La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « signifier »

Signifier

Définitions de « signifier »

Trésor de la Langue Française informatisé

SIGNIFIER, verbe trans.

I. − [Le signe désigne une chose, instituée ou non comme signe]
A. − [Le suj. désigne une chose, un fait matériel]
1. Manifester, indiquer, vouloir dire quelque chose; avoir pour sens (v. ce mot II A 1). Geste qui signifie un refus. La Marquise: (...) qu'est-ce que signifie cette chose-là: faire la cour à une femme? Le Comte: Cela signifie que cette femme vous plaît, et qu'on est bien aise de le lui dire (Musset,Il faut qu'une porte, 1845, p. 241):
1. ... j'étais embarrassé devant certains de ses regards, de ses sourires. Ils pouvaient signifier mœurs faciles, mais aussi gaîté un peu bête d'une jeune fille sémillante mais ayant un fond d'honnêteté. Une même expression, de figure comme de langage, pouvant comporter diverses acceptions, j'étais hésitant comme un élève devant les difficultés d'une version grecque. Proust,J. filles en fleurs, 1918, p. 882.
Signifier qqc. à/pour qqn.Tuer son cochon signifie pour le paysan s'approvisionner de charcuterie, de morceaux fins et de graisse pour toute l'année (Pesquidoux,Chez nous, 1921, p. 79).La répétition répond à l'incompréhension. Elle nous signifie que l'acte du langage n'a pu s'accomplir (Valéry,Variété III, 1936, p. 75).
Loc. [Exprime le mécontentement, l'impatience ou l'étonnement du locuteur] Que signifie (qqc.)? qu'est-ce que cela signifie? Que signifie cet accoutrement? Qui êtes-vous pour venir parodier sous cette large perruque un homme que j'ai aimé? (Musset,Fantasio, 1834, ii, 1, p. 208).Qu'est-ce que tout cela signifie? gronda Joseph, le poil soudainement hérissé, l'œil rouge, le nez de travers. Qu'est-ce que cette plaisanterie? (Duhamel,Passion J. Pasquier, 1945, p. 78).
En partic. [Constr. avec une nég. ou empl. dans un cont. nég.] Ne rien signifier, ne pas signifier grand-chose. Ne pas être une preuve, un signe de quelque chose; avoir peu ou pas de sens, de valeur; ne pas porter à conséquence. Sois tranquille (...). On en fera un gaillard... Ça ne signifie rien, qu'il soit si petit (Zola,Joie de vivre, 1884, p. 1104).Aujourd'hui c'est mardi gras, mais, à Bouville, ça ne signifie pas grand'chose; c'est à peine s'il y a dans toute la ville, une centaine de personnes pour se déguiser (Sartre,Nausée, 1938, p. 83).
P. anal. Avoir pour équivalence, contenu ou implication. La guerre signifie (...) danger de mort et sacrifice de la vie pour tout le monde, pour tout le monde: personne n'est sacré (Barbusse,Feu, 1916, p. 140).La socialisation des moyens de production ne signifie pas la disparition des classes (Camus,Homme rév., 1951, p. 284).
2. [Le suj. désigne un phénomène naturel] Être le signe de quelque chose (v. signe I A 1). Synon. annoncer.Toute la nuit des averses et des coups de vent se succéderaient sur l'île − et demain, quand le ciel déteint signifierait le jour, l'on ne verrait plus la terre (Queffélec,Recteur, 1944, p. 66).− Je pense que nous aurons encore beau temps demain, dit Mmede La Monnerie. − Oui, quoique je ne sache pas ce que signifient ces petits nuages, répondit Olivier Meignerais (Druon,Gdes fam., t. 1, 1948, p. 123).
B. − [Le suj. désigne un signe (v. ce mot II)]
1. [Le suj. désigne un ensemble de signes, un propos ou un texte] Avoir pour sens, pour signification (v. ce mot I B 1). « Mais je t'aimais! » m'a répondu Robert, beaucoup plus tard. Dans sa bouche, que signifient au juste ces mots? (Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 46):
2. J'aimerais tout de même que Massis m'expliquât, une bonne fois, ce que signifie cette parole de Claudel qu'il admire et cite et recite à propos de moi: « Le mal, ça ne compose pas. » J'ai beau retourner la phrase dans tous les sens, je ne parviens à la faire coller à rien. J'en reste à ne savoir dans quelle acception prendre le mot « composer ». Peut-être bien que cela ne veut rien dire... Gide,Journal, 1937, p. 1264.
Absol. Avoir du sens, être porteur de signification. La parole signifie non seulement par les mots, mais encore par l'accent, le ton, les gestes et la physionomie (Merleau-Ponty,Phénoménol. perception, 1945, p. 176).Il n'a pas suffi que le texte rétrocédât de son importance [face à l'image]; il lui a fallu changer d'aspect, de nature, non plus seulement « signifier », mais « paraître » (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 17).
2. [Le suj. désigne un signal, un symbole ou un signe intégré dans un système donné] Avoir pour sens déterminé et spécifique. Toute forme, enfin, porte aisément un infini de pensées sans paroles. C'est pourquoi la convention s'y met aussi. La chouette signifie Pallas et le paon signifie Junon (Alain,Beaux-arts, 1920, p. 297).Un ancien pictogramme, consistant en trois vagues, signifiant « l'eau » (Huyghe,Dialog. avec visible, 1955, p. 33).
[Le suj. désigne un mot] J'éprouvais devant ce qui restait de Marie, tout ce que signifie le mot « dépouille ». J'avais le sentiment irrésistible d'un départ, d'une absence. Elle n'était plus là; ce n'était plus elle (Mauriac,Nœud vip., 1932, p. 140).Pendant la leçon de géographie, je l'entendis qui grondait: « Je répète, qu'est-ce qu'un havre? Que signifie le mot havre? Vous, là-bas, Pasquier, le dormeur! » (Duhamel,Notaire Havre, 1933, p. 108).
[Dans un cont. nég.] Avoir un sens assignable. Laissé causer M. de Grimaldi plutôt que je n'ai causé avec lui. Parlé de MmeAncelot qu'il dit ravissante. Le mot ne signifie rien du tout ; c'est un mot de Paris, ce n'est pas un jugement. On n'a pas l'air le moins du monde ravi quand on dit qu'une chose ou une personne est ravissante (Barb. d'Aurev.,Memor. 2, 1838, p. 257).Il y a eu d'autres lettres (...); Lewis en envoyait une par semaine, comme autrefois; et comme autrefois elles s'achevaient toutes par ce mot: love, qui veut tout dire et ne signifie rien. Était-ce encore un mot d'amour, ou la plus banale des formules? (Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 500).
En partic. Avoir pour sens étymologique. Abbé signifie père. Si l'on remonte à l'étymologie, le mot synthèse ne signifie autre chose que composition ou construction, tandis que le mot d'analyse signifie décomposition, ou mieux encore résolution (Cournot,Fond. connaiss., 1851, p. 382):
3. Pour en revenir au pays que nous avons le plaisir de traverser en ce moment avec vous, Bricquebosc signifierait le bois de la hauteur, Bricqueville l'habitation de la hauteur, Bricquebec, où nous nous arrêterons dans un instant avant d'arriver à Maineville, la hauteur près du ruisseau. Or ce n'est pas du tout cela, pour la raison que bricq est le vieux mot norois qui signifie tout simplement: un pont. Proust,Sodome, 1922, p. 888.
Absol. Être porteur de sens, avoir un sens spécifique, déterminé. Un mot, si peu qu'il signifie, n'en a pas moins son quant-à-soi (Musset,Lettres Dupuis Cotonet, 1836, p. 597).Outre que les mots signifient, ils jouissent d'une vertu magique, d'un pouvoir de charmes, d'une faculté d'hypnose, d'un fluide qui opère en dehors du sens qu'ils possèdent. Mais il n'opère que lorsqu'on les groupe et cesse d'opérer si le groupe qu'ils forment n'est que verbal (Cocteau,Diff. d'être, 1947, p. 181).
II. − [Le suj. désigne une pers.]
A. − Exprimer quelque chose, manifester sa pensée (par un mot, une expression, un procédé linguistique quelconque ou par un geste, une attitude). Employer un mot pour signifier qqc. L'abbé haussa les épaules pour signifier l'incertitude. Du même mouvement, ses sourcils, ses yeux, ses lèvres, et tous ses traits parurent tirés vers le haut (Malègue,Augustin, t. 1, 1933, p. 268).En littérature, où l'on use de signes, il ne faut user que de signes; et si la réalité que l'on veut signifier est un mot, il faut la livrer au lecteur par d'autres mots (Sartre,Sit. I, 1947, p. 201, note 11).
Empl. pronom. réfl. Chacun se signifie par son costume (Goncourt,Journal, 1863, p. 1235).
Empl. pronom. réciproque. Pouvait-il exister accord plus parfait? La moindre pensée de l'un était perceptible à l'autre, et il leur suffisait d'un mot, du plus humble des gestes, pour se signifier mutuellement cet accord (Daniel-Rops,Mort, 1934, p. 469).
[P. méton.] Madame M. R. (...) s'attarde à nous dire adieu. Quand enfin, il lui faut repartir, elle m'embrasse brusquement devant tout le monde d'un air qui signifie beaucoup de choses (Loti,Journal, 1878-81, p. 110).Mariolles reste muet, abruptement. Toute sa loyale figure s'efforce de signifier: Comment voulez-vous que je sache ça, au moins pour les jarretelles? (Toulet,Tendres mén., 1904, p. 41).
Absol. Manifester, produire de la signification. Nos mythes à nous sont tout abstraits. Ils n'en sont pas moins mythes. Nos idées n'ont pas de corps. Nous pensons par squelettes. Nous avons perdu le grand art de signifier par la beauté (Valéry,Variété III, 1936, p. 84).Vous le savez comme moi, il s'agit beaucoup moins de signifier que de créer chez le lecteur une émotion ou une sensation poétique (Aymé,Confort, 1949, p. 165).
P. anal. Exprimer, symboliser quelque chose (par quelque chose). Cette déchirure jaune du ciel au-dessus du Golgotha, le Tintoret ne l'a pas choisie pour signifier l'angoisse, ni non plus pour la provoquer, elle est angoisse et ciel jaune en même temps (Sartre,Sit. II, 1948, p. 61).
B. − Faire connaître d'une façon ferme et définitive (une intention, une décision, une volonté, un sentiment).
Signifier qqc. à qqn.Elle était arrivée toute froide dans le cabinet, avec la certitude qu'on l'appelait pour lui signifier son renvoi (Zola,Bonh. dames, 1883, p. 503).Il faut que Monsieur le juge, en rentrant, trouve sur son bureau la belle lettre où je m'en vais lui signifier mon départ (Gide,Faux-monn., 1925, p. 934).
Signifier à qqn de + inf.Il faut que je signifie à MmePaulin de ne plus me mêler à ses commérages (Frapié,Maternelle, 1904, p. 143).Son mari allait-il signifier à François de ne plus remettre les pieds chez eux? (Radiguet,Bal, 1923, p. 114).
Signifier à qqn que + ind., subj. ou cond.Je viens donc te dire, t'ordonner et te signifier que tu aies à produire et exhiber promptement ta finance, sinon tu seras massacré (Jarry,Ubu, 1895, iii, 4, p. 61).Le père montra Gaspard, et il poussait le doigt sur lui, plusieurs coups, pour signifier à Pauline qu'elle aurait à le faire avancer (Pourrat,Gaspard, 1931, p. 212).
C. − DR. Notifier par voie de justice. Signifier un exploit, une contrainte par corps. L'archevêque (...) [ne] gagna pour toute réponse qu'un acte capitulaire dressé par elles [les religieuses de Port-Royal], et qu'elles firent signifier à M. Pollet par un huissier de Chevreuse (Sainte-Beuve,Port-Royal, t. 5, 1859, p. 549):
4. ... M. Laurens m'a fait signifier en temps utile et dans une forme légale un acte de transport de sa créance sur moi au profit de la dame veuve Cuisinier, sa sœur, et c'est à elle que doit être payé le terme réclamé. Cet acte a eu pour but de sauver cet avoir des mains des créanciers qui le poursuivent relativement à une garantie. Balzac,Corresp., 1829, p. 408.
Prononc. et Orth.: [siɳifje], (il) signifie [-fi]. ,,Il y a une tendance à prononcer si(g)nifier, si(g)nification, ma(g)nifique, etc.`` (Rouss.-Lacl. 1927, p. 163). ,,La prononciation de gni mouillé est assez difficile, étant à peu près nyi; il faut éviter cependant de faire entendre compa(g)nie (quoique les poètes fassent très bien rimer ce mot avec les mots en nie), si(g)nifier, et surtout ma(g)nifique`` (Mart. Comment prononce 1913, p. 282). Martinet-Walter 1973 [-ɳi-, -nji-] (8, 9). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1100 senefier « indiquer, marquer, être le signe de » (Roland, éd. J. Bédier, 73); 1119 signefier (Philippe de Thaon, Comput, 1700, 1774, 1800 ds T.-L.); 1160-1174 signifier (Wace, Rou, éd. A. J. Holden, III, 60); b) 1759 qu'est-ce que cela signifie « interrogation qui indique le mécontentement » (Caraccioli, Le Livre à la Mode, p. 35 ds Fr. mod. t. 37, p. 123); 2. a) ca 1145 segnefier « faire connaître (quelque chose à quelqu'un) » (Wace, Conception ND, éd. W. R. Ashford, 1093); ca 1175 senefier « notifier, faire connaître quelque chose par des paroles expresses » (Chronique Ducs Normandie, éd. C. Fahlin, 3209); b) 1569 « informer (quelqu'un), avertir (quelqu'un de quelque chose) » (Coutume de Mortaigne ds Gdf. Compl.); 1636 « notifier par voie de justice » (Monet); 3. a) ca 1175 segnefier « avoir un sens déterminé, en parlant d'un symbole » (Chronique Ducs Normandie, 42886); b) 1546 « avoir tel sens (en parlant d'un mot) » (Rabelais, Tiers Livre, chap. 19, éd. M. A. Screech, p. 140); c) 1671 ne signifier rien « n'avoir pas de sens » (Pomey). Empr. au lat.significare « indiquer (par signe), faire comprendre, donner le signal de, annoncer, vouloir dire, avoir tel ou tel sens », formé de signum « marque, signe » et de facere « faire ». Fréq. abs. littér.: 3 317. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 3 104, b) 3 207; xxes.: a) 3 689, b) 7 521. Bbg. Rey-Debove (J.). Le Métalangage. Paris, 1978, p. 174, 189, 191; Les Relations entre le signe et la chose ds le discours métalinguistique. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1969, t. 7, n o1, pp. 113-129.

Wiktionnaire

Verbe - français

signifier \si.ɲi.fje\ ou \si.ni.fje\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Indiquer, marquer quelque chose, avoir comme sens.
    • L’eau-de-vie ordinaire est généralement à 49°, et l’esprit connu sous le nom de trois-six à 84° ; cela signifie que ces esprits contiennent respectivement 49 et 84 % d’alcool pur. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 142)
    • Elle soupira en souriant, me jeta un regard de détresse qui signifiait : « Dieu ! que les hommes sont bêtes ! ». — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre I)
    • Si l’on signale, en 350, la présence à Metz d’un évêque du nom de Siméon, qui aurait été un juif converti, cela ne signifie pas qu’il y ait déjà eu des juifs dans cette ville. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
  2. Exprimer ce qu’on entend par un mot, par une locution, par une phrase, en parlant de langue et de grammaire.
    • Pour comprendre cette petite histoire , il suffit de savoir que le mot digiunare signifie en italien jeûner , et que pour exprimer déjeûner, il faut dire far colazione. — (Maître italien, ou grammaire française et italienne de Vénéroni, revue par C. M. Gattel, Blache & Boget, Lyon, 1810, p. 320)
    • Le simple, sabor, qui s’emploie au propre dans le sens de : saveur, savour, signifie, au figuré : goût, désir, envie ; gus, liking, taste, desire. — (Grammaire espagnole, composé par l’Académie royale Espagnole, vol. 2, traduite en français […] par F. T. A. Chalumeau de Verneuil, Samson fils, Paris, 1821, p. 626)
    • La liberté de la propriété, cela signifie que toute personne peut devenir propriétaire. — (Alfred Jourdan, Cours analytique d'économie politique, A. Rousseau, 1890)
  3. Notifier, déclarer, faire connaître quelque chose par des signes évidents, des paroles expresses.
    • Je vous ai suffisamment signifié mes intentions.
    • Lambert m’a tout de suite repéré et, d’un coup d’œil impératif, m’a signifié que je n’avais pas à me mêler à leur conversation. — (Jo Barnais [Georges Auguste Charles Guibourg, dit Georgius], Mort aux ténors, ch. XIX, Série noire, Gallimard, 1956, p. 161)
    • Il fallait que j’écrive une lettre en anglais à ce monsieur pour le lui signifier. — (Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Éditions Albin Michel S. A., 1999, p. 10)
  4. (Justice) Notifier par voie de justice, par ministère d’huissier.
    • Les actes d’opposition au mariage seront signés sur l’original et sur la copie par les opposants ou par leurs fondés de procuration spéciale ou authentique ; ils seront signifiés, avec la copie de la procuration, à la personne ou domicile des parties, et à l’officier de l’état civil, qui mettra son visa sur l’original. — (Code civil des Français, Livre Premier - Des Personnes, Titre II - Des actes de l’état civil)
    • Signifier un arrêt, un jugement.
    • Signifier une requête.
    • Signifier une opposition.
    • Elle a fait signifier qu’elle renonçait à la communauté, qu’elle acceptait la communauté.
    • Signifier à l’avoué.
    • Signifier à domicile.
    • Signifier en parlant à la personne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SIGNIFIER. v. tr.
Indiquer, marquer quelque chose, avoir comme sens. Il comprit ce que signifiait ce geste, ce regard. Tous ces murmures, toutes ces assemblées clandestines ne signifient rien de bon. Que signifie ce discours, cette conduite? Cela ne signifie rien se dit des Paroles qui ne vont point au fait et dont on ne peut rien induire, rien conclure. Tout ce qu'il dit là ne signifie rien.

SIGNIFIER, en parlant de Langue et de grammaire, se dit pour exprimer Ce qu'on entend par un mot, par une locution, par une phrase. Ce mot latin signifie telle chose en français. Ce nom, ce verbe signifie telle chose au propre, il signifie telle chose au figuré. Il veut dire aussi Notifier, déclarer, faire connaître quelque chose par des signes évidents, des paroles expresses. Je lui ai déjà signifié que je ne voulais pas qu'il mît les pieds chez moi. Je vous ai suffisamment signifié me intentions. Il veut dire également Notifier par voie de justice, par ministère d'huissier. Signifier un arrêt, un jugement. Signifier une requête. Signifier une opposition. Elle a fait signifier qu'elle renonçait à la communauté, qu'elle acceptait la communauté. Signifier à l'avoué. Signifier à domicile. Signifier en parlant à la personne.

Littré (1872-1877)

SIGNIFIER (si-gni-fi-é ; prononciation populaire sinifier ; au XVIe siècle, on prononçait sinifier, voy. LIVET, Gramm. franç. p. 168 ; au XVIIe siècle, le g ne se prononce pas, dit Chifflet, Gramm. p. 227), je signifiais, nous signifiions, vous signifiiez ; que je signifie, que nous signifiions, que vous signifiiez v. a.
  • 1Être signe de quelque chose ; dénoter quelque chose. Cette fable signifie qu'on a souvent besoin de plus petit que soi. J'écrirai, dit le Seigneur, mon nom nouveau, le nom de la cité de mon Dieu, le nom de la nouvelle Jérusalem ; or ces noms signifient une foi vive dans l'intérieur, les pratiques de la piété et la fréquentation des sacrements, Bossuet, Mar.-Thér. S'il est certain que tout ce qui est intelligible se réduit aux êtres et aux manières d'être, il est évident que tout terme qui ne signifie aucune de ces choses ne signifie rien, Malebranche, Rech. vér. Éclairc. liv. III, t. IV, p. 220, dans POUGENS. Comment pouvez-vous préférer, leur disait le sage Ouloug, des contes qui sont sans raison et qui ne signifient rien ? C'est précisément pour cela que nous les aimons, répondaient les sultanes, Voltaire, Zadig, Épître, dédic.

    Absolument. En parlant d'un homme qui, pour s'agrandir, souffre sans peine, et même avec plaisir, des indignités, ces termes, boire des affronts, me semblent signifier beaucoup, Boileau, Longin, Subl. 25. Il a donné un grand nombre d'ouvrages… tout est écrit d'un style simple et concis, dont toutes les paroles signifient, et qui n'a pour but que l'instruction sans étalage, Fontenelle, Ruysch.

    Cela ne signifie rien, se dit des paroles qui ne vont point au fait et dont on ne peut rien conclure. Porphyre était admiré ; Jamblique son sectateur passait pour un homme divin, parce qu'il savait envelopper les sentiments de son maître de termes qui paraissaient mystérieux, quoiqu'en effet ils ne signifiassent rien, Bossuet, Hist. II, 12.

    Familièrement. Qu'est-ce que cela signifie ? interrogation qui indique le mécontentement. Vous refusez d'obéir ? qu'est-ce que cela signifie ?

  • 2 Terme de grammaire. Exprimer ce qu'on entend par un mot, par une phrase. Le mot latin lupus signifie loup en français. Érato signifie l'aimable ; Uranie, la céleste ; Calliope peut désigner l'élégance du langage ; Euterpe, celle qui plaît…, Barthélemy, Anach. ch. 33.
  • 3Notifier, déclarer, faire connaître par paroles expresses. Signifier ses intentions. Il signifia au baron qu'il allait se marier avec sa sœur, Voltaire, Candide, 29. Il fit signifier dans la ville qu'il payerait le passage, la nourriture, et donnerait deux mille piastres à un honnête homme qui voudrait faire le voyage avec lui, Voltaire, ib. 18. Je lui ai signifié son congé, Genlis, Théât. d'éduc. l'Enfant gâté, II, 10.
  • 4Notifier par voie de justice, par ministère d'huissier. Et je vous viens, monsieur, avec votre licence, Signifier l'exploit de certaine ordonnance, Molière, Tart. V, 4. Je la lus [votre lettre] hier au roi, qui me dit que M. de Pontchartrain vous avait envoyé l'arrêt dont il est question ; que vous le lui aviez renvoyé, parce que vous ne vouliez pas le faire signifier, Maintenon, Lettre au card. de Noailles, 23 avril 1706. La citation lui fut signifiée à Londres par des sergents d'armes, Voltaire, Mœurs, 50.

HISTORIQUE

XIe s. Ce senefiet pais e humiliteit, Ch. de Rol. V.

XIIe s. Il n'en vendront à chief [viendront à bout], mes cuers [mon cœur] le senefie, Sax. XXXIII.

XIVe s. Seigneur, cilz messagiers à Bertran se monstra, Le fait entierement tout li signifia, Tout ainsi que dom Pietre contre lui s'ordonna, Guesclin. 14565. Bertran a fait sonner sa trompe hautement, Et fist signifier ses hommes et sa gent Qu'à Montcontour ira, là où Clisson l'attent, ib. 19691-19716.

XVe s. J'ay parlé comment peu discrettement luy [à Louis XI] fut signifiée la mort, Commines, VI, 12.

XVIe s. Mnemon qui signifie ayant bonne memoire, Amyot, Marius, 1. Je m'ouvre aux miens tant que je puis, et leur signifie très volontiers l'estat de ma volonté et de mon jugement envers eulx, Montaigne, II, 83. Haine de prince signifie mort d'homme, Cotgrave

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SIGNIFIER. Ajoutez :
5 V. réfl. Se signifier, être signifié. Tout ceci se signifiait et s'imprimait publiquement aux yeux de tout le royaume, et demeura néanmoins sans répartie, Boisguillebert, Factum de la France, VII.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SIGNIFIER, v. act. (Gramm.) marquer, désigner, être le signe. Que signifie ce propos, ce geste, cette conduite ? Toutes ses protestations ne signifient rien. Faites-lui signifier vos demandes. Voyez l’article Signification.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « signifier »

Wallon, signifii ; provenç. signifiar, significar ; espagn. significar ; ital. significare, du lat. significare, de signum, signe, et facere, faire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin significare.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « signifier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
signifier siɲifje

Fréquence d'apparition du mot « signifier » dans le journal Le Monde

Source : Gallicagram. Créé par Benjamin Azoulay et Benoît de Courson, Gallicagram représente graphiquement l’évolution au cours du temps de la fréquence d’apparition d’un ou plusieurs syntagmes dans les corpus numérisés de Gallica et de beaucoup d’autres bibliothèques.

Évolution historique de l’usage du mot « signifier »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « signifier »

  • Les clichés sont des modèles simples frappants, mémorables et faciles à communiquer. Ils peuvent signifier l'essentiel d'une idée. Ils ont la possibilité de devenir monumentaux.
    Roy Lichtenstein
  • L’adjectif « éthique » sert souvent, hélas, à signifier qu’on veut limiter les dégâts d’une pratique injuste.
    Sylviane Agacinski — Extrait de l'interview du Figaro du 10 janvier 2017
  • Trouver son style, pour un auteur, peut signifier ceci : dynamiter le langage commun.
    Yvon Boucher — L'Obscenant
  • Ce que peut signifier le "devoir de parler", non pas avoir quelque chose à dire mais avoir à dire quelque chose.
    Stanley Cavell — Libération - A quoi pensez-vous ?
  • Du reste, il ne faut pas exagérer la signification macroéconomique de ces réserves. Les scénarios conjoncturels font certes partie des modèles d’évaluation des risques. Mais la fonction première des provisions est toujours de refléter les risques que prennent les banques, notamment au niveau des prêts accordés à des entreprises en difficultés (temporaires) en raison de la pandémie. Une forte hausse peut ainsi signifier que l’établissement a été agressif au niveau de la gestion de son portefeuille de crédits, peut-être en raison d’un excès d’optimisme momentané. Lire aussi: Credit Suisse profite d’une très bonne dynamique pour se réorganiser
    Le signal positif envoyé par Credit Suisse | Agefi.com
  • Le président américain Donald Trump a refusé jeudi de revenir sur sa suggestion plus tôt dans la journée que les élections générales de novembre soient reportées, répétant des prédictions non fondées de fraude électorale généralisée au milieu de la pandémie de coronavirus et affirmant qu’un grand nombre de bulletins de vote par correspondance pourrait signifier «vous jamais même savoir qui a gagné les élections.
    News 24 — Trump refuse de reculer sur une suggestion de retard des élections - News 24
  • L’émoji 👋 est couramment utilisé pour dire « bonjour » ou « au revoir ». Mais, toujours en Chine, il est également utilisé pour signifier une rupture amicale ou amoureuse ; un « au revoir » définitif, en somme. Évitez donc de l’utiliser avec vos amis chinois !
    Fémin Actu — Attention la signification des émojis peut varier d'un pays à un autre ! - Fémin Actu
  • Que signifierait la foi, si désormais la raison nous obligeait à croire ?
    Didier Van Cauwelaert — Cloner le christ ?
  • Cela pourrait signifier que d'autres maladies potentiellement mortelles, telles que la tuberculose et le VIH/SIDA, ne sont pas traitées.
    BBC News Afrique — Coronavirus : des milliers de morts inexpliqués en Afrique du Sud - BBC News Afrique
  • Chelsea affronte Arsenal lors de la finale de la FA Cup 2020 le samedi 1er août. Le match mettra en vedette Christian Pulisic, un jeune joueur américain rare en Premier League. L’animateur de Sports Illustrated, Robin Lundberg, a discuté de la performance de Pulisic jusqu’à présent et de ce que cela pourrait signifier pour son avenir avec l’analyste de football de l’IS Luis Miguel Echegaray, qui pense que la rupture du jeu aurait pu être à l’avantage de la jeune star.
    Marseille News .net — Christian Pulisic participera à la finale de la FA Cup - Marseille News .net
Voir toutes les citations du mot « signifier » →

Images d'illustration du mot « signifier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « signifier »

Langue Traduction
Anglais mean
Espagnol media
Italien significare
Allemand bedeuten
Chinois 意思
Arabe تعني
Portugais significar
Russe значит
Japonais 平均
Basque besteko
Corse significa
Source : Google Translate API

Synonymes de « signifier »

Source : synonymes de signifier sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « signifier »

Combien de points fait le mot signifier au Scrabble ?

Nombre de points du mot signifier au scrabble : 13 points

Signifier

Retour au sommaire ➦

Partager