Chimère : définition de chimère


Chimère : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CHIMÈRE, subst. fém.

I.− MYTH. Monstre fabuleux composite, de formes diverses, ayant généralement la tête d'un lion, le corps d'une chèvre, la queue d'un dragon et crachant du feu :
1. Sautant, volant, crachant du feu par les narines, et de sa queue de dragon se frappant les ailes, la chimère aux yeux verts tournoie, aboie; ... Flaubert, La Tentation de St Antoine,1849, p. 393.
II.− Lang. commune, p. ext.
A.− [Désigne un être concr.]
1. Animal fantastique peint ou sculpté, notamment à usage de gargouille (cf. Romains, Les Hommes de bonne volonté, Verdun, 1938, p. 227).[La] chimère vernissée du toit (Malraux, La Condition humaine,1933, p. 253).
P. métaph.
a) Chose monstrueuse qui inspire l'épouvante. L'épouvantable chimère à mille têtes [un brasier] (Hugo, Le Rhin,1842, p. 150).
b) Animal fantastique qui permet l'évasion dans des rêveries sans consistance. Galoper mille chimères (cf. E. de Guérin, Lettres, 1839, p. 331); chevaucher la chimère (cf. Van der Meersch, Invasion 14, 1935, p. 427) :
2. ... elle songe. (...) Dans quelle contrée du pays bleu, à la porte de quel paradis perdu, son désir bat-il de l'aile? Sur la croupe de quelle chimère, prend-elle son envolée dans le rêve? J. Péladan, Le Vice suprême,1884, p. 2.
2. HÉRALD. Animal fantastique ayant un buste de femme (cf. Zola, Le Rêve, 1888, p. 61).
3. P. anal. [En parlant d'une chose ou d'une pers.] Être ou objet composé de parties disparates. Il [Pascal] fait de l'homme tout d'abord un monstre, une chimère, quelque chose d'incompréhensible (Sainte-Beuve, Causeries du lundi,t. 5, 1851-62, p. 527):
3. ... tout est fondu, combiné, amalgamé dans Notre-Dame. Cette église centrale et génératrice est parmi les vieilles églises de Paris une sorte de chimère; elle a la tête de l'une, les membres de celle-là, la croupe de l'autre; quelque chose de toutes. Nous le répétons, ces constructions hybrides ne sont pas les moins intéressantes... Hugo, Notre-Dame de Paris,1832, p. 132.
ICHTYOL. Gros poisson de forme peu commune, vivant essentiellement dans les mers froides (cf. Cuvier, Leçons d'anat. comp., t. 3, 1805, p. 181).
B.− Emplois fig. [Désigne une entité abstr.]
1. Gén. au sing.
a) Vieilli. Illusion. L'esprit de chimère et d'illusion (A. France, Le Jardin d'Épicure,1895, p. 63).
La chimère de qqc. L'illusion de quelque chose. La chimère de l'immortalité fut produite par l'ignorance des choses (Senancour, Rêveries,1799, p. 24).
b) Usuel. Projet ou idée sans consistance. Poursuivre une chimère. L'amour dans le mariage est une chimère (Balzac, Eugénie Grandet,1834, p. 240).C'est une chimère de vouloir faire table rase du passé (Barrès, Mes cahiers,t. 1, 1897-98, p. 247).Cette société-là [parfaite] n'est pas une donnée empirique définie et observable, c'est une chimère, c'est un rêve dont les hommes ont bercé leurs misères, mais qu'ils n'ont jamais vécu dans la réalité (Durkheim, Les Formes élémentaires de la vie religieuse,Le Système totémique en Australie, 1912, p. 600).
2. Plus fréq. au plur. Rêverie quelque peu folle. Le pays des chimères; pures, (vaines) chimères. J'ai passé l'âge des chimères (Chateaubriand, Les Martyrs, t. 1, préf. de 3eéd., p. 116).Je me fais des chimères, et je m'en prends aux autres de mes propres folies intérieures (Constant, Journaux intimes,1812, p. 380):
4. ... les insensés ou les maniaques qui se repaissent de leurs chimères, sans s'apercevoir des réalités qui sont sous leurs yeux. Maine de Biran, Journal,1818, p. 132.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Chimérisme, subst. masc. Fait de croire en des chimères. Le chimérisme féminin (Montherlant, Les Lépreuses, 1939, p. 1376). La liberté n'étant jamais qu'un vœu, (...) une illusion de notre incorrigible chimérisme (Jankélévitch, Le Je-ne-sais-quoi et le presque-rien, 1957, p. 200). b) Chimériste, adj. Chimérique. [Les] chiméristes rêveurs de république (J. Morienval, Les Créateurs de la grande presse en France, 1934, p. 35).
Prononc. et Orth. : [ʃimε:ʀ]. Pour la prononc. de ch par [ʃ] cf. Fouché Prononc. 1959, p. 272 : ,,On prononce [ʃ] dans un certain nombre de mots savants provenant du grec : chimère (-ique), chimie (-ique, -iste), chimiatrie (-ique), chimico-légal, chimico-physique, chimiotaxie et composés de chimio-, chimitypie, chimoine, chimonanthe, chirurgical, chirurgie (-ique), chirurgien, chyle (et dérivés ou composés), chyme (et composés).`` Cf. encore Mart. Comment prononce 1913 qui souligne qu'il s'agit de mots sav. d'usage anc. et qui ajoute à la liste chiromancie pour lequel il indique qu'on prononce très souvent [ʃ]. Cf. aussi Rouss.-Lacl. 1927, p. 159 et Nyrop Phonét. 1951, p. 191. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. Ca 1220 adj. chimere « insensé » (G. de Coincy, Mir. Vierge, éd. F. Kœnig, II Mir. 20, 120 et II Mir. 23, 298), attest. isolées; 2. ca 1230 subst. fém. cimere « monstre fabuleux » (Eustache le Moine, 30 ds T.-L); 3. 1538 « création imaginaire de l'esprit » (Le Courtisan de Messire Baltazar de Castillon nouvellement reveu et corrige, [trad. Jean Colin], François Juste, Lyon, 1538, livre II, 102 vods Quem.); 4. 1800 ichtyol. (Boiste). Empr. au lat. class. chimaera, nom d'un monstre fabuleux tué par Bellérophon servant à désigner quelque chose qui n'existe pas ou ne peut exister; 4 en raison de l'aspect étrange de ce poisson. Fréq. abs. littér. : 1234. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 2 362, b) 1 778; xxes. : a) 1 689, b) 1 263. Bbg. T. (J.). Enfourcher une chimère. Vie Lang. 1962, p. 642.

Chimère : définition du Wiktionnaire

Nom commun

chimère \ʃi.mɛʁ\ féminin

  1. (Mythologie) Figure imaginaire représentant un animal fabuleux à buste de lion à ventre de chèvre et à queue de serpent.
    • Si Barbicane avait seulement pensé à se munir d’un appareil de scaphandre et d’une pompe à air, je me serais aventuré au dehors, et j’aurais pris des attitudes de chimère et d’hippogriphe sur le sommet du projectile. — (Jules Verne, Autour de la Lune, 1869)
    • Voici encore, toujours chez M. Koch, un jeune chirobate du Céleste-Empire et une figure d’Ascète, et des griffons, des chimères, des fleurs, des oiseaux, toute une faune quelque peu apocalyptique. — (Casimir Stryienski, Soirées du Stendhal Club : documents inédits, Mercure de France, Paris, 1905, réédition Slatkine, p. 147)
    1. (Par extension) (Héraldique) Figure qui représente cette créature.
    2. (Par extension) (Fantastique) Toute créature composée de parties de différents animaux.
      La coquecigrue et la cocatrix sont des chimères.
  2. (Par analogie) (Biologie) Individu qui possède deux génotypes différents, provenant de deux zygotes différents ou plus (qui peuvent être d’espèces différentes). À ne pas confondre avec un hybride.
    • On peut créer des chimères d’espèces différentes, mais il faut que ces espèces soient suffisamment proches génétiquement.
    • A-t-on jamais vu une chimère d’homme et de cheval ?
  3. (Par analogie) (Botanique) Organisme greffé composé de tissus de génotypes différents.
  4. (Par analogie) (Zoologie) Poisson marin vivant dans les abysses de la sous-classe des holocéphales en classification classique.
    • Il dit avoir pêché une chimère dans la rivière, mais j’ai quelques doutes là dessus.
  5. (Figuré) Projet vain, impossible ; utopie.
    • Autrefois, rechercher les sources du Nil, « fontes Nili querere », était regardé comme une tentative insensée, une irréalisable chimère. — (Jules Verne, Cinq semaines en ballon, 1863)
    • Cavalerie, ma mie, à vous de donner l’exemple. Quittez vos vieilles fanfreluches, soutaches, brandebourgs ou plastrons ; pelisses engonçantes, habits vestes étranglant la taille ; tresses et torsades gênant les mouvements. Renoncez à ces couleurs éclatantes, cibles niaisement glorieuses, devant le tir certain des armes d’aujourd’hui. Disons ensemble ici, un dernier adieu à ces héroïques défroques, symboles encore si vivaces des sublimes chimères pour lesquelles nos pères versèrent le plus pur de leur sang ; cela fait, endossez gaiement votre nouvelle tunique qui, pour si sombre et si prussienne qu’elle soit, est aussi plus saine, plus commode, moins coûteuse, vous couvrant mieux les reins et vous tenant plus chaud au ventre. — (Émile-Marcelin-Isidore Planat dit « Marcelin », « Vieux Uniformes », in La Vie parisienne : magazine mensuel artistique et littéraire, 19 décembre 1868)
    • « Le mouvement perpétuel est impossible : il faut se tenir loin de ceux qui le trouvent. »
      Cet aphorisme incisif et précis est de Joseph Bertrand ; il devrait être écrit sur les murs des bureaux de brevets, car il détournerait peut-être certains inventeurs de la poursuite d’une vaine chimère.
      — (Aimé Witz, « Le Mouvement perpétuel de deuxième espèce », dans La Revue scientifique, 2e sem. 1910)
    • Bert portait toujours ce plastron ; c’était sa chimère favorite, créée par une somnambule extra-lucide qui avait déclaré au jeune homme qu’il avait les poumons faibles. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 102 de l’éd. de 1921)
    • Dire qu’il y a des années que je caresse cette chimère, que je vis avec cette idée folle : mon journal à moi […] Je l’ai réalisé, ce rêve impossible, je le tiens, l’oiseau bleu, entre mes doigts. Le Justicier. C’est un journal de finance. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 171)
    • L’évolution des 30 dernières années a nettement montré que la construction d’une société sans classe dans un milieu national arriéré est une chimère. — (« L’U.R.S.S. et le Stalinisme » ; thèse présentée au 2e congrès mondial de la IVe Internationale à Paris en 1948)
  6. Armoiries avec une chimère (sens héraldique)
    (Héraldique) (Rare) Meuble représentant dans les armoiries un être fabuleux à corps de lion et tête et buste de femme. Se blasonne comme la lionne.
    • D’argent à une chimère de gueules, tachetée d’azur, qui est de Hideux le Fort Tirant (armoiries fictives des Chevaliers de la Table Ronde) → voir illustration « armoiries avec une chimère »
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Chimère : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CHIMÈRE. n. f.
Monstre fabuleux ayant le poitrail d'un lion, le milieu du corps d'une chèvre et la queue d'un dragon et vomissant des tourbillons de flammes et de feu. Il se dit figurément des Imaginations vaines et qui n'ont aucun fondement. Avoir des chimères dans la tête. C'est une pure chimère. Vaine chimère. Se forger, se créer des chimères. Se repaître de chimères.

Chimère : définition du Littré (1872-1877)

CHIMÈRE (chi-mê-r') s. f.
  • 1 Terme de mythologie. Monstre qui jetait du feu par la gueule, et avait la tête et le poitrail d'un lion, le ventre d'une chèvre et la queue d'un dragon.

    Terme d'antiquité. Assemblage bizarre de différentes parties d'animaux divers qu'on voit sur des pierres gravées et sur des bas-reliefs.

  • 2 Fig. Vaines imaginations. Mais que je me figure une étrange chimère, Corneille, Poly. III, 1. Étrange effet d'amour ! incroyable chimère ! Corneille, Rodog. I, 7. Quittez cette chimère, Corneille, Poly. IV, 3. Je me revêtirais de brillantes chimères, Corneille, D. San. IV, 3. Les chimères, le rien, tout est bon ; je soutiens Qu'il faut de tout aux entretiens ; C'est un parterre où Flore épand ses biens, La Fontaine, Fabl. X, 1. Revenons à l'histoire De ce spéculateur [astrologue] qui fut contraint de boire ; Outre la vanité de son art mensonger, C'est l'image de ceux qui bâillent aux chimères, Cependant qu'ils sont en danger Soit pour eux, soit pour leurs affaires, La Fontaine, ib. II, 13. Le vide des plaisirs, la chimère des espérances, Massillon, Car. Pâq. De quelles chimères un cœur corrompu n'est-il pas capable de se repaître ? Massillon, Car. Avenir. Quelle chimère êtes-vous donc parmi les hommes, Massillon, Car. Pécher. Peut-on se figurer de si folles chimères ? Boileau, Épît. XI. Elle traita l'histoire de chimère, Hamilton, Gramm. 10. On la console d'avoir perdu la jolie chimère de croire être immortelle, Sévigné, 265. Vous pouvez l'espérer sans chimère, Sévigné, 234. Une ingrate lui paraît une chimère, Sévigné, 443. Quelle chimère est-ce donc que l'homme ? Pascal, dans COUSIN. Autant de sectes, autant d'imaginations, autant de chimères, Voltaire, Memmius, XII. Chimère que les nègres même rejettent, Rousseau, Orig. notes. L'âge a-t-il éteint vos désirs ? Blâmez-vous les tendres chimères ? Béranger, B. maman.

    Familièrement. C'est là sa chimère, c'est son idée favorite, son rêve. Jules César était né de l'illustre famille des Jules, qui, comme toutes les grandes maisons, avait sa chimère, en se vantant de tirer son origine d'Anchise et de Vénus, Vertot, Révol. rom. liv. XIII, p. 221. Ce rêveur poursuit sa chimère, Rousseau, Ém. IV.

HISTORIQUE

XVIe s. Ainsi versant de l'œil des fontaines ameres, Dedans mon cerveau creux je peignois des chimeres, Ronsard, 693. Laissez-moi ces desseins qui ne sont que mensonges, Que chimeres en l'air, que fables et que songes, Ronsard, 707. Car d'attribuer cela [certaines actions des animaux] seulement à une vivacité du sens de l'ouïe, sans discours et sans consequence, c'est une chimere et ne peult entrer en nostre imagination, Montaigne, II, 168.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « chimère »

Étymologie de chimère - Littré

Χίμαιρα, animal mythologique, de χίμαιρα, chèvre, χίμαρος, bouc.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de chimère - Wiktionnaire

Antonomase de Chimère.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « chimère »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
chimère ʃɛ̃ɛr play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « chimère »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « chimère »

  • C’est une inquiétude qui, pour certains, n’est pas une simple chimère. Et si le Covid-19 laissait des traces bien plus importantes qu’on ne le pense sur le nombre de sportives et sportifs qui reprendront une licence la saison prochaine ? À l’instant T, aucun chiffre vérifié ne peut être donné. Mais cette possibilité existe, chez les plus jeunes, surtout. Le Telegramme, Omnisports. Sports collectifs : une flamme à entretenir chez les jeunes - Omnisports - Le Télégramme
  • Le “Grand marché est devenue une chimère dans la mesure où personne ne veut pas de cette patate chaude. INFOS GABON, Gabon / Grand marché de Libreville : Une chimère ?
  • Le succès n’était pourtant pas garanti. En effet, pour que des cellules souches embryonnaires de deux espèces (ici, homme et souris) puissent se mélanger, il faut qu’elles se trouvent dans le même stade de développement. Les cellules souches embryonnaires sont pluripotentes, ce qui signifie qu’elles peuvent se développer en n’importe quel type de cellule de l’organisme. Mais les cellules souches embryonnaires de souris se comportent très différemment de leurs homologues humaines, ce qui explique que les tentatives antérieures de telles chimères ont échoué, explique Jian Feng, professeur au département de physiologie et de biophysique de l’Université d’État de New York et auteur principal de l’étude. Trust My Science, Une nouvelle chimère homme-souris « très humaine »
  • Petite chimère du mardi 7 juillet au samedi 11 juillet à Théâtre du Grand Rond Unidivers, Petite chimère Théâtre du Grand Rond Toulouse mardi 7 juillet 2020
  • Mains, outils de l'esprit sans lesquels la pensée n'est que chimère. De Aslan (Alain Gourdon)
  • Le pays des chimères est, en ce monde, le seul digne d'être habité. De Jean-Jacques Rousseau / Rêveries du promeneur solitaire
  • Toutes les vérités entrent peut-être dans le monde à l'état de chimère. De Claire de Lamirande / Pièce montée
  • L'égalité, cette chimère des vilains, n'existe qu'entre nobles. De Jules Barbey d’Aurevilly / Les diaboliques
  • Mes chimères et mes erreurs se sont évanouies : j’aime. De Théophile Gautier / Mademoiselle de Maupin
  • L'amour, dans le mariage, est une chimère. De Honoré de Balzac / Eugénie Grandet
  • Si l'on ôtait les chimères aux hommes, quel plaisir leur resterait -il ? De Bernard Fontenelle
  • La vie intérieure seule peut remplacer toutes les chimères. De Talleyrand
  • Peut-être la politique est-elle l'art de mettre les chimères à leur place ? On ne fait rien de sérieux si on se soumet aux chimères, mais que faire de grand sans elles. De Charles de Gaulle
  • Croire à l'existence d'un fait imaginaire engendre des chimères. Entretenir des chimères provoque des utopies. De Jacques Lamarche / Confessions d'un enfant d'un demi-siècle
  • Rien de grand ne se fait sans chimères. Ernest Renan, L'Avenir de la science, Lévy
  • Quelle chimère est-ce donc que l'homme ? Quelle nouveauté, quel monstre, quel chaos, quel sujet de contradiction, quel prodige ! Juge de toutes choses, imbécile ver de terre ; dépositaire du vrai, cloaque d'incertitude et d'erreur ; gloire et rebut de l'univers. Blaise Pascal, Pensées, 434 Pensées
  • Ah ! chimères ! ce sont des chimères, dit-on ? Chimères, moi ? Vraiment, chimères est fort bon ! Je me réjouis fort de chimères, mes frères, Et je ne savais pas que j'eusse des chimères ! Jean-Baptiste Poquelin, dit Molière, Les Femmes savantes, II, 3, Bélise
  • On jugerait bien plus sûrement un homme d'après ce qu'il rêve que d'après ce qu'il pense. Victor Hugo, Les Misérables
  • Nos chimères sont ce qui nous ressemble le mieux. Victor Hugo, Les Misérables
  • On ne fait rien de sérieux si on se soumet aux chimères, mais que faire de grand sans elles ? Charles de Gaulle, Propos recueillis par André Malraux dans Les Chênes qu'on abat, Gallimard
  • Moi, l'homme de toutes les chimères, j'ai la haine de la déraison, l'abomination du nébuleux et le dédain des jongleries ; on n'est pas parfait. François René, vicomte de Chateaubriand, Mémoires d'outre-tombe

Traductions du mot « chimère »

Langue Traduction
Portugais quimera
Allemand hirngespinst
Italien chimera
Espagnol quimera
Anglais chimera
Source : Google Translate API

Synonymes de « chimère »

Source : synonymes de chimère sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « chimère »


Mots similaires