La langue française

Constamment

Définitions du mot « constamment »

Trésor de la Langue Française informatisé

CONSTAMMENT, adv.

D'une manière constante.
A.− Vieux
1. Avec persévérance. Je m'assis, et je les attendis constamment, croyant qu'elles ne manqueraient pas de venir (Restif de La Bretonne, M. Nicolas,1796, p. 204):
1. De tous les élèves de David, Gros est celui qui s'est le plus constamment et le plus vivement occupé de la rentrée de son maître exilé. Delécluze, Journal,1828, p. 293.
2. Avec fermeté, opiniâtreté :
2. ... Mmede Rênal se donna la délicieuse volupté de plaider la cause de sa rivale, et de voir la main et la fortune d'Élisa refusées constamment pendant une heure. Stendhal, Le Rouge et le Noir,1830, p. 47.
B.− Continuellement, sans marquer ni variation ni interruption. Que votre mise, votre entourage annonce un luxe effréné; attirez constamment les yeux (Musset, La Quenouille de Barberine,1840, I, 2, p. 287).Des vents marins, soufflant constamment de l'Ouest dans les grandes prairies vides d'alentour (Loti, Le Roman d'un enfant,1890, p. 142):
3. ... c'était une de ces phrases qui (...) ne se trouvent que dans son œuvre, et apparaissent constamment dans son œuvre, dont elles sont les fées, les dryades, les divinités familières; ... Proust, La Prisonnière,1922, p. 259.
Prononc. et Orth. : [kɔ ̃stamɑ ̃]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1414 constamment (Decam., B.N. 129, fo117 rods Gdf. Compl.); 1440-75 servir constamment qqn « avec constance » (G. Chastell., Chron. des D. de Bourg., I, 49 ds Gdf. Compl.); 2. 1690 « d'une manière certaine, indubitable » (Fur.), sens vieilli ds Ac. 1835; 3. 1690 « invariablement, toujours » (Fur.). Dér. de constant*; suff. -ment2*. Fréq. abs. littér. : 2 232. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 5 337, b) 1 937; xxes. : a) 2 240, b) 2 552. Bbg. Bastin (J.). Nouv. glanures gramm. Riga, 1907, pp. 27-28.

Wiktionnaire

Adverbe

constamment \kɔ̃s.ta.mɑ̃\ invariable

  1. Avec constance.
    • Dans ma tente même, aux endroits qui ne sont pas constamment piétinés, sous mon lit, dans les coins, il y a maintenant tout un jardinet d'herbes vertes et de fleurettes multicolores. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 110)
    • Les autorités prirent soin que ce mouvement ne leur glissât pas des mains, comme cela s'était produit en Californie et en Alaska ; elles le surveillèrent et le régulèrent constamment. — (John D. Littlepage, L'Or des Soviets (1928-1937), traduit de l'américain par G. Montandon, Éditions Paulsen, 2017)
    • Combien de fois le peuple Romain avait-il porté constamment la défaite des armées ! — (Perrot, Tac. 135.)
    • […]Préparons-nous à montrer constamment Ce que doit une amante à la mort d’un amant. — (Pierre Corneille, Hor. IV, 4.)
    • Parlons de sa mort, s'il se peut, aussi constamment qu’elle est morte. — (Esprit Fléchier, Mme de Montausier.)
    • Seigneur, je ne vous demande pas cette raison orgueilleuse qui cherche dans la gloire de souffrir constamment toute la consolation de ses peines. — (Jean-Baptiste Massillon, Av. Afflict.)
    • Il sait souffrir constamment et meurt en paix. — (Jean-Jacques Rousseau, Ém. I.)
    • On ne pense pas toujours constamment d’un même sujet ; l’entêtement et le dégoût se suivent de près. — (Jean de la Bruyère, XII.)
  2. Invariablement ; sans interruption.
    • Le coq , ses aides et les hommes affectés au service des cuisines, porteront constamment la vareuse et le pantalon de fatigue ; […]. — (Joseph Grégoire Casy, Organisation du personnel d'un vaisseau, Paris : Carilian-Goeury & Vr Dalmont, 1840, p.227)
    • J'ai pour compagnon de couchette un affreux ronfleur sur qui les coups de poing n'ont point d'effet, et qui gigotte constamment comme une grenouille. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, p.26)
    • Les vagues brisent à bord et submergent constamment le pont qui, mal calfaté à New-York, laisse pénétrer l'eau dans la cabine. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • L’Empire romain, qui s’étendait des sables d'Arabie jusqu'aux neiges d'Écosse, fut constamment à la recherche de frontières défendables. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992, p.163)'
  3. Certainement ; assurément.
    • Cette nouvelle est constamment vraie.
    • Quand il cite pour un maître celui qui constamment est un ignorant. — (La Quintinye, Jardins, I, 4. Vieux en ce sens.)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CONSTAMMENT. adv.
D'une façon constante, toujours. Les astres suivent constamment la route qui leur fut tracée. Il a été constamment heureux. On l'a vu constamment se dévouer au bien public. On le prend abusivement dans le sens de Très souvent. Il est constamment malade. Il signifiait autrefois Avec constance, persévérance. S'attacher constamment à quelque chose. Suivre constamment un dessein. Dans cette acception, il a vieilli. On dit plutôt Avec constance.

Littré (1872-1877)

CONSTAMMENT (kon-sta-man) adv.
  • 1Avec constance. Combien de fois le peuple Romain avait-il porté constamment la défaite des armées ! Perrot D'Ablancourt, Tac. 135. Recevoir constamment la mort, Perrot D'Ablancourt, ib. 475. …Préparons-nous à montrer constamment Ce que doit une amante à la mort d'un amant, Corneille, Hor. IV, 4. Qui vit avec honneur doit mourir constamment, Rotrou, Hercule m. V, 1. Instruire ains les gens à porter constamment de pareils accidents, Molière, Femmes sav. V, 1. Parlons de sa mort, s'il se peut, aussi constamment qu'elle est morte, Fléchier, Mme de Montausier. Seigneur, je ne vous demande pas cette raison orgueilleuse qui cherche dans la gloire de souffrir constamment toute la consolation de ses peines, Massillon, Av. Afflict. Il sait souffrir constamment et meurt en paix, Rousseau, Ém. I. On ne pense pas toujours constamment d'un même sujet ; l'entêtement et le dégoût se suivent de près, La Bruyère, XII.
  • 2Invariablement, sans interruption. Il a été constamment heureux ce soir-là, il gagna constamment au jeu.
  • 3Certainement, assurément. Cette nouvelle est constamment vraie. Quand il cite pour un maître celui qui constamment est un ignorant, La Quintinye, Jardins, I, 4. Vieux en ce sens.

HISTORIQUE

XVIe s. User des biens regléement, et les savoir perdre constamment, Montaigne, I, 176. Son innocence la faisoit constamment parler, Marguerite de Navarre, Nouv. LXX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « constamment »

Constant, et le suffixe ment.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De constant avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « constamment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
constamment kɔ̃stamɑ̃

Évolution historique de l’usage du mot « constamment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « constamment »

  • Le mérite est à ceux qui luttent constamment. De Theodore Roosevelt
  • Je connais bien plus agaçant que les auteurs qui font constamment de l’esprit ; ce sont ceux qui font constamment de l’intelligence. De Alfred Capus / Les Pensées
  • Jeunesse ne vient pas au monde elle est constamment de ce monde. De Paul Eluard
  • La santé est un capital précieux qu'il faut constamment alimenter avec de bonnes actions. De Kheira Chakor
  • Le propre de l'esprit, c'est de se décrire constamment lui-même. De Henri Focillon / Les formes dans l'esprit
  • Le riche ne parle jamais d'argent. Celui qui en est privé en parle constamment. De Félix Leclerc / Carcajou ou le diable des bois
  • Certaines gens se trouvent constamment blessés à un orgueil qu'ils n'ont pas. De Jean Rostand / De la vanité
  • Les gens qui se plaignent constamment vivent leurs malheurs deux fois. D’où leur humeur chagrine. De Jean Dutourd / Dutouriana
  • Je ne suis pas très doué, mais je cherche constamment à m’améliorer. De Clint Eastwood / Le Figaro Magazine, 6 février 2015
  • Il faut critiquer, il faut constamment tout remettre en cause. Cela permet de rester jeune et de progresser. De Alice Parizeau / Les Militants
  • L'homo sapiens postmoderne fait face à un dilemme de taille : être blasé ou s'étonner constamment. De Jean Dion / Le Devoir - 17 janvier 1999
  • Quel que soit le sens de l’ordre dont une femme puisse être douée, c’est pour elle une erreur de constamment remettre son mari à sa place. De Anonyme
  • Les hommes sont impossibles et pensent qu'ailleurs, leur vie est à recommencer. Ils rêvent constamment d'un paradis perdu. De Dominique Blondeau / Femmes de Soleil
  • Celui qui parle constamment des cons d'un petit air condescendant, ne fait-il pas aussi un peu partie de la famille ? De Pierre Perret
  • Vous n'avez pas besoin d'être constamment le meilleur, vous avez simplement à l'être au bon moment. De Olivier Lockert / Hypnose
  • Les contrôleurs qui gèrent le trafic aérien monitorent en temps réel les déplacements de milliers de vols aux destinations tout aussi variées que les types d’appareils utilisés et les cargaisons transportées. Afin de bien coordonner les arrivées et départs, la vitesse des avions doit être constamment ajustée. Sans ce contrôle de chaque instant, selon des règles de navigation claires, le chaos s’installerait dans l’espace aérien et toute la chaîne en serait perturbée. The Conversation, Le cerveau se modifie constamment pour rendre le trafic neuronal plus fluide
  • Au micro d’Europe 1 mercredi matin, Vincent Enouf, virologue et directeur adjoint du centre de référence des virus respiratoires de l’Institut Pasteur, s’est montré très rassurant. "Ce type de virus, mélangeant aviaire, porcin et surtout le H1N1, existe dans tous les élevages porcins du monde", a-t-il d’abord expliqué. "En France, il est constamment surveillé car c’est un virus qui possède des protéines externes qui sont méconnues du système immunitaire humain. Si un virus comme celui-ci pouvait se transmettre de manière interhumaine, notre système immunitaire ne serait pas préparé et cela pourrait être grave. Mais ce n’est pas le cas ! En France, il y a un système de surveillance des élevages qui est mis en place depuis longtemps. Le risque est connu et donc surveillé", a développé le virologue. Europe 1, Faut-il s’inquiéter du nouveau virus de grippe porcine ?
  • Cette obsession du client se traduit également par le niveau d'expertise que souhaitent constamment améliorer les indépendants. L'étude révèle par exemple qu'au-delà de leur activité les freelances français consacrent plus de quatre heures par semaine à s'autoformer, soit près de 10 % de leur temps de travail. La quasi-majorité d'entre eux (95 %) se forment avec des articles, des livres et des vidéos. Alors que plus de la moitié opte pour des plateformes d'e-learning ou encore la formation avec leurs pairs, à travers des rencontres et des conférences (23 %). Les Echos Executives, Mis à l'épreuve, les indépendants montrent la voie, La communauté

Images d'illustration du mot « constamment »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « constamment »

Langue Traduction
Anglais constantly
Espagnol constantemente
Italien costantemente
Allemand ständig
Chinois 不断地
Arabe باستمرار
Portugais constantemente
Russe постоянно
Japonais 常に
Basque etengabe
Corse constantemente
Source : Google Translate API

Synonymes de « constamment »

Source : synonymes de constamment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « constamment »

Constamment

Retour au sommaire ➦

Partager