La langue française

Qualifier

Sommaire

  • Définitions du mot qualifier
  • Étymologie de « qualifier »
  • Phonétique de « qualifier »
  • Citations contenant le mot « qualifier »
  • Traductions du mot « qualifier »
  • Synonymes de « qualifier »
  • Antonymes de « qualifier »

Définitions du mot qualifier

Trésor de la Langue Française informatisé

QUALIFIER, verbe trans.

A. − Considérer comme et nommer tel.
1.
a) Qqn qualifie qqc. (chose, action) de + adj. attribut ou subst. ou groupe syntagm. nom., adj. ou adv.Marquer de telle qualité, caractériser en attribuant une qualité, une appellation, un titre. Synon. appeler, caractériser, dénommer, désigner, intituler, nommer.Qualifier le nom de. La valse à deux temps, je ne sais pourquoi, s'appelle en Grèce la valse allemande. La valse à trois temps est indûment qualifiée de valse française (About, Grèce, 1854, p. 372):
1. Nous disons spontanément que les orbes concentriques de l'arbre ne sont que des « cercles grossiers ». À l'inverse, la circonférence est qualifiée de parfaite quand elle est absolument régulière. Huyghe, Dialog. avec visible, 1955, p. 170.
Rem. Pour introd. un néol. ou une expr. surprenante, souvent suivi de guillemets ou en it.: Le Conservateur avait une face que je qualifierai, d'un terme botanique, d'hispide, j'entends par là velue (Arnoux, Calendr. Fl., 1946, p. 170).
[Sans de] Un glacier peut donc être qualifié: un appareil naturel qui a pour fonction de débiter l'excès des neiges persistantes (Lapparent, Abr. géol., 1886, p. 46).Peu après, nous les quali-fions [les réveils] sommeil parce que nous ne nous les rappelons plus (Proust, Guermantes 2, 1921, p. 335).Les gens, las d'attendre, étaient allés chez un confrère. Alors il faisait une colère à grand orchestre, qualifiait avilissante et vexatoire cette profession qu'il avait si passionnément souhaitée (Duhamel, Terre promise, 1934, p. 119).
SYNT. Ne pas hésiter à, persister à, oser qualifier qqc. de...; ne pas savoir comment qualifier (une conduite morale); qu'on peut, qu'on pourrait qualifier de...
P. euphém. Qu'on ne saurait qualifier (en parlant d'une conduite morale, d'un comportement). Absolument odieux. Synon. inqualifiable, innommable.Ce prince, dont on ne saurait qualifier la déplorable faiblesse, accepta sans résistance une mission qui n'était qu'un prétexte pour l'éloigner (Staël, Consid. Révol. fr., t. 1, 1817, p. 277).Qui donc a pu commettre sur vous un crime que je ne sais de quel nom qualifier! (Lautréam., Chants Maldoror, 1869, p. 129).Elle ne savait comment qualifier une pareille méconnaissance de ses bonnes intentions (Gobineau, Pléiades, 1874, p. 287).
DR. ,,Mettre l'acte ou le fait en équation juridique, afin de déterminer le régime auquel il se trouve soumis`` (Roland-Boyer 1983).
DR. PÉNAL. ,,Rechercher dans la loi pour l'appliquer à l'espèce, l'incrimination susceptible de lui convenir`` (Roland-Boyer 1983). Considérer comme coupable, non ce qui est qualifié délit par la loi, mais ce qui déplaît aux organes de l'accusation (Courier, Pamphlets pol., Procès, 1821, p. 109).Combien trouverait-on de jurés pour qualifier votre action de crime passionnel?... Ce n'est pourtant pas autre chose (Curel, Nouv. idole, 1899, ii, 5, p. 213).
b) Qqn qualifie qqn (de) + compl. ou adj. qualificatif.Traiter de. Bien, jeune homme − Le père Miné qualifiait de ce titre tous les gens de moins de soixante ans (Huysmans, Oblat, t. 1, 1903, p. 94).Un savant peut travailler dans de larges domaines, où il applique les créations dues au génie de ses prédécesseurs, sans pour autant être qualifié de plagiaire (Schaeffer, Rech. mus. concr., 1952, p. 136).
En partic.
Vx. Attribuer un titre féodal ou nobiliaire. Les Lettres du Roi, d'Arrêt le qualifient chevalier, prince, duc (Ac.).
Péj. [Avec de] Qqn qualifie qqn (et p. méton. un aspect du comportement) de.Insulter, en portant un jugement dépréciatif. Qualifier qqn de tous les noms:
2. boissonnade: Vous avez qualifié de moule le gendarme? (...). le baron: C'est grave, hein? boissonnade: Comment, si c'est grave! Six jours à trois mois, tout bonnement. Courteline, Gend. sans pitié, 1899, 2, p. 155.
Empl. pronom. réfl.
Vx. [Sans de] S'arroger, prendre une qualité, un titre, une fonction. Se qualifier Écuyer, Docteur, Bourgeois de Paris (Ac.). Jomini (...) se qualifia colonel, et c'était ainsi qu'on le désignait habituellement (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t. 13, 1869, p. 74).
Mod. [Avec de] Mais non, ni lard ni cochon, mon type, (...) se qualifiant de journalier et usurpant ce titre qui implique force et courage (Verlaine, Œuvres compl., t. 4, Mes hôp., 1891, p. 344):
3. Dans la gondole, Bouvard et Pécuchet firent la conversation avec trois paysans, deux bonnes femmes, un séminariste, et n'hésitèrent pas à se qualifier d'ingénieurs. Flaub., Bouvard, t. 1, 1880, p. 90.
c) Qqc. qualifie qqc.Caractériser. Puisque l'intention qualifie l'acte, que va faire la volonté en présence des jugements de la raison? (Gilson, Espr. philos. médiév., 1932, p. 147):
4. ... toutes les fleurs sont exactement représentées par des alliances d'alcoolats et d'esprits, dérobant au modèle sa personnalité même et y ajoutant ce rien, ce ton en plus, ce fumet capiteux, cette touche rare qui qualifie une œuvre d'art. Huysmans, À rebours, 1884, p. 150.
2. GRAMM., LING. Exprimer la qualité. Synon. caractériser, déterminer.L'adverbe de manière qualifie les actions. Il aimait de brutaliser l'ordre des mots, d'éloigner le qualificatif du nom qu'il qualifie, le complément du verbe (Valéry, Variété II, 1929, p. 221).
B. − Qqc. qualifie qqn (à, pour qqc.; pour + inf.).Donner la qualification à.
1. DR. DU TRAV., ÉCON., SOCIOL. Rendre apte à assumer, à remplir un emploi déterminé. Souvent à la forme passive. Être qualifié (pour). Être capable (de), avoir qualité pour. L'état universitaire qualifie peu pour discourir des choses de la passion, et je me sens emprunté pour vous dire ce qu'est Antinéa (Benoit, Atlant., 1919, p. 170).
Empl. pronom. Se rendre capable, acquérir de la compétence. Se qualifier dans son métier. (Dict. xixeet xxes.).
P. ext., dans la lang. usuelle. Donner la capacité, la compétence. Synon. autoriser, habiliter.Cela ne vous qualifie nullement pour...; être particulièrement, pleinement, tout, seul qualifié pour...; personne n'est mieux/plus qualifié que vous pour... Ce système reviendrait, essentiellement, à placer l'Empire et, demain, la France elle-même sous l'autorité personnelle d'un homme que rien ne qualifie pour l'exercer (De Gaulle, Mém. guerre, 1956, p. 460):
5. ... [ce genre d'esprit] était du moins (...) de l'esprit adroit à utiliser (comme un traducteur) différentes formes de syntaxe. Or, rien de tel ne semblait qualifier Mmede Citri à mépriser des qualités tellement semblables aux siennes. Proust, Sodome, 1922, p. 688.
2. SPORTS. [Le suj. désigne un concurrent, un cheval, un athlète, une équipe] Être qualifié (pour) (souvent au passif). Obtenir la qualification, le droit de disputer une épreuve ultérieure, une compétition sportive de niveau supérieur (d'apr. Petiot 1982). Anton. éliminé.Les Championnats sont des courses annuelles ayant pour but de déterminer quel est le plus fort parmi les coureurs qualifiés pour y prendre part (Baudry de Saunier, Cycl., 1892, p. 431).Le Red Star et Toulouse, leaders de championnat, se trouvent tous deux qualifiés en Coupe (L'Œuvre, 28 févr. 1941).Trente-deux clubs, on le sait, restent en course pour le titre, répartis en huit poules de quatre: donc trois tours à jouer, à l'issue desquels les deux premiers de chaque poule se trouveront qualifiés pour le tableau final (Le Figaro, 19-20 janv. 1952, p. 8, col. 5).
Empl. pronom. réfl. Se qualifier pour un championnat, pour les Jeux Olympiques. Cochet se qualifia pour la finale, en battant le Parisien par 2-6, 6-3, 6-1, 2-6 et 6-2 (Le Miroir des sports, 1923, n o24, p. 158).
Prononc. et Orth.: [kalifje], (il) qualifie [-fi]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 4equart xves. califfier « caractériser par l'attribution d'une qualité » (H. Baude, Poésies, éd. J. Quicherat, p. 83); 1585 qualifier de « attribuer un titre, une qualité à » (N. du Fail, Contes d'Eutrapel, t. 2, p. 262); 1845-46 gramm. (Besch.); 1566 part. passé adj. « qui a toutes les conditions requises par la loi pour constituer le délit, le crime » (H. Est., Tr. prep. a l'apol. p. Herod., XXIII ds Gdf. Compl.: Ils ne se laissent pas de commettre aussi des larrecins qualifiez); 2. 1483 part. passé adj. « ayant la qualité nécessaire » (ds Rec. gén. des anc. lois fr., éd. Isambert, t. 11, p. 55: personnages lettrez de grandes expérience, et bien qualifiez); a) 1619 « qui a les qualités requises pour » (ds Nouv. Cout. gén., éd. Bourdot de Richebourg, t. 2, p. 98: Nul ne pourra exercer l'estat d'advocat en nostre dite cour, qu'il n'ait preallablement esté trouvé capable et à ce qualifié par examen); 1956 ouvrier qualifié (P. Chombart de Lauwe, Vie quotid. familles ouvrières, p. 19); 1840 turfisme qualifié (d'apr. Petiot); 1840 qualifier (d'apr. Dauzat 1964); 1869 part. passé adj. qualifié (Littré); 1902 part. passé subst. (L'Auto-Vélo, 20 janv. ds Petiot); 1903 se qualifier (L'Auto, 12 oct., ibid.); b) 1625 part. passé adj. (J. Stoer, Dict. fr.-lat.: Homme bien qualifié, Vir illustris). Empr. au lat. médiév.qualificare « qualifier, apporter des modifications » ca 1270 ds Latham, comp. du lat. class. qualis, quel* et de -ficare, de facere, faire*, v. -ifier; 2 sous l'infl. de l'angl. to qualify « investir de qualités nécessaires à » att. dep. 1581 ds NED, lui-même empr. dès 1549 (ibid.) au fr. Fréq. abs. littér.: 463. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 387, b) 801; xxes.: a) 727, b) 769.
DÉR. 1.
Qualifiable, adj.a) [Corresp. à supra A 1 a] α) Rare. Qui peut être qualifié. Anton. inqualifiable.La Semoy, noire sur son lit de cailloux bavards, ses truites qualifiables vraiment de surnaturelles (Verlaine, Œuvres posth., t. 2, Souv. et prom., 1896, p. 135). β) [Péj., gén. dans un cont. nég., p. exagér.; par litote] Ne ... pas/guère qualifiable. Qu'on ne saurait qualifier (qui est si répréhensible qu'il n'y a pas de vocable assez fort pour le nommer, pour l'apprécier). Synon. inqualifiable, innommable.Sa conduite n'est pas qualifiable (Ac.1878-1935). γ) Dr. On ne peut faire des lois pénales que pour les délits qualifiables (Ac.1878-1935).b) Sports. [Corresp. à supra B 2; en parlant d'un concurrent] Qui peut se qualifier (être qualifié) pour disputer une épreuve sportive (d'apr. Petiot 1982). Étant qualifiables d'office, nos vedettes ne poussèrent pas (L'Auto, 23 juin 1941). [kalifjabl̥]. Att. ds Ac. dep. 1878. 1reattest. 1858 adj. (Legoar.: Qualifiable, adj. des 2 g. Qui peut se qualifier); de qualifier, suff. -able*. L'angl. qualifiable « qui peut être qualifié, modifié » est att. dep. 1611 ds NED.
2.
Qualificateur, subst. masc.a) α) Hist. de l'Église. [Au temps de l'Inquisition, au xvies., notamment en Espagne] Théologien d'un tribunal local qui a pour mission de qualifier les hérésies des « propositions ». Chaque tribunal [de l'Inquisition espagnole] comprend des juges (...) des « qualificateurs » chargés de donner une qualification théologique (erroné, sentant l'hérésie, hérétique, etc.) aux (...) crimes contre la foi qui leur sont déférés... (Encyclop. univ.t. 81970, p. 1040). β) Dr. canon. anc., hist. de l'Église. ,,Théologien chargé par la congrégation pour la Doctrine de la foi (autrefois le Saint-Office) d'examiner les opinions nouvelles en rapport avec la foi ou les mœurs et de présenter un rapport à cette congrégation`` (Lar. Lang. fr.). Qualificateur du Saint-Office (Ac.).b) Ling. Dans sa tentative de classification des catégories verbales, Jakobson (1957) appelle qualificateurs les désignateurs qui indiquent la qualité du terme de l'énoncé, c'est-à-dire le genre des agents ou patients (les protagonistes du procès de l'énoncé) exprimé dans les formes verbales: animé, inanimé, masculin, féminin, etc.V. quantificateur (Mounin 1974).[kalifikatœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1718. 1reattest. 1665 (Retz, Lettre ds Œuvres, éd. R. Chantelauze, t. 7, p. 113); dér. sav. de qualifier, suff. -(a)teur*.

Wiktionnaire

Verbe

qualifier \ka.li.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marquer de quel caractère est une chose, une proposition, une action.
    • Entre la poire et le fromage Bianchon arriva, par d’habiles préparations, à parler de la messe, en la qualifiant de momerie et de farce. — (Honoré de Balzac, La Messe de l’athée,)
    • Ces docteurs confondent, par un grossier sophisme, un idéal qui, en tant que non changeant, peut par pure métaphore être qualifié de mort, avec les hommes, les êtres charnels qui embrassent cet idéal, […].— (Julien Benda, La trahison des clercs : Appendice des valeurs cléricales, 1927, éd. 1946)
    • Ensuite il y eut un grand moment participatif de débat citoyen, que Mlle. Muchielli qualifia crânement d’Agora. — (François-Xavier Ajavon, J’ai infiltré un stage de citoyenneté, sur RING : News, culture & société (www.surlering.com), le 24 mai 2010)
  2. (En particulier) (Justice) Donner une qualification juridique.
    • Le tribunal de Bobigny n’a pas eu beaucoup de difficultés à qualifier ces contenus comme autant « de correspondances privées et d’images portant sur la vie sexuelle et sentimentale » de l’époux. — (Next INpact, Revenge porn : une femme condamnée pour violation de la vie privée, 28 novembre 2018 → lire en ligne)
  3. Indiquer la nature ou la personnalité d'une personne.
    • […], il se laissa imposer le titre de roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier (7 août 1830). C'était une usurpation audacieuse de la souveraineté nationale; l'avènement de la branche cadette peut être qualifiée un escamotage. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Quant aux spiritualistes de la fin du XIXe siècle, ils fustigent volontiers la bourgeoisie voltairienne qu'ils qualifient de matérialiste, d’hypocrite et qu'ils jugent faussement respectable. — (Gilbert Guislain & ‎Charles Tafanelli, Voltaire, Studyrama, 2005, p. 77)
    • Les peines encourues étaient énormes par rapport au butin. Il chercha quel mot qualifierait le mieux Poulou et Gino. « Baltringues » lui sembla le plus congruent. — (Georges Olivier Châteaureynaud, Le corps de l'autre, éd. Grasset & Fasquelle, 2010, p. 90)
  4. Attribuer un titre ou une qualité à une personne.
    • Note : Dans cette acception qualifier peut se construire soit avec la préposition de, soit avec les prépositions comme, en tant que, soit sans préposition (tournure archaïque).
    • Les lettres du roi le qualifient duc.
    • Il se qualifie comme finaliste des championnats du monde.
    • Il est qualifié en tant que médecin urgentiste.
  5. (Spécialement) Dénommer ; nommer.
    • Au siècle suivant, les astronomes ont observé une nouvelle classe d'objets célestes qu'ils ont qualifiés d'« astéroïdes », et non de « planétoïdes », en dépit du fait qu'ils orbitaient autour du Soleil comme les planètes. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L'astrologie confrontée aux progrès de l'astronomie, dans Le Québec sceptique, n°24, p.41, décembre 1992)
  6. (Figuré) (Familier) Faire accéder à la qualification dans un chalenge ou dans un championnat.
    • Pour les gens de ma génération, Platini, c'est le top du top. Platinix. Celui qui arrivait avec sa potion magique pour nous qualifier dans les matchs décisifs. — (Pierre Ménès, Le Pierrot top foot, Éditions du Rocher, 2017)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

QUALIFIER (ka-li-fi-é) v. a.

Je qualifiais, nous qualifiions, vous qualifiiez ; que je qualifie, que nous qualifiions, que vous qualifiiez.

  • 1Marquer de quelle qualité est une chose. Toute profession s'estime dans son cœur, Traite les autres d'ignorantes, Les qualifie impertinentes, La Fontaine, Fabl.XI, 5. Qualifiant les choses comme il nous plaît, traitant de bagatelles et de rien ce qui est essentiel au salut, Bourdaloue, Serm. 24e dim. après la Pentecôt. Domin. t. IV, p. 444. De cette sortie séparée, Harlay a fait naître une indécence que je m'abstiens de qualifier, Saint-Simon, 374, 24. Les jurisconsultes de l'Europe et surtout le célèbre marquis Beccaria n'ont jamais qualifié ces jugements [de Calas, de Lalli, de Labarre] que d'assassinats, Voltaire, Lett. Richelieu, 20 mai 1771. L'homicide commis volontairement est qualifié meurtre, Code pénal, art. 295. La soustraction frauduleuse est qualifiée vol, ib. art. 379.

    Il se dit des personnes dans le même sens. Qualifier quelqu'un de fourbe. Il [Pythagore] admettait, dit-on, une âme répandue dans toute la nature… principe éternel dont nos âmes sont émanées, et qu'il qualifiait du nom de Dieu, Barthélemy, Anach. ch. 79 (note 1). Personne moins que moi, n'aime à qualifier durement ceux avec qui nous sommes en guerre, Villemain, Souven. contemp. les Cent-Jours, ch. VIII.

  • 2 Terme de grammaire. Exprimer la qualité. L'adjectif qualifie le nom.
  • 3Attribuer un titre, une qualité à une personne.

    Dans cette acception, il se construit ordinairement sans de. L'arrêt le qualifie prince, duc, etc.

    On le dit aussi avec de. On le qualifie de duc, de baron.

  • 4Se qualifier, v. réfl. S'attribuer une qualité, un titre. Il se qualifie docteur. Il se qualifie de marquis.
  • 5Se rendre capable de. Lisez l'Histoire ecclésiastique, vous dis-je, pour vous qualifier dans votre métier, Voltaire, Facéties, Quest. sur les mir. 17.

HISTORIQUE

XVe s. Je me saisy (qui fut le bon), Quand la voix me fut proferée, De la saincture de [du duc de] Bourbon Pour mieux calliffier le don ; Mais elle n'étoit pas ferrée, De Laborde, Émaux, p. 197.

XVIe s. Et n'y a doute que plusieurs se voyans priez par des colonnels qualifiez ne fussent incitez d'accepter les charges qu'ils eussent autrement desdaignées, Lanoue, 277. Le sage des philosophes, encores qu'ils l'ayent par leurs discours qualifié et formé, n'est pas pourtant trouvé, Lanoue, 470. De sa seule et privée authorité, il [le duc de Sommerset] s'estoit qualifié protecteur d'Angleterre, Carloix, II, 1. Quelle cueillette que miserable pouvez-vous esperer des bleds mal qualifiés, semés en vos terres ? De Serres, 102. Furt [vol] qualifié sera puny à mort, Coust. gén. t. II, p. 790. Nul ne pourra exercer l'estat d'advocat en nostre dite cour, qu'il n'ait preallablement esté trouvé capable et à ce qualifié par examen, Nouv. coust. gén. t. II, p. 98.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « qualifier »

Bas-lat. qualificare, de qualis, quel, et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De qualité, avec le suffixe -ifier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « qualifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
qualifier kalifje

Citations contenant le mot « qualifier »

  • Lorsqu'on vit pleinement, on n'a pas besoin de qualifier sa vie. De Réjean Bonenfant / Un amour de papier
  • Qui a le droit de qualifier la croyance des autres de "superstition" ? De Jostein Gaarder / Le Monde de Sophie
  • Ces gaffes qui sont accueillies par un de ces silences que l’on peut qualifier d’assourdissant... De Paul Claudel
  • Quelle que soit la chose qu'on veut dire, il n'y a qu'un mot pour l'exprimer, qu'un verbe pour l'animer et qu'un adjectif pour la qualifier. De Guy de Maupassant / Pierre et Jean
  • Pour le latéral gauche de la sélection nationale haïtienne Alex Christian Junior qui a remporté le championnat d’Arménie de D1 2019-2020 avec son club, Haiti peut encore se qualifier pour la Coupe du monde 2022. Il faut tout simplement y croire et travailler en conséquence « Dans la vie tout est possible, dit-il. Tout d'abord, il faut y croire et travailler. Je pense que si nous travaillons plus que nous l’avons fait lors de la Gold Cup 2019 nous pouvons nous qualifier pour la phase finale. Seulement nous avons besoin de beaucoup travailler et du support de tous les Haïtiens. » Le Nouvelliste, Le Nouvelliste - « Si on se met au travail on peut se qualifier pour la Coupe du monde 2022 », selon Alex Christian Jr
  • Enfin, si Rennes ne parvenait pas à se qualifier pour la Ligue des Champions, le club serait quoi qu'il arrive assuré de jouer la phase de poules d'Europa League, pour la troisième année consécutive. France Bleu, Manchester United qualifié en Ligue des Champions, l'horizon européen du Stade Rennais s'éclaircit
  • Sans jouer, l'OGC Nice peut se qualifier pour la Coupe d'Europe ce vendredi soir Nice-Matin, Sans jouer, l'OGC Nice peut se qualifier pour la Coupe d'Europe ce vendredi soir - Nice-Matin
  • Manuel Pellegrini, 66 ans, sera le nouvel entraîneur du Betis Séville à partir de la saison prochaine et remplacera Rubi, licencié fin juin. Le futur coach de la formation andalouse a délivré un premier message aux supporters ce jeudi une fois son arrivée officialisée. Son objectif est clair : qualifier le Betis pour l'Europe. L'Équipe, Manuel Pellegrini : « Qualifier le Betis Séville pour les compétitions européennes » - Foot - ESP - L'Équipe

Traductions du mot « qualifier »

Langue Traduction
Anglais to qualify
Espagnol para calificar
Italien qualificare
Allemand qualifizieren
Chinois 为了证实
Arabe في التأهل
Portugais qualificar
Russe квалифицироваться
Japonais 資格を得る
Basque sailkatzeko
Corse per qualificà
Source : Google Translate API

Synonymes de « qualifier »

Source : synonymes de qualifier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « qualifier »

Partager