La langue française

Poutre

Définitions du mot « poutre »

Trésor de la Langue Française informatisé

POUTRE, subst. fém.

A. − Pièce de bois équarrie de grandes dimensions, sur laquelle s'appuient les solives de la charpente, ou de la coque du plancher d'un bâtiment, d'un navire, d'un pont ou d'une autre construction. Poutre énorme, vermoulue; poutre centrale; forte, grande, grosse, vieille poutre; plafond à poutres apparentes; poutre en châtaignier, en chêne. Les murs mal tapissés et les poutres noires de la salle à manger (Soulié, Mém. diable,t.2, 1837, p.94).Pas de clous haut plantés aux poutres du grenier, pas de corde, quoiqu'on se pende beaucoup à la campagne (Giono, Baumugnes,1929, p.196):
. Vaisseau désemparé qui ne gouverne plus, Il roule, vain jouet du flux et du reflux, (...) Il tangue, abandonné tout seul sur les grands flots. La mer autour de lui se soulève et le roule; Et chaque lame arrache une poutre à ses flancs Dierx, Poèmes,1864, p.86.
Maîtresse(-)poutre ou poutre(-)maîtresse. Poutre principale. La maîtresse poutre sur laquelle reposait le toit et qui supportait les solives (Balzac, Méd. camp.,1833, p.100).La poutre maîtresse est à moitié pourrie, et il manque passablement de tuiles. Tout cela peut tomber d'un moment à l'autre (Bosco, Mas Théot.,1945, p.317).V. cartel1B 2 ex. de Colette et infra ex. de Bourde.
CONSTR. Jambe sous poutre. Chaîne de pierre de taille mise dans un mur pour soutenir la poutre. (Ds Littré, Lar. Lang. fr.).
[P. allus. à l'Évangile (Matth. vii, 4)] Voir une paille* dans l'oeil de son voisin et ne pas voir une poutre dans le sien.
GYMN. Poutre rectangulaire, longue de cinq mètres et large de dix centimètres, reposant à l'horizontale sur deux montants fixes ou à hauteur variable et constituant l'un des trois agrès féminins (d'apr. Petiot 1982). Sur la poutre, la femme exécute une série d'exercices d'équilibre dont la plasticité émerveille (Eyquem, La Femme et le Sport,1944ds Petiot 1982).
B. − P. anal. Élément de charpente d'une matière très résistante (métal, béton précontraint, etc.), de forme allongée, qui sert de support à une construction. Le plafond, coupé transversalement par de fortes poutres de pierre faisant corps avec les piliers (Du Camp, Nil,1854, p.140).Ces ponts sont généralement en acier et à treillis, afin de diminuer l'influence du vent (...) Généralement, il n'existe que deux poutres maîtresses latérales portant tout le poids du pont en charge (Bourde, Trav. publ.,1929, p.304).
C. − P. ext. Grosse barre de bois. La salle [de l'Assemblée nationale] est d'une laideur rare. Des poutres au lieu de colonnes, des cloisons au lieu de murailles (Hugo, Choses vues,1885, p.194).
REM.
Poutraison, subst. fém.,constr. Assemblage de poutres et poutrelles qui forment la charpente. Des poutraisons de planchers, platelages, passerelles ou ponts (Campredon, Bois,1948, p.115).
Prononc. et Orth.: [putʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. Fin xiiies. le poutre (Walter de Bibbesworth, Traité sur la langue fr., 944 ds T.-L.); 1385 une poultre (doc. Arch. nat. MM 31, fol. 1 vods Gdf. Compl.). Empl. métaph. (cf. bélier, chevalet, chèvre, chevron, sommier,...) de l'a. fr. poutre, subst. fém. «jeune jument» (ca 1180 Proverbe au vilain, éd. A. Tobler, 264: juene poutre), «poulain» subst. masc. (1216 Guillaume le Clerc, Fergus, 12, 33 ds T.-L.), encore relevé dans divers dial. (FEW t.9, p.530a), tiré, par apocope du suff. dimin., du subst. fém. *poutrelle «jeune jument» (d'où le masc. a. fr. poutrel «poulain», ca 1150 poitrel, Thèbes, éd. G. Raynaud de Lage, 4711; ca 1160 poltrel, Eneas, 3935 ds T.-L.), lui-même issu du subst. fém. b. lat. pŭltrella «jeune jument» (Capitulare de villis, §§ 14 et 65). Pŭltrella serait issu de *pulĭtrella, dimin., faisant fonction de fém. [cf. puer, puella], du subst. masc. b. lat. pŭllĭtru «jeune cheval», d'abord adj. (Varron, De re rustica, 3, 9, 9: potius vetulis quam pullitris [sc. gallinis]) puis subst. (vies. Loi salique ds Nierm.), FEW t.9, pp.531b-533b. D'apr. Lat. Gramm., I, 5eéd., 1963, p.220, pŭllĭtru serait issu du pullus «petit d'un animal» d'apr. vĕtŭlus «un peu vieux»: *pŭllĕtŭlus, *pŭllĭtulus, *pŭllĭtlus, d'où *pŭllĭtrus par dissimilation. D'apr. M. Niedermann, Contribution à la critique... des gl. lat., p.30, il serait dér. de pullus à l'aide du suff. dont est formé porcetra «truie qui n'a mis bas qu'une fois» (en faveur de cette 2ehyp., REW36825, EWFS2). Au terme de son évol. sém., poutre au sens de «longue pièce de bois» a évincé l'a. fr. tref, lat. trabs, trabis «poutre» (travée*), v. K.J. Jud ds Arch. St. n. Spr. t.120, 1908, pp.72-95. Fréq. abs. littér.: 705. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 652, b) 1500; xxes.: a) 1335, b) 833. Bbg. Archit. 1972, p.59. _Darm. Vie 1932, p.66, 109.

Wiktionnaire

Nom commun

poutre \putʁ\ féminin

  1. Pièce de bois de forme allongée, servant dans les constructions à supporter une charpente ou un parquet.
    • Le plafond est en poutres apparentes.
  2. (Par analogie) Tout élément de construction de forme allongée en béton ou métallique.
    • Le viaduc de Garabit repose sur deux immenses poutres métalliques.
  3. (Météorologie) (Désuet) Synonyme de trabe.
    • Les poutres ni les torches ne traversent pas le ciel d'un horizon à l'autre ; elles stationnent et brillent toujours sur le même point. Charimandre, dans son traité des comètes, dit qu'Anaxagore vit dans le ciel une lumière considérable et extraordinaire, de dimension d'une grosse poutre, et que le météore dura plusieurs jours… — (Collection des auteurs latins avec la traduction en français, publié sous la direction de M. Nisard, J.-J. Dubochet et Cie, 1844, page 505 (lire en ligne))
  4. (Gymnastique) Un des agrès en gymnastique féminine, où la gymnaste doit évoluer sur une poutre horizontale de dix centimètres de large à un mètre du sol.
    • Participer au concours de la poutre.
  5. (Mécanique) Modèle de pièce permettant de simplifier les calculs de résistance des matériaux, attribuée dans sa forme finale à Leonhard Euler et Jacques Bernoulli : pièce définie par une ligne, appelée fibre neutre, de courbure faible par rapport à la longueur de la pièce, et par une section perpendiculaire à cette fibre et variant de manière lente par rapport à la longueur de la poutre, appelée section droite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POUTRE (pou-tr') s. f.
  • 1Grosse pièce de bois équarri qui sert à soutenir les solives d'un plancher, et qui entre dans toutes les grosses constructions. Là sur une charrette une poutre branlante Vient menaçant de loin la foule qu'elle augmente, Boileau, Sat. VI. Comme un guerrier qui pend aux poutres des plafonds Ses retentissantes armures, Hugo, F. d'aut. XXXV, 1.

    Fig. Comment dites-vous à votre frère : Laissez-moi tirer une paille de votre œil, vous qui avez une poutre dans le vôtre ? Sacy, Bible, Évang. St Math. VII, 4. Qui nous découvre la paille dans l'œil de notre frère, et nous cache la poutre qui est dans le nôtre, Massillon, Carême, Médis.

  • 2Poutre d'or, lingot d'or qui était dans le temple de Jérusalem. Crassus prit la poutre d'or, et n'en pilla pas moins les autres trésors, qui montaient à trente millions, Rollin, Hist. anc. Œuv. t. IX, p. 489, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. Ses dardz ressembloyent aux grosses poultres sur lesquelles sont les pontz de Nantes soustenuz, Rabelais, Pant. IV, 34. Les pou tres qui soustenoient le pont des Romains, Amyot, Marius, 40.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

POUTRE. Ajoutez :
3Poutre armée, poutre composée de plusieurs pièces de bois disposées de manière à augmenter la résistance à la flexion sans augmenter l'équarrissage ; poutre en fer, poutre dont les extrémités sont reliées par des tirants à un poinçon placé perpendiculairement à la poutre, en son milieu.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POUTRE, s. f. (Charpent.) c’est la plus grosse piece de bois qui entre dans un bâtiment, & qui soutient les travées des planchers. Il y en a de différentes longueurs & grosseurs. Celles qui sont en mur mitoyen doivent, suivant la coutume de Paris, article 208, porter plutôt dans toute l’épaisseur du mur, à deux ou trois pouces près, qu’à moitié, à-moins qu’elles ne soient directement opposées à celles du voisin. En ce cas, elles ne peuvent porter que dans la moitié du mur ; & on soulage leurs portées, de chaque côté, par des corbeaux de pierre, en mettant une table de plomb entre les deux bouts, pour empêcher qu’elles ne s’échauffent & ne se corrompent. On ne se sert guere dans les planchers de ces poutres, mais de solives passantes qui se posent sur les murs.

Voilà ce que nous ont appris sur les poutres les maîtres dans l’art de bâtir. Les autres connoissances qu’on a touchant les poutres, sont dûes aux Physiciens. Ces connoissances concernent l’effort dont celles de différentes longueurs sont capables. Nous allons exposer ici ce que MM. Couplet, Bernoulli & Parent, ont découvert.

1°. La résistance totale de chaque poutre est le produit de sa base par sa hauteur. 2°. Si les bases de deux poutres sont égales en longueur, quoique les longueurs & largeurs en soient inégales, leur résistance sera comme leur hauteur. D’où il suit qu’une poutre posée de champ, ou sur le plus petit côté de sa base, résistera plus que posée sur le plat, & cela en raison de l’excès de hauteur que cette premiere situation lui donnera sur la seconde. On sera sans doute surpris, après cela, qu’on pose les poutres sur le plat dans les bâtimens : mais comme il est important qu’elles aient une certaine assiette, on préfere cette situation parce qu’elle est plus convenable que l’autre. 3°. Si la somme des côtés des bases de deux poutres est égale, que ces côtés aient, par exemple, 12 & 12, ou 11 & 13, ou 10 & 14, ou 9 & 15, &c. de sorte que la somme soit toujours de 24 pouces, & que les poutres soient toujours posées de champ, on trouve, en suivant cette espece de suite, que dans la premiere poutre qui auroit 12 & 12, la résistance est 1728, & la solidité 144 : ce qui donne le rapport de la résistance à la solidité ou pesanteur comme 12 à 1. Ainsi en se servant de la derniere poutre qui auroit 1 & 23, la résistance seroit 529 & la solidité 23. Par conséquent la premiere poutre qui seroit quarrée, auroit, par rapport à sa pesanteur, près de deux fois moins de force, c’est-à-dire, de résistance que la derniere. Et dans les poutres moyennes cette résistance comparée à sa pesanteur, iroit toujours en augmentant depuis la premiere jusqu’à la derniere : c’est ce qu’on va voir dans la table suivante. On peut consulter aussi à ce sujet les mémoires de l’académie royale des Sciences de 1707 & de 1708, & le traité de la Charpenterie & des bois de toute espece, par M. Mathias Mésange.

Table du rapport de la force des poutres à leur solidité.
Dimension des poutres. Expression de la
force ou résistance.
Expression de la
solidité
.
Largeur. Hauteur.
pouces. pouces.
12. 12. 1728. 144.
11. 13. 1859. 143.
10. 14. 1960. 140.
9. 15. 2025. 135.
8. 16. 2048. 128.
7. 17. 2023. 119.
6. 18. 1944. 108.
5. 19. 1805. 95.
4. 20. 1600. 80.
3. 21. 1323. 63.
2. 22. 968. 44.
1. 23. 529. 23.

Poutre armée. C’est une poutre sur laquelle sont assemblées deux décharges en à-bouts, avec une clé, retenues par les liens de fer. Cela se pratique quand on veut faire porter à faux un mur de refend, ou lors que le plancher est d’une si grande étendue, qu’on est obligé de se servir de cet expédient, pour soulager la portée de la poutre en faisant un faux plancher par-dessus l’armature.

Poutre feuillée. Poutre qui a des feuillures ou des entailles, pour porter par cet encastrement le bout des solives.

Poutre quarderonnée. Poutre sur les arêtes de laquelle on a poussé un quart de rond, une doucine, ou quelque autre moulure entre deux filets ; ce qui se fait plutôt pour ôter la flache, que pour ornement. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « poutre »

(1385)[1] Du moyen français poultre (« jument, pouliche »)[2], emploi métaphorique de « bête qui fonce » ou « bête de somme » vers le sens de « masse de bois pour enfoncer » ou « masse de bois pour soutenir » → voir bélier, chevalet, chèvre, chevron et sommier.
C’est proprement le féminin de poutrel (« poulain ») - voir ce mot. En allemand, Folter de même origine[2], est proprement un « chevalet de torture ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Génev. un poutre. L'ancien français avait poultre, jument, du bas-lat. puletra, poledra. C'est de là d'après Diez que vient poutre, ainsi dite parce qu'elle soutient comme une cavale. De même un chevalet est dit de cheval. Diez ajoute qu'en allemand Folter, qui signifie un chevalet de torture, vient aussi de poledrus. Enfin on peut ajouter qu'Oudin, dans son Dictionnaire, rend en italien poutre par trave, polledra grande, et que les charpentiers se servent du mot chevalement pour désigner une poutre maîtresse à cheval sur deux autres.

ÉTYMOLOGIE

Ajoutez : Poutre au sens de pièce de bois est l'ancien franç. poltre, poultre, jeune cavale, du bas-lat. puletra, poledra, au masc. pulletrus, poledrus. Ascoli, Arch. I, 18, cite le sicilien pudditru, le ladin puliédr. Le latin pullus paraît être l'origine. Mais Diez objecte que les ressources du latin né du roman ne suffisent pas pour expliquer le suffixe edrus ou etrus, et propose un πωλίδριον hypothétique pour πωλίδιον. M. J. Storm, Romania, avril 1876, p. 181, est d'avis qu'il n'est pas besoin de recourir au grec, et que le latin offre un suffixe tel qu'il le faut pour le mot roman : Aulu-Gelle, XVIII, 6, a porcetra, jeune truie, de porcus, avec le suffixe etra ; ce suffixe explique pullĕtrus, pullĕtra.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « poutre »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poutre putr

Citations contenant le mot « poutre »

  • Certains voient la paille dans leur il et non la poutre en celui de l'adversaire. Jean Rostand, Inquiétudes d'un biologiste, Stock
  • La poutre que l'on a dans l'œil, n'empêche nullement de voir la paille qui est dans celui de son voisin : dans ce cas, la poutre devient une longue-vue, très longue, qui grossit la paille de façon démesurée. Erik Satie, Éloge des critiques
  • Qu'as-tu à regarder la paille qui est dans l'œil de ton frère ? Et la poutre qui est dans ton il à toi, tu ne la remarques pas ? , Évangile selon saint Matthieu, VII, 3
  • En limant on fait d’une poutre une aiguille. De Proverbe bourbonnais
  • On voit la paille dans l’oeil de son voisin, mais pas la poutre dans le sien. De Proverbe français
  • Un roi doit parfois savoir baisser la tête, surtout quand la poutre est trop basse. De Dario Fo / La Fille du Pape (2015)
  • La poutre qui est dans l’oeil de chaque critique lui sert de longue-vue pour apercevoir la faille qui est dans l’oeuvre de chaque auteur. De Erik Satie
  • Pourquoi voyez-vous une paille dans l’oeil de votre frère, tandis que vous ne voyez pas une poutre dans la vôtre ? De Saint Matthieu / L’Evangile
  • Ne te moque pas de ma demeure La poutre en est inclinée et la chambre petite Mais la lune qui brille sur la montagne est à moi. De Sin Heum
  • Le comble de l’économie : Coucher sur la paille qu’on voit dans l’oeil de son voisin et se chauffer avec la poutre qu’on a dans le sien. De Alphonse Allais / Le tintamarre - 20 Juillet 1879
  • Les hommes de paille ont des poutres dans les yeux. De Elie Semoun / Plaisantristes
  • Quand on achète une maison, on regarde les poutres ; quand on prend une femme, il faut regarder la mère. De Proverbe chinois
  • Le chantier est « une intervention nécessaire, découverte lors de travaux de maintenance sur l’une des sept poutres constitutives d’une des travées de l’ouvrage (une poutre extérieure côté rampe Bellange) », explique la collectivité responsable de l’entretien de cet imposant ouvrage en béton armé.  , Un problème apparaît sur une poutre du viaduc Kennedy de Nancy : pourquoi des travaux ? | Lorraine Actu
  • Des travaux sur une poutre du viaduc Kennedy à Nancy sont nécessaires pendant au moins 15 jours, annonce ce vendredi soir la Métropole du Grand Nancy. Véhicules, vélos et piétons peuvent circuler mais pas les trams dans un sens. France Bleu, A Nancy, des travaux sur une poutre du viaduc Kennedy perturbent le trafic des tramways
  • Un travailleur a été écrasé à mort par une poutre dans un horrible accident industriel dans l’ouest de Sydney. News 24, Un travailleur de 35 ans est écrasé à mort par une poutre métallique tombante sur un chantier de construction à Sydney - News 24
  • Marché mondial Systèmes de poutre d’alimentation qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Systèmes de poutre d’alimentation. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Systèmes de poutre d’alimentation. boursomaniac, Rapport de recherche pour Mondial Systèmes de poutre d'alimentation Marche (2020-2029) || Amcaremed Technology, Sostel, BiHealthcare - boursomaniac
  • Marché mondial Essieu de poutre qui permet au consommateur d’évaluer la demande à long terme et d’estimer des implémentations particulières. La croissance croissante qui est vraiment attendue en fonction de l’analyse donne des informations complètes sur le marché mondial Essieu de poutre. Les moteurs et les contraintes se préparent après toute la prise de conscience de la croissance de l’industrie mondiale Essieu de poutre. boursomaniac, Aperçu de la croissance de Mondial Essieu de poutre Marche (2020-2029) || American Axle & Manufacturing, Knott-Avonride Limited, ARD Industries - boursomaniac
  • Le rapport mondial Cellule de charge de poutre de cisaillement Market Market décrit la structure du marché, la portée, la capacité et les perspectives de croissance. La valeur marchande et le taux de croissance de 2020 à 2026 sont également couverts. En dehors de cela, le rapport contient une évaluation concurrentielle, les perspectives de développement, les parts de marché, les revenus, la marge brute, la valeur, l’étendue et d’autres chiffres vitaux du marché, ainsi que l’avancement du statut des domaines clés. Le rapport sur le marché mondial des cellules de charge à faisceau de cisaillement promet des enregistrements exacts concernant divers facteurs conduisant ou limitant l’amélioration du secteur des entreprises. Les principales parties prenantes ne peuvent pas oublier les statistiques, tableaux et chiffres mentionnés dans ce rapport pour la planification stratégique qui conduisent au succès des organisations. Instant Interview, mondial Cellule de charge de poutre de cisaillement Market Perspective 2020: ZEMIC, Spectris, Flintec, Honeywell, Yamato Scale, Interface – Instant Interview
  • Une «poutre» qui horrifie nombre d'employés... (Ph.: Priscilla Du Preez/Unsplash) , Employeurs, gare à l'horrible poutre dans votre oeil! | LesAffaires.com

Images d'illustration du mot « poutre »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poutre »

Langue Traduction
Anglais beam
Espagnol haz
Italien trave
Allemand strahl
Chinois 光束
Arabe الحزم
Portugais viga
Russe луч
Japonais ビーム
Basque habe
Corse fasciu
Source : Google Translate API

Synonymes de « poutre »

Source : synonymes de poutre sur lebonsynonyme.fr

Poutre

Retour au sommaire ➦

Partager