Dénommer : définition de dénommer


Dénommer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

DÉNOMMER, verbe trans.

A.− DR. Nommer une personne dans un acte. Tout jugement qui admettra une preuve testimoniale, dénommera les témoins qui seront entendus (Code civil,1804, art. 252, p. 47).
[Avec un attribut de l'obj. ou du suj. du verbe passif] Notre père, dans son acte de naissance, est « simplement dénommé Marc-Pierre Huot » (Goncourt, Journal,1861, p. 906).
B.− P. ext., cour.
1. [En parlant de la pers. qui dénomme, l'obj. étant précisé par divers procédés] Attribuer un nom à quelqu'un ou à quelque chose.
a) [Avec un adv. précisant la nature du nom] :
1. Dès l'instant où le peuple agricole eut porté un regard observateur sur les astres, il sentit le besoin d'en distinguer les individus ou les groupes, et de les dénommer chacun proprement [par un nom propre], afin de s'entendre dans leur désignation... Volney, Les Ruines,1791, p. 230.
b) [Avec un attribut de l'obj.] :
2. Chez eux [les Saducéens], donc, nul sentiment métaphysique des choses : absorbés dans la sensation, ils représentaient l'égoïsme, l'individualisme au plus haut degré; on pouvait les dénommer les sectateurs de la vie présente. P. Leroux, De l'Humanité,t. 2, 1840, p. 677.
c) [Avec un compl. circ. interne de moyen] Dénommer qqn du nom de... [À Venise] on insulte (...) tous les Français, les dénommant des noms injurieux de jacobins, de régicides, d'athées (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène,t. 1, 1823, p. 702).
2. [En parlant du nom qui dénomme] Servir à dénommer, désigner :
3. Les clartés ordinaires ne me suffisent plus quand le sens des mots n'est pas aussi clair que leur son, c'est-à-dire quand ils n'offrent pas à ma pensée des objets aussi transparents par eux-mêmes que les termes qui les dénomment. Joubert, Pensées,t. 1, 1824, p. 92.
Rem. On rencontre ds la docum. a) Le part. passé subst. dénommé, ée. Personne qui est dénommée (généralement avec une précision complémentaire sur la personne). α) Dans la lang. formulaire de l'admin. Un registre (...) marquant : « le dénommé ci-dessus a commencé à subir sa peine le... » Ici, on est « le dénommé » (Goncourt, Journal, 1862, p. 1062). Les jurés (...) se prononcèrent à l'unanimité pour l'affirmative en ce qui concernait tous les accusés, à l'exception des dénommés Navette et Bellier, que le président et, après lui, l'accusateur public avaient mis, en quelque sorte, hors de cause (A. France, Dieux ont soif, 1912, p. 271). β) Dans la lang. fam. Le dénommé Candemare Julien, pour ne citer que celui-ci (Céline, Mort à crédit, 1936, p. 481). b) L'adj. dénommable. Qui peut être dénommé, désigné par un nom précis. Une puissance intérieure et non dénommable me rétablit soudainement (...) en moi-même (Arnoux, Visite Mathus., 1961, p. 193).
Prononc. et Orth. : [denɔme], (je) dénomme [denɔm]. Ds Ac. 1694-1932. Étymol. et Hist. 1. 1170 denommer « fixer, désigner (un jour) » (Benoit de Sainte-Maure, Chronique des ducs de Normandie, éd. C. Fahlin, 2331); 2. mil. xiiies. « attribuer un nom » (J. de Thuin, J. César, 81, 5 ds T.-L.). Empr. au lat. impérial denominare « dénommer, nommer » avec infl. de nommer*. Fréq. abs. littér. : 132. Bbg. Valter (R.). Einige Bemerkungen zum romanischen Wortschatz gelehrtlateinischer Herkunft. Beitr. rom. Philol. 1972, t. 11, p. 142.

Dénommer : définition du Wiktionnaire

Verbe

dénommer \de.nɔ.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Justice) Nommer une personne dans un acte.
    • Il faut dénommer toutes les parties dans un contrat, dans un arrêt.
    • Il n’est pas dénommé dans l’acte.
  2. (Par analogie) Imposer un nom de choses.
    • Une deuxième forme regardée par les botanistes systématiciens comme simple variété mais que nous considérons comme une espèce jordaniennne a été dénommée par Weddell, Bœhmeria nivea var. candicans. — (Auguste Chevalier, « La Ramie au point de vue botanique », chap. 1 de « Le problème de la culture de la Ramie dans les Colonies françaises », par Auguste Chevalier & Marcel Dagron, dans le Journal d'agriculture traditionnelle et de botanique appliquée, n° 67 de mars 1927, page 162)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dénommer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

DÉNOMMER. v. tr.
T. de Procédure. Nommer une personne dans un acte. Il faut dénommer toutes les parties dans un contrat, dans un arrêt. Il n'est pas dénommé dans l'acte. Il signifie, dans le langage général, Imposer un nom à une personne, à une chose ou à une classe de personnes, de choses. Les botanistes ont dénommé les plantes.

Dénommer : définition du Littré (1872-1877)

DÉNOMMER (dé-no-mé) v. a.
  • 1 Terme de pratique. Nommer une personne dans un acte.
  • 2Dans le langage général, assigner un nom. Les plantes ont été dénommées par les botanistes d'après des considérations très diverses.
  • 3Se dénommer, v. réfl. Être dénommé. Ces parties se dénomment d'après leur usage.

HISTORIQUE

XIIe s. [Il] Li denome del lonc, del lé [en long et en large], Tute la moitié del regné [royaume], Si cum les citez sunt asises, Benoit de Sainte-Maure, II, 4710.

XIVe s. Et dient une chose estre indeterminée et non bonne, pour ce que, selon elle, l'en [l'on] est denommé et dit tel plus ou moins, Oresme, Eth. 298. Elle precede telles operacions aussi comme les ars precedent les operacions qui de eulx sont denommées, Oresme, ib. 40.

XVe s. Et pour ce que excuser ne se deust de non cognoistre les dits participans, il les denomma en ses lettres, Viriville, Geste des nobles, p. 133.

XVIe s. Le nom du quel nous l'avons denommée, Montaigne, I, 69. De toute ancienneté on denommoit et specifioit les années par le nom de celui qui estoit prevost, Amyot, Démétr. 13.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « dénommer »

Étymologie de dénommer - Littré

Provenç. denommar ; espagn. denominar ; ital. denominare ; du latin denominare, de la préposition de, et nominare, nommer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de dénommer - Wiktionnaire

 Dérivé de nommer avec le préfixe dé-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « dénommer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
dénommer denɔme play_arrow

Conjugaison du verbe « dénommer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe dénommer

Évolution historique de l’usage du mot « dénommer »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « dénommer »

  • Ainsi, la loi grave dans le marbre un devoir de miséricorde de l’Administration et donne aux administrés ce qu’il est désormais convenu de dénommer : droit à l’erreur. C’est une avancée. Le Revenu, Impôts : en quoi consiste le «droit à l'erreur» ? | Le Revenu
  • Quelle règle pour dénommer un établissement ? L’ouverture prochaine de l’Escobar, rue des Jacobins suscite l’émotion d’un couple de Colombiens qui a lancé une pétition en ligne. Le gérant se défend. , Caen. Ouverture de l’Escobar : ça sent la poudre - Caen.maville.com

Images d'illustration du mot « dénommer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « dénommer »

Langue Traduction
Corse chjamà
Basque izendatzeko
Japonais 名付ける
Russe называть
Portugais nomear
Arabe لتسمية
Chinois 命名
Allemand benennen
Italien per nominare
Espagnol nombrar
Anglais to name
Source : Google Translate API

Synonymes de « dénommer »

Source : synonymes de dénommer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires