La langue française

Cérémonial

Définitions du mot « cérémonial »

Trésor de la Langue Française informatisé

CÉRÉMONIAL, ALE, ALS, subst. masc. et adj.

A.− Emploi adj.
1. Rare. Qui concerne les cérémonies religieuses. Lois, règles cérémoniales; les préceptes cérémoniaux (cf. Nouv. Lar. ill.) :
1. L'on ne saurait dire que la cathédrale soit faite pour la prière; elle en est l'appareil cérémonial. Claudel, Art poétique,1907, p. 215.
Rem. 1. On rencontre ds la docum. le néol. cérémonialement, adv. Conformément au cérémonial. Cet immense récit, dont ces huit journées déroulent cérémonialement devant nous le progrès et le commentaire (Claudel, Un Poète regarde la Croix, 1938, p. 22). 2. La graphie du plur. cérémoniaux est exceptionnelle (cf. ex. 2 infra).
2. De cérémonie. Synon. cérémonieux.Ils saluaient chacun à la ronde avec une sorte d'emphase cérémoniale et exaltée (Gracq, Le Rivage des Syrtes,1951, p. 168).
B.− Usuel, emploi subst.
1. Ensemble des règles fixées pour le déroulement d'une cérémonie religieuse. Le cérémonial de Rome est fort rigoureux, et régulièrement observé (Ac. 1798-1932); le cérémonial mortuaire des sociétés (J. Vuillemin, Essai sur la signif. de la mort,1949, p. 256):
2. Dom Guéranger a, lui aussi, rédigé un cérémonial, dit Mllede Garambois; il l'a sans doute extrait, de même que celui de ses moines, des anciens cérémoniaux et principalement de ceux de la congrégation de saint Maur. Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 128.
3. L'Église anglicane, au cours du dix-neuvième siècle, s'est tellement rapprochée de l'Église catholique, qu'elle a fini par en adopter la hiérarchie, le goût des prébendes, les rites, le cérémonial, tout ce pourquoi Rome fut chassée d'Angleterre! Morand, Londres,1933, p. 218.
P. méton. Livre consignant les règles de la liturgie. Le cérémonial de l'Église de Paris (Ac.1798-1878).
2. Règles sociales conventionnelles qui régissent la vie mondaine, militaire, diplomatique, politique. Le cérémonial est différent selon les pays (Ac. 1798-1878); aimer le cérémonial (Ac. 1798-1878); avec, suivant le cérémonial d'usage (cf. Loti, Le Mariage de Loti, 1882, p. 161) :
4. ... J'appris que c'était un de ces factotons d'apparat, de ces commensaux honorifères qui ont tout juste assez d'esprit pour régler le cérémonial et l'étiquette dans la maison d'un grand seigneur, ... Jouy, L'Hermite de la Chaussée d'Antin,t. 2, 1812, p. 210.
Être fort sur le cérémonial. ,,Être instruit du cérémonial, ou être attaché au cérémonial, être pointilleux et difficile sur les cérémonies. Cela se dit aussi, figurément, d'un homme difficile sur les égards qu'il croit lui être dus`` (Ac. 1835-1932).
P. iron. Embarras excessifs jusque dans les détails de la vie matérielle et privée. Le cérémonial des repas de famille (cf. S. de Beauvoir, Mémoires d'une jeune fille rangée, 1958, p. 283) :
5. Au personnage d'un Lord Byron s'imposait, pour un esprit conformiste, un cérémonial de la débauche. Maurois, Byron,t. 1, 1930, p. 110.
Prononc. et Orth. : [seʀemɔnjal]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. [1374 cerimonial (J. Goulain, Ration., B.N. 437, fo5bds Gdf. Compl.)]; 1. 1541 « relatif aux cérémonies du culte », adj. (Calvin, Instit. VI, p. 359 ds Hug.) − 1771 (Trév.); 2. 1636 « livre qui contient les règles du cérémonial de l'Église », subst. (Monet, Invantaire des deus lang.); 3. xviies. « ensemble de cérémonies servant à célébrer une solennité » (Mmede Sévigné, 463 ds Littré; 4. 1740, 26 août « formalités en usage dans les relations sociales » (Voltaire, Lettre à Thiriot, ibid.). Empr. au bas lat. caerimonialis, adj. « relatif aux cérémonies du culte », début ives. (Arnobe, Nat., 7, 13 ds TLL s.v. 103, 53) subst. plur. neutre « culte divin, cérémonies » (Isidore, Ep., 7, 6 ds Blaise). Fréq. abs. littér. : 274. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 169, b) 182; xxes. : a) 296, b) 744.
DÉR.
Cérémonialisme, subst. masc.Attachement étroit aux règles d'un culte. Dans l'ensemble, le cérémonialisme manifeste un étonnant mélange d'éléments religieux, sociaux, politiques et esthétiques (R.-H. Lowie, Manuel d'anthropol. culturelle,1936, p. 351). Seule transcr. ds Littré : sé-ré-mo-ni-a-li-sm'. 1reattest. 1863 (Littré); de cérémonial, suff. -isme*.
BBG. − Gohin 1903, p. 251.

Wiktionnaire

Nom commun

cérémonial \Prononciation ?\ masculin

  1. Usage réglé touchant les cérémonies religieuses ou politiques.
    • Aimer le cérémonial, être instruit du cérémonial, être attaché au cérémonial, être pointilleux et difficile sur les cérémonies.
    • Il était, selon l’antique coutume du cérémonial de France, couché à l’entrée du caveau où il attendait son successeur, qui ne devait pas venir l’y rejoindre. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes)
    • Le concept de rituel politique ou de religion royale utilisé par les historiens, notamment ceux qui ont travaillé sur les cérémonials de souveraineté. — (Pascal Bastien, L’Exécution publique à Paris au XVIIIe siècle, 2006)
    • Dom Guéranger a, lui aussi, rédigé un cérémonial, dit Mlle de Garambois ; il l’a sans doute extrait, de même que celui de ses moines, des anciens cérémoniaux et principalement de ceux de la congrégation de saint Maur. — (Joris-Karl Huysmans, L’Oblat, 1903)
  2. (Par extension) Cérémonie, civilité que les particuliers observent les uns envers les autres.

Adjectif

cérémonial \se.ʁe.mɔ.njal\

  1. (Vieilli) Variante de cérémoniel.
    • C’est que Brun avoit augmenté les honneurs cérémoniaux envers les États de cette République, en donnant la main à leurs Députés, lorsqu’ils diminuoient ceux qu’ils avoient accoutumé de rendre aux Ambassadeurs des Couronnes. — (Abraham-Nicolas Amelot de La Houssaie, Mémoires historiques, politiques, critiques, et littéraires, 1737)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CÉRÉMONIAL. n. m.
Usage réglé dans chaque pays touchant les cérémonies religieuses ou politiques. Le cérémonial de Rome est fort rigoureux, est régulièrement observé. Le cérémonial d'une cour, d'un mariage. L'ambassadeur fut conduit à l'audience avec le cérémonial d'usage. Il n'a point de pluriel. Il se dit, par extension, des Cérémonies que les particuliers observent les uns envers les autres, ou par devoir, ou par civilité. Aimer le cérémonial, Être fort sur le cérémonial, Être instruit du cérémonial, ou Être attaché au cérémonial, être pointilleux et difficile sur les cérémonies. Cela se dit aussi, figurément, d'un Homme difficile sur les égards qu'il croit lui être dus.

Littré (1872-1877)

CÉRÉMONIAL (sé-ré-mo-ni-al, a-l') adj.
  • Qui concerne les cérémonies, qui y a rapport. Les préceptes cérémoniaux. N. S. J. C. a été soumis à la loi morale et cérémoniale, Bossuet, Var. 12.

HISTORIQUE

XVIe s. Les autres, considerant de plus près les paroles de S. Paul, voyent bien que cela proprement compete à la loy ceremoniale, Calvin, Instit. 269. Il n'y a doute que ce qui estoit ceremonial en ce precepte [du sabbat] n'ait esté aboli par l'advenement de Christ, Calvin, ib. 296.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « cérémonial »

(1372) Du latin caerimonialis.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Caerimonialis, de caerimonia, cérémonie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « cérémonial »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cérémonial seremɔ̃jal

Évolution historique de l’usage du mot « cérémonial »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cérémonial »

  • Le cérémonial est la fumée de l’amitié. De Proverbe français
  • Le cérémonial a toujours servi à se mettre du plomb dans la cervelle. Sans la grandiloquence des rites, on n’aurait de force pour rien. De Amélie Nothomb / Les Catilinaires
  • Une religion, ça ne s’impose pas. Il ne faut pas mettre l’Histoire au service d’un cérémonial. De Annette Wieviorka / Le Nouvel Observateur, 5 février 2015
  • C’était il y a cinq ans, autrement dit une éternité. Xi Jinping était en visite d’Etat au Royaume-Uni. David Cameron, le premier ministre conservateur britannique, n’avait ménagé ni le cérémonial ni les bonnes grâces. Le président chinois avait répondu avec un carnet de chèques généreusement ouvert, y compris la signature officielle du cofinancement de la centrale nucléaire d’Hinkley Point C, construite par EDF dans l’ouest de l’Angleterre. « L’âge d’or » des relations entre les deux pays, autoproclamé par les Britanniques, battait son plein. Le Monde.fr, Pour le Royaume-Uni, « l’âge d’or » avec la Chine est fini
  • La poésie vient alors, comme un rituel d’exorcisme, chasser les fantômes — un cérémonial comme celui de faire brûler, l’hiver, « des pelures d’orange sur le poêle ». Le dernier poème du recueil accomplit d’ailleurs le rituel ultime: enterrer les reliques du passé, dans ce petit monument qu’est le livre. Car partout, dans le beau texte de Kristina Gauthier-Landry, on cultive le poème comme une forme de réconciliation, à l’instar de ces bleuets qui, selon l’adage du père, « poussent mieux après l’incendie ». C’est dire aussi que même dans la perte d’un monde et de sa culture, même dans l’exil, nous pouvons prendre racine : quelque part dans la langue poétique, comme un arrière-pays. DIACRITIK, Kristina Gauthier-Landry: « Du silence au fond des choses » (Et arrivées au bout nous prendrons racine)

Images d'illustration du mot « cérémonial »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « cérémonial »

Langue Traduction
Anglais ceremonial
Espagnol ceremonial
Italien cerimoniale
Allemand zeremoniell
Portugais cerimonial
Source : Google Translate API

Synonymes de « cérémonial »

Source : synonymes de cérémonial sur lebonsynonyme.fr

Cérémonial

Retour au sommaire ➦

Partager