Assentiment : définition de assentiment


Assentiment : définition du Wiktionnaire

Nom commun

assentiment \a.sɑ̃.ti.mɑ̃\ masculin

  1. Acquiescement déclaré ou tacite, volontaire ou forcé à un acte, à une opinion ; action de les approuver.
    • Cédric, quoique assis sur un siège de même hauteur que ses concitoyens, et sans distinction apparente, paraissait cependant agir avec l’assentiment général comme chef de l’assemblée. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Partout elle avait trouvé bon accueil, prompt assentiment, mais elle se propose d’aller plus outre. Pourquoi ne pas instaurer une Adoration permanente du Saint Sacrement ? — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • L’autoritativité peut donc être définie comme une attitude consistant à produire et à rendre public des textes, à s’auto-éditer ou à publier sur le WWW, sans passer par l’assentiment d’institutions de référence référées à l’ordre imprimé. — (Évelyne Broudoux, Autoritativité, support informatique, mémoire, Journées “ hypertextes, mémoire, fiction ”. Montréal, novembre 2003, @rchiveSIC (https:/archivesic.ccsd.cnrs.fr))
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Assentiment : définition du Littré (1872-1877)

ASSENTIMENT (a-san-ti-man, et aussi a-ssan-timan) s. m.
  • Mouvement de la volonté qui accède. Ne donnez point votre assentiment à cette décision, à cet acte. L'évidence force l'assentiment.

HISTORIQUE

XIIIe s. Par l'assentement des autres messages monstra la parole Quesnes de Bethune, Villehardouin, XCIII. Et chargierent leur parole, par l'assentement de tous, à Nevelon l'evesque de Soissons, qui estoit des douze, Villehardouin, CX. Par vostre assentement Je d'un de vos enfans lui feroie present, Berte, LXXXIII. Fais apporter la chartre que li marchis ot de l'empereur Bauduin, qui faite fu par le commun assentement des haus barons, H. de Valenciennes, XVI.

XVe s. De la bonne volonté et assentement de tous, Bouciq. I, ch. 30.

XVIe s. Ils entendent qu'un assentement, par lequel les contempteurs de Dieu acceptent pour vray ce qui est contenu dans l'Escriture, doit estre reputé pour foy, Calvin, Instit. 424. L'on ne peut acquerir vraie saisine en fief sans foi ou assentement du seigneur, Loysel, 747. Tous les Estats d'un commun assentement nommerent M. de Chasteaubriand, Carloix, I, 31.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Assentiment : définitions subjectives sur Dicopedia

Dicopedia est un dictionnaire participatif où n'importe qui peut partager sa propre définition des mots de la langue française. L'intérêt de cette initiative est de proposer des définitions subjectives et très diverses, selon l'expérience de chacun. Nous ajouterons dans cette section les définitions de « assentiment » les plus populaires.

✍️

Étymologie de « assentiment »

Étymologie de assentiment - Littré

Assentir 1 ; provenç. assentiment, asentimen ; ital. assentimento. On disait aussi dans l'ancien français, assens.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de assentiment - Wiktionnaire

Dérivé de l'ancien français assentir (1171), emprunté au latin assentire « approuver ». Sorti d'usage puis réapparait dans les dictionnaires à la fin du XVIIIe s. ((1798), Académie) et en politique pendant la révolution ((1192), assentiment national).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « assentiment »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
assentiment asɑ̃timɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « assentiment »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « assentiment »

  • L’avocat et écrivain François Sureau a lu pour « La Croix » le livre de Bernard-Henri Lévy consacré à la période singulière de confinement qui vient de s’écouler. L’occasion d’une réflexion sur l’action de l’État et le trouble assentiment qu’elle a recueilli, et sur l’altération de l’esprit public. La Croix, « Ce virus qui rend fou », Bernard-Henri Lévy revient sur le confinement
  • nous sommes bien dans un monde pourri avec l'assentiment de ceux qui sont en place tous politiques ou pas média presse tous vereux dans leurs domaines une dictature au grand jour et les bades corneille qui n'y vois rien ladepeche.fr, Un tentaculaire trafic d’or démantelé entre la France et l'Allemagne - ladepeche.fr
  • Etre courageux dans l'isolement, sans témoins, sans l'assentiment des autres, face à face avec soi-même, cela requiert une grande fierté et beaucoup de force. De Milan Kundera / La plaisanterie
  • Le silence n'équivaut pas toujours à un assentiment : en général, il révèle simplement l'incapacité des gens à réagir sur le coup. De Paulo Coelho / Le démon et mademoiselle Prym
  • Rien de ce qui résulte du progrès humain ne s'obtient avec l'assentiment de tous. De Christophe Colomb
  • Mieux vaut les critiques d’un seul que l’assentiment de mille. De Proverbe chinois

Images d'illustration du mot « assentiment »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « assentiment »

Langue Traduction
Corse accunsentu
Basque baimena
Japonais 同意
Russe согласие
Portugais consentimento
Arabe موافقة
Chinois 同意
Allemand zustimmung
Italien consenso
Espagnol consentimiento
Anglais consent
Source : Google Translate API

Synonymes de « assentiment »

Source : synonymes de assentiment sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « assentiment »


Mots similaires