La langue française

Obérer

Définitions du mot « obérer »

Trésor de la Langue Française informatisé

OBÉRER, verbe trans.

Accabler d'une lourde charge financière, endetter jusqu'à la ruine. Il est de pratique constante, en effet, que l'on demande à une société de préparer un ouvrage important dans des délais courts et souvent avec un minimum de répétitions, afin de ne pas obérer un budget déjà lourd (Arts et litt., 1935, p.36-11).L'intervention [de Solon] confirma [son] renom de sagesse, lors du règlement des dettes qui obéraient les petits propriétaires de l'Attique (L'Hist. et ses méth., 1961, p.333):
1. Si riche que fût l'Espagne, ses charges l'obéraient. Les gaspillages de la cour, les gros gages des dignitaires, les bénéfices ecclésiastiques, l'ulcère sans cesse agrandi de la misère populaire, la guerre des Pays-Bas, les guerres d'Amérique et d'Asie, la cherté de la politique secrète, l'entretien des supports cachés qu'on avait partout, le travail souterrain de l'intrigue universelle, qu'il fallait payer et soutenir dans le monde entier, ces mille causes épuisaient l'Espagne. Hugo, Rhin, 1842, p.443.
Emploi pronom. Lévichon fournissait généreusement les cinquante autres [mille francs], n'ayant point supporté que ses deux amis s'obérassent (Gide, Caves, 1914, p.764).
Par pléonasme. Obérer de/par des dettes. Le capital est toujours une chose liquide, et la fortune est souvent obérée par des dettes hypothécaires qui empêchent d'en disposer ou de la convertir en monnaie (Boyard, Bourse et spécul., 1853, p.164).
P. anal. Accabler d'une lourde charge, constituer une entrave à quelque chose. L'ethnographe Marcel Griaule a bien perçu cette difficulté qui obère tant de recherches de «terrain» (Traité sociol., 1967, p.140).Les éléments qui quittent le sol sont généralement les plus jeunes, ce qui obère les possibilités de renouvellement de l'esprit agricole et des méthodes d'exploitation (Belorgey, Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.368):
2. L'adolescence −du moins dans les régions de la bourgeoisie où il situe son Gillou −sera probablement dans un proche avenir ce qu'elle fut dans le passé: amorphe et versatile, inconsistante et malléable, elle continuera de jouer à la belote, de s'intéresser aux vedettes du sport et du cinéma... Mais, et c'est là que la conclusion qui se dégage de la tragédie de M. de Montherlant prend un poids et un sens terribles, une pareille jeunesse obère gravement l'avenir du pays... G. Lenormand ds Marcel, Heure théâtr., 1959, p.49.
REM.
Obérateur, subst. masc.,rare. Celui qui charge d'une dette, d'un poids. P. métaph. Je déteste en toi ceci, que, ayant des hanches sèches, bref anti-maternelles, tu marches cependant avec ce dandinement perpétuel de petit mammifère délesté depuis quelques jours à peine des kilos de ses couches (...), comme profitant de ta légèreté d'entr'acte, avant que ça recommence, et faisant même de ce dandinement de délivrance un appât à de prochains obérateurs! (Laforgue, Moral. légend., 1887, p.133).
Prononc. et Orth.: [ɔbeʀe], (il) obère [ɔbε:ʀ]. Ac. 1694, 1718 oberer, dep. 1740 obé-. Étymol. et Hist. 1690 (Fur.). Dér. de obéré*; dés. -er.

Wiktionnaire

Verbe

obérer \ɔ.be.ʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Accabler d’une lourde charge financière pouvant endetter jusqu’à la ruine.
    • La dette publique obère les comptes de la ville de Paris.
    • Il a eu vite fait d’obérer sa famille.
    • Dans un groupe, surtout s’il est côté en Bourse, c’est le genre d’usine que l’on ferme pour ne pas obérer la rentabilité et les résultats de l’ensemble. — (Bernard Poulet, La fin des journaux et l’avenir de l’information, Gallimard, 2009, page 207)
  2. Limiter, restreindre les capacités.
    • Ainsi, la candidature surprise de son vieil ami à la présidence des conservateurs vient obérer sérieusement ses chances d’être élu.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

OBÉRER. v. tr.
Endetter jusqu'à la ruine. Il a eu vite fait d'obérer sa famille. Ses folles dépenses l'ont obéré. S'obérer. Je crains de m'obérer. Des gens obérés. Un État obéré. Situation fâcheusement obérée.

Littré (1872-1877)

OBÉRER (o-bé-ré. La syllabe bé prend un accent grave, quand la syllabe qui suit est muette : j'obère, excepté au futur et au conditionnel : j'obérerai, j'obérerais) v. a.
  • 1Accabler de dettes. Cette entreprise l'obéra. Les guerres obèrent les nations.
  • 2S'obérer, v. réfl. S'endetter. À la fin la nation s'obère, le peuple est foulé, le gouvernement perd toute sa vigueur, et ne fait plus que peu de chose avec beaucoup d'argent, Rousseau, Econ. polit. Les besoins, les fantaisies, les déprédations augmentaient, et le fisc s'obérait toujours, Raynal, Hist. phil. IV, 18.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « obérer »

Lat. obærare, de ob, et æs, monnaie, proprement cuivre (voy. AIRAIN).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1690) De l’adjectif obéré avec la désinence -er.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « obérer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
obérer ɔbere

Citations contenant le mot « obérer »

  • Les choix des autorités sont d’autant plus difficiles à opérer que les coûts économiques et financiers des mesures de confinement ont des répercussions sur l’avenir. Peuvent-ils choisir entre sauver des vies aujourd’hui et/ou obérer celle des générations futures? Traditionnellement, les dirigeants politiques ont tendance à privilégier le temps présent. Jusqu’à quel point peuvent-ils le faire? Désirent-ils ardemment protéger les citoyens du risque de mort? Le HuffPost, Payer pour des vies ou payer avec des vies? Au temps du coronavirus, combien vaut une vie humaine | Le HuffPost
  • L’idée est bien lancée, la motivation de chacun semble obérer d’une dynamique gagnante. Petite République.com, Journées de Luchon “Soleil d’Automne” & “Convention Climat-Emploi-Montagne” à LUCHON, | Petite République.com
  • Terminer une saison – même tronquée – invaincu et finalement refuser de monter à l’échelon supérieur. Tel est le paradoxe de l’Entente Volley Beaucourt-Sochaux qui, principalement pour des raisons financières, n’a pas souhaité obérer son avenir en acceptant de remonter en Nationale 3. , Sport franc-comtois | L’EVBS refuse la montée en Nationale 3
  • Dans cinquante ans, peut-être utilisera-t-on cette pub de Pierre & Vacances pour illustrer la mutation rapide que vit le monde du travail en période de pandémie de Covid-19. Au travers de six affiches conçues par Rosapark, le club de vacances invite, en ce début de juillet, à venir dans ses centres pour télétravailler. Pour ceux qui ont besoin d’un break, sans obérer la reprise ? Stratégies, Pierre & Vacances se met au télétravail - Stratégies
  • Face à cette transaction susceptible d’obérer, selon certaines sources, les perspectives de développement économique sur le territoire, la collectivité aurait réclamé une estimation du prix de la parcelle au service des domaines, laquelle aurait établi sa valeur à un montant plus de cinq fois inférieur. www.lechorepublicain.fr, Des services de la Ville de Chartres entendus dans le cadre d'une enquête pour abus de droit de préemption - Chartres (28000)
  • Pour donner les moyens aux communes d’augmenter leurs élus, l’Etat a prévu une dotation de 28 millions d’euros, en sachant pertinemment que cela n’allait pas suffire. Pour certaines communes, cette hausse est tout à fait digérable sur le plan budgétaire, alors que pour d’autres elle peut obérer les capacités à mener des projets locaux. Tempête sous un crâne. , Aux municipales, le vote des indemnités d'élus ou le temps des petites cachotteries | Le Réveil Normand
  • La valeur de la SCPI dépend de la qualité des immeubles et des locataires qui composent le portefeuille. « Le gérant doit être capable de gérer les relations avec les locataires, de les accompagner, notamment dans les périodes difficiles comme celle que nous traversons », indique Guillaume Eyssette. « Il doit à la fois défendre les intérêts des investisseurs, c’est-à-dire faire en sorte que les loyers rentrent, mais aussi être en capacité de ne pas obérer le long terme », renchérit-il. Mieux Vivre Votre Argent, SCPI : que doit-on attendre d'un gérant ?

Images d'illustration du mot « obérer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « obérer »

Langue Traduction
Anglais obstruct
Espagnol obstruir
Italien ostacolare
Allemand behindern
Chinois 阻碍
Arabe عرقلة
Portugais obstruir
Russe obstruct
Japonais 邪魔する
Basque oztopatuko
Corse ostruzzione
Source : Google Translate API

Synonymes de « obérer »

Source : synonymes de obérer sur lebonsynonyme.fr

Obérer

Retour au sommaire ➦

Partager