La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pâtisserie »

Pâtisserie

Variantes Singulier Pluriel
Féminin pâtisserie pâtisseries

Définitions de « pâtisserie »

Trésor de la Langue Française informatisé

PÂTISSERIE, subst. fém.

A. − Ensemble des opérations nécessaires à la confection des mets à base de pâte cuite, notamment des gâteaux (préparation, travail et cuisson de la pâte); art de confectionner ces mets. Four, moule, rouleau, roulette à pâtisserie; ustensiles à pâtisserie; recettes de pâtisserie; apprendre la pâtisserie. Une fois, pour s'occuper, elle eut l'idée de faire de la pâtisserie (Flaub., 1reÉduc. sent., 1845, p.178).
B. − P. méton.
1. Une pâtisserie, des pâtisseries (souvent au plur.)
a) Vieilli. Préparation de pâte salée ou sucrée cuite au four; mets ainsi préparé avec diverses garnitures (viandes, abats, fruits, gelées, crèmes). Je raffole des pâtisseries sucrées (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p.220).Toute la pâtisserie: tartes chaudes et flans chauds, tourtes en poêle, rissoles (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p.170).
b) Préparation sucrée de pâte travaillée et cuite au four et/ou dans un moule, de forme et de garniture variées (crème, fruits), le plus souvent destinée à être consommée fraîche, en entremets ou au dessert principalement. Synon. gâteau.Acheter une pâtisserie; aimer les pâtisseries; se bourrer de pâtisseries; pâtisseries au chocolat, au rhum, à la vanille, à la crème. Ses camarades plus riches (...) dont les mères venaient au parloir avec des pâtisseries dans leur manchon (Flaub., MmeBovary, t.1, 1857, p.38).
Pâtisserie fraîche. ,,Produits de pâtisserie destinés à être consommés dans un délai court à partir de leur fabrication (de l'ordre de la journée)`` (Clém. Alim. 1978). Madame Auguste (...) donnez-moi donc quelques pâtisseries fraîches, quelques gâteaux (Renan, Drames philos., Abbesse Jouarre, 1886, iv, 1, p.660).
Pâtisserie sèche. ,,Produits de pâtisserie fabriqués pour être conservés pendant une période longue (de l'ordre de plusieurs semaines à plusieurs mois)`` (Clém., op. cit.). La pâtisserie sèche ne doit être ni trop dure ni trop molle (Lar. mén.1926).
Pâtisserie viennoise*:
1. M. Rouget a joui pendant vingt ans de la réputation bien méritée d'être le premier pâtissier de Paris, surtout dans la partie des entremets et du petit four; ce qui comprend les tourtes sucrées, les tartelettes, les gâteaux d'amandes, les darioles, les meringues, les brioches, et ces innombrables pâtisseries légères qui suivent les caprices de la mode, qui font aujourd'hui la gloire et les délices des Thés. Grimod de La Reynière, Almanach des gourmands, 1803ds Écrits gastr., Paris, 1978, p.241.
P. compar. ou p.métaph. Au bord de la rivière un joli châtelet rococo qui a l'air d'une pâtisserie maniérée (Hugo, Rhin, 1842, p.52).−Eh bien qu'en pensez-vous, mon cher Gratteron? −De la pièce? Un peu lourde. Une pâtisserie de campagne (L. Daudet, Phryné, 1937, p.76).
2. (De) la pâtisserie (au sing. coll.) Ensemble de ces diverses préparations. Aimer la pâtisserie; mettre au four, vendre de la pâtisserie; de la pâtisserie fraîche, légère; odeur de pâtisserie. Ses jambes sont chaudes et odorantes comme de la pâtisserie qui sort du four (Montherl., Pitié femmes, 1936, p.1094).Le maître d'hôtel proposa des desserts: −Nous avons ce soir de la pâtisserie: des éclairs, des mokas, des choux à la crème (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p.57):
2. ... la boulangerie Taboureau, où toute une vitrine était réservée à la pâtisserie; elle (...) revenait dix fois, pour passer devant les gâteaux aux amandes, les saint-honoré, (...) les tartes aux fruits, (...) les bocaux pleins de gâteaux secs... Zola, Ventre Paris, 1873, p.779.
C. −
1. Commerce, industrie de fabrication et de vente des gâteaux. Pâtisserie industrielle; travailler dans la pâtisserie:
3. ... ces gens qui, superstitieusement attachés à une marque de pâtisserie, continuent à faire venir leurs petits fours d'une même maison sans s'apercevoir qu'ils sont devenus détestables. Proust, Temps retr., 1922, p.1005.
Pâtisserie artificielle. Synon vieilli de pâtisserie industrielle.Elle a des actions dans la pâtisserie artificielle (Giraudoux, Siegfried et Lim., 1922, p.93).
2. P. méton. Magasin où se fait ce commerce. Étalage, vitrine d'une pâtisserie; goûter dans une pâtisserie; pâtisserie qui fait salon de thé. Mon cher, je connais une pâtisserie; j'y entre avec assurance, je mange force gâteaux (...) je t'assure que j'ai mangé, au vu de tous, les éclairs les plus... manifestes (...)! (Alain-Fournier, Corresp.[avec Rivière], 1908, p.325).
D. − P. anal., ARCHIT. Moulage en stuc décorant une muraille, une corniche, un plafond. Plafond à pâtisseries; maisons aux pâtisseries 1900. Une pâtisserie en pitchpin aux courbes modern-style rajeunissait les pierres (Malègue, Augustin, t.2, 1933, p.17):
4. ... je ne pourrais pas vivre dans cette maison; elle est laide, elle est mal décorée; il y a aux plafonds et aux murs d'invraisemblables pâtisseries de plâtre. Maurois, Climats, 1928, p.185.
REM. En compos. a)
Pâtisserie-confiserie, subst. fém.Voir Gide, Feuillets, 1911, p.349 et Larbaud, Barnabooth, 1913, p.137.
b)
Boulangerie-pâtisserie, subst. fém.Boulangerie-pâtisserie Nancy, très bonne affaire de début (L'Est Républicain,28août 1986,p.612, col.9.).
Prononc. et Orth.: [pɑtisʀi] et [pa-]. Ac. 1694 et 1718: pastisserie; dep. 1740: pâtisserie. Étymol. et Hist.1. a) α) 1328 «ensemble des gâteaux, pâtés» (Doc. ds P. Varin, Arch. législ. et admin. de la ville de Reims, t.2, 1repartie, p.489: la pastiserie la royne); β) 1823 «préparation sucrée de pâte travaillée, cuite au four, souvent garnie de crème, de fruits...» (Las Cases, Mémor. St-Hélène, t.2, p.229); b) ca 1393 «préparation, travail et cuisson de la pâte (sucrée ou salée) destinée à la confection des gâteaux ou des pâtés» (Ménagier de Paris, éd. G. Brereton et J. Ferrier, p.187, 19: paticerie); 2. a) 1333 ouvrier de patesserie (Arch. Nord B 1573, fol. 105 vods IGLF); b) 1803 «commerce du pâtissier» (Boiste); c) 1928 archit. supra ex. Dér. de pâtisser*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 210. Fréq. rel. littér.: xixes. a) 144, b) 269; xxes.: a) 360, b) 408.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pâtisserie \pɑ.tis.ʁi\ ou \pa.tis.ʁi\ [1] féminin

  1. (Cuisine) Préparation sucrée ou salée de pâte préparée et cuite au four.
    • Regarde les belles pâtisseries dans la vitrine.
  2. Art de faire la pâtisserie.
    • Cette ville est réputée pour sa pâtisserie.
  3. Magasin où l’on vend des gâteaux.
    • Goûter dans une pâtisserie.
  4. Gâteaux et sucreries.
    • On est vraiment de l’autre côté des Pyrénées. Un petit café noir. Café negro. Il y a tout un assortiment de biscuits collants, de pâtisseries compactes, d’étouffe-chrétiens emballés sous cellophane, conditionnés. — (Jean-Pierre Koffel, C'est ça que Dieu nous a donné: roman policier, Rabat : Editions Marsam, 2003, page 71)
  5. (Architecture) Ornement fait de pâte, que l’on applique aux murailles, aux corniches, aux plafonds.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PÂTISSERIE. n. f.
Pâte cuite au four, dans laquelle on introduit de la viande, du poisson, des fruits, de la crème, etc. Cette cuisinière fait bien la pâtisserie. Il désigne aussi l'Art de faire la pâtisserie. La pâtisserie comprend les pâtés, tourtes, biscuits, gâteaux, etc. Cette ville est réputée pour sa pâtisserie. Il désigne encore le Magasin où l'on vend des gâteaux. Goûter dans une pâtisserie. Il désigne plus spécialement les Gâteaux et les sucreries. Cet enfant n'aime que les pâtisseries. Il désigne encore, en termes d'Arts, un Ornement fait de pâte, qu'on applique aux murailles, aux corniches, aux plafonds.

Littré (1872-1877)

PÂTISSERIE (pâ-ti-se-rie) s. f.
  • 1Pâte préparée, assaisonnée, et cuite au four. Voilà, dit Xanthus, la pâtisserie la plus méchante que j'aie jamais mangée, La Fontaine, Vie d'Ésope.
  • 2Profession, commerce du pâtissier.

    Endroit où l'on confectionne la pâtisserie.

HISTORIQUE

XIVe s. Paticerie et linge pour six tables, Ménagier, II, 4.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « pâtisserie »

Pâtisser ; wallon, pâstegereie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

 Dérivé de pâtissier, avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pâtisserie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pâtisserie patisœri

Fréquence d'apparition du mot « pâtisserie » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « pâtisserie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « pâtisserie »

  • Une des preuves que le goût de la viande n'est pas naturel à l'homme est l'indifférence que les enfants ont pour ce mets-là et la préférence qu'ils donnent tous à des nourritures végétales, telles que le laitage, la pâtisserie, les fruits, etc.
    Jean-Jacques Rousseau — Emile ou de l’éducation
  • Ancienne star vaudoise de la pâtisserie, Philippe Guignard a été reconnu coupable notamment d'escroquerie par métier par le Tribunal correctionnel du Nord vaudois
    Le Temps — L'ancien pâtissier Philippe Guignard condamné pour escroquerie à 3 ans de prison, dont 18 mois ferme - Le Temps
  • Se remettre en question, c’est dans sa nature. Alexandre Mallet aime innover, trouver des idées et les appliquer à la fois côté pâtisserie, boulangerie et restauration.
    France Bleu — La boulangerie-pâtisserie Mallet à Aire sur l’Adour : une constante adaptation
  • Clap de fin pour une histoire qui a débuté voilà plus de vingt-cinq ans, dans la foulée de la pâtisserie Lechiffre. Une histoire que la Covid vient de condamner pour de bon.
    Journal L'Est Éclair abonné — La pâtisserie Aux Comtes de Champagne, à Sainte-Savine, va fermer
  • La pâtisserie et l'amour, c'est pareil - une question de fraîcheur et que tous les ingrédients, même les plus amers, tournent au délice.
    Christian Bobin
  • « Je ne cherche pas l’originalité avant tout. Ce que je veux, c’est que chacun de mes gâteaux reflète parfaitement ce que je suis, ma sensibilité et ma personnalité. » Simple. Clair. Et touchant. Au détour de cette confidence livrée au journal L’Express en 2017, le chef Philippe Conticini résume la personnalité d’un génie de la pâtisserie qui malgré les récompenses et autres distinctions est loin d’avoir pris la grosse tête.
    Boursorama Lifestyle — Philippe Conticini, le poids lourd de la pâtisserie française - Boursorama Lifestyle
  • Pâtisseries fines et viennoiseries artisanales fabriquées avec des produits majoritairement bio, locaux le plus possible, de saison et sans utilisation de produits d’origine animale (No Animal Origin).Cours de pâtisseries sur Thonon-les-Bains
    France Bleu — La cuisine et la pâtisserie végétale : Claire VIsse-Dorival Nao Inspirations Thonon Les Bains

Traductions du mot « pâtisserie »

Langue Traduction
Anglais pastry
Espagnol pastelería
Italien pasticceria
Allemand gebäck
Chinois 糕点
Arabe معجنات
Portugais pastelaria
Russe кондитерские изделия
Japonais ペストリー
Basque pastel
Corse pasticceria
Source : Google Translate API

Combien de points fait le mot pâtisserie au Scrabble ?

Nombre de points du mot pâtisserie au scrabble : 11 points

Pâtisserie

Retour au sommaire ➦