcium et un délicieux mets pour accompagner la bière. Les Kirghiz en font aussi une boisson rafraîchissante en le broyant et le délayant dans l’eau. Le kourout est également doté de propriétés médicales. Il supprime les nausées. C’est pourquoi, au Kirghizstan, ceux qui voyagent, notamment avec des enfants en bas âge, prennent toujours ce produit remarquable pour la route. Novastan Français, Le kourout, des pierres blanches qui sauvent de la faim - Novastan Français

Traductions du mot « délayant »

Langue Traduction
Anglais diluting
Espagnol de diluido
Italien diluendo
Allemand verdünnen
Chinois 稀释
Arabe تمييع
Portugais diluindo
Russe разбавление
Japonais 希釈
Basque diluitzen
Corse diluisce
Source : Google Translate API

Antonymes de « délayant »

Délayant

Retour au sommaire ➦

Partager