La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « diplomatie »

Diplomatie

Variantes Singulier Pluriel
Féminin diplomatie diplomaties

Définitions de « diplomatie »

Trésor de la Langue Française informatisé

DIPLOMATIE, subst. fém.

A.−
1. Science et pratique des relations politiques entre les États, et particulièrement de la représentation des intérêts d'un pays à l'étranger. Diplomatie clandestine, monarchique; diplomatie de l'entente; moyens de diplomatie et de persuasion; diplomatie et stratégie. L'idée vous vient d'étudier la diplomatie avec un secrétaire du ministre (Dumas père, Monte-Cristo,t. 2, 1846, p. 91).Trois leviers qui commandent la politique étrangère, savoir : la diplomatie qui l'exprime, l'armée qui la soutient, la police qui la couvre (De Gaulle, Mém. guerre,1959, p. 627):
1. L'ère du Congrès de Vienne est révolue, me répondit-il; à la diplomatie secrète, il faut opposer la diplomatie concrète. Proust, Le Temps retrouvé,1922, p. 761.
SYNT. Diplomatie adroite, agissante, habile, souple, persuasive, belliqueuse; diplomatie étrangère, alliée, pontificale, républicaine, socialiste; haute diplomatie; techniciens de la diplomatie; règles, ressources de la diplomatie; régler, ruiner la diplomatie; faire appel à la diplomatie pour résoudre un différend.
2.− P. méton.
a) Carrière, fonction de celui qui pratique la diplomatie. Se destiner, se préparer à la diplomatie; s'engager dans la diplomatie. Synon. abs. carrière.Un jeune homme de bien bonne famille, qui, (...) serait entré dans la magistrature ou la diplomatie (Ponson du Terr., Rocambole, t. 1, 1859, p. 82).Tu hésiterais présentement entre la diplomatie et l'inspection des finances (Vailland, Drôle de jeu,1945, p. 96).
Le corps diplomatique*, l'ensemble des diplomates* d'un pays. La diplomatie russe, américaine; les diplomaties européennes. Au lieu de mener les événements, la diplomatie française se laissa mener par eux (Maurras, Kiel et Tanger,1914, p. LV).
b) Politique extérieure (d'un pays). De son côté, Bismark, encouragé par son succès en Autriche et contrecarré par la diplomatie française dans ses efforts pour installer un prince allemand sur le trône espagnol (Ph. Garner, Émile Gallé,Paris, Flammarion, 1977, p. 20).
B.− P. anal. [Correspond à diplomate1B 2] Finesse, tact et prudence apportés dans la conduite d'une affaire, dans les rapports personnels. Diplomatie instinctive, ingénieuse, féminine, naturelle; user de diplomatie. Synon. partiels adresse, circonspection, doigté, finesse, habileté, rouerie, ruse, tact.Je crois (...) que vous faites de la diplomatie avec moi? (Sand, Corresp.,t. 2, 1812-76, p. 309).Quand on doit vivre ensemble, il faut de la diplomatie, de la correction, du savoir-vivre (Duhamel, Jard. bêtes sauv.,1934, p. 226):
2. Le hautain gentilhomme, dont les petites vanités avaient été flattées, fut complétement dupé par cette diplomatie de l'amour qui prête à un jeune homme l'aplomb et la haute dissimulation d'un vieil ambassadeur. Balzac, La Femme abandonnée,1832, p. 268.
Rem. La docum. et qq. dict. gén. attestent le dér. diplomatiser, verbe intrans. « Agir avec ruse, d'une manière diplomatique ». V. Bazarova a beau tergiverser, ruser, diplomatiser pour tourner les points délicats (Lénine, Matérial. et empiriocritic., 1933, p. 87).
Prononc. et Orth. : [diplɔmasi]. Ds Ac. 1798-1932. Étymol. et Hist. 1. 1790 (Adresse à l'Ass. nat., 2 avr. ds Moniteur, IV, 30 a ds Ranft, Der Einfluss der französischen Revolution auf den Wortschatz der französischen Sprache, p. 69 : Ces principes seront toujours plus puissants sur nous que tout l'art de la diplomatie); 2. 1790 fig. « habileté à mener avec tact une affaire délicate » (Staël, Lettres jeun., p. 401); 3. 1791 spéc. « carrière diplomatique » (« Patriote franç. », 1eravr. ds F. A. Aulard, Société des Jacobins, II, 221 ds Ranft, op. cit.). Dér. de diplomatique* sur le modèle de aristocratie*/aristocratique. Fréq. abs. littér. : 454. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 667, b) 666; xxes. : a) 685, b) 591.

Wiktionnaire

Nom commun - français

diplomatie \di.plɔ.ma.si\ féminin

  1. Connaissance des traditions qui règlent les rapports mutuels des États, art de concilier leurs intérêts respectifs.
    • Demandez à la diplomatie si le plus beau de tous les succès n’est pas le triomphe de la ruse sur la force ? — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
  2. (Diplomatie) Ces rapports mêmes.
    • Non seulement il invita ses concitoyens à déposer leurs ressentiments et leurs griefs sur l'autel de la patrie, mais il demanda encore que le bienfait de cette pacification fût étendu aux autres peuples, et que la France, introduisant parmi les nations une nouvelle diplomatie, jetât les fondements d'une alliance universelle. — (« ISNARD (Maximin) », dans la Biographie universelle et portative des contemporains; ou, Dictionnaire historique des hommes vivants et des hommes morts depuis 1788 jusqu'à nos jours, tome 10, Paris : chez l'Éditeur, 1836, page 2141)
    • Diplomatie secrète.
  3. Carrière diplomatique.
    • Je me jetai dans le travail, je m'occupai de science, de littérature et de politique ; j'entrai dans la diplomatie à l’avénement de Charles X qui supprima l'emploi que j'occupais sous le feu roi. — (Honoré de Balzac, Scènes de la vie de campagne : Le Lys dans la vallée, 1836, Paris : chez Michel Lévy frères & à la Libraire Nouvelle, 1873, page 305)
    • Le Président a qualifié d’« hypothétique » la possibilité de démilitariser Quemoy et Matsu en échange d'un cessez-le-feu, néanmoins il a reconnu que c'était théoriquement envisagé par la diplomatie américaine. — (L'Année politique, économique et sociale en France : 1958, Presses Universitaires de France, 1958, p. 440)
  4. Tact, prudence.
    • Parler avec diplomatie.
  5. (Figuré) Adresse, ruse, habileté.
    • Faire de la diplomatie, user d’adresse, de ruse.
    • Que de diplomatie !
    • Voilà bien de la diplomatie dépensée en pure perte.
  6. (Vieilli) Étude des chartes, diplômes et autres documents officiels. Elle s’intéresse à leur classification, leur valeur, leur âge et leur authenticité. Elle est souvent considérée, avec la paléographie ou l’archivistique, comme une discipline auxiliaire de l’histoire.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DIPLOMATIE. n. f.
Connaissance des traditions qui règlent les rapports mutuels des États, art de concilier leurs intérêts respectifs. Étudier la diplomatie. Il se dit aussi de ces Rapports et de ces intérêts mêmes, ainsi que des Ministres, des ambassadeurs, etc., qui les règlent, qui les traitent. La diplomatie européenne. Diplomatie secrète. Diplomatie compliquée, subtile, nette, énergique. Il se dit aussi de la Carrière diplomatique. Il se destine à la diplomatie. Être dans la diplomatie. Fig. et fam., Faire de la diplomatie, User d'adresse, de ruse. On dit dans le même sens Que de diplomatie! Voilà bien de la diplomatie dépensée en pure perte.

Littré (1872-1877)

DIPLOMATIE (di-plo-ma-sie) s. f.
  • 1Connaissance des rapports internationaux, des intérêts respectifs des États.

    Relations entre les États entretenues au moyen des ambassadeurs.

    Le personnel des ambassades. La carrière de la diplomatie. Se destiner à la diplomatie.

  • 2 Fig. Manéges dans la vie privée comparés à ceux des diplomates. C'est un homme plein de diplomatie. Je n'entends rien à toute cette diplomatie. Il a dépensé bien de la diplomatie. Si vous voulez, ma chère amie, que je vous parle, là, franchement, diplomatie à part, je vous mets sous la protection de madame…, Scribe Et G. Delavigne, le Diplomate, I, 3.

    Faire de la diplomatie, user d'adresse, de subterfuges.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « diplomatie »

Diplomate.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De diplomate apparenté à diplôme avec le suffixe -ie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « diplomatie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
diplomatie diplɔmasi

Évolution historique de l’usage du mot « diplomatie »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « diplomatie »

  • La diplomatie sans les armes, c’est la musique sans les instruments. De Otto von Bismarck
  • La politique, fille de la diplomatie et de l'escroquerie courtoise. De Jacques Sternberg / La Sortie est au fond de l'espace
  • La diplomatie a ses raisons que l'altruisme ne connaît pas. De Jean-Paul Lebourhis / L'Exil intérieur
  • La diplomatie, c'est faire et dire les plus vilaines choses de la manière la plus élégante. De Isaac Goldberg / Le Réflexe
  • Ne rien dire, surtout en parlant, c'est la moitié de cet art qu'on appelle la diplomatie. De Will et Ariel Durant
  • Auprès des politiciens, les finesses de l'étiquette, les subtilités de la diplomatie comptent moins que le succès. De Robert Charbonneau / Aucune créature
  • La diplomatie est la police en grand costume. De Napoléon Bonaparte
  • Le journalisme est l’école primaire de la diplomatie. De Alfred Capus
  • La diplomatie est l'arme des faibles. De Lionel Groulx / L'Appel de la race
  • Là où la diplomatie a échoué, il reste la femme. De Proverbe arabe
  • La diplomatie : l'art de plonger dans des eaux troubles sans faire de "plouf". De Eric Linklatter
  • En diplomatie, l'ultimatum est la dernière exigence avant les concessions. De Ambrose Bierce
  • La diplomatie est l’art de faire durer indéfiniment les carreaux fêlés ! De Charles de Gaulle
  • Nous sommes convaincus que nous devons répondre à nos préoccupations communes concernant le programme nucléaire, le programme de missiles balistiques et les activités régionales déstabilisantes de l’Iran sur le long terme. À cette fin, nous continuons de croire que la stratégie de pression maximale ne servira pas cet objectif ; au contraire, nous demeurons déterminés à mettre l’Iran face à ses responsabilités tout en poursuivant la voie de la diplomatie et d’un véritable dialogue. France Diplomatie - Ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, Déclaration des ministres des affaires étrangères de la France, de l'Allemagne et du Royaume-Uni (19.06.20) - Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères
  • Le chef de la diplomatie iranienne, Mohammad Javad Zarif. Photo AFP L'Orient-Le Jour, Le chef de la diplomatie iranienne violemment chahuté par les députés - L'Orient-Le Jour

Vidéos relatives au mot « diplomatie »

Traductions du mot « diplomatie »

Langue Traduction
Anglais diplomacy
Espagnol diplomacia
Italien diplomazia
Allemand diplomatie
Chinois 外交
Arabe الدبلوماسية
Portugais diplomacia
Russe дипломатия
Japonais 外交
Basque diplomazia
Corse diplomazia
Source : Google Translate API

Synonymes de « diplomatie »

Source : synonymes de diplomatie sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « diplomatie »

Diplomatie

Retour au sommaire ➦

Partager