Rouerie : définition de rouerie


Rouerie : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ROUERIE, subst. fém.

A. −
1. Vx. Action de libertin, de débauché, d'aventurier; comportement indélicat, malhonnête. Les roueries de la Régence. Tous croyaient assister à un banquet de fiançailles, quand, à la fin du repas De Brack s'est levé, a déclaré que c'était au contraire un dîner d'adieu et, que, s'étant aperçu que MlleMars n'était pas insensible aux attentions de M. de Mornay, il leur laissait le champ libre, et se retirait pour toujours. La rouerie est forte, aussi Mars s'est-elle trouvée mal (Delécluze,Journal,1825, p. 96).Quoi! encourager un jeune homme (...) le rendre peut-être amoureux tout de bon, et se jouer de ce qu'il peut souffrir? C'est une rouerie que vous me proposez (Musset,Chandelier,1840, I, 1, p. 24).
2. Moyen, procédé employé pour tromper, pour tirer un avantage; ruse malhonnête. Synon. fourberie, intrigue.Vous ignorez, monsieur le comte, les roueries des paysans. De paysan à diplomate, le diplomate succombe (Balzac,Début vie,1842, p. 322).Je ne détiens aucune preuve que l'affaire tunisienne ait été provoquée. D'ailleurs, il se peut qu'elle l'ait été sans l'être: l'astuce comporte des degrés à l'infini. Naguère encore, je me serais fait scrupule de prêter cette rouerie à un homme d'État, responsable du destin de la Nation (Mauriac,Nouv. Bloc-Notes,1961, p. 15).
Rouerie + compl. prép. indiquant le domaine d'action.Lui, Colomban, élevé à la bonne école, savait de quelle façon lente et sûre on arrivait aux finesses, aux roueries du métier. L'art n'était pas de vendre beaucoup, mais de vendre cher (Zola,Bonh. dames,1883, p. 409).Il parla donc de façon très directe (...) par mépris pour les roueries du cœur (Montherl., Songe,1922, p. 175).
P. ext., péj., dans le domaine des arts.Procédé habile qui vise à l'effet. Il n'y a pas que des jeux de timbres, des roueries mélodiques dans la partition de La Vie de Bohème [de Puccini] (Bruneau,Mus. hier et demain,1906, p. 172).[La vérité] a un charme et une force de persuasion que toutes les roueries du style ne peuvent que singer (Green,Journal,1949, p. 318).
B. − Caractère, comportement d'une personne rouée.
1. Libertinage caractéristique de la Régence. La rouerie aura le sort de l'escroquerie au jeu dont nous avons vu périr la gloire. Elle fut une grâce dans le chevalier de Grammont à la cour de Louis XIV, et n'était plus qu'une turpitude dans M. de G. aux chasses de Compiègne, sous Louis XVI (Stendhal,Hist. peint. Ital., t. 2, 1817, p. 142).Le siècle dix-huitième allait finir son cours, Siècle de la mollesse et des sales amours, Siècle de l'impudeur, siècle de la rouerie, Que la débauche ronge ainsi qu'une carie (Pommier,Républ.,1836, p. 181).
2. Ruse, fourberie. Anton. naïveté, ingénuité.Être la rouerie même. La rouerie de Lauzun avec elle [Mademoiselle] consista à augmenter, à élever encore ces barrières de respect déjà si hautes, à s'y retrancher, à s'y dérober avec ruse (Sainte-Beuve,Caus. lundi, t. 3, 1851, p. 520).Il prit sans doute mon extrême innocence pour de la malice, mon extrême simplicité pour de la rouerie, mon abandon confiant et niais pour une tactique (Maupass.,Contes et nouv., t. 2, Enragée, 1883, p. 882).
P. ext., péj., dans le domaine des arts.Grande habileté. La première de ces œuvres dénote une rouerie manuelle extrême; tous les objets, tels qu'une fontaine de cuivre rouge, (...) une bouteille cravatée de cire rouge, sont à toucher, tant M. Delanoy est passé maître dans l'art du trompe-l'œil (Huysmans,Art mod.,1883, p. 165).
Prononc. et Orth.: [ʀuʀi]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1777, 12 avr. « action, tour d'aventurier » (Corr. litt. secr., n o16bis cité par Proschwitz ds St. neophilol. t. 27, p. 234: La Rouerie, ou nouveau cours de morale, trouvé dans les manuscrits du feu Abbé de Voisen); 1782 (Laclos, Les Liaisons dangereuses, p. 37: ce sera enfin une rouerie de plus à mettre dans vos mémoires); 2. 1823 « action pleine de ruse, de dissimulation » (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 855). Dér. de roué*, part. passé adj. de rouer2*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 142. Bbg. Darm. 1877, p. 99. − Gohin 1903, p. 243.

Rouerie : définition du Wiktionnaire

Nom commun

rouerie \ʁu.ʁi\ féminin

  1. Action de roué, tour de roué.
    • Oui, nous nous avouons les ennemis de l’ordre, de cet ordre qui ne profite qu'à ceux qui, à force d’exploitation et de roueries, sont parvenus à empiler des millions dans leur coffre-fort. — (Virginie Barbet, dans le journal Égalité du 13 mars 1869 ; cité dans L’Internationale, de Oscar Testut, 1871)
    • D’ailleurs, autorisé par son état d’apprenti ministre à se permettre bien des roueries, le poète calculait tout ; […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • Si les roueries employées dans le commerce des chevaux sont innombrables, elles se montrent bien mieux sous toutes les formes dans ces lieux de réunion qu’on appelle foires. — (Gabriel Maury, Des ruses employées dans le commerce des solipèdes, Jules Pailhès, 1877)
  2. Ruse, dissimulation, caractère d’un roué.
    • Une manœuvre pleine de rouerie.
    • Vous avez là, mon cher maître, la preuve de l’inutile rouerie que je m’appliquais à déployer. — (Paul Bourget, Le Disciple, page 202, 1899)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Rouerie : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROUERIE. n. f.
Action de roué, tour de roué. C'est une rouerie, une vraie rouerie. Il signifie aussi Ruse, dissimulation, caractère d'un roué. Une manœuvre pleine de rouerie.

Rouerie : définition du Littré (1872-1877)

ROUERIE (rou-rie) s. f.
  • Action, tour de roué. C'est une rouerie, une vraie rouerie. Germain d'origine, il [Boson] surpassait en habileté pratique, en talent de ressources et instinct de rouerie, si ce mot peut être employé ici, les hommes les plus déliés parmi la race gallo-romaine, Aug. Thierry, Récits des temps mérovingiens, 3e récit.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « rouerie »

Étymologie de rouerie - Littré

Roué.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de rouerie - Wiktionnaire

 Dérivé de rouer avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « rouerie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rouerie ruri play_arrow

Citations contenant le mot « rouerie »

  • Ouverture du château et du parc le samedi et le dimanche de 10 h à 18 h. Tarif unique : 6 € et gratuit pour les -12 ans. Contact : 02 99 97 71 06 ? www.chateaudelarouerie.com , Près de Fougères, la Libération et le XVIIIe reconstitués au château de la Rouërie | La Chronique Républicaine
  • Avec, talent, métier et rouerie, dont elle ne manque pas, Françoise Besse parvient à faire "entrer le désarroi qui habite ses personnages, et les émotions contradictoires qui les déchirent dans le cadre étroit des mots ordinaires", et à nous tenir en haleine tout au long des 326 pages du roman. centrepresseaveyron.fr, Françoise Besse nous convie à "La cousinade à Tournemire" - centrepresseaveyron.fr
  • Officiellement, le Maroc, par la voix de Nasser Bourita, s’oppose à «toute ingérence étrangère en Libye». Mais dans les faits, Rabat s’inscrit dans la même logique des pays qui entravent toute solution politique sérieuse dans ce pays en proie aux appétits voraces d’un certain nombre de capitales qui lorgnent les immenses gisements naturels présents dans ce vaste espace géographique peu peuplé. Si, en effet, la Turquie et l’Egypte disposent d’armées et d’alliances stratégiques capables d’imposer leurs agendas dans l’ancienne Jamahiriya, le Maroc, en revanche, fait jouer sa rouerie habituelle pour faire accroire à une très hypothétique capacité à influer sur le cours des événements en Libye en se présentant comme un interlocuteur «fiable». Algérie Patriotique, Aguila Saleh court chez Mohammed VI après avoir été «chassé» par Tebboune - Algérie Patriotique

Images d'illustration du mot « rouerie »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rouerie »

Langue Traduction
Corse astutu
Basque maltzurrak
Japonais ずるい
Russe хитрость
Portugais destreza
Arabe ماكرة
Chinois 狡猾
Allemand gerissen
Italien abile
Espagnol astucia
Anglais cunning
Source : Google Translate API

Synonymes de « rouerie »

Source : synonymes de rouerie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « rouerie »



mots du mois

Mots similaires