Cagnard : définition de cagnard


Cagnard : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

CAGNARD1, ARDE, adj. et subst.

Fam., vieilli [En parlant d'une pers., de son comportement, de son existence] Indolent, nonchalant. Mener une vie cagnarde (Ac. 1835-78). Quasi-synon. fam. cossard, flemmard.Un vrai cagnard sans grande hardiesse à vivre! (R. Martin du Gard, La Gonfle,1928, II, 4, p. 1202).
Prononc. et Orth. : [kaɳa:ʀ], fém. [-aʀd]. Ds Ac. 1694-1932. Var. orth. cagniard (Quillet 1965). Étymol. et Hist. Ca 1520 cagnar « paresseux, indolent » (J. Marot, V, 304 ds Littré); 1589 caignard « id. » (P. Matthieu, Clytemnestre, II, 13 ds Hug.). Dér. de cagne1* « chienne »; suff. -ard*. Terme de la France du Nord (v. aire géogr. ds FEW t. 2, p. 185b); le m. angl. caynard subst. « homme paresseux, traînard » (dep. 1275 d'apr. Barbier ds Proceedings of the Philosophical and Lit. Society, 1928-32, t. 2, no5) qui lui est empr., témoigne de son ancienneté. L'hyp. d'une dér. de cagnard subst. (Baist ds Z. rom. Philol., t. 43, 1923, pp. 85-86) fait difficulté, étant donnée l'antériorité de l'adj.; l'hyp. de FEW t. 2, p. 187a (cagnard adj. : dér. régr. de acagnarder, cagnarder, cagnardise, eux-mêmes dér. de cagnard subst.) présente la même difficulté chronologique. Fréq. abs. littér. : 6.
DÉR. 1.
Cagnarder, verbe intrans.,fam., vieilli. Faire le cagnard, vivre en cagnard. Cet homme ne fait plus que cagnarder (Ac.1798-1932).Il ne se leva qu'assez tard, vers les sept heures, après avoir cagnardé au lit (Queneau, Pierrot mon ami,1942, p. 55). [kaɳaʀde]. Ds Ac. 1718-1932. 1reattest. xvies. (Calvin, Sermon sur le Deutéronome, 71 ds Hug.); de cagnard1, dés. -er. Fréq. abs. littér. : 2.
2.
Cagnardise subst. fém.,fam., vieilli. Manière d'être d'un cagnard; pusillanimité, indolence, fainéantise. L'hypocrisie, la cagnardise, l'iniquité ne sont très souvent séparées d'elle [la charité] que par un fil (Huysmans, L'Oblat,t. 1, 1903, p. 159).Ac. Compl. 1842, Lar. 19e-20eet Quillet 1965 enregistrent le synon. inus. cagnarderie, subst. fém. [kaɳaʀdi:z]. Ds Ac. 1694-1932. 1reattest. xvies. (Calvin, Sermon sur le Psaume CXIX, 18 ds Hug.); de cagnard1, suff. -ise*. Fréq. abs. littér. : 1. BBG. − Baist (G.). Vermischtes. Z. rom. Philol. 1923, t. 43, pp. 85-86. − Breslin (M. S.). The Old French abstract suffix -ise. Rom. Philol. 1969, t. 22, p. 419 (s.v. cagnardise).Sain. Sources t. 3 1972 [1930], p. 9.

CAGNARD2, subst. masc.

A.− Région. (Provence et Languedoc). Emplacement ensoleillé à l'abri du vent :
1. ... j'allais faire la sieste dans un cagnard ensoleillé, entre les racines d'un pin, au creux d'un rocher, au fond d'une anse secrète ou dans un de ces petits postes de guet toujours nichés dans une situation inattendue... Cendrars, L'Homme foudroyé,1945, p. 99.
Loc. Faire du cagnard. Se reposer au soleil. Vous devriez l'un et l'autre aller faire un peu de cagnard dans l'opportun midi (Valéry, Correspondance[avec A. Gide], 1920, p. 478).
P. métaph. :
2. Les miradores s'échafaudent jusqu'aux toits, cagnards vitrés à l'abri du vent qui tourbillonne à travers la ville comme un mistral. T'Serstevens, L'Itinéraire espagnol,1963, p. 284.
MAR. ,,Assemblage de planches ou de toiles fixées à l'avant et aux côtés d'une passerelle d'un pont de dunette, pour protéger un homme de veille contre le vent et la pluie`` (Gruss 1952).
B.−
1. P. ext., vx. Abri non fermé et plus ou moins chaud où se rassemblaient des vagabonds :
3. Il était tout simple que ceux qui avaient pour lieu de travail quotidien le cul-de-sac vide-gousset ou la rue coupe-gorge eussent pour domicile nocturne le ponceau du chemin-vert ou le cagnard Hurepoix. Hugo, Les Misérables,t. 2, 1862, p. 511.
2. P. méton. Réchaud pour se chauffer à l'extérieur.
TECHNOL., vx. Fourneau de cirier.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du xixes. ainsi que ds Lar. 20eet Quillet 1965.
3. P. anal., CUIS., vx, rare. Le cagnard est une espèce de plat épais qui a quatre pieds, afin que, mis sur le fourneau, l'air, en circulant, empêche le feu de le faire éclater (Balzac, La Rabouilleuse,1842, p. 408).
Prononc. et Orth. : [kaɳa:ʀ]. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1. 1460 caigniart « réduit, abri misérable » (S. et A. Gréban, Actes des Apôtres, éd. 1537, 3ejournée, f. CXXI d'apr. Barbier ds Proceedings of the Philosophical and Lit. Society, 1928-32, t. 2, no5); 1514 [?] caignart (Les souhaits du monde ds Anc. poés. fr., Bibl. Elz. I, 311 d'apr. Barbier, ibid. et Gdf. Compl.); 1611 cagnard (Cotgr.); 2. 1527 cagnart « maison publique » (Chevalet ds Esn. s.v.); 1622 cagnard (Sorel, Hist. comique de Franc., II ds Dub.-Lag.); 3. 1751 « fourneau de cirier » (Encyclop. t. 2). Terme originaire de la France mérid. (dér. de l'a. prov. canha « chienne », v. cagne1) où il est fortement attesté (Mistral, s.v. cagnard, cagnas, et FEW t. 2, p. 185a); peut-être d'abord avec le suff. -ale, au sens de « niche, chenil », puis avec changement de suff. (Nyrop t. 3, § 354) et p. ext. « endroit retiré, abri », les chiens aimant à dormir dans les coins abrités (Baist ds Z. rom. Philol., t. 43, 1923, pp. 85-86). Coignart « petite galerie abritée au coin d'un jardin » attesté dep. 1480 (D. d'Arcq, Comptes de l'hôtel, 385 ds Gay et cité par Barbier, loc. cit.) relève de l'étymon cuneus « coin » (cf. FEW t. 2, p. 1535a). L'hyp. selon laquelle cagnard subst. serait dér. de cagnard adj. (Spitzer ds Z. rom. Philol., t. 40, pp. 697-99) ne tient pas compte de leur aire géogr., le subst. cagnard étant limité au domaine prov. et l'adj. à la France du Nord (FEW t. 2, p. 185b). Fréq. abs. littér. : 2. Bbg. Baist (G.). Vermischtes. Z. rom. Philol. 1923, t. 43, pp. 85-86. − Sain. Sources t. 1 1972 [1925], p. 65, 176; t. 3 1972 [1930], p. 206.

Cagnard : définition du Wiktionnaire

Adjectif

cagnard \ka.ɲaʁ\

  1. Qui s’accroupit comme un chien et ne bouge plus.
  2. (Familier) Qui n’aime pas bouger, qui est paresseux.
  3. (Populaire) (Vieilli) (Désuet) Qui est lâche, poltron.

Nom commun 1

cagnard \ka.ɲaʁ\ masculin (pour une femme on dit : cagnarde)

  1. (Familier) Personne qui n’aime pas bouger, paresseux.
    • Pour décider le grand cagnard à remplacer la jeune fille durant dix longues minutes, ne fallait-il rien moins qu'il fût alléché par un appât irrésistible, et cet appât, le croirait-on, c'était l'amour. — (Rodolphe Girard, Marie Calumet, Montréal, 1904, ch. XII)
    • On les nommait autrefois des cagnards et des lendores, mais je ne sais trop comment les appeler maintenant. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 296)
  2. (Populaire) (Vieilli) (Désuet) Personne lâche, poltronne.

Nom commun 2

cagnard \ka.ɲaʁ\ masculin

  1. (Vieilli) (Désuet) Fourneau de cirier.
  2. (Vieilli) (Désuet) Poêle à bois d'appoint, de petite taille.
    • On note sur le côté du foyer la présence d'un petit réchaud à braises ou cagnard, en fer ou en fonte. — (Annales de Bretagne et des pays l'ouest (Anjou, Maine, Touraine), volume 113, Université de Haute-Bretagne (Rennes II), 2006)
  3. Plat à quatre pieds.
    • Le cagnard est une espèce de plat épais qui a quatre pieds, afin que, mis sur le fourneau, l’air, en circulant, empêche le feu de le faire éclater. — (Honoré de Balzac, La Rabouilleuse, Furne, Paris,1843)

Nom commun 3

cagnard \ka.ɲaʁ\ masculin

  1. (Provence) Lieu non ventilé envahi par le soleil en plein été.
    • Il fit allusion coup sur coup au pont passerelle qui reliait jadis les deux rives, les parties de pêche, les baignades dans la rivière où l'on se « baquait à poil, les étés de plein cagnard ». — (Noël Balen & ‎Jean-Pierre Alaux, Le sang de la vigne, vol. 23 :Un coup de rosé bien frappé, éd. Fayard, 2014, chap. 5)
  2. (Occitanie) Lieu ensoleillé et abrité du vent où se prélasse le chien pour prendre le soleil, voire pour se réchauffer ou se sécher (origine du mot) et aussi, par extension, lieu ensoleillé et abrité où les gens bronzent, font la sieste ou se réchauffent aux rayons du soleil.
    • J’allais faire la sieste dans un cagnard ensoleillé, entre les racines d’un pin, au creux d’un rocher, au fond d’une anse secrète ou dans un de ces petits postes de guet toujours nichés dans une situation inattendue… — (Blaise Cendrars, L’Homme foudroyé, 1945)
  3. (Occitanie) Chaleur étouffante.
    • Il fait un de ces cagnards.
  4. (Marine) Sorte de taud (toile) servant à protéger du soleil le personnel de quart.
  5. (Suisse) (Construction) Petit local → voir cagna.
    • Comme les ruisseaux s’enflaient, j’exhaussai et rehaussai encore mon parapet, jusqu’au moment où le faible édifice céda sous la pression croissante et où un torrent d’eau sale remplit en gargouillant le cagnard jusqu’au bord. — (Ernst Jünger, Orages d’acier, 1961 ; traduit de l’allemand par Henri Plard, 1970, p. 227)
    • Va chercher la pelle au cagnard !
  6. (Par métonymie) (Populaire) Soleil.
    • On voyait alors la famille Lopez zigzaguer entre les corps étendus sous le cagnard, glacière en bandoulière proposer à la cantonnade des bâtonnets rafraîchissants. — (Jean-Claude RaspiengeasGlaciers de père en fils à St Jean-de-Luz – Journal La Croix, page 24, 5-6 août 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Cagnard : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

CAGNARD, ARDE. adj.
Qui n'aime pas à bouger, paresseux. On l'emploie aussi comme nom. C'est un cagnard, un grand cagnard. Il est familier.

Cagnard : définition du Littré (1872-1877)

CAGNARD (ka-gnar, gnar-d' ; le d ne se lie pas : ka-gnar et indolent ; de même au pluriel : ka-gnar et indolents ; d'autres prononcent l's, disant : ka-gnar-z et indolents) adj.

Terme du langage familier.

  • 1Qui a la fainéantise du chien. Un homme cagnard. Une vie cagnarde.

    Substantivement. C'est un cagnard. Gens aimant leurs foyers et qu'on nomme cagnards, Hauteroche, Nobles de province, V, 1.

    Populairement, lâche, poltron.

  • 2 S. m. Sorte de fourneau du cirier

    Terme de marine. Abri fait sur le pont d'un navire, au moyen d'une toile goudronnée, pour les matelots de service qui veulent se préserver de la pluie et du froid.

HISTORIQUE

XVIe s. Comment osez vous presumer, Cagnars, bejaulnes, decongneuz, Par vos faux blasons diffamer Les vaisseaux dont estes venuz, Marot, J. V, 304. En un si long voyage, vous serez arresté miserablement en un caignard [coin], où tout vous manquera, Montaigne, IV, 115. Il vit une grosse et potelée cagnardiere demandant l'aumosne à la porte d'un temple un dimanche, Paré, XIX, 22. Quant au mot de caignard, cela depend d'une histoire dont je puis estre temoin ; de tant qu'en ma grande jeunesse, ces faineants avoient accoustumé au temps d'esté de se venir loger sous les ponts de Paris… ce lieu estoit appelé le caignard, Pasquier, Recherches, VIII, 42.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

CAGNARD. Ajoutez :
3 Nom, en Normandie du réchaud, H. Moisy, Noms de famille normands, p. 52.
4Jeter aux cagnards, locution qui n'est plus usitée et qui signifie abandonner avec mépris. Je ne me rappelle pas bien les preuves ; mais il s'ensuivrait que les gens de génie sont détestables, et que, si un enfant apportait en naissant, sur son front, la caractérisque de ce dangereux présent, il faudrait ou l'étouffer ou le jeter aux cagnards, Diderot, Neveu de Rameau, éd. Assézat, t. V, p. 393.

Jeter aux cagnards et, mieux, jeter au cagnard, c'est jeter dans le lieu, sous les ponts de Paris, où les fainéants, les vagabonds se réunissaient (voy. CAGNARD à l'historique).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Cagnard : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

CAGNARD, s. m. sorte de fourneau à l’usage des Ciriers. Il consiste en une espece de baquet sans fond & renversé, sur lequel on pose la cuve qui contient la cire fondue, dont les Ciriers forment les bougies de table & les cierges. Dans l’un des côtés du cagnard on a ménagé une ouverture, par laquelle on fait entrer sous la cuve une poêle de fer remplie de feu, pour faire fondre la cire que la cuve contient. Voyez les fig. 8. & 2. Plan. du Cirier. On se sert pour modérer le feu lorsqu’il devient trop violent, d’une plaque de tole percée de plusieurs trous, représentée fig. 10. avec laquelle on couvre la poêle.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « cagnard »

Étymologie de cagnard - Littré

Cagne, usité encore dans le XVIIe siècle pour chienne et prostituée ; de l'italien cagna, chienne, de cane, chien (voy. CHIEN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de cagnard - Wiktionnaire

(Adjectif, nom 1) (Date à préciser) Dérivé de cagne (« chienne, mauvais chien ») avec le suffixe -ard[1], apparenté au suivant.
(Nom commun 2) Déformation de coignard car ce poêle se place dans un coin de la pièce.
(Nom commun 3) (Date à préciser) De l’occitan canhard (« lieu exposé au soleil ») → voir canicule pour le sens et chenil qui lui sont apparentés[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « cagnard »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
cagnard kaɲar play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « cagnard »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « cagnard »

  • Depuis mardi, supporters et anciens joueurs protestent et manifestent. Christophe Dominici ne cesse de hurler à l’offense et à l’injustice, pour des esprits qui s’échauffent sous le cagnard héraultais. Ainsi jeudi soir, en début de soirée, des centaines de personnes avaient manifesté leur mécontentement sur le parvis du théâtre de Béziers. Des anciennes gloires de l'ASBH, parmi lesquelles Elie Vaquerin, Didier Camberabero, Jean-Louis Martin, Claude Saurel, Philippe Bonhoure... ont soulevé symboliquement le bouclier de Brennus devant la foule amassée, affichant ainsi leur soutien au projet défendu par Christophe Dominici. Sport24, Rachat de Béziers : l'actionnaire majoritaire, à l’origine de la venue de Bouscatel, renonce - Pro D2 - Rugby
  • Vous avez vite le souffle coupé ? Le coeur qui monte sans forcer ? Normal, sous le cagnard les adaptations physiologiques sont nombreuses, cardio-vasculaires pour commencer et une déshydratation qui peut atteindre 3 litres par heure. Mais rassurez-vous, il encore possible de pédaler mais à condition de respecter quelques règles de bon sens… Nous réagissons tous différemment. Sur www.3bikes.fr on va vous donner des règles. Mais ce sont les plus universelles. Rien ne vaudra jamais votre PSE (perception subjective de l’effort). Soyez à l’écoute de votre corps ! 3bikes.fr, Rouler sous la chaleur - 3bikes.fr
  • Chez soi, laisser volets, rideaux et fenêtres fermés le jour et ouvrir le soir et la nuit s’il fait moins chaud. Éviter de sortir aux heures les plus chaudes et se mettre à l’abri du soleil. Il convient également d’éviter sport et efforts intenses en plein cagnard. Journal L'Union, Cinq conseils pour se protéger de la chaleur
  • En ce mardi caniculaire de juin, trouver un coin d’ombre sur le toit du pavillon 6 du Parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris relève de la gageure. Sur une toiture normale plein sud, c’est le cagnard. Mais sur celle-ci s’étendent 4 000 mètres carré de colonnes de plastique (recyclé) et gouttières, desquelles s’échappent des milliers de plants de tomates, de fraises et de blettes. Dans trois ans, si tout se passe bien, cette forêt plastico-végétale couvrira la totalité des 14 000 m2 du toit. Paris pourra alors s’enorgueillir d’accueillir sur ses hauteurs la plus grande ferme urbaine en toiture d’Europe. Plus importante que les fermes Abattoirs de Bruxelles (4 000 m2) ou Lufa de Montréal (2 800 m2) - mais plus petite qu’une ferme maraîchère en pleine terre. L'Obs, Mais à quoi sert donc la ferme sur le toit de la Porte de Versailles ?

Traductions du mot « cagnard »

Langue Traduction
Espagnol calor
Anglais blazing sun
Source : Google Translate API

Synonymes de « cagnard »

Source : synonymes de cagnard sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « cagnard »



mots du mois

Mots similaires