La langue française

Crasse

Sommaire

  • Définitions du mot crasse
  • Étymologie de « crasse »
  • Phonétique de « crasse »
  • Évolution historique de l’usage du mot « crasse »
  • Citations contenant le mot « crasse »
  • Images d'illustration du mot « crasse »
  • Traductions du mot « crasse »
  • Synonymes de « crasse »
  • Antonymes de « crasse »

Définitions du mot crasse

Trésor de la Langue Française informatisé

CRASSE1, subst. fém.

I.− [L'idée dominante est celle de couche apparue à la surface d'une chose]
A.− Couche de saleté qui se forme sur la peau, le linge, les objets. Crasse repoussante; une couche de crasse, noir de crasse; puer la crasse. Synon. saleté.Des meubles obscurcis et glacés par les crasses (Huysmans, Là-bas,t. 1, 1891, p. 237).Des cafés au comptoir verni de crasse, saupoudré de pattes et d'ailes de mouches (Camus, Été,1954, p. 20).
1. Il trempa son pied droit dans l'eau, le prit dans sa main et commença à le frotter. La crasse s'en allait par boulettes. Sartre, La Mort dans l'âme,1949, p. 74.
SYNT. Crasse collante, grisâtre, luisante, noire; une bande, un enduit, des écailles de crasse; l'odeur de la crasse; brun, luisant, enduit, plein, recouvert de crasse; sentir la crasse.
En partic. Pellicule de saleté, de vernis vieilli sur un tableau. Synon. patine.Le noir, l'effet sombre se produit dans ces derniers [les tableaux à l'huile] par la carbonisation de l'huile mais plus encore par la crasse des vernis (Delacroix, Journal,t. 3, 1857, p. 32).
P. anal.
Brouillard, crachin; nuages très épais. Synon. brouillasse.Ce sacré vent ne serait rien, me hurle le pilote à l'oreille. L'empoisonnant, c'est la crasse! Pas besoin d'explication. Je le comprends de soi : la crasse, c'est la brume (Tharaud, Paris-Saïgon,1932, p. 29).
Rem. La docum. atteste l'adj. crassineux, euse, région. Brumeux. Le temps est si crassineux (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 2).
Région. Écume. Ces raisins, chargés de vertus, dégorgent leur excès en une « crasse » fastueuse, qui surnage écumante, s'assemble à la rigole du pressoir, l'engorge de caillots (Colette, De ma fenêtre,1941, p. 148 ds Rob. Suppl. 1970).
P. métaph. Cela nettoiera les consciences et enlèvera la crasse épicière qui obscurcit les cerveaux (Flaub., Corresp.,1866, p. 229):
2. Il arrive (...) que l'on soit contraint à l'analyse délicate qui distinguera dans ce qui nous reste d'un passé, ce qui mérite qu'on le respecte de ce qui exige qu'on s'en défasse. Il n'est pas toujours aisé de séparer la crasse de la patine... Valéry, Degas, danse, dessin,1936, p. 157.
La crasse de... (suivi d'un nom abstr.). Des écoliers assez intelligents, mais qu'il serait forcé de tirer par ses leçons de la crasse de l'ignorance (Sand, Consuelo,t. 2, 1842-43, p. 357).Toute la crasse d'ignorance et d'erreur que son prédécesseur Chagnat avait laissé volontairement s'amasser commençait à disparaître (Zola, Vérité,1902, p. 209).
B.− P. méton., emplois techn. Déchets ou défauts qui apparaissent, principalement, lors d'une opération de transformation.
1. MÉTALL. Scories d'un métal en fusion. Synon. laitier.
a) Résidus des métaux quand on les frappe sur l'enclume.
b) Matières terreuses contenues dans la houille ou autres substances combustibles.
P. ext. ,,Tout résidu qu'une entreprise métallurgique ne peut pas réutiliser et qu'elle est obligée, de ce fait, de jeter`` (Bader-Th. 1962). Couler, dissoudre, évacuer les crasses; cuve à crasses. Cf. crassier.Ces crasses de houille dont elle [l'industrie] obstrue nos vallées (Barrès, Pitié églises,1914, p. 341).
Rem. Cette accept. fait l'obj. d'une entrée spécifique, au plur. ds Ac. 1798-1835, Besch. 1845, Littré, Lar. Lang. fr.
c) ,,Défaut d'une pièce de fonderie occasionnée par un entraînement de scories au moment de la coulée; c'est généralement un défaut de surface`` (Bader-Th. 1962).
2. MÉD., vx. Crasses parasitaires. ,,Lésions épidermiques causées par des champignons microscopiques, tels le pityriasis versicolore, l'érythrasma, les épidermicoses, les teignes`` (Lar. méd. 1970). Crasses non parasitaires. ,,Dermite en forme de calotte, du cuir chevelu due à des sécrétions sébacées anormales`` (Lar. méd. 1970). Synon. croûtes de lait.
II.− [L'idée dominante est celle d'une ambiance malpropre et/ou misérable]
A.− Saleté (généralement subie), malpropreté. Une maison (...) d'une décrépitude et d'une crasse repoussantes (Zola, Argent,1891, p. 156).
Vivre dans la crasse (pop.). ,,Se complaire dans une extrême malpropreté`` (Éd. 1967).
P. métaph. Humanité, crasses et cacas! (Verlaine, Œuvres compl.,t. 3, Dédicaces, 1890, p. 92).J'avais du goût pour l'ordure et la crasse (Queneau, Si tu t'imag.,1952, p. 25).
B.− Au fig.
1. Condition sociale inférieure et misérable.
Loc. Être né dans la crasse. Être issu d'un milieu très pauvre. Tomber dans la crasse. Déchoir de rang, de fortune. Sortir de la crasse. ,,Parvenir à s'élever au-dessus de sa condition première soit par un labeur acharné soit à la suite d'un héritage ou d'un coup de chance`` (Éd. 1967).
Spéc. Extrême dénuement. Synon. misère, mouise (pop.), merde (fam.).Un dénuement parfois, aux moments sombres, qui touche à la crasse (Arnoux, Zulma,1960, p. 17):
3. [M. Homais, à Justin :] ... j'aurais (...) mieux fait de te laisser autrefois croupir dans ta misère et dans la crasse où tu es né! Flaubert, Madame Bovary,t. 2, 1857, p. 95.
2. Mode de vie, de pensée, de sensibilité, etc.
a) Avarice sordide. Synon. ladrerie, lésinerie :
4. Oh! je crois qu'Antoine est encore plus avare (...). Toutes les mêmes, ces grandes familles corses : crasse et vanité. Ça mange, dans de la vaisselle plate à leurs armes des châtaignes dont les porcs ne voudraient pas... A. Daudet, Immortel,1888, p. 20.
Loc. À la crasse! à la crasse! ,,Cri des enfants à la sortie des baptêmes, lorsque le parrain et la marraine ne leur jettent pas de dragées`` (Guérin1892).
b) Mesquinerie, médiocrité, ignorance. Tiburce, entièrement débarbouillé de sa crasse provinciale, avait l'air ennuyé (Zola, M. Férat,1868, p. 254).Je l'avais indigné [Moreau] en lui disant que la guerre était le seul moyen de sortir de la crasse où nous vivons (Beauvoir, Invitée,1943, p. 291).
III.− Au fig. [L'idée dominante est celle d'une action moralement inavouable et que subit un partenaire]
A.− [Désigne une action] Fam. Faire une, des crasses à qqn. Jouer un mauvais tour à quelqu'un. Synon. vilenie, entourloupette, tour de vache, de cochon, rosserie, vacherie (fam.) :
5. J'ai supporté longtemps sa terrible fausseté, me dit-elle [Albertine], sa bassesse, les innombrables crasses qu'elle [Gisèle] m'a faites (...). Mais le dernier trait a tout fait déborder. Proust, À l'ombre des jeunes filles en fleurs,1918, p. 888.
B.− [Désigne une pers.] Région. (Canada)
1. [En constr. d'apostrophe] Emploi hypocoristique. Apostrophe adressée à un enfant. Petite crasse! Synon. coquin, fripouille.
2. [En constr. d'attribut du suj. avec valeur d'adj.] Canaille, personne malhonnête, méprisable. Faut' en défier, il est crasse (Canada1930).
Prononc. et Orth. : [kʀas]. Passy 1914 transcrit [ɑ] post. À comparer avec l'adj. qu'il transcrit par [a] ant. Pour Buben 1935, § 55 l'[a] surprenant dans le mot ,,s'explique probablement par les deux raisons suivantes : dans matière crasse, humeur crasse il s'agit d'une expression savante et -ass- s'y prononce de la même manière que dans massif, classique, etc. ([a] ant.); dans ignorance crasse et faire une crasse à quelqu'un, il s'agit d'une prononc. affective dont le propre est de se distinguer de la prononc. normale``. Aussi peut-on dans ce dernier cas entendre [ɑ] post. Le mot est admis ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. [Ca 1327 d'apr. Bl.-W.1-5]; xves. « partie la plus grossière » le crasse de sons (Médicinaire Namurois, éd. J. Haust, p. 200, 265); 2. 1611 « rusticité, défaut d'urbanité » (Cotgr.); 3. 1666 « avarice sordide » (Boileau, Satires, 159); 4. 1611 technol. « scories d'un métal en fusion » crasse de bronze (Cotgr.); 5. 1853 fig. faire des crasses à quelqu'un (Flaub., Lettre à L. Collet, 23, 1253 ds Quem.). Substantivation de crasse* adjectif.

CRASSE2, adj. fém.

A.− Vx. Épais et sale. Une humeur crasse. Cette nuit crasse et ce brouillard informe (Claudel, Visages radieux,1947, p. 801).
B.− Au fig., littér. et fam. Grossier, ignoble. Cette lourde et crasse manière de plaisanterie (Sainte-Beuve, Port-Royal,t. 2, 1842, p. 332).Pensées crasses et grossières (Jankél., Je-ne-sais-quoi,1957, p. 115).
P. ext. Inadmissible au regard des normes morales ou sociales. Avarice, imbécillité, oisiveté, paresse, crasse. D'une ignorance crasse, sachant à peine signer son nom, épais et lourd (...) Saleur traitait Férou en simple machine à écrire (Zola, Vérité,1902, p. 155).
Rem. Les dict. du xixes. attestent crassement, adv. D'une manière crasse, sordide. Recevoir crassement ses hôtes.
Prononc. et Orth. Cf. crasse1(subst.). Étymol. et Hist. 1. 1176-87 crasse « grasse, bien nourrie » (Cantique des Cantiques, éd. C. E. Pickford); 2. xiiies. « ignoble, sale » (Hystore Job, éd. J. Gildea, 2952); 3. [xives. d'apr. Bl.-W.1-5ignorance crasse]; 1501 ignorance grasse (Le Livre de conduite du régisseur pour le Myst. de la Passion, éd. G. Cohen, p. 41); 1549 ignorance crasse (Du Bellay, Déf. et ill. de la lang. fr., éd. H. Chamard, I, 10, 131); 4. 1546 « épaisse » (Ch. Estienne, Disc. des parties du corps, 269, 5 ds Quem. : La crasse ou espesse membrane du cerveau); fin xvies. en parlant du sang, d'une humeur (A. Paré ds Hug.). Forme fém. de l'a. adj. cras (cf. gras) du lat. crassus « épais, gras, grossier »; ignorance crasse calque du lat. crassa rusticitas (St Jérôme ds TLL s.v., 1105, 58).
STAT. − Crasse1 et 2. Fréq. abs. littér. : 331. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 139, b) 674; xxes. : a) 621, b) 553.
BBG. − Arvinte (V.). Zu den altgermanischen Wörtern im Rumänischen. In : Vermischte Beiträge. 1. Heidelberg, 1968, p. 13. − Quem. Fichier.

Wiktionnaire

Adjectif

crasse \kʁas\ féminin [Note : Ne s’emploie plus qu’avec des noms féminins]

  1. Qui est épais.
    • Humeur crasse et visqueuse. Matière crasse.
  2. (Figuré) (Familier) Grossier et inexcusable.
    • L'obstination avec laquelle mes professeurs de sciences me donnaient des zéros me faisaient l'effet d'une ignorance crasse de leur part. — (Romain Gary, La promesse de l'aube, 1973)
    • Ce qui compte pour eux, c’est leur image à eux, et pas ce qu’il y a autour. C’est d’un tel narcissisme ! C’est de l’ignorance crasse, un égocentrisme morbide et obscène. — (Morgane Tual, Photos, selfies… Le mémorial d’Auschwitz appelle à la décence, Le Monde. Mis en ligne le 29 mars 2019)
    • Dieu nous aime, c’est sa seule faiblesse, mais une bêtise aussi crasse, quand même, cela a dû le dégoûter. — (Thomas B. Reverdy, Il était une ville, Éditions Flammarion, 2015 - page 233 de la réédition J’ai lu, 2016)
    • Hannibal Lecter : Vous savez à quoi vous ressemblez, avec votre sac à main et vos chaussures bon marché ? À une fille de ferme… Une fille de ferme endimanchée, sans le moindre bon goût. Une alimentation correcte a fait de vous une fille solide, mais vous n’êtes pas à plus d’une génération de la pauvreté crasse. — (Ted Tally, traduit par l’Européenne du doublage, Le Silence des agneaux, 1991)


Nom commun

crasse \kʁas\ féminin

  1. Ordure grasse qui s’amasse sur la peau, dans les poils ou sur les vêtements.
    • des reprises de toutes couleurs, des taches de toutes formes, de la toile en lambeaux, du cuir gras, de la crotte séchée, de la poussière nouvelle, des cordes qui pendaient, des guenilles qui brillaient, de la crasse sur l'homme, de la gale sur la bête, [...] tout cela ne faisait qu’une même chose [...], dont l’ensemble s’appelle la poste d’Auray. — (Gustave Flaubert et Maxime Du Camp, Par les champs et les grèves (Voyage en Bretagne), 1886, Le Livre de poche, page 42, 2012)
    • La crasse de la tête. La crasse des mains. Il est plein de crasse. La crasse du linge sale.
  2. Résidu des métaux quand on les fond (on dit aussi laitier) ou qu’on les frappe à coups de marteau.
  3. Matières terreuses contenues dans la houille ou autres substances combustibles.
    • Une petite rivière y coulait, la Vernette, affluent de la Ryse : elle sentait le charbon, parce qu'elle venait de Saint-Ponayre, où il y avait des mines et des usines à schiste dont elle charriait les crasses. — (Émile Guillaumin, Près du sol, Plein chant, 1979, page 19)
  4. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Naissance, condition très basse.
    • Être né dans la crasse. C’est un homme sorti de la crasse. Tirer quelqu’un de la crasse.
  5. (Figuré) (Familier) (Péjoratif) Avarice sordide.
    • Il a toujours vécu dans la crasse.
  6. (Figuré) Chose sordide.
    • Thommereux. — Ça a un nom, ce que je fais là, ça s’appelle une crasse… Quand un ami vous donne l’hospitalité, il est mal vu d’aller lui prendre sa femme… C’est mal vu, je sais bien ; mais ça se fait beaucoup ! — (Georges Feydeau, Le Système Ribadier, 1892, acte II, scène 2)
    • J’admets aussi que la superstition, le pope aidant, entretint dans les campagnes et partout […] une crasse morale effroyable, et comprends qu’on ait éprouvé le besoin de vidanger une bonne fois tout cela […] — (André Gide, La Lutte anti-religieuse, en annexe de Retour de l’U.R.S.S., 1936)
    • Voilà le grand mur de crasse sur lequel j’allais frotter ma belle intelligence. — (Philippe Djian, 50 contre 1, Slip ou culotte, 1981)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CRASSE. adj.
Qui est épais. Il ne s'emploie plus qu'avec des noms féminins. Humeur crasse et visqueuse. Matière crasse. Fig. et fam., Ignorance crasse, Ignorance grossière et inexcusable. Il s'emploie surtout comme nom féminin et se dit de l'Ordure qui s'amasse sur la peau, dans le poil de l'homme ou de l'animal. La crasse de la tête. La crasse des mains. Il est plein de crasse. On le dit aussi en parlant des Vêtements. La crasse du linge sale. Il se dit aussi, soit au singulier, soit au pluriel, des Résidus des métaux quand on les fond ou qu'on les frappe à coups de marteau. Il se dit figurément, familièrement et par mépris d'une Naissance, d'une condition très basse. Être né dans la crasse. C'est un homme sorti de la crasse. Tirer quelqu'un de la crasse. Il se dit aussi d'une Avarice sordide. Il a toujours vécu dans la crasse.

Littré (1872-1877)

CRASSE (kra-s') adj. f.
  • 1Épaisse. Humeur crasse et visqueuse.
  • 2 Fig. Grossière. Nulle lecture [chez Villeroy], nulle instruction ; ignorance crasse sur tout, Saint-Simon, 392, 64. Chenonceaux, Blois, Amboise que retracent-ils à l'esprit ? Le luxe et la luxure et la crasse ignorance des abbés et des moines, Courier, I, 180. De l'esprit, de l'enjouement, de l'agrément, peut-être même de la capacité ; mais je n'ai guère vu d'ignorance plus crasse, Retz, Mém. liv. II, p. 472, dans POUGENS.

HISTORIQUE

XVIe s. En espesseur la terre les surpasse [ces éléments], Et emporta la matiere plus crasse Du lourd monceau, Marot, IV, 13. Ô temps ! ô meurs ! ô crasse ignorance ! Du Bellay, J. I, 15, verso. Leur ame, pour estre crasse et obtuse, est moins penetrable et agitable, Montaigne, IV, 215.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CRASSE.
1Ajoutez :

Fig. C'est ainsi que les anciens ont quelquefois donné au Fils de Dieu et au Saint-Esprit le nom de ministre du Père, et non pas pour leur attribuer une opération inégale ; car cela est de la crasse du langage humain, Bossuet, 6e avert. 37.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

CRASSE, s. f. (Medecine.) La crasse de la peau retenue dans ses pores ou sur sa superficie, est capable de produire plusieurs maladies, comme clous, phlegmons, &c. la gale & les dartres sont sur-tout engendrées par cette crasse : on doit donc obvier à ces maladies en nettoyant exactement la peau par les bains, les frictions, & les autres moyens propres à enlever la crasse de la circonférence du corps. Les habitans des pays chauds qui sont plus sujets à la crasse de la peau, à cause de la grande chaleur du climat qu’ils habitent, se baignent aussi fort souvent pour se garantir de ces maladies, méthode qu’ils ont retenue des anciens. Voyez Gale, Engelure, Friction. Chambers.

Crasse, adj. (Gramm.) ne se prend guere qu’au figuré ; ignorance crasse, pour ignorance extrème & invétérée. Peut-être l’employe-t-on en Medecine systématique & en Chirurgie, mais rarement. Je ne sai si l’on dit des humeurs crasses, pour des humeurs très-épaisses ; les parties crasses, par opposition aux parties déliées.

* Crasse, chez les Ouvriers en métaux ; c’est le nom qu’on donne à l’écaille qui se forme sur le métal chaud, qui s’en détache quand on le bat, & qu’on trouve à l’entour des enclumes des forgerons en petites pellicules noires, minces & fragiles. On lui donne aussi quelquefois le nom de paille.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « crasse »

(Date à préciser) Du latin crassus, « épais, gras, grossier ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. crassus (voy. GRAS). L'ancien français disait cras ce que nous disons gras ; cette ancienne forme n'a été conservée qu'au féminin et dans un sens particulier.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « crasse »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
crasse kras

Évolution historique de l’usage du mot « crasse »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « crasse »

  • On a porté partout des verres à la ronde, Où les doigts des laquais dans la crasse tracés Témoignaient par écrit qu'on les avait rincés. Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux, Satires
  • Il faut dire : La crasse du tympan et non Le sacre du printemps. De Marcel Duchamp
  • Le sérieux n’est que la crasse accumulée dans les têtes vides. De Roland Topor / Journal in Time
  • Le coeur le plus endurci et l'ignorance la plus crasse doivent disparaître devant le soleil levant de la souffrance patiente et sans méchanceté. De Gandhi / Le jeune Inde
  • Si la façade côté rue fait illusion, tout le reste n’est que crasse, plafonds défoncés et moisissure. Surprenant pour une telle annonce où les agents immobiliers tentent généralement de montrer le meilleur côté des biens à vendre. Mais le site TwistedSifter apporte une explication à cette publication : ce type d’affaire pourrait intéresser un promoteur ou un investisseur qui récupérera au passage un terrain de près de 500 m² une fois la maison rasée. Dans ce cas, mieux vaut dissuader les potentiels acheteurs qui espèrent pouvoir rénover une maison à moindre frais. Capital.fr, 700.000 euros pour un taudis : l'incroyable annonce immobilière publiée à New York - Capital.fr
  • Depuis la sortie de son smash underground de 2018, « Jumpy », aux côtés du remix avec Chip et Skepta, Ambush est un rappeur à regarder, tendant une embuscade à la scène d’une manière que la plupart d’entre nous souhaitent voir nos rappeurs; clandestin, non signé et indifférent aux graphiques. Le remix était une véritable affaire du nord de Londres, qui s’est produite de manière organique – par le biais d’un premier cosignataire de Chip et d’une rencontre ultérieure avec Skepta lors d’un festival. Bien qu’il ait fait ses armes sur la crasse dès 2005 et a publié son premier projet (About My Business) en 2012, 2018 appartenait à A.M.B. «Jumpy», avec son énergie qui célèbre la capuche, est devenu un hymne national toute l’année et a à juste titre pris la première place sur notre liste des meilleures chansons de 2018. Urban Fusions, Rencontrez Ambush, le rappeur influencé par la crasse mettant Camden sur la carte | Funk
  • Le rappeur Wearing My Rolex insiste sur le fait que lui et Stormzy sont «au-dessus de lui maintenant» et qu’il aime le hitmaker de Heavy Is The Head, après s’être affronté lorsque Wiley a prétendu qu’Ed Sheeran essayait de coopter la crasse avec sa collaboration avec Stormzy sur son Single 2019 «  Take Me Back To London  ». Breakingnews.fr, Wiley vs Stormzy beef - qui a vraiment gagné la guerre contre la crasse?

Images d'illustration du mot « crasse »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « crasse »

Langue Traduction
Anglais dirt
Espagnol suciedad
Italien sporco
Allemand schmutz
Chinois 污垢
Arabe التراب
Portugais sujeira
Russe грязь
Japonais
Basque zikinkeria
Corse terra
Source : Google Translate API

Synonymes de « crasse »

Source : synonymes de crasse sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « crasse »

Partager