La langue française

Déliquescence

Sommaire

  • Définitions du mot déliquescence
  • Étymologie de « déliquescence »
  • Phonétique de « déliquescence »
  • Évolution historique de l’usage du mot « déliquescence »
  • Citations contenant le mot « déliquescence »
  • Traductions du mot « déliquescence »
  • Synonymes de « déliquescence »
  • Antonymes de « déliquescence »

Définitions du mot déliquescence

Trésor de la Langue Française informatisé

DÉLIQUESCENCE, subst. fém.

A.− Propriété que possèdent certains corps de passer à l'état liquide en absorbant l'humidité de l'air. La combinaison (...) du tartre avec le fer et le cuivre, dont la déliquescence empêche la cristallisation (Metzger, Genèse sc. cristaux,1918, p. 159).
P. ext. État d'un corps dissous par l'humidité de l'air. Un sel qui tombe en déliquescence (Ac.).
B.− Au fig.
1. [En parlant d'une pers.] État de grand affaiblissement physique. Déliquescence sénile, de la vieillesse. On parle de l'alcoolisme de Verlaine, de la déliquescence que cela avait mis dans sa chair (Goncourt, Journal,1896, p. 965).
2. [En parlant d'une société ou de la civilisation qui la caractérise] État de décadence avancée. Autant que l'état de Damas, l'Égypte fâtimide tombait en déliquescence (Grousset, Croisades,1939, p. 180).
Prononc. et Orth. : [delikε(e)s(s)ɑ ̃:s] ou [delikɥ ε(e)s(s)ɑ ̃:s]. a) [k] ou [kɥ]. La majorité des dict. et des ouvrages indiquent [kɥ]; cf. Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré, DG, Warn. 1968, Mart. Comment prononce 1913, p. 288, Fouché Prononc. 1959, p. 288, Kamm. 1964, p. 157. Noter que Mart., loc. cit. donnait dans la même liste : liquéfier, liquéfaction; questeur, questure; équestre, mais signale déjà, tout en les condamnant les prononc. [likefje]; [ekεstʀ ̥]; [kεstœ:ʀ]. 2 dict. mod., Pt Rob. et Lar. Lang. fr. transcrivent [k]; Barbeau-Rodhe 1930 admet [k] ou [kɥ]. b) [ε] ouvert ou [e] fermé. [ε] ds la majorité des dict., cf. Land. 1834, Gattel 1841, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré, DG, Barbeau-Rodhe 1930, Lar. Lang. fr.; [e] uniquement ds Pt Rob.; [e], parfois [ε] ds Warn. 1968. [e] s'explique par harmonisation vocalique avec la nasale finale qui est sous l'accent ou par action fermante de la consonne [s]. c) [s] simple ou [ss] double. [ss] ds la majorité des dict., cf. Land. 1834, Nod. 1844, Fél. 1851, Littré, DG; [s] ds Gattel 1841, Pt Rob., Warn. 1968 et Lar. Lang. fr.; [s] ou [ss] ds Barbeau-Rodhe 1930. Le mot est admis ds Ac. 1835-1932. Étymol. et Hist. 1. 1757 chim. (Macquer, Baumé, Plan d'un cours de chymie expérimentale et raisonnée avec un discours historique sur la chymie, Paris, J. T. Hérissant, 1757, p. 24 et p. 28); 2. 1877 au fig. (Flaub., Corresp., Suppl., t. 4, p. 24). Dér. savant de déliquescent*; suff. -ence, v. -ance. Fréq. abs. littér. : 20.

Wiktionnaire

Nom commun

déliquescence \de.li.ke.sɑ̃s\ féminin

  1. (Chimie) Propriété qu’ont certains corps solides d’absorber l’humidité de l’air et de passer ensuite à l’état liquide ou semi-liquide.
  2. État d’un corps ainsi pénétré par l’humidité.
    • Un sel qui tombe en déliquescence.
  3. (Figuré) État de décadence avancée.
    • A ces dévergondages, à ces déliquescences, à ces dépravations, il y a de douloureuses conséquences. […] ; une partie de la jeunesse aurait été atteinte en sa constitution physique, aux sources mêmes de la vie. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • Au Ve siècle, l'empire romain, miné par les luttes intestines, tombe en déliquescence. Des invasions de peuples barbares désolent et bouleversent aussi bien Rome que les Gaules. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉLIQUESCENCE. n. f.
T. de Chimie. Propriété qu'ont certains corps solides d'absorber l'humidité de l'air et de passer ensuite à l'état liquide ou semi-liquide. On le dit également de l'État d'un corps ainsi pénétré par l'humidité. Un sel qui tombe en déliquescence. Il s'emploie aussi au figuré pour exprimer l'État de corruption, de décomposition d'une société, d'une littérature caractérisée à la fois par l'excès de la recherche et du mauvais goût et par la mollesse et la tendance à l'immoralité. Une société, un régime politique, un art en déliquescence.

Littré (1872-1877)

DÉLIQUESCENCE (dé-li-kuè-ssan-s') s. f.
  • Terme de chimie. Phénomène offert par certains corps solides qui attirent l'humidité de l'air et se dissolvent.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « déliquescence »

De déliquescent, du latin deliquescere (« se liquéfier »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Déliquescent.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « déliquescence »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
déliquescence delikɛssɑ̃s

Évolution historique de l’usage du mot « déliquescence »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « déliquescence »

  • La déliquescence de notre Etat de droit est donc tout simplement le fait qu’il ne correspond plus aux mœurs, que les règles qui fondent notre vivre ensemble ne sont plus ressenties comme légitimes par le peuple qu’il s’agisse de l’ensemble de la population ou des personnes chargées d’appliquer la politique gouvernementale : les policiers mais aussi les soignants, les postiers… Atlantico.fr, Lâcheté, résignation et (vrais/faux) bons sentiments : le cocktail de la déliquescence avancée de notre État de droit | Atlantico.fr
  • Spectacle réconfortant d’un pays en déliquescence, où les conversations de salon ont fini par larguer la politique politicienne, pour un échange autrement plus créatif. Florilège : « L’eau dans le robinet, c’est pour quand ? », « Pour demain, en revanche aujourd’hui, nous avons une heure d’électricité, alléluia ! », « Anne, ma sœur Anne, ne vois-tu rien venir ? », « Un tanker de fuel qui tournoie et EDL qui merdoie ». « Zut, va falloir faire la queue pour le pain ! », « Le ministre a dit qu’il n’y a pas de pénurie, son esclave lui a ramené plein de croissants ! »… Bref, nous voilà revenus aux temps des cornes d’abondance. Avec quand même une variante : l’abondance, c’est pour les margoulins d’en haut, et les cornes, pour les cocus d’en bas. L'Orient-Le Jour, Au bal des cocus - L'Orient-Le Jour
  • On peut par exemple dire que le racisme sociétal est une cause de la déliquescence de certains quartiers qui ont été délaissés par les Blancs et ont mécaniquement vu leurs ressources fiscales diminuer. Courrier international, La définition même du racisme est en train de changer
  • On peut certainement y voir une métaphore de la déliquescence de la Roumanie, métaphore aussi exploitée par des compatriotes comme Cristian Mungiu (Baccalauréat), en plus austère, peut-être, mais de façon plus originale. La Voix de l’Est, Les siffleurs: Air connu ** 1/2 | Cinéma | La Voix de l’Est - Granby
  • Les autorités de Bagdad parviendront-elles à rétablir la sécurité dans le pays? Alors que l’État est en déliquescence depuis plus de quinze ans, le nouveau gouvernement d’al-Kazimi a, pour la première fois, arrêté des combattants de l’une des plus puissantes milices du pays: un acte révélateur pour ce pouvoir fraîchement en place à Bagdad, mais qui montre aussi les limites de son action. , Bagdad est-il sur le point de reprendre le monopole de la violence légitime? - Sputnik France

Traductions du mot « déliquescence »

Langue Traduction
Anglais deliquescence
Espagnol delicuescencia
Italien deliquescence
Allemand zerfließen
Chinois 潮解
Arabe الذوق
Portugais deliquescência
Russe расплывание
Japonais 潮解
Basque deliquescence
Corse deliquescenza
Source : Google Translate API

Synonymes de « déliquescence »

Source : synonymes de déliquescence sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « déliquescence »

Partager