La langue française

Saleté

Définitions du mot « saleté »

Trésor de la Langue Française informatisé

SALETÉ, subst. fém.

A. −
1. État de ce qui est sale, malpropre. Synon. malpropreté, saloperie (pop.); anton. netteté, propreté.La salle était d'une saleté noire, le carreau et les murs tachés de graisse, le buffet et la table poissés de crasse; et une puanteur de ménage mal tenu prenait à la gorge (Zola,Germinal, 1885, p. 1220).Quand j'allais avec maman rendre visite aux fermiers de grand-père, l'odeur du purin, la saleté des intérieurs où couraient des poules (...) me semblaient traduire la grossièreté de leurs âmes (Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p. 131).
2. Matière sale, souillée, tachée; ce qui salit. Synon. crasse, ordure, merde (trivial).Vivre dans la saleté; patauger dans la saleté. On ne peut (...) pas (...) s'y risquer à pied tellement est épaisse la couche de saleté qui les recouvre [les rues]; songeons à la boue, aux gravats, au crottin de cheval, aux résidus de cuisine, aux déjections des passants, qui s'y soulagent innocemment (P. Rousseau,Hist. transp., 1961, p. 147).
Au plur., p. euphém. Excréments. Elle était (...) heureuse de nettoyer ses saletés d'enfant, comme si ces soins intimes eussent été une confirmation de sa maternité (Maupass.,Contes et nouv., t. 1, Hist. fille de ferme, 1881, p. 32).Ces chats! dire qu'il y a quatre ans qu'on les a, et qu'ils font encore leurs saletés partout! (Montherl.,Célibataires, 1934, p. 739).
B. −
1. Chose méprisable, contraire à la morale, à l'honneur; chose dénuée de délicatesse; action malhonnête, basse, vile, faite dans l'intention de nuire à quelqu'un. Synon. méchanceté, rosserie (fam.), vacherie (pop.), vilenie (littér.).Faire des saletés à qqn. J'en ai vu des choses, de près... J'en ai vu des gens tout nus... Et j'ai reniflé l'odeur de leur linge, de leur peau, de leur âme... Malgré les parfums, ça ne sent pas bon... Tout ce qu'un intérieur respecté, tout ce qu'une famille honnête peuvent cacher de saletés, de vices honteux, de crimes bas, sous les apparences de la vertu (Mirbeau,Journal femme ch., 1900, p. 103).Le plus joyeux souvenir que je garde de vous est celui de vous avoir vu au lendemain de la Libération (...) mendiant l'absolution de toutes les saletés que vous avez commises sous l'occupation (Aymé,Tête autres, 1952, p. 88).
En partic. Propos, acte obscène. Mais quand on les complique volontairement d'invention perverse [les histoires de coucheries] (...) ce sont des saletés (Léautaud,Théâtre M. Boissard, 1926, p. 188).
2. Chose sans valeur, sans importance, négligeable qui cause ou peut causer des désagréments; chose néfaste, mauvaise. Synon. cochonnerie (fam.), saloperie (pop.).Manger, sucer des saletés; avoir une saleté dans l'œil. Cette maison offrait un amas confus de saletés et de magnifiques choses (Balzac,Vieille fille,1836, p. 229).Je vais demander qu'on examine mon sang, oui, que l'on cherche si je n'ai pas quelque saleté dans le sang (Duhamel,Passion J. Pasquier, 1945, p. 169):
Ils peuvent l'attendre longtemps, leur petit Noël noir! Ils peuvent les mettre dans la cheminée, leurs souliers! Voilà déjà que le diable se lasse d'y déposer des tas de mécaniques aussi vite démodées qu'inventées, il n'y met plus maintenant qu'un minuscule paquet de cocaïne, d'héroïne, de morphine, une saleté de poudre quelconque qui ne lui coûte pas cher. Pauvres types! Ils auront usé jusqu'au péché. Bernanos,Journal curé camp., 1936, p. 1045.
En interj., fam. [À propos d'une chose] Saleté de machine! Saleté de temps! Voilà trente-cinq ans qu'il m'empoisonne avec sa saleté de cuisine (Maupass., Contes et nouv.,t. 1, Alexandre, 1889, p. 758).
P. antiphr. Vraiment, vous ne vous laissez pas tenter? ajoutait MmeSwann et tout en tendant une assiette de gâteaux: vous savez que ce n'est pas mauvais du tout, ces petites saletés-là. Ça ne paye pas de mine, mais goûtez-en, vous m'en direz des nouvelles (Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 604).
3. Fam. Personne méprisable, antipathique, qui est source d'ennuis ou dont la conduite est immorale. Synon. ordure; (pop.) salaud, salope.Cette fille-là est une saleté! C'est elle qui a débauché notre petit Lucien! Jamais le pauvre enfant n'aurait pensé au mal, si une créature de cabaret ne l'avait pas entraîné! (Aymé,Nain, 1934, p. 85).
En interj. Saleté de gosse! Saleté, va! Ah! la saleté d'homme! cria-t-elle (Zola,Assommoir,1877, p. 693).Eh! dis donc, saleté! crie l'ouvrier. Pourquoi on l'a porté au pouvoir ton patron? Pour qu'il enfile des perles? (Sartre,Engrenage, 1948, p. 27).
Prononc. et Orth.: [salte]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1563 « caractère de ce qui est sale » (Palissy, Recepte veritable, éd. A. France, p. 31: les saletez et ordures des linges); 2. 1563 « ce qui est sale, mal tenu » (Id., ibid., p. 51); 3. 1571 « parole, acte qui porte atteinte à la pudeur, à l'honneur » (Guevare, Livre du Mont de Calvaire, Paris, G. Mallot, p. 335). Dér. de sale*; suff. -té*. Fréq. abs. littér.: 657. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 234, b) 904; xxes.: a) 1 901, b) 965. Bbg. Quem. DDL t. 10. − Vaganay (H.). Pour l'hist. du fr. mod. Rom. Forsch. 1913, t. 32, p. 158.

Wiktionnaire

Nom commun

saleté \sal.te\ féminin

  1. État de ce qui est sale, malpropre.
    • La saleté de ses habits, de son linge, de ses meubles. - La saleté des rues. - Cet homme est d’une saleté dégoûtante.
  2. Chose qui est sale par elle-même.
    • Il y a ici de la saleté, des saletés, qu’il faut ôter.
  3. (Figuré) Obscénité.
    • La saleté de cette chanson.
    • La saleté de ce propos.
  4. Parole, image, comportement, sale et obscène.
    • Le plus curieux, c'est qu'ils sont presque tous affligés d'un travers, d'un vice, d'un maboulisme périlleux, d'une tare, ou qu'ils ont des histoires intimes, des saletés familiales, tous, les plus respectés, les plus grands, les plus insoupçonnés. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 186)
    • Il se plaît à dire des saletés. - Ce livre est plein de saletés.
  5. (Figuré) Vilenie, méchanceté.
    • « Quoi! lui dit un de ses amis, […], il ne vous salue pas? — Il m'a fait une saleté, il ne me la pardonne pas... Ce n'était pas d'ailleurs la première. — (Joseph Caillaux, Mes Mémoires, I, Ma jeunesse orgueilleuse, 1942)
  6. (Familier) Chose qui ne vaut rien, qui n’a pas de valeur.
    • Ce magasin ne vend que de la saleté.
  7. Ordure, personne méprisable.
    • Saleté de gosse ! Saleté, va ! Ah ! la saleté d'homme ! cria-t-elle — (Émile Zola, L’Assommoir, 1877)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SALETÉ. n. f.
Caractère de ce qui est sale, malpropre. La saleté de ses habits, de son linge, de ses meubles. La saleté des rues. Cet homme est d'une saleté dégoûtante. Il se dit aussi des Choses qui sont sales par elles-mêmes. Il y a ici de la saleté, des saletés, qu'il faut ôter. Il signifie au figuré Obscénité. La saleté de cette chanson. La saleté de ce propos. Il signifie quelquefois Parole, image sale et obscène. Il se plaît à dire des saletés. Ce livre est plein de saletés. Il se dit encore, familièrement, d'une Chose qui ne vaut rien, qui n'a pas de valeur. Ce magasin ne vend que de la saleté.

Littré (1872-1877)

SALETÉ (sa-le-té) s. f.
  • 1Qualité de ce qui est sale. La saleté de ses habits, de cette maison. La saleté des rues.
  • 2Choses sales, ordures. Ôtez toutes ces saletés.
  • 3 Fig. Obscénité. Mais pour un faux plaisant à grossière équivoque, Qui pour me divertir n'a que la saleté…, Boileau, Art p. III.

    Parole, image sale et obscène. Je soutiens encore un coup que les saletés y crèvent les yeux [dans l'École des femmes], Molière, Crit. 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SALETÉ, s. f. (Gram.) ordure qui s’est attachée à quelque chose, & dont il faut la nettoyer. La saleté d’une table, d’une chambre, d’un lit, du linge, des habits. Au figuré, il n’y a guere que les ignorans & les libertins qui disent habituellement des saletés. Ce poëte n’a que sa salté.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « saleté »

Sale.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Dérivé de sale avec le suffixe -eté.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « saleté »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
saleté salœte

Citations contenant le mot « saleté »

  • La saleté de l’âme se lave quand on parle. De Proverbe kirghiz
  • Les grandes fortunes sont faites d'infamies, les petites de saletés. De Henry Becque / Notes d'album
  • Vous faites le ménage de l'univers avec les ustensiles du raisonnement. Bon. Vous arrivez à une saleté bien rangée. De Léon-Paul Fargue / Sous la lampe
  • Être propre, c'est être en propre, être soi, clairement séparé de la souillure et du non-soi : se défaire de la saleté dessine la première frontière existentielle. De Jean-Claude Kauffmann / Le Coeur à l’ouvrage
  • Fais des bébés, fais des bébés Ca fera peut-être des cadavres pour leurs saletés de bombes Mais aussi des cerveaux pour ne pas qu'elles tombent. De Jean-Jacques Goldman / Fais des bébés
  • La plus grande saleté qu'on puisse faire à un homme qui vous a pris votre femme, c'est de la lui laisser ! De Sacha Guitry / La pélerine écossaise
  • Qu'avons-nous vu dans l'affaire Dreyfus sinon, en face de nous, un tel amas de saletés et de laideurs qu'à moins de nous en faire les complices, nous avons dû désirer de toutes nos forces que cela n'eût jamais eu lieu dans l'histoire du monde. De Charles Péguy / Cahiers de la Quinzaine, 1900
  • Le gérant d'une brasserie a bloqué ce mercredi pendant trois quarts d'heure le haut de l'avenue du Général de Gaulle à Perpignan avec son véhicule pour dénoncer la saleté et l'insécurité du quartier. Un constat partagé par plusieurs commerçants du quartier. La mairie promet des annonces bientôt. France Bleu, Excédé par la saleté et l'insécurité, un commerçant perpignanais bloque l'avenue de la gare
  • Le rapport de recherche sur le marché mondial des séparateurs de saleté et d’air est considéré comme présentant une description approfondie des tendances géopolitiques essentielles, une inspection des principaux facteurs et des différentes stratégies réglementaires menant à la dynamique potentielle du marché des séparateurs de saleté et d’air, y compris le marché des séparateurs de saleté et d’air conducteurs, contraintes, défis et opportunités disponibles sur le marché mondial des séparateurs de saleté et d’air. Le rapport d’étude se concentre en particulier sur les techniques de recherche méthodiques distinctes sur chacun des segments et sur l’ensemble de son impact sur le marché mondial des séparateurs de saleté et d’air. Thesneaklife, Recherche sur le marché des séparateurs de saleté et d’air (impact du COVID-19) 2020-2026: Altecnic, Dutypoint, Flamco, Armstrong – Thesneaklife
  • Les chiffons en microfibre sont parfaits pour nettoyer une tonne de surfaces différentes autour de votre maison, et ils peuvent même vous aider avec votre Mac. Si vous humidifiez légèrement un chiffon en microfibre et essuyez doucement votre clavier MacBook Pro, vous devriez être en mesure d’éliminer une quantité décente de saleté des touches. Vous pouvez également éliminer les taches sur l’écran. Marseille News .net, Outils essentiels pour nettoyer votre MacBook Pro ou MacBook Air en 2020 - Marseille News .net
  • « Le marché Séparateurs de saleté et d’air mondial croît à un TCAC élevé au cours de la période de prévision 2020-2026. L’intérêt croissant des particuliers pour cette industrie est la principale raison de l’expansion de ce marché. Selon le Rapport, le marché Séparateurs de saleté et d’air devrait croître à un TCAC de xx % au cours de la période de prévision (2019-2027) et dépasser une valeur de XX USD d’ici la fin de 2027. » Thesneaklife, Rapport sur le marché Séparateurs de saleté et d’air mondial 2020 – Couvrant l’impact du COVID-19, informations financières, développements, analyse SWOT par les meilleures entreprises mondiales | Altecnic, Dutypoint, Flamco, Armstrong, Spirotherm – Thesneaklife
  • Une peinture pourrait coûter des millions de livres aux enchères aujourd’hui après que « 100 ans de saleté et de vieux vernis » aient été enlevés – révélant qu’il s’agit d’un chef-d’œuvre du XVIIe siècle. News 24, Vente aux enchères Rubens: «100 ans de saleté et de vieux vernis» enlevés pour révéler un chef-d'œuvre du XVIIe siècle | UK News - News 24
  • Même si cela fait les affaires des commerçants après des mois difficiles des habitants sont inquiets : incivilités, saleté, bruits et crainte sanitaires liées au Covid. Sur les 15 plages de Marseille surveillées, les policiers ont parfois beaucoup de mal à ramener l'ordre. CNEWS, Surpopulation estivale : la ville de Marseille sous tension | CNEWS
  • Triste décor pour une fin de vie. Des murs extérieurs recouverts d'une épaisse couche de saleté, une carcasse vidée de ses entrailles. Un enterrement sans fleurs ni couronne pour Bobigny 2, monstre de béton monolithique posé sur une dalle, vestige d'un temps révolu. leparisien.fr, «Ici, c’était ma vie» : adieux déchirants au centre commercial Bobigny 2 - Le Parisien

Images d'illustration du mot « saleté »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « saleté »

Langue Traduction
Anglais dirt
Espagnol suciedad
Italien sporco
Allemand schmutz
Chinois 污垢
Arabe التراب
Portugais sujeira
Russe грязь
Japonais
Basque zikinkeria
Corse terra
Source : Google Translate API

Synonymes de « saleté »

Source : synonymes de saleté sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « saleté »

Saleté

Retour au sommaire ➦

Partager