Surchargé : définition de surchargé


Surchargé : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

SURCHARGÉ, -ÉE, part. passé et adj.

I. − Part. passé de surcharger*.
II. − Adjectif
A. −
1. [En parlant d'un animal, d'un véhicule, d'un support] Qui est trop lourdement chargé. Le chauffeur d'un car surchargé (Vailland, Drôle de jeu, 1945, p. 168).
2. [En parlant d'une pers.] Qui a une charge de travail trop lourde. Les faibles psychiques souffrent du même sentiment de n'avoir jamais fini leur tâche: nous en sommes tous là (...) pour peu que nous soyons surchargés (Mounier, Traité caract., 1946, p. 447).[En parlant d'un emploi du temps, d'un programme] Qui comporte plus de travail qu'on ne peut en fournir. Horaire surchargé; programmes scolaires surchargés. (Dict. xixeet xxes.).
B. − [En parlant d'une œuvre d'art, d'un monument] Trop chargé d'éléments décoratifs. Que diriez-vous (...) d'un peintre de marines (...) qui, ayant à reproduire la beauté sobre et élégante du navire moderne, fatiguerait ses yeux à étudier les formes surchargées, contournées du navire ancien (Baudel., Curios. esthét., 1863, p. 337).Il butine dans la grammaire ornementale de tous les pays et de toutes les époques des motifs qu'il entasse dans des compositions surchargées et confuses (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 155).
Prononc.: [syʀ ʃaʀ ʒe]. Fréq. abs. littér.: 328. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 488, b) 539; xxes.: a) 303, b) 506.

Surchargé : définition du Wiktionnaire

Adjectif

surchargé \syʁ.ʃaʁ.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier de surcharger.
  2. (Héraldique) Se dit d’un élément (meuble ou pièce) sur lequel se trouve un meuble ou une pièce alors qu’il est lui-même déjà placé sur un autre élément. Qualifie donc le second élément d’un empilement de 3 éléments (le premier est dit chargé, le second surchargé).
    • D'azur à la bande d'argent chargée d'une bande de sable surchargée de trois flanchis d'or, accompagnée en chef d'une colombe du Saint Esprit aussi d'argent fondant et tenant en son bec la Sainte Ampoule aussi d'or, qui est de Saint-Remy-en-Bouzemont-Saint-Genest-et-Isson → voir illustration « bande de sable surchargée »

Nom commun

surchargé \syʁ.ʃaʁ.ʒe\ masculin

  1. Timbre surchargé.
    • En 1946, peu de choses : un surchargé 0,50 / 1,50 rouge, la Journée du Timbre, 4 timbres à surtaxe au profit des OEuvres de Solidarité (100 Fr. pour 25 Fr., toujours la règle de 4) et les premiers timbres de Poste Aérienne, 8 timbres, avec la variété du 20 Fr. et - 10 % Pinay. — (site philateliedz.forumactif.com)

Forme de verbe

surchargé \syʁ.ʃaʁ.ʒe\

  1. Participe passé masculin singulier de surcharger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Surchargé : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SURCHARGER. v. tr.
Imposer une charge excessive, un trop grand fardeau. Vous avez surchargé ce cheval, il n'ira pas loin. Ce mur est surchargé. Se surcharger l'estomac, Manger d'une manière excessive.

SURCHARGER s'emploie aussi figurément. Être surchargé de travail. Se surcharger d'affaires. Ce pays est surchargé d'impôts. Il signifie encore Faire une surcharge dans l'écriture. Surcharger un mot, une ligne.

Surchargé : définition du Littré (1872-1877)

SURCHARGÉ (sur-char-jé, jée) part. passé de surcharger
  • 1Qui a reçu une surcharge. Un cheval surchargé.

    Par extension. Une famille surchargée d'enfants.

    Fig. Onze lustres complets surchargés de trois ans, Boileau, Épît. X.

  • 2Qui est sous le poids d'impôts. Un peuple surchargé de taxes.
  • 3Qui a plus de travail qu'il ne peut faire. Nous n'avons pas le loisir de nous arrêter si longtemps sur une même chose, nous sommes surchargés d'affaires, Sévigné, 408. Il est fort doux d'être occupé, mais il est dur d'être surchargé, Voltaire, Lett. d'Argental, 1er sept. 1760.
  • 4 Fig. Qui est encombré de choses inutiles. Si la mémoire, nourrie et exercée, est la source de toute imagination, cette même mémoire surchargée la fait périr, Voltaire, Dict. phil. Imagination.
  • 5Sur quoi une surcharge d'écriture a été faite. Un mot surchargé.
  • 6Qui porte une nouvelle teinte sur une première teinte. Le dos est d'un roux surchargé de la même teinte de vert, Buffon, Ois. t. VIII, p. 335.
  • 7Dans l'art des mines, on appelle fourneau surchargé, celui dans lequel le rayon de l'entonnoir est plus grand que la ligne de moindre résistance (plus courte distance du centre des poudres à la surface du sol).
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « surchargé »

Étymologie de surchargé - Wiktionnaire

Du participe passé de surcharger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « surchargé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
surchargé syrʃarʒe play_arrow

Citations contenant le mot « surchargé »

  • Sur place, le commandant de l'escadron départemental de sécurité routière rappelait la dangerosité de ce type de véhicules surchargés : "Ces véhicules ne sont pas équipés pour supporter ce poids, notamment en termes de freinage. Conduire ainsi, c'est se mettre en danger et mettre en danger tous les usagers de la route !" , Saône-et-Loire. A6 : sa camionnette affichait une surcharge de 5 tonnes !
  • Un cadre surchargé de travail et stressé est le meilleur cadre qui soit car il ou elle n’a pas le temps de se mêler de tout, de s’embarrasser de petites choses, ni d’ennuyer les gens. De Jack Welch

Traductions du mot « surchargé »

Langue Traduction
Corse soprascrive
Basque gainkarga
Japonais 過負荷
Russe перегрузка
Portugais sobrecarga
Arabe الزائد
Chinois 超载
Allemand überlast
Italien sovraccarico
Espagnol sobrecarga
Anglais overload
Source : Google Translate API

Antonymes de « surchargé »



mots du mois

Mots similaires