La langue française

Guitoune

Sommaire

  • Définitions du mot guitoune
  • Étymologie de « guitoune »
  • Phonétique de « guitoune »
  • Citations contenant le mot « guitoune »
  • Traductions du mot « guitoune »
  • Synonymes de « guitoune »

Définitions du mot guitoune

Trésor de la Langue Française informatisé

GUITOUNE, subst. fém.

A. − Arg. milit. et fam. Tente. (Ds Esn. 1966). Guitoune de campeur. (Ds Rob., Lar. Lang. fr.).
B. − P. ext.
1. Arg. milit. Abri de tranchée. Synon. cagna.Tout à l'heure, je suis descendu, plié en deux, dans notre guitoune, petite cave basse, sentant le moisi et l'humidité (Barbusse, Feu,1916, p. 18) :
− À présent, c'est le front? Dans la pente s'ouvraient des guitounes. − Celle-ci est un abri d'artillerie, expliqua Prinet. − Et celle-ci? − Celle-ci un P.C. de combat. Montherl., Songe,1922, p. 32.
2. Familier
a) Abri sommaire. Synon. baraque.Dans chaque jardinet du lotissement on avait édifié au moins une guitoune en planches ou en carton pour les lapins, les poules, le chien (Cendrars, Homme foudr.,1945, p. 311).
b) Habitation, maison. Elle me reparlait des hypothèques!... C'était de la meulière leur guitoune... ça devait encore coûter pas mal! (Céline, Mort à crédit,1936, p. 553).Reste à la guitoune, j'y serai à deux heures (Riv.-Car.1969).
Prononc. : [gitun]. Étymol. et Hist. 1. 1838 guitoun masc. « tente (dans un pays arabe) » (L.A. Berbrugger, Voyage au camp d'Abd-el-Kader, R. des deux mondes, 15 août, p. 450 ds R. Ling. rom., t. 42, p. 451); 2. a) Second Empire [ca 1860-70] guitoune arg. milit. « tente de campement » (s. réf. ds Esn.); 1900 (ds Dauzat, Arg. guerre, p. 122); b) 1914 « abri de tranchées » (au 11eTerritorial d'apr. Esnault, Notes compl. Poilu, 1956); 3. a) 1881 quitourne arg. des prostituées « chambre » (G. Grison ds Figaro, 23 nov. d'apr. Esn. Poilu); b) 1901 guitoune « maison » (Rossignol, Dict. arg., p. 57); c) 1952 « tente de campeurs » (s. réf. ds Esn.). Empr. à l'ar. maghrébingīṭūn « tente », correspondant à l'ar. class. qaiṭūn (FEW t. 19, p. 53b; Dozy t. 2, p. 378a). Fréq. abs. littér. : 27. Bbg. Quem. DDL t. 12.

Wiktionnaire

Nom commun

guitoune \ɡi.tun\ féminin

  1. (Familier) Tente.
    • On avait une petite guitoune qui prenait l’eau au moindre orage.
    • Crier un ordre empoisonnant qui va réveiller dans les guitounes une indignation tonique, ça vous remet d’équerre, ça vous essore le cerveau ! — (Roger Vercel, Capitaine Conan, Albin Michel, 1934, collection Le Livre de Poche, page 13.)
  2. (Familier) (Par extension) Abri sommaire, baraque.
    • On s’était habitué au train, comme on s’habitue à une guitoune. Je commençais à croire que, lorsque la guerre serait finie, je continuerais à ouvrir les portes, à la maison, en les faisant glisser de côté. — (Alexandre Tchakovski, C’était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
    • Mon père avait construit au fond du jardin une guitoune en planches pour les poules et les lapins.
  3. (Familier) (Argot militaire) (Argot poilu) Abri de tranchée.
    • Mon cher petit, aujourd’hui encore nous avons fait dix-huit kilomètres et nous avons creusé des tranchées et aménagé des guitounes dans les dites tranchées. — (Henri Barbusse, Lettre du 11 mars 1915, à sa femme, éditée en 1937)
    • Tout à l’heure, je suis descendu, plié en deux, dans notre guitoune, petite cave basse, sentant le moisi et l’humidité. — (Henri Barbusse, Le feu - Journal d’une escouade, 1916)
    • Tu vois c'est pas terrible. Ce qui l'est le plus, c'est que je suis mal logé. La guitoune où j'habite, c'est comme qui dirait une cave. Il va donc sans dire que j'ai l'eau à tous les étages, quand il pleut surtout...— (Lazare Sainéan, L'argot des tranchées, éd. Banquises & comètes, 2015, p. 58)
    • Hier, il y a un obus qui a dû entrer dans une guitoune, car le sac à Fritz est accroché pantelant au haut d'un chêne. S'il était couché, la tête dessus, il a été capable de la perdre.— (Lazare Sainéan, L'argot des tranchées, E. de Boccard, 1915, p. 100)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « guitoune »

De l’arabe maghrébin قيطون, gitun (ou gayton) qui signifie tente. Au Maghreb le ق est parfois prononcé /ɡ/.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « guitoune »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
guitoune gitun

Citations contenant le mot « guitoune »

  • L’usager trouvera huit quais signalés par de grands panneaux explicatifs sur le nouvel aménagement : cartons, végétaux, encombrants, inertes et éco-mobilier. Le site est sécurisé avec la mise en place de dispositifs antichute conformes à la réglementation en vigueur. Le local du gardien a été isolé par l’extérieur avec un habillage bois, et une guitoune le met à l’abri sur les quais pour guider les usagers. midilibre.fr, La déchèterie rouvre ses portes ce mercredi - midilibre.fr
  • C’est au détour de routes béarnaises bordées de champs de maïs et de tournesol, que la guitoune apparaît. Barrière levée. Guitoune ? Oui, la maison du douanier. La barrière indiquant le passage dans une autre entité, ou plutôt dans la principauté. On est pourtant loin de Monaco et d’Andorre. Bienvenue à Laàs, autoproclamée principauté depuis 2014. Ici, au-delà des douanes qui n’en ont que le nom, il y a le passeport idoine que l’on peut télécharger en ligne, moyennant 35 euros et qui transforme le visiteur (physique ou virtuel) en citoyen d’honneur voire ambassadeur… SudOuest.fr, Béarn : escapade royale à Laàs, ce village autoproclamé principauté

Traductions du mot « guitoune »

Langue Traduction
Anglais guitoune
Espagnol guitoune
Italien guitoune
Allemand guitoune
Chinois 吉图恩
Arabe غيتون
Portugais guitoune
Russe guitoune
Japonais グイトーン
Basque guitoune
Corse guitoune
Source : Google Translate API

Synonymes de « guitoune »

Source : synonymes de guitoune sur lebonsynonyme.fr
Partager