Croissant : définition de croissant


Croissant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CROISSANT1, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de croître*.
II.− Emploi adj. [En parlant gén. d'un inanimé] Qui se développe progressivement sous l'effet ou non de facteurs extérieurs. Croissant(ante) en + subst.
A.− [En parlant d'un processus autonome] D'une voix toujours croissante en force et en terreur (Balzac, Annette,t. 2, 1824, p. 39):
1. ... votre femme, blessée de rencontrer sa volonté anéantie, tend à la reconquérir, au moyen d'un système développé, graduellement et de jour en jour, avec une croissante énergie. Balzac, Physiologie du mariage,1826, p. 104.
Emploi subst. masc. sing. invar. Ce qui croît. Le gémissement, le râle, le cri, avec toutes les nuances de l'aigu et du grave, du croissant et du décroissant, du continu et du saccadé (Alain, Beaux-Arts,1920, p. 79).
B.− [En parlant d'une chose soumise à l'action d'un agent directement exprimé ou non] Sur l'eau croissante élevant ses deux mains, Il soutenait Sara par les flots poursuivie (Vigny, Poèm. ant. et mod.,1837, p. 91).Les molécules des corps, prises à l'état solide, se placent à des distances croissantes (Renouvier, Essais crit. gén., 3eessai, 1864, p. 61).
2. Chaque nation doit donc être entendue comme une combinaison de centres qui suscitent et propagent des productivités croissantes ou coûts décroissants. Perroux, L'Écon. du XXes.,1964, p. 279.
Spécialement
1. MAR. Échelle de latitude croissante. Échelle utilisée pour corriger la déformation des cartes représentant les méridiens comme parallèles.
2. MATH. Fonction croissante. Fonction dont la croissance est identique à celle de sa variable. Si les nombres dérivés sont tous quatre positifs, la fonction est croissante; si les deux nombres dérivés postérieurs sont positifs, la fonction est croissante à droite (Lebesgue, Intégration, et rech. fonctions primit.,1904, p. 68).
3. PHONÉT. Consonne croissante. Consonne située dans la première moitié d'une syllabe qui nécessite (d'après certaines théories) une tension croissante des organes articulatoires. Considérer que l'S de SA est un phonème croissant comme le P de PA, et que l'S de AS est un phonème décroissant comme le P de AP (Grammont, 1950).(Attesté aussi ds Lar. encyclop. Mar. Lex. 1951 et Mounin 1974).Diphtongue croissante. ,,Une diphtongue est dite croissante lorsque l'aperture ou bien la perceptibilité augmente du premier élément vocalique vers le second`` (Mounin 1974) (cf. aussi Mar. Lex. 1951).
Prononc. et Orth. : [kʀwasɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. [ɑ] post. ds DG, Passy 1914; cf. croître. Admis ds Ac. 1798-1932. Fréq. abs. littér. : 1 544. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 053, b) 2 079; xxes. : a) 2 664, b) 2 097.

CROISSANT2, subst. masc.

A.− [P. réf. à la lune]
1. Vx. Période pendant laquelle la partie visible de la lune se développe, croît progressivement :
1. ... le culte de la lune exprima une idée juste, non point démentie par la suite, mais au contraire confirmée. La lune en son croissant et décroissant représente toute croissance et décroissance. À chaque lune nouvelle l'esprit d'entreprendre et d'espérer se trouvait ranimé; et au contraire la lune finissante inspirait la temporisation et la patience... Alain, Propos,1923, p. 476.
2. Aspect d'un quartier de cercle bombé d'un côté et concave de l'autre que prend la partie visible de la lune au début et à la fin de son développement. Le croissant de la lune, échoué au milieu des nuées, semblait un navire céleste pris dans ces glaçons de l'air (Hugo, N.-D. Paris,1832, p. 415):
2. Les mois commençaient à la nouvelle lune, ou à peu près, dès que, faute d'instruments ou de calculs précis, on apercevait à l'œil les cornes du croissant. Chauve-Bertrand, La Question du calendrier,1920, p. 10.
P. métaph. Ils [les rois allemands] punissent Paris D'être (...) Le croissant du progrès clair au fond du ciel sombre (Hugo, L'Année terrible,1872, p. 61).
[Avec une valeur symbolique] Représentation symbolique de la lune (depuis la préhistoire et notamment dans la théogonie grecque − symbole d'Artémis − et l'iconographie chrétienne − à propos de la Vierge Marie) :
3. Diane qui portez l'arc redoutable, Lune dont la tête est ornée du croissant, Hécate armée du serpent et du glaive, faites que la jeunesse ait des mœurs pures, la vieillesse du repos, et la race de Nestor, des fils, des richesses et de la gloire! Chateaubriand, Les Martyrs,t. 1, 1810, p. 132.
3. P. méton.
a) Représentation à l'horizontale ou à la verticale, d'un quartier de lune; symbole religieux chez les musulmans. Mahomet eut le sentiment vrai du caractère de la religion lorsqu'il lui donna pour symbole le croissant de la lune dont la lumière est trompeuse et sans chaleur (Vigny, Journ. poète,1849, p. 1270).
Spéc. Emblème national turc. Le bonnet de la liberté et le croissant s'entrelaçaient amoureusement; les couleurs turques et françaises formaient un berceau (Vigny, Serv. et grand. milit.,1835, p. 149).
Vx. Empire du croissant ou, p. ell., croissant. Empire ottoman. C'est à sa voix [de l'archevêque de Tyr] que d'innombrables armées, sorties de l'Occident, s'apprêtent à reconquérir la Judée et à humilier le croissant (Cottin, Mathilde,t. 2, 1805, p. 326).
Rem. 1. Croissant fertile. Région d'Asie occidentale ,,qui s'étend de la mer Morte au golfe Persique en passant par le sud de la Turquie, le nord de l'Iraq et l'Iran occidental`` et qui est abondamment irriguée par les principaux fleuves (d'apr. Lar. encyclop. Suppl. 1975; cf. aussi Aquist. 1966). Les pâturages doivent être recherchés dans la steppe du Croissant fertile ou à proximité du Tigre et de l'Euphrate (Wolkowitsch, Élev., 1966, p. 97). 2. ,,L'Organisation qui correspond à la Croix-Rouge en Islam est le plus souvent le Croissant-Rouge`` (Symboles 1969; cf. aussi Lar. encyclop., Quillet 1965).
b) BLAS. Le croissant est montant, lorsque ses pointes sont tournées vers le haut ou chef de l'écu. Il est renversé, ou couché, lorsque les cornes regardent le flanc destre (J. Adeline, Lex. termes art.,1884).
B.− P. anal.
1. Forme d'un croissant de lune. [Ses cheveux] blonds et fins, courbés en croissant sous son doigt humide de ses lèvres; frêle faucille d'or à laquelle je me suis coupé (Barb. d'Aurev., 2 Memor.,1838, p. 342).D'un croissant l'armée avait la forme (Hugo, Légende,t. 3, 1877, p. 182):
4. ... sa moustache, désespérément frisée, empommadée et peignée avec un peigne de plomb, formait un croissant dont les pointes s'élevaient bien au-dessus de son nez. Mérimée, Chron. du règne de Charles IX,1829, p. 163.
Loc. fam., arg., vx. [P. allus. aux cornes du croissant] Demeurer, loger rue du croissant. Être trompé par sa femme.
Rem. Attesté ds Lar. 19e-20e, Littré, Guérin 1892.
2. P. méton.
a) ARCHITECTURE
Vx. Fortification militaire de forme demi-circulaire. (Quasi-)synon. demi-lune.Comme une citadelle que Roland aurait placée là (...), deux fenêtres sont ouvertes dans le même mur, au milieu des deux cornes du croissant (Dussaulx, Voy. Barège,t. 2, 1796, p. 174).
Rem. Attesté aussi ds Lar. 19e, Littré, Guérin 1892, Quillet 1965.
Rare (prob. par infl. de l'angl. crescent). Groupe de maisons en forme de croissant. Des squares, des places, des croissants (Taine, Notes Paris,1867, p. 286).Les croissants de Londres; les squares si originaux d'Édimbourg, les docks sans fin de Liverpool, toute cette architecture appropriée à la vie anglaise, est résumée, systématisée, idéalisée par Martyn (Michelet, Chemins Europe,1874, p. 171).
b) AUTOMOB. Partie bombée d'un pneu. Dans [l'enveloppe du pneu] la partie formant le croissant ou bande de roulement, doit posséder une grande résistance à l'usure (Graffigny, Industr. caoutchouc,1928, p. 156).
c) BIOL. Zone colorée en forme de croissant qui apparaît sur l'œuf de certaines espèces animales aquatiques. L'œuf fécondé de cette espèce [Ascidie] montre, sur une de ses faces (que la suite du développement montre être la face postérieure), un croissant pigmenté en jaune (Caullery, Embryol.,1942, p. 51).
d) BOULANGERIE. Petit pain, pâtisserie dont la pâte est roulée en forme de croissant. Votre café au lait mousseux avec ces gâteaux fourrés de marmelade fraîche que l'on nomme croissants en Italie (Butor, 1957, p. 207):
5. ... le voici près des halles. Il a quatorze sous dans sa poche, pas un liard de plus. Il entre dans un bar; prend un croissant et un café au lait sur le zinc. Gide, Les Faux-monnayeurs,1925, p. 976.
e) HORTIC. Instrument composé d'une lame en forme de demi-cercle fixée sur un long manche et servant généralement à élaguer les haies, les arbres. Un petit croissant avec un crochet, pour atteindre aux branches d'arbres qui seront hors de la portée de la main (Voy. La Pérouse,t. 1, 1797, p. 234).On nettoie le terrain au croissant (Pesquidoux, Livre raison,1925, p. 4).
P. métaph. La lune blanche et pure aiguisant son croissant (Sainte-Beuve, Poés.,1829, p. 86).
f) MAR. Pièce(s) de métal ou de bois en forme de demi-cercle et destinée(s) à protéger certaines parties d'un navire. Un croissant rivé sur la muraille au-dessus du hublot [des navires], empêche l'eau qui peut couler le long du bordé de tomber à l'intérieur quand le hublot est ouvert (A. Croneau, Constr. pratique des navires de guerre, t. 2, 1892, p. 197).
g) MÉD. Corps de nature diverse dont la forme rappelle celle d'un croissant. Les gamètes de P. immaculatum ne sont autres en effet que les « corps en croissant » (...), si souvent observés par ceux qui ont eu l'occasion de rechercher l'hématozoaire du paludisme (Vincent, Rieux dsNouv. Traité Méd.,fasc. 5, 1, 1924, p. 134).
En partic., dial., rare, vx. Filet de peau qui se forme autour de l'ongle. Coupez avec précaution les croissants et gardez-vous de les déchirer (Coulabin, Dict. loc. pop. Rennes,1891).
Rem. La plupart des dict. gén. attestent un emploi en méd. vétér. au sens de « saillie en forme d'arc de cercle se produisant sur la surface plantaire du sabot chez le cheval atteint de fourbure ».
Prononc. et Orth. : [kʀwasɑ ̃]. [ɑ] post. ds DG, Passy 1914, Barbeau-Rodhe 1930 et comme 1revar. à côté de [a] ant. ds Warn. 1968 (cf. croître). Admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1180 « temps qui s'écoule de la nouvelle lune à la pleine lune » (Partonopeus de Blois, éd. J. Gildea, 856); 2. 1223 « forme apparente de la lune, ayant moins de sa moitié éclairée » (G. de Coincy, éd. Kœnig, II Dout. 2424). B. 1. Ca 1260 « objet en forme de croissant » (E. Boileau, Livre des métiers, éd. Lespinasse et Bonnardot, titre LXXIX, VII); 2. 1674 symbole de l'empire turc ([Boileau]-Despréaux, Satire IX ds Littré); 3. 1863 pâtiss. (Littré). Part. prés. substantivé de croître*. Fréq. abs. littér. : 366. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 657, b) 436; xxes. : a) 558, b) 425. Bbg. Darm. Vie 1932, p. 74.

Croissant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

croissant \kʁwa.sɑ̃\

  1. Qui s’accroît ; qui va augmentant.
    • Et moi je vous dis, s’écria Marguerite avec un dépit croissant, moi je vous dis qu’il ne viendra pas. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Nous avons présenté cette histoire, non dans une successivité véritablement chronologique, mais dans un ordre d’heuristicité croissante. — (Claude Delmas, Structuration abstraite et chaîne linéaire en anglais contemporain, Société linguistique de Paris, 1987, page 23)
  2. (Astronomie) Relatif aux phases de la lune quand elle passe de la nouvelle lune à la pleine lune.
    • Si l’on voulait être plus précis, il faudrait diviser les phases lunaires en 8 étapes : Nouvelle lune, Premier croissant, Premier quartier, Lune gibbeuse croissante, Pleine lune, Lune gibbeuse décroissante, Dernier quartier et Dernier croissant. — (Pierrick Le Gall, Trucs et astuces des anciens jardiniers, 2008, ISBN 9782855571447, page 67)
  3. (Mathématiques) Qui satisfait la condition f(s) ≤ f(t) si st pour tout couple (s, t) d’éléments, en parlant d’une fonction d’une variable réelle f.

Nom commun 1

croissant \kʁwa.sɑ̃\ masculin

  1. (Astronomie) Phase de la lune quand elle passe de la nouvelle lune au premier quartier, ou du dernier quartier à la nouvelle lune, par opposition à la lune gibbeuse. Note d’usage : À ne pas confondre avec l’adjectif croissant.
    • Lorsque la Lune sortant nouvellement de la conjonction se tire au soir des rayons du Soleil, & qu’elle commence à nous montrer une petite portion de sa moitié illuminée, l’autre portion étant tournée vers le Ciel c’est alors & principalement environ à l’Aspect Sextil, que cette Phase est appellée Croissant, & qu’on dit que la Lune est en son Croissant. […] Il est évident que la Lune a les mêmes Phases en décroissant, qu’elle a en croissant, mais c’est en retrogradant. — (Jacques Ozanam, Dictionnaire mathématique ou idée générale des mathématiques, 1691)
    • Si l’on voulait être plus précis, il faudrait diviser les phases lunaires en 8 étapes : Nouvelle lune, Premier croissant, Premier quartier, Lune gibbeuse croissante, Pleine lune, Lune gibbeuse décroissante, Dernier quartier et Dernier croissant. — (Pierrick Le Gall, Trucs et astuces des anciens jardiniers, 2008, ISBN 9782855571447, page 67)
  2. (Géométrie) Morceau de disque, concave d’un côté et convexe de l’autre.
    • Or j’eus comme voisin de lit un aumônier du genre fier et silencieux, qui s'équipait en musulman pour les tirailleurs marocains. Le croissant sur son calot était un beau sujet de plaisanterie ; […]. — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, page 43)
    • Une plantureuse matrone se coiffe avec majesté d’un tarbouche à glands d’or, orné sur le devant d’un croissant de cuivre. — (Out-el-Kouloub, Nazira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • Il y a eu “Big bang”, une boule à facettes faisant tourbillonner étoiles de David et croissants musulmans. — (Yasmine Youssi, Entretien avec Kader Attia, Télérama no 3393, janvier 2015)
  3. (Par analogie) (Boulangerie) Viennoiserie qui adopte cette forme.
    • En effet, ces aliments sont très riches en calories car ils sont à la fois gras et sucrés : un pain au chocolat ou un croissant vous apportent plus de calories qu’une demi-baguette ; […]. — (Jacques Fricker, Simple comme maigrir, éd. Odile Jacob, 2008)
  4. (Zoologie) Bombyx de l’ailante (papillon).
  5. Outil à long manche et à lame en forme de faucille, qui sert à couper des ronces et des broussailles ; faucard, volant.
  6. (Héraldique) Meuble représentant un croissant de lune dans les armoiries. Sa position ordinaire est une orientation les pointes vers le chef. Il est dit versé ou renversé quand les pointes sont vers la pointe. Il est qualifié de couché ou tourné quand ses pointes sont à dextre et contourné quand les pointes sont à senestre. On trouve parfois adextré et senestré. À rapprocher de lune et lunel.
    • D’or à la barre d’azur chargée de trois étoiles de six rais d’argent posées à plomb, accompagnée en chef d’un croissant de gueules et en pointe d’une feuille de chêne de sinople posée en barre, qui est de la commune d’Autrecourt-et-Pourron → voir illustration « armoiries avec un croissant »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Croissant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CROISSANT. n. m.
Forme qu'a la nouvelle lune pendant le premier et le dernier quartier. La lune est dans son croissant. Les cornes du croissant. Il se dit aussi de Ce qui en rappelle la forme, comme les Armes de l'ancien Empire turc et figurément de cet Empire lui-même. Les cornes de cet animal forment le croissant. Arborer la croix à la place du Croissant. Abattre, relever le Croissant. L'Empire du Croissant. En termes d'Arts, il désigne encore un Instrument de fer qui est fait en forme de croissant et dont les jardiniers se servent pour tondre les palissades et aussi pour élaguer et tondre les arbres ; une Branche de fer recourbée, qu'on scelle dans les jambages des cheminées pour y mettre la pelle à feu, les pincettes, etc. Il se dit également des Branches recourbées de fer ou de cuivre dont on se sert pour arrêter les portières et les rideaux de fenêtre. On dit plutôt RINCEAU. Il se dit aussi, en termes de Pâtisserie, d'une Sorte de petit pain feuilleté au beurre, à forme recourbée.

Croissant : définition du Littré (1872-1877)

CROISSANT (kroi-san, san-t') adj.
  • Qui croît. Fureur croissante. Une population croissante. Un bruit croissant. Je priais ; par degrés d'affreux pressentiments D'une terreur croissante ont pénétré mes sens, Delavigne, Vêpres sicil. III, 1. Que Dieu bénisse votre famille croissante et donne à ma patrie, dans vos enfants, des citoyens qui vous ressemblent, Rousseau, Lett. à M. Moultou, Corresp. t. V, p. 152, dans POUGENS. Je sentis à mon trouble croissant que j'allais me perdre, et je m'arrêtai, Rousseau, Hél. I, 1.

    Terme de marine. Échelle de latitude croissante, échelle au moyen de laquelle on mesure les distances parallèles à l'équateur, sur les cartes dont tous les méridiens sont parallèles entre eux.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Croissant : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CROISSANT, s. m. (Astron.) se dit de la Lune nouvelle, qui montre une petite partie éclairée de sa surface en aboutissant en pointes, quand elle commence à s’éloigner du Soleil ; cette partie éclairée augmente jusqu’à ce que la lune soit pleine & dans son opposition. Voyez Lune.

Ce mot est latin, crescens, & vient de crescere, cresco, je crois, j’augmente. Les pointes ou extrémités du croissant s’appellent cornes ; l’une est méridionale, l’autre boréale. Tertia, dit Virgile, jam lunæ se cornua lumine complent, pour dire voilà le troisieme mois.

On appelle aussi croissant, la même figure de la Lune en décours : mais alors ses pointes ou cornes sont tournées du côté de l’occident, au lieu que dans l’autre cas elles sont du côté de l’orient.

Peu avant ou après la nouvelle Lune, lorsque le croissant paroît assez foible & mince, on peut appercevoir, outre le croissant, le reste du globe de la Lune, à la vérité d’une lumiere beaucoup moins vive que le croissant. C’est qu’alors la partie éclairée de la Terre étant presque toute entiere tournée vers la Lune, renvoye à la Lune une certaine quantité de lumiere, qui est de nouveau réflechie par la Lune & renvoyée à la Terre. Plus la Lune approche des quadratures, plus cette lumiere s’affoiblit. (O)

Croissant, adj. (Géom.) On appelle quantité croissante, une quantité qui augmente à l’infini ou jusqu’à un certain terme, par opposition à une quantité constante (voyez Constant) ou à une quantité décroissante. Ainsi dans l’hyperbole rapportée aux asymptotes, l’abscisse étant décroissante, l’ordonnée est croissante. De même dans un cercle l’abscisse prise depuis le sommet étant croissante, l’ordonnée est croissante jusqu’au centre, & ensuite décroissante, &c. (O)

Croissant, (Hist. mod.) est le nom d’un ordre militaire, institué par René d’Anjou roi de Sicile, &c. en 1448 les chevaliers portoient sur le bras droit un croissant d’or émaillé, duquel pendoient autant de petits bâtons travaillés en forme de colonne, que le chevalier s’étoit trouvé de fois en bataille ou autres occasions périlleuses.

Ce qui donna occasion à l’établissement de cet ordre, c’est que René avoit pris pour dévise un croissant, sur lequel étoit écrit le mot los, ce qui en style de rébus vouloit dire los-en-croissant, c’est-à-dire qu’en avançant en vertus on mérite des loüanges.

Les chevaliers portoient le manteau de velours cramoisi, le mantelet de velours blanc, avec la doublure & la soutane de même. L’ordre étoit composé de cinquante chevaliers, y compris le sénateur ou président, c’est-à-dire le chef, & nul n’y pouvoit être reçu ni porter le croissant s’il n’étoit duc, prince, marquis, comte, vicomte, ou issu d’ancienne chevalerie, & gentilhomme de ses quatre lignées, & que sa personne fût sans vilain cas de r proche. D’anciens manuscrits de la bibliotheque de S. Victor nous ont conservé la formule du serment qu’ils prêtoient en vers de ce tems-là.

La messe oüir, ou pour Dieu tout donner,
Dire de Notre-Dame, ou manger droit le jour
Que pour le souverain, ou maitre, ou sa cour,
Armer ses freres ou garder son honneur,
Fête & dimanche doit le croissant porter,
Obéir sans contredit toûjours au senateur.

Cet ordre étoit sous la protection de S. Maurice, & s’assembloit dans l’église de S. Maurice d’Angers. Favin, théat. d’honn. (G)

Croissant. On appelle ainsi, en termes de Blason, une demi-lune. Les Ottomans portent de sinople au croissant montant d’argent.

Avant que les Turcs se fussent rendus maîtres de Constantinople, & de toute antiquité, la ville de Bysance avoit pris un croissant pour symbole, comme il paroît par les médailles des Bysantins, frappées à l’honneur d’Auguste, de Trajan, de Julia Domna, de Caracalla.

On appelle croissant montant, celui dont les pointes sont tournées en-haut vers le chef, qui est sa représentation la plus ordinaire. Les croissans adossés, sont ceux qui ont leurs parties les plus grosses & les plus pleines à l’opposite l’une de l’autre, & dont les pointes regardent le flanc de l’écu.

Le croissant renversé ou couché, est celui dont les pointes sont au rebours du montant. Les croissans tournés se posent comme les adossés : la différence est, qu’ils tournent toutes leurs pointes d’un même côté vers le flanc dextre de l’écu, soit en face, soit en bande ; les croissans contournés, au contraire, ont leurs pointes vers le côté gauche de l’écu. Les croissans affrontés ou appointés ont leur assiette contraire à celle des adossés, parce que leurs pointes se regardent. Voyez le Dict. de Trév. Menet. & Chambers. (V)

Croissant, (Bas au métier.) Il y a le croissant du bas de presse. Voyez l’article Bas au métier.

Croissant, en terme de Boutonnier ; c’est un outil aigu, plat, & creusé en forme de croissant ; il est garni d’un manche, & sert à faire des coulans. Voyez Coulans.

Croissant, outil de Jardinage. V. Jardinage.

Croissant, (Maréchall.) suite de la fourbure. Voyez Fourbure. (V)

Croissant, (Lutherie.) Les Facteurs d’orgue appellent ainsi des planches entaillées en demi-cercles concaves, dont l’usage, après qu’elles ont été affermies contre les montans des tourelles du fût d’orgue, est de soûtenir les grands tuyaux de montre par-derriere, & les tenir écartés les uns des autres à une distance convenable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « croissant »

Étymologie de croissant - Wiktionnaire

(Adjectif) Participe présent de croître.
(Nom 1) De la phase dans laquelle la lune est en train de croître.
(Nom 2) Du breton kroashent.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « croissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
croissant krwasɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « croissant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « croissant »

  • Ce coup d’envoi a agi comme un coup de pied dans l’inertie ambiante : devant les demandes croissantes, les bonnes âmes de toute culture et de tout horizon se sont éveillées. Dès le lendemain, le local du Family Food s’est rempli de vivres : une entreprise avait livré une palette de produits alimentaires. Des anonymes venaient aider, comme Najwa, Mathilde et Slah, bénévoles de la première heure. D’autres apportaient des produits alimentaires. Une entreprise de transport a proposé son aide pour la livraison. Un fournisseur dijonnais, avec lequel travaille Habib Bechairia, s’est aussi engagé dans l’opération : chaque semaine, il a livré 100 à 200 pièces de poulets fermiers. Une cuisinière volontaire a confectionné tous les jours des repas pour ceux qui ne pouvaient cuisiner, personnes âgées ou SDF. Le bilan a dépassé tous les espoirs : 15 jours après le lancement, 400 cabas de 15 à 20 kg avaient été livrés, pour une valeur de plus de 13 000 € et le pic allait être atteint la 4e semaine. Info Chalon, Chalon-sur-Saône | Le Croissant d’Or : un élan de solidarité lors du huis clos imposé par le confinement Info Chalon l'actualité de Info Chalon
  • L’isolement international du régime iranien s’accroît en raison de ses activités néfastes. Téhéran a essuyé plusieurs échecs ces dernières semaines qui mettent en évidence l’isolement croissant du régime des mollahs et leurs pasdaran. NCR Iran, L’isolement international croissant du régime iranien - NCR Iran
  • Les résultats indiquent qu’un nombre croissant de répondants souhaite que le port du masque de protection soit rendu obligatoire dans certaines situations. En effet, si 77 % (+16 points de pourcentage depuis début juin) des répondants aimeraient voir cette obligation appliquée aux clients des supermarchés, ce chiffre grimpe à 83 % (+8 pp) lorsqu’il s’agit du personnel. Les sondés sont également de plus en plus favorables au port de masque obligatoire dans d’autres types de commerces, que ce soit pour les clients (70 %, soit une augmentation de 15 pp) ou pour le personnel (76 %, soit une augmentation de 9 pp). L’absence d’obligation du port du masque sur le lieu de travail et dans la rue ne semble quant à elle pas susciter davantage d’angoisse de la part des répondants. sudinfo.be, Un nombre croissant de Belges souhaite l’obligation du masque buccal dans les commerces
  • Pour l’instant, les familles sont contentes de partager ce croissant, c’est tout nouveau !  , Une boulangerie des Sables-d'Olonne primée pour le meilleur croissant de Vendée | Le Journal des Sables
  • La Bourse de New York a clôturé sans direction mercredi, l'optimisme croissant pour un vaccin Covid-19 sûr et efficace ayant apaisé les craintes d'une nouvelle série de fermetures d'entreprises, malgré une forte augmentation des cas de coronavirus aux États-Unis. Le Dow Jones a perdu 0,30% à 25.734,97 points, tandis que le Nasdaq et le S&P 500 ont respectivement avancé de 0,95% à 10.154,63 points et 0,50% à 3.115,86 points. L'Echo, Optimisme croissant pour un vaccin à Wall Street | L'Echo
  • L’annonce du lancement de ce “Croissan’wich” n’a pas manqué de faire réagir les internautes français qui crient au blasphème, le croissant restant l’une des viennoiseries traditionnelles préférées de l’Hexagone. Le HuffPost, Burger King lance un sandwich croissant dans ses restaurants américains | Le HuffPost
  • Aux États-Unis, la chaîne de restauration rapide Burger King a lancé un burger et pour remplacer le pain habituel, c’est un croissant. Dénommé le croissan’wich, ce burger est composé d’un steak végétal, ou d’un double steak pour les plus audacieux, d’un œuf, d’une tranche de fromage et d’un croissant toasté sur le dessus. OpenMinded, Le croissan'wich, un burger et un croissant | OpenMinded
  • Les viennoiseries, c’est ce petit plaisir que l’on s’accorde pour un brunch, un petit-déjeuner sur le pouce, un goûter ou tout simplement quand on a un petit creux. Mais ce n’est un secret pour personne : ces aliments ne sont pas les plus légers. Entre le croissant et le pain au chocolat, lequel vaut-il mieux choisir pour rester raisonnable et garder la ligne ? Femme Actuelle, Croissant ou pain au chocolat : à votre avis, quel est le plus calorique ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Il faut rappeler aux nations croissantes qu'il n'y a point d'arbre dans la nature qui, placé dans les meilleurs conditions de lumière, de sol et de terrain, puisse grandir et s'élargir indéfiniment. De Paul Valéry / Regards sur le monde actuel
  • Une femme a besoin de se sentir présente dans le coeur d'un homme, vibrante et croissante ; le regard de l'homme qui l'aime, c'est pour elle le soleil, l'air, l'ombre et la pluie. De Andrée Maillet / Le Lendemain n'est pas sans amour
  • Les télévisions publiques trouvent dans un période de désorientation, d'effacement des valeurs et des références collectives, une justification croissante. De Hervé Bourges / Les dossiers de l’Audiovisuel
  • Le Moyen Age est un monde merveilleux, c'est notre western, et en cela il répond à la demande croissante d'évasion et d'exotisme de nos contemporains. De Georges Duby / Entretien avec Antoine de Gaudemar - Octobre 1984
  • Dans le passé, pour vivre dans des sociétés d'une complexité croissante, il nous fallait accroître notre humanité, maintenant, il nous suffit d'accroître la technologie. De Edward Bond / Libération - A quoi pensez-vous ?
  • Il n'y a de bonheur que dans la liberté et de grandeur que dans une liberté croissante. De Roger Peyrefitte / L'Enfant de coeur
  • Entre personnes sans cesse en présence, la haine et l'amour vont toujours croissant : on trouve à tout moment des raisons pour s'aimer ou se haïr mieux. De Honoré de Balzac
  • Le nombre des écrivains est déjà innombrable et ira toujours croissant, parce que c'est le seule métier, avec l'art de gouverner, qu'on ose faire sans l'avoir appris. De Alphonse Karr
  • L'amitié est "réduite aux acquêts", elle va généralement croissant, ce qui n'est pas toujours le cas pour l'amour. De Paul Guimard / Entretien avec Jacques Jaubert - Avril 1976
  • L'amour, c'est l'âme qui ne meurt pas, qui va croissant, montant comme la flamme. De Eugénie de Guérin / Journal

Images d'illustration du mot « croissant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « croissant »

Langue Traduction
Corse croissant
Basque croissant
Japonais クロワッサン
Russe круассан
Portugais croissant
Arabe متزايد
Chinois 羊角面包
Allemand croissant
Italien crescente
Espagnol cuerno
Anglais croissant
Source : Google Translate API

Synonymes de « croissant »

Source : synonymes de croissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « croissant »



mots du mois

Mots similaires