La langue française

Mirage

Définitions du mot « mirage »

Trésor de la Langue Française informatisé

MIRAGE, subst. masc.

A. −
1. OPT. Phénomène de réfraction, observé surtout dans les déserts des pays chauds où il produit l'illusion d'une nappe d'eau s'étendant à l'horizon et reflétant la végétation et les dunes environnantes. Mirages sahariens. Au loin, comme un mirage, des verdures pâles et des éclats d'eau bleue. Est-ce bien un mirage? Non, ce serait plus beau. C'est simplement l'Euphrate (Tharaud,Paris-Saïgon,1932, p.68).La chaleur monte, et, avec elle, naissent les mirages (...). De grands lacs se forment, et s'évanouissent quand nous avançons (Saint-Exup.,Terre hommes,1939, p.221):
1. M. de Humboldt dit (...) qu'il a été témoin d'un phénomène observé dans l'Égypte, et qu'on appelle mirage [it. ds le texte]. Tout à coup, dans les déserts les plus arides, la réverbération de l'air prend l'apparence des lacs ou de la mer, et les animaux eux-mêmes, haletants de soif, s'élancent vers ces images trompeuses, espérant s'y désaltérer. Staël,Allemagne,t.5, 1810, p.177.
P. ext. Vision. Il avait cette grandeur d'être parfois halluciné comme un prophète (...). Il crut à un de ces mirages dont, homme nocturne qu'il était, il avait eu plus d'une fois la stupeur (Hugo,Travaill. mer,1866, p.380).Il se retourna et vit Olivier, qui souriait. Il ne s'en étonna pas, il dit: − Ah! te voilà enfin! Le mirage s'effaça (Rolland,J.-Chr.,Buisson ard., 1911, p.1331).
2. Au fig. Illusion, apparence trompeuse. Synon. chimère, leurre, mensonge, utopie.Mirage de l'amour, de l'aventure, du bonheur; mirages de la gloire; être dupe d'un mirage. Tout ce mirage de liberté, d'égalité (...) s'évanouissait (Proudhon,Révol. sociale,1852, p.28).Les amitiés? Mirage vain que dissipent les revers, les années, ou l'éloignement (Estaunié,Empreinte,1896, p.140).J'ai toujours trouvé la réalité plus nourrissante que les mirages (Beauvoir,Mém. j. fille,1958, p.48).
En compos. Qui est chimérique, qui relève de l'utopie. L'histoire a montré que boulangisme et poujadisme avaient vécu ce que vivent les doctrines-mirages: le temps d'une élection (Le Monde,30 avr. 1974, p.3, col.5).
B. − Observation des oeufs devant une source lumineuse, dans le but d'apprécier leur fraîcheur:
2. L'épreuve du mirage consiste à placer l'oeuf devant une source lumineuse assez intense et à l'examiner par transparence; l'oeuf frais est clair, sans tache, avec une chambre à air petite; l'oeuf altéré, au contraire, peut présenter des taches sombres, ou une teinte générale foncée, la chambre à air est plus grande. R. Lalanne, Alim. hum.,1942, p.74.
REM.
Miragineux, -euse, adj.,rare, littér. Qui tient du mirage (supra A). Ainsi (...) nous soutiendrons-nous jusqu'au bout par la vision miragineuse d'on ne sait quelle félicité (Gide,El Hadj,1899, p.351).
Prononc. et Orth.: [miʀa:ʒ]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. A. 1. 1753 «illusion optique due à des phénomènes de réfraction dans l'air» (Hist. de l'Académie royale des sc., Paris, Imprimerie royale, 1757, p.253); 2. 1829 «illusion» (Balzac, Chouans, p.145). B. 1931 mirage des oeufs (Lar. 20e). Dér. de mirer* (cf. étymol. A 3 c pour sens A et A 1 pour sens B). Fréq. abs. littér.: 540. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 144, b) 611; xxes.: a) 1222, b) 1110.

Wiktionnaire

Nom commun 1

mirage \mi.ʁaʒ\ masculin

  1. Phénomène dû à l’incurvation des rayons lumineux se réfléchissant sur les couches surchauffées de l’atmosphère voisines du sol et donnant souvent l’impression d’une réflexion sur une grande étendue d’eau.
    • Un autre phénomène de l’Égypte est celui du mirage, qui a été souvent décrit par des voyageurs trompés par l’apparence de grandes masses d’eau au milieu des sables. Quoique prévenu de cette illusion, j’avoue que j’y ai été trompé comme d’autres étrangers. — (Belzoni, Voyages en Égypte et en Nubie, trad. G. B. Depping, Librarie française et étrangère, 1821, Deuxième voyage, p. 311)
  2. (Figuré) Illusion trompeuse.
    • […] que je ne sois pas jouée comme toutes ces pauvres femmes, par ce besoin lamentable de se tromper soi-même, par ces mirages qu’un absurde espoir élève sur l’immensité désolée de l’océan de sang. — (Marcel Martinet, La Maison à l’abri, Paris, Ollendorff & Librairie du Travail, 1918)
    • Maîtriser des techniques comme exercer le métier d’historien est un long apprentissage, au cours duquel il faut apprendre à contourner les mirages. — (Joseph Morsel et al., L’Histoire (du Moyen Âge) est un sport de combat…, 2007)
    • Notre incompréhension devant l’inconnu a dressé aux quatre coins du monde un atlas mythologique. Des centaines d'endroits où la virginité et le merveilleux se sont mués en eldorados, en paradis perdus, en enfers verts, en mirages et en abîmes. — (Michel Udiany, L'histoire des mondes imaginaires: De la Tour de Babel à l'Atlantide, Éditions Jourdan, 2015, en avant-propos)

Nom commun 2

mirage \mi.ʁaʒ\ masculin

  1. Action de mirer.
    • Le mirage des œufs.

Forme de verbe

mirage \mi.ʁaʒ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de mirager.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de mirager.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de mirager.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de mirager.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de mirager.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIRAGE. n. m.
Phénomène dû à l'incurvation des rayons lumineux se réfléchissant sur les couches surchauffées de l'atmosphère voisines du sol et donnant souvent l'impression d'une réflexion sur une grande étendue d'eau. Il signifie, au figuré, Illusion trompeuse. Cette espérance n'était qu'un mirage.

MIRAGE signifie aussi Action de mirer. Le mirage des œufs.

Littré (1872-1877)

MIRAGE (mi-ra-j') s. m.
  • 1Phénomène de réfraction par lequel les objets qui sont vus très près de l'horizon envoient quelquefois à l'observateur deux images, l'une directe, l'autre renversée, dû à ce que la température du sol ou de l'eau étant élevée et dilatant les couches inférieures de l'air contiguës, fait que la densité de l'air va en croissant de bas en haut jusqu'à une certaine hauteur, au lieu d'aller en diminuant suivant la loi ordinaire de superposition des couches. Dans le même temps que M. Monge expliquait le mirage en Égypte, M. Wollaston en Angleterre publiait un très beau travail sur le même sujet, Biot, Instit. Mém. sciences, 1809, p. 6. Le phénomène du mirage le plus apparent, le mieux constaté, et qui a le plus attiré l'attention générale, est celui que M. Monge a décrit et expliqué dans les Mémoires de l'Institut du Caire : lorsque les soldats français entrèrent dans le désert de l'Égypte, toute l'armée fut témoin d'un effet d'optique aussi nouveau que remarquable : le pays qui forme une vaste plaine horizontale parut tout couvert d'eau ; les villages bâtis sur de petits tertres… présentaient de loin, outre leur image directe, une image renversée ; les soldats, séduits par l'illusion, couraient vainement vers cette eau imaginaire pour étancher la soif qui les dévorait, ID. ib. p. 5. Tel qu'aux déserts parfois brille un mirage, Aux cœurs vieillis j'offre un doux souvenir, Béranger, Tailleur.
  • 2 Fig. Déception, illusion. Toutes ces espérances ne sont qu'un mirage.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « mirage »

Mirer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De mirer avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « mirage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
mirage miraʒ

Citations contenant le mot « mirage »

  • Il y a des mirages de la clarté. Yves Bonnefoy, L'Improbable, Mercure de France
  • La chasteté est le mirage des obscènes. De Ennio Flaiano
  • Les moments de bonheur empruntent à l'éternité leur mirage de durée. De Claire France / Les Enfants qui s'aiment
  • Etre actrice, c'est entrer dans la légende et risquer de devenir un mirage. De Frédéric Strauss / Télérama - 28 mars 2001
  • Peut-être l'amour n'est-il au demeurant, qu'un mirage, un jeu trompeur de la lumière et de l'esprit ? De Ringuet / Fausse-monnaie
  • L'amour : un mirage qui s'évanouit aussitôt qu'on veut le saisir entre ses doigts, le presser contre son coeur. De Charlotte Savary / Isabelle de Frêneuse
  • Quant à ceux qui sont incroyants, leurs oeuvres sont comme le mirage de la plaine ; celui qui a soif prend cela pour de l'eau jusqu'à ce qu'il y arrive et ne trouve rien. De Le Coran / Sourate II
  • Notre imagination a des mirages qui nous trompent. De Antoine Albalat / L'Art d'écrire
  • Lorsqu'on n'a pas de vie véritable, on la remplace par des mirages. De Anton Tchekhov / La mouette
  • Les mirages de la passion dans un coeur longtemps pur sont déconcertants. De Robert Charbonneau / Ils posséderont la terre
  • Le magazine, le film, la télévision gavent l’oeil et réduisent le reste de l'homme à néant. L'homme d'aujourd'hui se promène muselé et manchot dans un palais de mirages. De Michel Tournier / Petites Proses
  • L'illusion trompe et détruit. L'être humain qui s'y accroche attend que le beau se produise sans oser bouger. La vie n'est qu'une suite de mirages. De Marie-Claude Bussières-Tremblay / Du diable au coeur
  • L'homme, depuis sa naissance, est coincé entre deux mirages : l'un qui le pousse dans le dos et qui est la mort, l'autre étant l'horizon de la vie qui recule sans cesse. De Driss Chraïbi / Une enquête au pays
  • La Fata Morgana est un phénomène optique assez rare, qui se produit essentiellement par beau temps. Il s’agit d’un mirage, ou plutôt d’une combinaison de plusieurs mirages. « En général, un mirage est supérieur ou inférieur », détaille Laurent Georget, ingénieur à Météo Bretagne. « Lors d’un mirage supérieur, vous voyez l’image du ciel se refléter sur le sol. Pour un mirage inférieur, vous voyez un objet flotter au-dessus du sol ». Cela donne l’impression de voir un bateau voler au-dessus de la mer ou des gens flotter au-dessus d’une route. La Fata Morgana est un mélange de tout cela : une superposition de mirages supérieurs et inférieurs. Le Telegramme, Avez-vous déjà aperçu une Fata Morgana ? - Bretagne - Le Télégramme
  • Le mirage de la diversité Votre article est troublant… et important. Merci d’attirer notre attention (individuelle et collective) sur ce phénomène que j’ignorais. L’actualité, Le mirage de la diversité | L’actualité
  • Tout comme la barbe n’élève pas l’abruti au rang de philosophe, une tablette connectée ne permettra pas à nos chères têtes blondes de devenir les érudit·e·s de demain. Ce mirage techniciste, largement entretenu par les géants du numérique ou l’OCDE, trouve malheureusement un écho complaisant dans la presse et parmi nos élu·e·s. Ainsi peut-on lire, dans ces colonnes, le 8 juin que l’enseignement à distance serait «peut-être une des rares bonnes surprises de la crise sanitaire et a permis à l’école vaudoise de faire un bond en avant». «En direction du mur», serions-nous tenté·e·s d’ajouter. En effet, la littérature scientifique (Le Désastre de l’école numérique, 2016; La Fabrique du crétin digital, 2019; Critiques de l’école numérique, 2020) concernant le numérique à l’école n’appelle nullement aux éloges. Bien au contraire. Voici un bref tour d’horizon des principaux écueils. Le Temps, Le mirage de l’école numérique - Le Temps

Traductions du mot « mirage »

Langue Traduction
Anglais mirage
Espagnol espejismo
Italien miraggio
Allemand fata morgana
Chinois 海市rage楼
Arabe سراب
Portugais miragem
Russe мираж
Japonais ミラージュ
Basque lilura
Corse mirage
Source : Google Translate API

Synonymes de « mirage »

Source : synonymes de mirage sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « mirage »

Mirage

Retour au sommaire ➦

Partager