Tremblant : définition de tremblant, tremblante


Tremblant, tremblante : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TREMBLANT, -ANTE, part. prés., adj. et subst.

I. − Part. prés. de trembler*.
II. − Adjectif
A. − [En parlant d'un animé, d'un ensemble d'êtres animés]
1. Qui est agité, sous l'effet d'une cause physique ou psychique, de légers mouvements musculaires convulsifs et involontaires, souvent accompagnés d'une sensation de froid. Synon. frémissant, frissonnant, tressaillant.La négresse monta toute tremblante, croyant qu'on allait la battre, et serrant son fils entre ses bras (Sue, Atar-Gull, 1831, p. 17).Je menai MmeSazerat, tremblante d'émotion, jusqu'au restaurant et je lui montrai Mmede Villeparisis (Proust, Fugit., 1922, p. 634).
a) [En parlant d'une partie du corps] Genoux tremblants; jambes, mains tremblantes. Viens sur mon cœur, âme cruelle et sourde. (...) Je veux longtemps plonger mes doigts tremblants Dans l'épaisseur de ta crinière lourde (Baudel., Fl. du Mal, 1857, p. 257).Jeanne se jeta au cou de son amie, le visage en feu, les lèvres tremblantes de plaisir (Dabit, Hôtel Nord, 1929, p. 209).
b) [P. méton.] De leur écriture tremblante, qu'ils avaient de plus en plus de peine à lire, ils causaient (...) de leur art, de l'avenir de leurs idées (Rolland, J.-Chr., Nouv. journée, 1912, p. 1585).
MÉD. VÉTÉR. Maladie tremblante du mouton (infra III B 1).
2. Au fig. Qui éprouve un vif sentiment de crainte, d'appréhension, d'épouvante. Synon. craintif.Le ministre et la municipalité, tremblants de voir leur malversations exposées au grand jour, ont été (...) empressés de se mettre à couvert derrière le rempart d'une loi martiale (Marat, Pamphlets, Nouv. dénonc. Necker, 1790, p. 188).Par ses aveux, la femme appartenait au confesseur, devenait sa chose tremblante et obéissante, toujours prête à être, dans ses mains, un instrument d'enquête et de servage (Zola, Vérité, 1902, p. 358).
B. − [En parlant d'une chose, d'un ensemble de choses]
1. Qui est agité d'une succession rapide de petites secousses, de petits mouvements d'oscillation. Feuillages, murs tremblants; vitres tremblantes. Il montoit tout armé jusqu'au haut d'une tremblante échelle, et se croyait déjà sur la brèche, criant: Montjoye et Saint Denys! (Chateaubr., Génie, t. 2, 1803, p. 486).Maremma comme Venise s'était retranchée, avait largué ses amarres; campée sur ses vases tremblantes était devenue une île flottante, une main enchantée, docile aux effluves qui venaient d'au delà de la mer (Gracq, Syrtes, 1951, p. 89).
P. métaph. Deux beaux enfants qui se jouaient dans la gaieté de leur âge et la mobilité de l'innocence: en eux, en eux seuls de nous tous, les grâces et les tremblantes promesses de l'avenir! (Sainte-Beuve, Volupté, t. 2, 1834, p. 26).
2. [En parlant d'une lumière, d'un phénomène lumineux] Qui vacille, varie d'intensité. Synon. vacillant.Clarté tremblante. Cette petite rivière (...) coulait (...) sous des arcades de verdure (...) à travers lesquelles le soleil jetait quelques notes dorées et tremblantes (Feuillet, Honn. d'artiste, 1890, p. 72).On apercevait par la fenêtre une tremblante lueur dansante, une tache de lumière pourpre au milieu des ténèbres, comme celle qui guida les bergers vers l'étable (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 271).
3. [En parlant d'une source sonore; l'accent est mis sur l'impression auditive] Par leurs accords précipités et tremblants ils [les violons] révèlent le trouble du cœur (Pirro, J.-S. Bach, 1919, p. 128).
[En parlant du son de la voix] Qui présente de brusques variations de hauteur, d'intensité (sous l'effet d'une sensation, d'une émotion). Synon. chevrotant.Gomboust répondit d'une voix tremblante, que l'émotion rendait plus mélodieuse encore que de coutume (A. France, Pt Pierre, 1918, p. 154).Le député a écrit qu'il ne viendrait pas, déclara Juliette d'une voix tremblante de colère (Aymé, Jument, 1933, p. 259).
III. − Substantif
A. − Subst. masc., MUS. Mécanisme modifiant les jeux de l'orgue, de l'harmonium, et produisant un effet de tremblement, de vibrato. [Le] tremblant (...) [est un] organe de l'orgue ou de l'harmonium (...) [qui] produit la sonorité de certains jeux d'orgues appelés Voix humaine, Vox humana, Unda maris, Éolienne, dans lesquels on produit intentionnellement des battements, c'est-à-dire un chevrotement ou un tremolo perpétuels, plus ou moins accentués (BrenetMus.1926, p. 449).
B. − Subst. fém.
1. MÉD. VÉTÉR. [P. ell. de maladie] Tremblante (du mouton). ,,Maladie infectieuse et contagieuse du mouton, due à un virus, se caractérisant, après une longue incubation, par une forme convulsive ou une forme prurigineuse et se terminant par la mort des sujets malades`` (Lar. agric. 1981). La deuxième maladie, particulière au mouton, et que M. Girard a observée, est désignée sous le nom de tremblante, ou affection nerveuse (J. Beugnot, Dict. usuel de chir. et de méd. vétér., 1836, ii, p. 311b ds Quem. DDL t. 8).
2. Arg. Fièvre. (Ds Larchey, Dict. hist. arg., 1878, p. 350 et Rigaud, Dict. arg. mod., 1881, p. 373).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃blɑ ̃], fém. [-ɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1669 subst. masc. mus. « artifice permettant de faire trembler certains jeux de l'orgue » (Widerhold Fr.-all.). Subst. du part. prés. de trembler*; cf. le subst. masc. tremblant « chant tremblé » 1622 (E. Binet, Merv. de Nat., p. 79 ds Gdf.) et au déb. xives. [ms.] « tremblement » (Descript. lapid., ms. Berne 113, fo169e, ibid.). Fréq. abs. littér.: 3 257. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 5 342, b) 5 263; xxes.: a) 5 583, b) 3 114. Bbg. Quem. DDL t. 8.

Tremblant, tremblante : définition du Wiktionnaire

Adjectif

tremblant \tʁɑ̃.blɑ̃\

  1. Qui tremble.
    • Comment se fait-il que l’Alhambra de nougat conserve intactes ses délicates aiguilles et ne tombe pas en ruines, que la compote soit assez patiente pour ne pas s’évader à travers les barreaux de pâte de la tarte, que le saint-honoré tremblant et mollasse ne devienne pas une informe bouillie semblable à de la neige longtemps piétinée, que le godiveau, continuant à présenter une figure géométrique, ne soit pas démantelé de ses quenelles, décasematé de ses écrevisses, et que la timbale elle-même ne finisse point par s’effondrer, laissant de son ventre ouvert dégouliner ses entrailles fumantes ? — (Jean Richepin, Le Pavé)
    • Dressé sur l'échelle légère et tremblante, en saule de marais, il cueillait sans relâche, leste comme un écureuil, promptement quoique sans se hâter. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 35)

Forme de verbe

tremblant \tʁɑ̃.blɑ̃\

  1. Participe présent de trembler.

Forme d’adjectif

tremblante \tʁɑ̃.blɑ̃t\

  1. Féminin singulier de tremblant.

Nom commun

tremblante \tʁɑ̃.blɑ̃t\ féminin

  1. (Médecine vétérinaire) Maladie du mouton du type des encéphalopathies spongiformes.

Forme d’adjectif

tremblante \tʁɑ̃.blɑ̃t\

  1. Féminin singulier de tremblant.

Nom commun

tremblante \tʁɑ̃.blɑ̃t\ féminin

  1. (Médecine vétérinaire) Maladie du mouton du type des encéphalopathies spongiformes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Tremblant, tremblante : définition du Littré (1872-1877)

TREMBLANT (tran-blan, blan-t') adj.
  • 1Qui tremble. Un corps tout tremblant de vieillesse et de maladies, Guez de Balzac, liv. I, lett. 9. Après qu'il m'eut dit cela, je me tins debout tout tremblant, Sacy, Bible, Daniel, X, 11. Et mes genoux tremblants se dérobent sous moi, Racine, Phèdre, I, 3. Voici la lettre de M. Orgon… il l'a écrite d'une main si tremblante que vous n'en reconnaîtrez pas l'écriture, Lesage, Crisp. riv. de son maître, 6.

    Pièce de bœuf tremblante, pièce de bœuf si grosse et si entrelardée de graisse, qu'elle tremble au moindre mouvement.

    Maladie tremblante, maladie des bêtes ovines.

  • 2Qui remue sous les pas. Pont tremblant. Les Anglais mirent dessus des planches tremblantes qui appuyaient d'une part à la brèche, et de l'autre à la contrescarpe, Raynal, Hist. phil. X, 16.
  • 3 Par extension, il se dit de la voix qui n'est pas ferme. La chèvre a quelque chose de tremblant et de sauvage dans la voix, comme les rochers et les ruines où elle aime à se suspendre, Chateaubriand, Génie, I, V, 5.

    Il se dit aussi de l'ondulation d'une lumière. Et, pour guider son cours, la lune complaisante Éclaire au loin les eaux de sa clarté tremblante, Delille, Én. VII.

  • 4 Fig. Qui est rempli de crainte. Elle, à cette prière, encor demi-tremblante, Corneille, Théod. IV, 6. Sa politique [de Clément VII], tantôt trop tremblante, et tantôt trop précipitée, Bossuet, Var. VII, 50. Je vous ai vu cent fois, sous sa main bénissante, Courber servilement une épaule tremblante, Boileau, Lutr. IV. Tremblants sur une terre qui tremblait sous leurs pieds, Buffon, 7° ép. nat. Œuv. t. XII, p. 222.
  • 5 S. m. Terme de musique. Modification des jeux de l'orgue, qui les fait trembler à volonté. Il y a un tremblant à vent ouvert et un tremblant à vent doux.
  • 6 S. f. Tremblante, gymnote électrique et torpille.

HISTORIQUE

XVIe s. Grosse et tremblante piece de bœuf salé, Noel Dufail, Cont. d'Eutrap. ch. XXII, f° 122, dans POUGENS.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TREMBLANT. Ajoutez :
7Pièce tremblante, pièce de bœuf cuite si à point et si juteuse qu'elle tremble quand on la touche. Nous dirons seulement par occasion, que, pour la pièce de bœuf tremblante, l'endroit le plus entrelardé de gras et de maigre est toujours le meilleur, De Courtin, la Civilité française, p. 109, Paris, 1695.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tremblant »

Étymologie de tremblant - Wiktionnaire

Participe présent adjectivé de trembler.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tremblant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tremblant trɑ̃blɑ̃ play_arrow

Citations contenant le mot « tremblant »

  • « Il allait partir à la retraite. C’est un drame immense. » Cathy Bailly, maire de Chenay-le-Châtel, en Saône-et-Loire, avait la voix tremblante samedi soir lorsqu’elle racontait avoir dû se rendre sur les lieux d’un accident mortel, vendredi matin, à la scierie Rollet, qui se trouve sur son village. , Faits-divers - Justice | Il meurt sous un chariot élévateur dans une scierie
  • D’une voix tremblante, elle dit ne dormir «  plus que deux heures par nuit  ». Un jour d’octobre 2014, pour la première fois, Sophie*, mère célibataire, voit une blatte se balader dans son logement de la résidence Ile-de-France, dans le quartier des Oliveaux à Loos. La Voix du Nord, Depuis six ans, elle vit dans un logement infesté de cafards aux Oliveaux à Loos
  • Lors de l'apparition de la maladie, on lui a souvent donné une origine ovine du fait de sa ressemblance avec la tremblante du mouton. Aujourd'hui, cette hypothèse a perdu un peu de son crédit. Toutefois, si on ne connait pas l'origine exacte de la maladie, il reste certain qu'elle a une forte propension à traverser la barrière de l'espèce (Dans les sciences du vivant, l’espèce (du latin species, « type » ou « apparence ») est le taxon de base de la systématique. L'espèce est un...). Dès mai 1990, l'épidémie s'étend aux félidés avec la mort (La mort est l'état définitif d'un organisme biologique qui cesse de vivre (même si on a pu parler de la mort dans un sens cosmique plus général, incluant par exemple la mort des...) d'un chat (Le chat domestique (Felis silvestris catus) est un mammifère carnivore de la famille des félidés. Il est l’un des principaux animaux de...) domestique victime de la maladie, probablement contaminé par la nourriture, les aliments pour chats étant très souvent fabriqués à partir d'abats de bovins. L’ESB a contaminé des antilopes et d’autres ruminants sauvages dans les zoos britanniques, ainsi qu’un certain nombre (La notion de nombre en linguistique est traitée à l’article « Nombre grammatical ».) de carnivores : lions, tigres, pumas, guépards. Elle est également facilement transmissible à d'autres espèces de bovidés sauvages comme le bison (Les bisons forment un genre de grands bovidés ruminants dont il existe deux espèces vivantes : celle d'Amérique du Nord (Bison bison) et celle d'Europe (Bison bonasus). La première vit...). On a pu expérimentalement constater la transmission possible à d'autres mammifères, dont la souris (Le terme souris est un nom vernaculaire ambigu qui peut désigner, pour les francophones, avant tout l’espèce commune Mus musculus, connue aussi comme animal de compagnie ou de laboratoire, mais aussi...), le porc (Le porc (du latin porcus) qui se dit aussi cochon domestique (Sus scrofa domesticus) ou cochon des villes est un mammifère domestique omnivore de la famille des...) et certains singes, en recourant toutefois à des méthodes très invasives (injection dans le cerveau). Techno-Science.net, 🔎 Encéphalopathie spongiforme bovine - Définition et Explications
  • Le jour de la montée en Ligue 1 en 2010, ça a été… C’est indescriptible, on ne revivra pas ça (la voix de Michel Guyot est tremblante, il est ému). Le Telegramme, « J’ai envie de pleurer » : Michel Guyot très attristé par la mort d’Alex Dupont - Disparition d'Alex Dupont - Le Télégramme
  • N'as-tu jamais connu ce plaisir aigu, brutal, d'avoir vaincu un ennemi ? Ecraser. Mépriser. Le rendre petit si tremblant qu'on ne peut s'empêcher de se sentir puissant. De Guylène Saucier / Sarabande
  • Mieux vaut commettre une erreur avec toute la force de son être que d'éviter soigneusement les erreurs avec un esprit tremblant. De Dan Millman / Le Guerrier pacifique
  • Mourir en combattant, c'est la mort détruisant la mort. Mourir en tremblant, c'est payer servilement à la mort le tribut de sa vie. De William Shakespeare / La vie et la mort du roi Richard II

Images d'illustration du mot « tremblant »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tremblant »

Langue Traduction
Corse tremendu
Basque dardara
Japonais 震え
Russe дрожь
Portugais tremendo
Arabe يرتجف
Chinois 发抖
Allemand zittern
Italien tremito
Espagnol temblor
Anglais trembling
Source : Google Translate API

Synonymes de « tremblant »

Source : synonymes de tremblant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « tremblant »



mots du mois

Mots similaires