La langue française

Rembarrer

Sommaire

  • Définitions du mot rembarrer
  • Étymologie de « rembarrer »
  • Phonétique de « rembarrer »
  • Citations contenant le mot « rembarrer »
  • Traductions du mot « rembarrer »
  • Synonymes de « rembarrer »
  • Antonymes de « rembarrer »

Définitions du mot rembarrer

Trésor de la Langue Française informatisé

REMBARRER, verbe trans.

A. − Rare. Repousser vigoureusement. Il cria: − Rembarrez les bêtes, camarades, aidez-moi à les chasser de la cour! Elles ne sont pas de la vente! (R. Bazin,Blé, 1907, p. 259).Elle attaquait, je la repoussais. Elle fonçait, je la rembarrais (Cendrars,Bourlinguer, 1948, p. 86).
B. − Au fig., fam. S'opposer vivement à quelqu'un par un comportement ou des paroles brusques. Synon. rabrouer, remettre à sa place*; éconduire (littér.), tancer (littér.); envoyer* promener, envoyer* au diable (fam.).Lorsqu'elle avait le malheur de se plaindre, Trimault la rembarrait! Il se conduisait comme une brute, il était prêt à l'abandonner (Dabit,Hôtel Nord, 1929, p. 70).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɑ ̃bɑ ʀe], [-ba-], (il) rembarre [-bɑ:ʀ], [-ba:ʀ]. Littré, Barbeau-Rodhe 1930 [ɑ]; Pt Rob. [a], [ɑ]; Warn. 1968 [ɑ], [a]; Lar. Lang. fr., Rob. 1985 [a]; Martinet-Walter 1973: 10/17 [a], 7/17 [ɑ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1476 « repousser » (Archives du Nord, B 1698, f o72 ds IGLF); 2. 1567 « reprendre quelqu'un sur ce qu'il dit ou fait » (Amyot, Phocion, 13 ds Littré). Dér. de embarrer*; préf. re-*. Fréq. abs. littér.: 23.

Wiktionnaire

Verbe

rembarrer \ʁɑ̃.ba.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Repousser rudement, en parlant des personnes.
    • Bien qu’il eût ainsi rembarré son interlocuteur, en lui retournant son épithète, cela ne lui suffit pas et il envoya contre lui une dénonciation anonyme. — (Nicolas Gogol, Les Âmes mortes, 1842 ; traduction de Henri Mongault, 1925, p. 273)
    • Et si vous lui disiez qu’une fois le doigt dans l’engrenage, la main, le bras y passent et que le corps tout entier est happé, broyé, croyez-vous qu’il vous rembarrerait ? Venant d’un homme comme vous l’argument porterait. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927).
    • Avant l’accident, les parents aussi étaient des parents ordinaires. Ils n’accordaient pas au petit garçon plus d’attention qu’il ne fallait ; ils rembarraient ses fantaisies, ils commandaient, ils punissaient. — (Léon Frapié, Le tyran, dans Les contes de la maternelle, éditions Self, 1945, page 124)
    • Du jour au lendemain, on était devenus des adultes, à qui les parents pouvaient enfin transmettre, sans être rembarrés, leur savoir des choses pratiques de la vie, économies, garde d’enfants, nettoyage des parquets. — (Annie Ernaux, Les années, Gallimard, 2008, collection Folio, page 97.)
  2. (Berry) Stopper un troupeau en faisant barrage[1].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REMBARRER. v. tr.
Repousser rudement; il ne s'emploie qu'au figuré en parlant des Personnes. Rembarrer quelqu'un. Il parlait mal de mon ami, je l'ai rembarré.

Littré (1872-1877)

REMBARRER (ran-bâ-ré) v. a.
  • 1Repousser vigoureusement. Vous alliez lors rembarrer le Lorrain, La Fontaine, Poésies mêlées, 42, à Turenne. Le marquis, qui jadis nous prêta cent louis, Est venu brusquement lui demander la somme ; Votre frère d'abord a rembarré son homme, Regnard, Ménech. IV, 8. Il voulait absolument vous voir, et je le rembarrai, Voltaire, Écoss. I, 5.
  • 2 Fig. et familièrement. Rembarrer quelqu'un, rejeter avec fermeté, avec indignation ce qu'il veut dire ou faire. Je pris mon temps pour rembarrer le président de Mesmes, et je lui dis ce que le respect que j'avais pour la compagnie m'avait obligé à dissimuler, et à souffrir toutes ses picoteries, Retz, liv II, 251. Une diablesse qui te rembarre et se moque de tout ce que tu peux lui dire, Molière, Mal. imag. Interm. 1. Les honnêtes gens doivent rembarrer avec vigueur les méchants allégoristes qui trouvent partout des allusions odieuses [à propos des Guèbres], Voltaire, Lett. Thiriot, 9 août 1769. Je vous promets que, s'il s'adresse encore à moi, je le rembarrerai de la bonne façon, Genlis, Théât. d'éduc. la Lingère, I, 2.

    Il se dit aussi des choses qu'on repousse. L'enfant tint ferme, et rembarra toutes les importunités de sa mère, Le P. Simon Mars, Myst. du roy. de Dieu, p. 446, dans POUGENS. Je voudrais bien qu'il y eût ici quelqu'un de ces messieurs [les médecins] pour rembarrer vos raisonnements et rabaisser votre caquet, Molière, Mal. imag. III, 3.

HISTORIQUE

XVIe s. Ils [les assiégés] furent rembarrez jusques à leurs portes par le seigneur d'Etanges et ceux de sa compagnie, Beaugué, Guerre d'Escosse, I, 5. Si j'estois grand enlumineur de mes actions, à l'adventure rembarrerois je bien ces reproches, Montaigne, I, 198. Estudiant au coing d'une salle qu'on luy avoit rembarré de tapisserie, Montaigne, IV, 257. Il rembarroit aussi bien vivement les orateurs qui luy estoient contraires, Amyot, Phoc. 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rembarrer »

Re…, en, et barre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « rembarrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rembarrer rɑ̃bare

Citations contenant le mot « rembarrer »

  • © NRJ / Camille Lellouche et Grand Corps Malade se font rembarrer au téléphone - C'Cauet sur NRJ NRJ.fr, Clip Camille Lellouche et Grand Corps Malade se font rembarrer au téléphone - C'Cauet sur NRJ - NRJ
  • Le coronavirus sert ainsi à faire passer une couche supplémentaire de mesures antisociales. Les déclarations répétées de Macron tout au long du mois de juillet montrent qu’il ne renonce à rien, en particulier pas à sa politique fiscale : la Convention citoyenne pour le climat s’est faite sèchement rembarrer quand elle a osé suggérer une surtaxe sur les dividendes ! A été aussi annoncée une baisse de 20 milliards d’euros (10 milliards en 2021 et autant en 2022) de l’imposition des entreprises (des impôts dits « de production ») tandis qu’est maintenue la baisse programmée de l’impôt sur les sociétés. , Leur rentrée et la nôtre | NPA

Traductions du mot « rembarrer »

Langue Traduction
Anglais rebuff
Espagnol rechazo
Italien rifiuto
Allemand abfuhr
Chinois 回绝
Arabe رفض
Portugais repelir
Russe отпор
Japonais 拒絶
Basque rebuff
Corse rimpruverà
Source : Google Translate API

Synonymes de « rembarrer »

Source : synonymes de rembarrer sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rembarrer »

Partager