La langue française

Accueil > Orthographe

Orthographe

pluriel accord conjugaison trait d'union mauvais usage genre participe passé vocabulaire double orthographe préposition accent adverbes expression française homophones paronymes anglicisme possessifs accentuation barbarisme travail orthographe faux-amis astuces grammaire

Qu'est-ce que l'orthographe ?

Le mot « orthographe » vient du latin orthographia, qui est tiré du grec ὀρθογραφία / orthographía. On peut décomposer ce mot grec en ὀρθός / orthós (ce qui est droit ou correct), et γράφειν / gráphein (écrire). Ainsi, l'orthographe désigne l'ensemble des règles pour bien écrire une langue.

À noter qu'on distingue deux catégories d'orthographe : 
  1. L'orthographe grammaticale (ou d'accord) : elle désigne l'écriture des mots en fonction du contexte dans la phrase. Ainsi, par exemple, l'orthographe grammaticale prend en compte les règles d'accord en fonction du sujet.
  2. L'orthographe lexicale (ou d'usage) : elle désigne l'écriture usuelle des mots sans prendre en compte le contexte. C'est cette orthographe qui est présentée dans les dictionnaires.

Qui définit l'orthographe française ?

En 1539, l'ordonnance de Villers-Cotterêts de François Ier impose en France l'usage du français à la place du latin dans tous les actes juridiques et administratifs. L'Académie française est fondée en 1634 par le cardinal de Richelieu dans le but de « contribuer à titre non lucratif au perfectionnement et au rayonnement des lettres ». L'institution est chargée d'édicter les règles de l'orthographe française.

Au Québec (Canada), l’Office de la langue française (OLF) est créé le 24 mars 1961. Sa fonction est similaire à celle de l'Académie française, et consiste à veiller à la correction et à l’enrichissement de la langue française parlée et écrite.

À noter que l'orthographe française évolue avec le temps. C'est pourquoi des rectifications orthographiques peuvent être proposées pour simplifier la langue et suivre (ou non) l'usage. Ainsi, la réforme de l'orthographe de 1990 propose un ensemble de simplifications orthographiques et grammaticales. Cette réforme, dont l'application est facultative (l'ancienne orthographe reste correcte) fait encore polémique aujourd'hui.
Sur cette page, vous trouverez tous les articles de La langue française sur les principales erreurs d'orthographe en français.
« À toutes fins utiles » ou « à  toute fin utile » ?

« À toutes fins utiles » ou « à toute fin utile » ?

« Je vous donne les nouvelles du jour, à toutes fins utiles. » Certaines expressions françaises créent des difficultés car on ne sait pas... Lire la suite >

« Oyez, oyez » ou « oyé, oyé » ?

« Oyez, oyez » ou « oyé, oyé » ?

« Oyez ! Oyez ! La séance est ouverte ! » Qui ne s'est jamais amusé à crier « Oyez, oyez ! » a ses amis, singeant le début d'un discours ... Lire la suite >

« Dissolu » ou « dissous » ?

« Dissolu » ou « dissous » ?

« Son charme s'est totalement dissous depuis qu'il mène une vie dissolue ! » « Dissolu » et « dissous » sont des paronymes, c'est-à-dire ... Lire la suite >

« Avoir du sens » ou « faire sens » ?

« Avoir du sens » ou « faire sens » ?

« Lire de temps en temps un article sur l'orthographe a du sens pour ceux qui aiment la langue française. » Dans son dernier roman, Anéan... Lire la suite >

« Pour cent » ou « pourcent » ?

« Pour cent » ou « pourcent » ?

« Soixante pour cent des gens font cette erreur d'orthographe » On écrit souvent les pourcentages en chiffres, ce qui pose des difficulté... Lire la suite >

« Les week-ends » ou « les week-end » : quel pluriel ?

« Les week-ends » ou « les week-end » : quel pluriel ?

« Les week-ends du mois de janvier sont les plus longs. » Le pluriel de mots d'origine étrangère suit une règle d'accord spécifique. Qu'e... Lire la suite >