La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « tomber »

Tomber

[tɔ̃be]
Ecouter

Définitions de « tomber »

Tomber - Verbe

  • Chuter sous l'effet de la gravité.

    Les tuiles, soulevées, roulent sur le toit, tombent sur le sol détrempé ; dans la nuit, les pauvres arbres, sous l’effort du vent plus colère, gémissent et craquent.
    — Octave Mirbeau, Lettres de ma chaumière : La Tête coupée
  • (Fig.) Diminuer rapidement.

    Nous atteignons bientôt la région des nuages, et la température tombe si bas, que le froid nous mord horriblement les mains et les pieds.
    — Jules Leclercq, La Terre de glace
  • (Fig.) Être saisi par une grande surprise ou stupéfaction.

    Face à la révélation inattendue, le politicien est tombé de haut, comme frappé par la foudre.
    (Citation fictive)
  • (Fig.) Perdre son équilibre ; être renversé ou abattu.

    Dans l'arène politique, le plus robuste peut tomber sous les coups de l'adversité.
    (Citation fictive)
  • Se détacher de quelque chose.

    Comme le dernier feuillage d'automne, elle tomba de sa perchée, victime d'un vent impitoyable.
    (Citation fictive)
  • (Fig.) S'élancer ou attaquer avec vigueur.

    Et voilà qu’Eugène passait les soirées entières dans le salon jaune, écoutant religieusement ces grotesques que lui, Aristide, avait si impitoyablement raillés. Quand il sut, par les bavardages de la ville, que son frère donnait des poignées de main à Granoux et en recevait du marquis, il se demanda avec anxiété ce qu’il devait croire. Se serait-il trompé à ce point ? Les légitimistes ou les orléanistes auraient-ils quelque chance de succès ? Cette pensée le terrifia. Il perdit son équilibre, et, comme il arrive souvent, il tomba sur les conservateurs avec plus de rage, pour se venger de son aveuglement.
    — Émile Zola, La Fortune des Rougon
  • (Fig.) Trouver par hasard.

    […] à ce moment mes yeux tombèrent sur le baromètre enregistreur qui marquait une chute subite de 1 mm. 8.
    — Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland
  • (Fig.) Être soudainement confronté à une situation désavantageuse.

    Dans le tourbillon impitoyable de la vie politique, le ministre est tombé brutalement de son piédestal, frappé par un scandale financier inattendu.
    (Citation fictive)
  • Passer subitement à un état physique ou moral, généralement préjudiciable.

    Dans le tourbillon de la vie, il suffit d'un grain de sable pour tomber du zénith à l'abîme.
    (Citation fictive)
  • (Religion) Commettre un péché.

    Dans sa quête de la vérité, il a fini par tomber, succombant à la tentation du mensonge.
    (Citation fictive)
  • Régresser, se dégrader vers un état moins honorable ou moins prospère.

    Ce Comté est tombé en décadence sous le règne précédent mais la Reine aujourd’hui régnante accorda la permission en 1747 au Comte Ladislas Vagay Baron de Vis cap de gouverner ce Comté […]
    — Jean Hubner, La géographie universelle
  • Décliner en renommée ou en popularité.

    Comme une étoile filante, il avait brillé intensément avant de tomber dans l'oubli du public.
    (Citation fictive)
  • Périr, s'éteindre ou disparaître complètement.

    Toutes les parties idéologiques des traités locarniens sont tombées l’une après l’autre. Et le résidu constitue l’alliance.
    — André Géraud, L’assistance mutuelle franco-britannique
  • Échouer, ne pas atteindre le succès escompté.

    Malgré toutes ses prévisions et stratégies, la campagne de l'entreprise a fini par tomber dans l'échec face à la forte concurrence.
    (Citation fictive)
  • (Argot) Être capturé ou arrêté suite à un acte illégal.

    Cette fois, les douanes ont été mystérieusement informées… A-t-on voulu faire tomber Sofiane Hambli ?
    — L’ex-chef des stups lié à un vaste trafic ?, Vosges Matin
  • (Littéraire) Cesser de continuer; finir.

    […] la discussion ne paraissant point épuisée, ils continuèrent, dans le crépuscule qui tombait, à marcher en devisant […]
    — Louis Pergaud, La Disparition mystérieuse
  • S'abattre sur; atteindre directement.

    Le bruit du bombardement au-dessus de l’abri devient formidable. Les obus tombent sur la Chancellerie avec une précision inquiétante.
    — Georges Blond, L’Agonie de l’Allemagne 1944-1945
  • Échoir; désigne l'acte de se déplacer vers le bas sous l'effet de la gravité ou d'une force similaire.

    Comme si jaguant l'inéluctable, le fruit mûr s'est détaché de sa branche et a commencé à tomber, entraîné vers le bas par le poids de la gravité.
    (Citation fictive)
  • Correspondre, aboutir à un résultat tant dans le domaine physique que moral.

    Après des mois d'enquête rigoureuse, tous les indices semblent tomber à point nommé, dessinant un tableau accablant.
    (Citation fictive)
  • (Familier) Se produire, avoir lieu concernant un événement ou une situation.

    Comme une épée de Damoclès, la sentence est tombée, scellant le sort de l'accusé.
    (Citation fictive)
  • (Impersonnel, moins courant) Être sujet à une menace de sanction ou de punition.

    Zehirmann : Trichelieu, ça va tomber !
    — JBX, Reflets d’Acide
  • (Populaire, transitif) Retirer; enlever un objet ou un vêtement.

    Les habitants de la capitale qui le souhaitent peuvent ainsi signaler des cas de femmes tombant leur voile en voiture, ou de personnes organisant des « soirées dansantes mixtes », ou encore ceux qui « publient du contenu immoral sur Instagram », a ajouté M. Hajmohammadi.
    — Le Monde avec AFP, A Téhéran
  • (Sport) Remporter la victoire sur un adversaire.

    Dans une performance époustouflante, l'équipe de France a finalement fait tomber ses adversaires redoutables, marquant une victoire historique.
    (Citation fictive)
  • (Familier, transitif) Charmer, conquérir affectivement ou sentimentalement.

    Il n’était pas comme Miles le dandy, qui tombait toutes les poules, ou Bird le génie qui laissait derrière lui une traînée de bouches béantes et de regards humides.
    — Laurent de Wilde, Monk

Expressions liées

  • (en) tomber sur le cul (être stupéfait, décontenancé.)
  • Au tomber de (au déclin de.)
    Dans le fond, le moulin fait mugir son écluse, Et dès que le meunier enfle sa cornemuse, Au tomber de la nuit, les Esprits des talus, Les noirs Corriganed dansent sur le palus
    — Brizeux, Marie
  • Faire tomber au beurre (réduire le volume de légumes aqueux en les faisant cuire à feux doux avec ou sans matière grasse, et sans coloration)
  • Faire tomber des têtes (infliger la guillotine à quelqu'un, faire tuer des gens.)
    Le Sultan, qui peut à son gré faire tomber des têtes, est obligé de savoir ce qui plaît ou déplaît à ses janissaires et à ses bourreaux
    — Bonstetten, Homme Midi
  • Faire tomber la pluie
  • Faire tomber la plume des mains (décourager quelqu'un, le dégoûter d'écrire ou l'arrêter d'étonnement)
  • Faire tomber la tête du coupable
  • Faire tomber le masque (montrer la vérité de quelque chose.)
  • Faire tomber les armes des mains (fléchir quelqu'un, l'apaiser.)
  • Faire tomber son enfant (Se faire avorter)
  • Faire tomber trois têtes d'otages
  • Faire tomber une carte (jouer de manière à obliger le joueur qui possède cette carte à la mettre sur le tapis.)
  • Faire tomber à glace (réduire un liquide de cuisson, fonds, jus, déglaçage, jusqu'à consistance sirupeuse)
  • La foudre tombe
  • Laisser tomber la conversation (ne pas la relancer.)
  • Laisser tomber la neige (laisser aller les choses.)
    C'est un truc [le bonheur] qu'on peut à la rigueur souhaiter à quelqu'un d'autre mais le désirer pour soi-même. Capturer l'instant. Juste quand il passe. Et puis laisser tomber la neige
    — E. Hanska, J'arrête pas de t'aimer
  • Laisser tomber le feu
  • Laisser tomber les voiles (Les larguer pour qu'elles se développent et qu'on puisse les établir)
  • Laisser tomber quelqu'un comme une vieille chaussette
  • Laisser tomber sa voix (en baisser volontairement l'intensité, par nonchalance, affectation.)
  • Laisser tomber ses regards sur quelqu'un ou sur quelque chose (regarder quelqu'un ou quelque chose d'une certaine manière, avec tel ou tel sentiment particulier.)
  • Laisser tomber une ancre (La larguer du bord pour la mouiller)
  • Laisser tomber une larme
  • Les alouettes ne leur tomberont pas toutes rôties dans le bec
  • Les bras de quelqu'un tombent
  • Les bras m'en tombent
  • Les mains m'en tombent
  • Les écailles lui tombent des yeux
  • N'être pas tombé de la dernière pluie
  • Ne pas tomber dans l'oreille d'un sourd
  • Pencher du côté où l'on va tomber (se laisser aller vers ses penchants naturels. (Dict. xixeet xxes.).)
  • Qqc tombe dans l'esprit (arriver tout à coup à l'esprit.)
  • Quand la poire est mûre, il faut qu'elle tombe (quand les choses en sont arrivées à un certain point, il faut qu'elles éclatent. (Dict. xixeet xxes.).)
  • Rhume, fluxion qui tombe sur la poitrine (rhume, fluxion qui, quittant la gorge, gagne les bronches, les poumons.)
  • Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes de prises
  • Tomber (raide/roide) mort
  • Tomber (s-ent des presses) (paraître.)
  • Tomber (toujours) du côté où l'on penche (se laisser aller vers ses penchants naturels. (Dict. xixeet xxes.).)
  • Tomber amoureux
    Pour un auteur, trouver une histoire et tomber amoureux, c’est à peu près la même chose.
    — Cédric Klapisch, Studio magazine - février 2005
  • Tomber au champ d'honneur
  • Tomber au travers (Être placé par le vent et la mer dans une position d'équilibre, parfois très dangereuse, dont on ne peut plus sortir, travers à la lame (Merrien 1958).)
  • Tomber aux genoux, aux pieds de quelqu'un (se jeter aux pieds de quelqu'un pour le supplier, lui témoigner son respect ou son amour.)
  • Tomber aux pieds de (arriver en bonne part.)
  • Tomber bien, bien tomber
  • Tomber comme des mouches
  • Tomber comme une masse
  • Tomber comme à gravelotte ([Se dit de la pluie quand elle est violente])
  • Tomber cul par dessus tête
  • Tomber d'accord (Convenir que)
  • Tomber d'aplomb
  • Tomber d'épilepsie (être atteint d'épilepsie.)
  • Tomber dans l'eau
    Je laisserais l'affaire Ruy Blas tomber dans l'eau
    — Victor Hugo, Correspondance
  • Tomber dans l'oreille de quelqu'un (être saisi, perçu par hasard.)
  • Tomber dans la nasse
  • Tomber dans le malheur (Venir au bagne)
  • Tomber dans le panneau
    Saurez-vous deviner l’origine improbable de l’expression "tomber dans le panneau" ? Voici trois réponses, mais une seule est la bonne. 
    — www.rtl.fr, D’où vient l'expression "tomber dans le panneau" ?
  • Tomber dans le sens, dans le sentiment de quelqu'un (être du même avis que quelqu'un, se rendre à son avis.)
  • Tomber dans le troisième dessous (Tomber dans une misère extrême)
  • Tomber dans les bras de quelqu'un (se précipiter dans les bras de quelqu'un pour lui manifester son affection ou son amour.)
  • Tomber dans les mains de (arriver dans les mains de quelqu'un (qui a le pouvoir, l'argent).)
  • Tomber dans les pommes
    Il faut profiter de sa belle jeunesse avant de tomber dans les pommes cuites.
    — Paul de Kock, Cerisette
  • Tomber de (son) haut
  • Tomber de (tout) son haut
  • Tomber de charybde en scylla
  • Tomber de fièvre en chaud mal (tomber d'un état fâcheux dans un état pire encore)
  • Tomber de la poêle en la braise (N'éviter un petit ennui que pour tomber dans un plus grand n'avoir pas de chance)
  • Tomber de mal en pis
  • Tomber de sa hauteur
  • Tomber de son haut
  • Tomber de tout son long, tout de son long
  • Tomber de/du haut mal (être atteint d'épilepsie.)
  • Tomber des cordes (pleuvoir très fort.)
  • Tomber des hallebardes
  • Tomber des mains (cesser d'être retenu, échapper aux mains de quelqu'un, en dehors de sa volonté, plus particulièrement en parlant d'un ouvrage sur lequel on ne parvient plus à se concentrer au point de le lâcher.)
  • Tomber des nues
  • Tomber dru, tomber à verse
  • Tomber du ciel
  • Tomber en (pendre d'une certaine manière.)
    Le genre de sa blessure l'aura fait tomber en enfance
    — Balzac, Chabert
  • Tomber en arrière (Culer (Merrien 1958).)
  • Tomber en arrêt
  • Tomber en chute libre (descendre rapidement en se rapprochant du centre de la terre selon un mouvement vertical uniformément accéléré sous l'effet de la loi de la pesanteur.)
  • Tomber en déconfiture
  • Tomber en défaut
  • Tomber en déliquescence
  • Tomber en désuétude
    Nous vivons à une époque où les techniques utilisées, malgré leur importance, ont tôt fait d’être remplacées par d’autres plus performantes, techniques qui peuvent à tout moment tomber en désuétude...
    — L'Orient-Le Jour, Art, culture et résilience - L'Orient-Le Jour
  • Tomber en extase
  • Tomber en faillite (se retrouver dans la situation de ne plus pouvoir payer ses créanciers.)
  • Tomber en figure (Se trouver face à face avec un individu qu'on cherche à éviter, ennemi ou créancier)
  • Tomber en frime (Se rencontrer face à face)
  • Tomber en garde
  • Tomber en halte
  • Tomber en loques
  • Tomber en page (Rester dans le cadre d'une page.)
  • Tomber en plein dans quelque chose (se retrouver au beau milieu de quelque chose.)
  • Tomber en plein dans une conversation
  • Tomber en poussière
    Il n'avait jamais voyagé. Il emportait une cantine en fer contenant ses vêtements pour les frimas, les romans illustrés qu'il achetait sous forme de feuilletons mensuels et que lui-même cousait à des couvertures de carton, et les poèmes d'amour qu'il récitait par cœur et qui étaient sur le point de tomber en poussière à force d'avoir été lus.
    — Gabriel García Márquez, L’Amour aux temps du choléra
  • Tomber en quenouille
    La pratique avait faussé pas mal de ses rouages, fait tomber en quenouille la présidence de la République, avec son droit de message et de dissolution
    P. Boncourt
  • Tomber en registre (faire se superposer exactement, ligne à ligne, les pages recto et verso.)
  • Tomber en ruine
  • Tomber enceinte
    Nous savions toutes les deux [ma mère et moi] à quoi nous en tenir: elle sur mon désir de plaire aux garçons, moi, sur sa hantise qu'il « m'arrive un malheur », c'est-à-dire coucher avec n'importe qui et tomber enceinte
    — Annie Ernaux, Une Femme
  • Tomber entre les pattes de quelqu'un
  • Tomber face contre terre
  • Tomber faible
  • Tomber fou
    Il y avait de quoi tomber fou. Il l'avait prise par les poignets comme il lui arrivait naguère, l'avait secouée rudement, malgré lui
    — Genevoix, Raboliot
  • Tomber frappé à mort
  • Tomber juste
    Le plus infime des pécheurs peut faire avorter une espérance de Dieu. Les calculs de Dieu peuvent ne pas tomber juste. La sagesse de Dieu par nous peut défaillir. Et nous pouvons faire tout manquer.
    — Charles Péguy, Le Porche du mystère de la deuxième vertu
  • Tomber la face contre terre (en signe de honte)
  • Tomber la tête la première
  • Tomber la veste
    Le chef du gouvernement porte habituellement costume et cravate lors de ses engagements publics, notamment lors des conférences de presse. Cependant, il n’en est pas encore à tomber la veste, la chemise ou à inciter les hommes à venir avec des pantalons courts, voire des shorts.
    — Libération, Espagne: le Premier ministre appelle à tomber la cravate pour faire chuter la clim – Libération
  • Tomber le masque (ôter ce qui cache le vrai visage, les vraies pensées se montrer sous son vrai jour.)
    L'action du théâtre comme celle de la peste, est bienfaisante, car poussant les hommes à se voir tels qu'ils sont, elle fait tomber le masque, elle découvre le mensonge, la veulerie, la bassesse, la tartuferie
    — Antonin Artaud, Théâtre et son double
  • Tomber les cœurs
  • Tomber les quatre fers en l'air
  • Tomber ligne sur ligne (faire se superposer exactement, ligne à ligne, les pages recto et verso.)
  • Tomber mal (avoir un registre et un repérage défectueux à l'impression, la mise en page présentant divers défauts tels que titre en base de page, ligne creuse en début de page, etc.)
  • Tomber mal, mal tomber
  • Tomber malade
    Ca y est le froid est là. Et, avec lui, son lot de maladies hivernales. Pourtant, il existe quelques astuces simples pour minimiser les risques de tomber malade.
    — actu.fr, Est-il possible de ne pas tomber malade en hiver ? | C'est à Cherbourg
  • Tomber paralysé
  • Tomber pile (Tomber sur le dos.)
  • Tomber pour braquage, pour meurtre
  • Tomber pâle (s'évanouir.)
    Les autres dix enflures avant moi, je commençais à les comprendre. Ils avaient dû tomber pâles... Des articles comme ça d'épouvante y en avait plus dans le commerce
    — Louis-Ferdinand Céline, Mort à crédit
  • Tomber sous la coupe de quelqu'un/quelque chose (se retrouver sous la dépendance, la domination ou l'influence de quelqu'un/quelque chose.)
  • Tomber sous le coup (s'exposer à la sanction)
    Je nie tomber sous le coup de l'article 330 qui prévoit et punit le délit d'outrage public à la pudeur
    — Georges Courteline, Article 330
  • Tomber sous le coup de quelqu'un/de quelque chose (s'exposer à la menace de quelqu'un, de quelque chose qui détient un pouvoir)
  • Tomber sous le sens
    Au premier abord, la reconversion paraît tomber sous le sens, mais c’est rarement l’option favorisée par les acteurs en quête d’un site pour leur projet, car elle implique de coûteux travaux de remise en état du site. À y regarder de plus près, pourtant, la réhabilitation des friches peut apporter bien d’autres bénéfices, comme l’a mis en évidence l’Ademe.
    — Enlarge your Paris, Pourquoi réhabiliter des friches urbaines est moins coûteux qu’il n’y paraît
  • Tomber sous le vent (s'éloigner plus qu'il ne devrait ou qu'on suppose qu'il ne pourrait de l'origine du vent en particulier, il tombe sous le vent d'un autre bâtiment, d'une île, d'un cap, d'un point quelconque, lorsque, de plus en plus, il est moins rapproché de l'origine du vent par rapport à ces points ou objets (Bonn.-Paris 1859).)
  • Tomber sous les yeux de quelqu'un
  • Tomber sous/entre les mains de quelqu'un
  • Tomber sur corps (C'est dans un tableau, prendre sa justification de manière que les colonnes tombent toutes sur 12 ou des fractions de 12, divisibles par 8, 6, 4 ou 2. Quant au tableau lui-même, il doit toujours tomber sur 6 ou sur 12 et jamais sur des fractions, sauf dans des cas tout à fait exceptionnels, où l'on est obligé de tricher.)
  • Tomber sur l'avant, sur l'arrière (caler plus d'eau qu'on ne devrait, par l'avant ou l'arrière (d'apr. Bonn.-Paris 1859).)
  • Tomber sur la bosse de quelqu'un
  • Tomber sur la tête de quelqu'un
  • Tomber sur le casaquin
  • Tomber sur le coin de l'œil
  • Tomber sur le corps de/à quelqu'un
  • Tomber sur le cul
  • Tomber sur le derrière
  • Tomber sur le dos de quelqu'un
  • Tomber sur le dos et se casser le nez
  • Tomber sur le dos et se faire une bosse au ventre (se laisser séduire et se retrouver enceinte. (Ds Delvau 1883, France 1907).)
  • Tomber sur le flanc
  • Tomber sur le flanc, tomber à l'échouage (se renverser quand une béquille vient à manquer.)
  • Tomber sur le paletot de quelqu'un
  • Tomber sur le poil de quelqu'un
  • Tomber sur le râble de quelqu'un
  • Tomber sur les genoux
  • Tomber sur les reins de quelqu'un (sauter sur quelqu'un pour l'attaquer, le malmener, l'agresser.)
  • Tomber sur quelqu'un à bras raccourcis (sauter sur quelqu'un pour l'attaquer, le malmener, l'agresser.)
  • Tomber sur ses pieds (se tirer heureusement d'une situation critique se trouver dans la même situation qu'auparavant. (Dict. xixes.).)
  • Tomber sur son séant
  • Tomber sur système (Justifier les lignes ou les colonnes d'un tableau sur des fractions de douze.)
  • Tomber sur un coup de poing (Recevoir un coup de poing sur le visage et mettre les avaries qui en résultent sur le compte d'une chute)
  • Tomber sur un manche
  • Tomber sur un os
  • Tomber tout d'une pièce
  • Tomber un mec (le battre, le mettre à terre.)
  • Tomber un vêtement (oter un vêtement.)
  • Tomber à cul sur une manœuvre (Abattre sur elle, haler à la renverse en portant tout son poids.)
  • Tomber à faux (arriver d'une manière maladroite, anormale.)
  • Tomber à genoux (se mettre à genoux en signe de prière ou d'adoration.)
    Arthur avait fait un seul geste, et le prêtre vint tomber à genoux sur la première marche de l’estrade, en face du président.—Le voilà celui qu’il fallait mettre sur la sellette ! continua l’enfant de Paris, en se tournant vers le substitut. 
    — Xavier de Montépin, La Comtesse Marie
  • Tomber à l'eau (ne plus avoir lieu, ne plus avoir d'aboutissement.)
  • Tomber à la renverse
    Je faillis tomber à la renverse, comme un homme qui subit une émotion trop forte
    — Comte de Lautréamont, Les Chants de Maldoror
  • Tomber à pic
  • Tomber à plat
  • Tomber à rien, à zéro
  • Tomber à échéance (arriver à terme.)
  • Tomber évanoui
  • Un mot, un propos n'est pas tombé par terre (quelqu'un l'a retenu, remarqué, relevé.)
  • Être tombé sur la tête

Étymologie de « tomber »

Du latin populaire tumbare, formé sur un radical expressif tumb-, exprimant l'idée d'une chute ou d'un saut brusque. Il existait en ancien français le verbe tumer, d'origine francique tûmon (cf. ancien haut allemand tûmôn). Les deux mots ont fini par se rapprocher et se confondre et tumer disparaît de l’usage au XVIe siècle. Tomber a concurrencé choir dès le XVe siècle et a fini par le supplanter au cours du XVIIe siècle.

Usage du mot « tomber »

Évolution historique de l’usage du mot « tomber » depuis 1800

Fréquence d'apparition du mot « tomber » dans le journal Le Monde depuis 1945

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Synonymes de « tomber »

Citations contenant le mot « tomber »

  • Comment obtenir la béatitude ? En disant Dada. Comment devenir célèbre ? En disant Dada. D’un geste noble et avec des manières raffinées. Jusqu’à la folie. Jusqu’à l’évanouissement. Comment en finir avec tout ce qui est journalisticaille, anguille, tout ce qui est gentil et propret, borné, vermoulu de morale, européanisé, énervé ? En disant Dada. Dada c’est l’âme du monde, Dada c’est le grand truc. Dada c’est le meilleur savon au lait de lys du monde. Dada Monsieur Rubiner, Dada Monsieur Korrodi, Dada Monsieur Anastasius Lilienstein. Cela veut dire en allemand : l’hospitalité de la Suisse est infiniment appréciable. Et en esthétique, ce qui compte, c’est la qualité. Je lis des vers qui n’ont d’autre but que de renoncer au langage conventionnel, de s’en défaire. Dada Johann Fuchsgang Goethe. Dada Stendhal, Dada Dalaï-lama, Bouddha, Bible et Nietzsche. Dada m’Dada. Dada mhm Dada da. Ce qui importe, c’est la liaison et que, tout d’abord, elle soit quelque peu interrompue.Je ne veux pas de mots inventés par quelqu’un d’autre. Tous les mots ont été inventés par les autres. Je revendique mes propres bêtises, mon propre rythme et des voyelles et des consonnes qui vont avec, qui y correspondent, qui soient les miens. Si une vibration mesure sept aunes, je veux, bien entendu, des mots qui mesurent sept aunes. Les mots de Monsieur Dupont ne mesurent que deux centimètres et demi. On voit alors parfaitement bien comment se produit le langage articulé. Je laisse galipetter les voyelles, je laisse tout simplement tomber les sons, à peu près comme miaule un chat… Des mots surgissent, des épaules de mots, des jambes, des bras, des mains de mots. AU. OI. U. Il ne faut pas laisser venir trop de mots. Un vers c’est l’occasion de se défaire de toute la saleté. Je voulais laisser tomber le langage lui-même, ce sacré langage, tout souillé, comme les pièces de monnaie usées par des marchands. Je veux le mot là où il s’arrête et là où il commence. Dada, c’est le coeur des mots. Toute chose a son mot, mais le mot est devenu une chose en soi. Pourquoi ne le trouverais-je pas, moi ? Pourquoi l’arbre ne pourrait-il pas s’appeler Plouplouche et Plouploubache quand il a plu ? Le mot, le mot, le mot à l’extérieur de votre sphère, de votre air méphitique, de cette ridicule impuissance, de votre sidérante satisfaction de vous-mêmes. Loin de tout ce radotage répétitif, de votre évidente stupidité.Le mot, messieurs, le mot est une affaire publique de tout premier ordre.
    Hugo Ball —  Manifeste littéraire
  • Mieux vaut tomber amoureux que dans un précipice.
    Anonyme
  • La pluie, dans la cour où je la regarde tomber, descend à des allures très diverses. Au centre c’est un fin rideau (ou réseau) discontinu, une chute implacable mais relativement lente de gouttes probablement assez légères. A peu de distance des murs de droite et de gauche tombent avec plus de bruit des gouttes plus lourdes, individuées. Ici elles semblent de la grosseur d’un grain de blé, là d’un pois, ailleurs presque d’une bille. Sur des tringles, sur les accoudoirs de la fenêtre la pluie court horizontalement tandis que sur la face inférieure des mêmes obstacles, elle se suspend en berlingots convexes.
    Francis Ponge — « La Pluie »
  • En voulant sauter jusqu’à la lune, vous pourriez tomber dans la boue.
    Proverbe américain
  • On ne peut pas tomber plus bas que par terre.
    Dezso Kostolànyi — Rhapsodie
  • Devenir homme, c'est tomber de haut.
    Félix Leclerc — Les Soupirs
  • Trébucher sans tomber, c'est faire un grand pas.
    Anonyme
  • L'arbre se sauve en faisant tomber ses feuilles.
    Pierre Jean Jouve

Traductions du mot « tomber »

Langue Traduction
Anglais fall
Espagnol otoño
Italien autunno
Allemand fallen
Chinois 秋季
Arabe خريف
Portugais cair
Russe падение
Japonais
Basque erori
Corse cascà
Source : Google Translate API


Sources et ressources complémentaires

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.