Orienter : définition de orienter


Orienter : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ORIENTER, verbe trans.

I. − Empl. trans.
A. − [Le suj. désigne une pers.]
1. Qqn oriente qqc. + compl. de direction, au propre ou au fig.
a) Disposer, faire construire (une église, une abside) face à l'orient, l'autel tourné vers l'est (vers Jérusalem). Admirable petite église; vitraux illuminés du soleil levant: sagesse de ceux qui orientaient ainsi l'église (Michelet,Journal,1835, p.164).L'église [Saint-Savin], régulièrement orientée, a la forme d'une croix latine (Mérimée,Ét. arts Moy.-Âge,1870, p.66).
b) Qqn oriente qqc. (à/vers/de...à) + point cardinal.Déterminer la position de (quelque chose, plus rarement quelqu'un) par rapport aux points cardinaux, ou par rapport au soleil, ou à une direction, à un objet déterminé. Synon. exposer (v. ce mot B 1 a).Orienter une maison, une façade au sud, vers le sud, nord-sud:
1. On orientait les lignes face au soleil levant jusqu'à midi, face au soleil couchant après. Ainsi, pris tout le jour en enfilade par l'astre, couvés de flamme, les épis se vidaient abondamment sous les coups. Pesquidoux,Livre raison,1925, p.50.
ARCHIT., GÉOGR. Orienter une carte, un plan. Porter les repères cardinaux (souvent matérialisés par une rose des vents ou une simple flèche indiquant le nord); placer en direction du nord géographique. Plan bien orienté, carte mal orientée (Ac. 1798-1878).
c) Qqn oriente qqc. vers/dans la direction de qqn/qqc.Disposer, tourner dans telle ou telle direction favorable. Synon. braquer, diriger, pointer, tourner.Je ne faisais ni leur jouissance ni leur douleur, je me flattais de donner seulement l'imperceptible impulsion comme on oriente un tableau vers la lumière ou l'ombre (Bernanos,M. Ouine,1943, p.1558).
Qqn oriente qqc.enez, vous voulez voir MmeProuillot à la caisse de l'Alpinic-Railway? Il orienta la lunette. Le fakir colla son oeil. −Elle est là en effet, dit-il poliment (Queneau,Pierrot,1942, p.48).
MAR. Orienter les vergues, les voiles. Les disposer en fonction du vent, du côté d'où vient le vent. Synon. brasser2(v. ce mot A).Le vent qui tourne, monte ou baisse; les voiles du navire qu'il faut orienter vingt fois par jour (Lamart.,Voy. Orient, t.2, 1835, p.354).
Absol. Le navire oriente bien. Malheureusement le vent saute subitement au S.-E., nous avions à peine orienté pour le recevoir, que déjà il nous manque (Dumont d'Urville, Voy. Pôle Sud, t.5, 1843, p.217).
MATH. [Empl. surtout au part. passé à valeur d'adj. (v. orienté II B)] Donner une orientation à un arc géométrique, à un espace vectoriel. Soient deux bases B et B de E (...). Orienter l'espace vectoriel E, c'est choisir l'une des deux classes d'équivalence de cette relation (Bouvier-GeorgeMath.1979).
2. Qqn oriente qqn + compl. de direction ou de lieu, au propre ou au fig.
a) [Le compl. d'obj. désigne une pers., un groupe ou une chose en mouvement ou, p. méton., le mouvement lui-même] Qqn oriente qqn/qqc. vers qqn/qqc.Diriger vers tel point. Le commandant de la 9e armée orienta le 10ecorps à l'ouest de Champaubert entre le Petit-Morin et Fromentières (Joffre,Mém., t.1, 1931, p.416).Jacques orienta leur marche vers le banc le plus éclairé. Elle se laissa conduire; et elle s'assit d'elle-même (Martin du G.,Thib., Été 14, 1936, p.316).
Plus rare. Orienter sur.Amener à penser à (quelqu'un). Papa, que j'ai orienté sur ma tante Coeur, exprime les jours suivants des velléités de m'emmener chez elle en visite (Colette,Cl. Paris,1901, p.33).
b) [Le compl. d'obj. désigne une pers. égarée ou connaissant mal les lieux] Qqn oriente qqn.Indiquer la direction à prendre; remettre sur le bon chemin. Synon. aiguiller (fam.), conduire, diriger, guider.Orienter un étranger. L'éveil donné [par les chiens], c'était la venue assurée d'un portier (...) capable de les orienter [les deux cavaliers] (...), de les lancer enfin sur la piste cherchée (Courteline,Train 8 h 47,1888, ii, 3, p.122):
2. Lorsqu'on se trouvait dans n'importe quelle autre pièce il devenait impossible de la situer et, lorsqu'on y pénétrait, de se rendre compte de sa position par rapport aux autres pièces. À peine était-on orienté par un vague bruit de vaisselle provenant des cuisines. Cocteau,Enfants,1929, p.136.
c) Au fig. Engager dans telle ou telle direction.
α) Qqn oriente qqn vers/du côté de qqc.Aider dans le choix de telle ou telle voie. Synon. guider.Orienter un jeune vers les Lettres, les Sciences. Jacqueline, inspiratrice (...) qui l'aide [son époux] à mûrir ses vastes plans; qui souvent, l'oriente, avec un merveilleux instinct féminin, du côté où le destin l'appelle (Arnoux,Crimes innoc.,1952, p.150):
3. Religieux, il tend à dogmatiser avec raideur et fanatisme: on l'orientera vers les aspects mystiques, historiques et psychologiques de sa foi. Intellectuel, il se donne intrépidement à l'esprit de système: on le détournera des techniques abstraites (...), on l'orientera vers les sciences expérimentales, l'histoire, la culture littéraire ou artistique. Mounier,Traité caract.,1946, p.371.
[P. méton. du compl. d'obj.: orienter qqn dans ses études M orienter les études de qqn] À table, ils m'interrogeaient souvent sur le livre que j'avais en train; nous en discutions ensemble; (...) ils orientaient mes choix, ils m'indiquaient des titres (Martin du G., Souv. autobiogr.,1955, p.xlvi).
Avoir été bien, mal orienté. Les ministres avoueront-ils qu'ils sont mal renseignés, mal orientés? (Jaurès,Guêpier marocain,1914, p.366).
β) Qqn oriente qqn (dans/sur qqc.).Diriger par des conseils ou des instructions. Dans le but d'orienter les trois armées de gauche sur la manoeuvre à réaliser (...) je leur adressai (...) une instruction particulière (Joffre,Mém., t.1, 1931, p.411).Tant de qualités et de mérites lui permirent d'être, pour sa génération médicale, un directeur de conscience averti et d'orienter les jeunes dans les voies sûres d'une méthode éprouvée (Bariéty, Coury,Hist. méd.,1963, p.617):
4. ... parler. Vinet savait bien que c'était ça l'important pour son interlocuteur mais en même temps il aurait voulu lui donner des conseils, l'orienter. Il sentait un peu trop le dérisoire des propositions à faire. Aragon,Beaux quart.,1936, p.120.
γ) Qqn oriente qqn/qqc.Influencer par une propagande. Orienter l'opinion. Des hommes (...) qui s'appliqueraient à orienter l'enseignement surtout, la presse et l'opinion ensuite (Camus,Actuelles I,1948, p.174).J'allais être influencée, remaniée, orientée par Anne. Je n'en souffrirais même pas: elle agirait par l'intelligence, l'ironie, la douceur (Sagan,Bonjour tristesse,1954, p.78).
δ) SC. DE L'ÉDUC., PSYCHOL. APPL. Aider (un jeune, un adulte) à s'engager dans une voie (études, carrière); lui faire passer des tests d'orientation. Je n'aime pas beaucoup qu'on parle d'orienter les élèves, cela me chagrine. On oriente un goniomètre-boussole, pas une personne. On l'aide à s'orienter (Recteur Antoineds Le Figaro littéraire,29 mai 1967, p.16 ds Foulq. 1971).
B. − [Le suj. désigne une chose]
1. Qqc. oriente qqn (ou p. méton. un aspect de sa personnalité) vers/dans qqc.Influencer dans telle voie, guider dans (le choix de) telle activité précise. L'idée étonnante et neuve qui oriente Descartes en ses recherches (Alain,Propos,1927, p.699):
5. Associées maintenant au souvenir de mon amour, les particularités physiques et sociales d'Albertine, malgré lesquelles je l'avais aimée, orientaient au contraire mon désir vers ce qu'il eût autrefois le moins naturellement choisi: des brunes de la petite bourgeoisie. Proust,Fugit.,1922, p.553.
[Sans compl. second] Donner une direction à:
6. ... c'est dès l'enfance que sa direction définitive est imprimée à l'axe du moi. Les psychologues contemporains s'accordent généralement à penser que les toutes premières influences subies orientent toute l'existence. Mounier,Traité caract.,1946, p.537.
2. Qqc. oriente qqc. (du côté de..., dans (tel sens)).Faire prendre telle direction à (au propre ou au fig.). La limaille d'acier orientée sur une feuille par un aimant invisible (Gracq,Argol,1938, p.121).La police poursuit son enquête, mais n'a trouvé jusqu'ici aucun indice susceptible d'orienter les recherches (Le Figaro,19-20 janv. 1952, p.2, col.6).
II. − Empl. pronom.
A. − Empl. pronom. réfl. [Le suj. désigne une pers.]
1. S'orienter[Non suivi d'un compl. de direction; souvent suivi d'un compl. de moyen]
a)
α) Vx. Se tourner vers l'est. Je le vis, ce brave Blanquet [un âne], une bouchée d'herbe tremblant au coin de ses lèvres, s'interrompre de son repas, s'orienter comme un musulman et flairer dans le vent, l'oeil humide, quelque lointaine odeur d'amande amère ou de romarin (Arène,J. des Figues,1870, p.67).
β) P. ext. Repérer sa position par rapport aux points cardinaux; déterminer la direction que l'on doit prendre. S'orienter à la boussole, d'après le soleil, par/sur les étoiles:
7. Hitler et sa manie des autostrades avaient profondément modifié la physionomie routière de l'Hunsrück. Faute de boussole, il fallut donc nous orienter au soleil et nous fier pour le reste à notre étoile... Ambrière,Gdes vac.,1946, p.77.
b) Repérer sa position par rapport à une direction déterminée à l'aide de repères avoisinants; trouver la direction à suivre. Synon. se reconnaître, se repérer, se retrouver.S'orienter à tâtons, la nuit, dans le brouillard; chercher à s'orienter:
8. Juliette Ezzelin se rappelait une rue qu'elle ne pouvait plus situer exactement (...). Elle avait d'ordinaire une bonne mémoire des lieux, qui se réveillait quand elle était sur place, et lui permettait de s'orienter avec une sûreté inconsciente. Romains,Hommes bonne vol.,1932, p.70.
c) Au fig. Trouver une ligne de conduite, de pensée. Synon. se reconnaître, s'y retrouver:
9. Je ne savais m'orienter dans mon désordre, à quoi me prendre pour y planter mon commencement et développer les vagues pensées que le tumulte des images et des souvenirs (...) éveillaient, ruinaient en moi devant mon dessein. Valéry,Variété II,1929, p.228.
2. S'orienter + compl. de direction, le plus souvent vers qqn/qqc. (au propre ou au fig.)
a) Se tourner dans une direction donnée. Les musulmans s'orientent vers La Mecque pour la prière. Au lieu de partir au hasard de ces champs (...), elle s'orienta vivement vers le sud et explora Farfaille (Bosco,Mas Théot.,1945, p.54).
b) P. anal. [Le suj. désigne certaines plantes comme le tournesol ou certains objets aimantés] Elle ne cessait de tenir ses regards tournés dans la direction de mon père, comme l'héliotrope s'oriente vers le soleil (Montesquiou,Mém., t.1, 1921, p.217).Fins filaments de fer qui s'orienteraient perpendiculairement au champ par relaxation ferromagnétique (Schatzman,Astrophys.,1963, p.120).
c) Au fig. Qqn s'oriente vers qqc.Prendre pour option telle activité, telle pensée, s'engager par choix dans telle voie. S'orienter vers des études médicales, vers l'enseignement, vers la recherche. Rousseau, à la fin de sa vie, s'éloigne de plus en plus des voies chrétiennes et s'orienterait plutôt vers la sagesse bouddhique (Mauriac,Trois gds hommes dev. Dieu,1947, p.110).
[Sans compl. second] V. supra I A 2 δ ex.
Rare. S'orienter à + inf.C'était charmant de voir cette grand'mère et cette fille (...) mûrir ce modeste bonheur et s'orienter, sans le savoir, à reconstruire dans Metz une cellule française (Barrès,C. Baudoche,1909, p.28).S'orienter sur.Il suffit que loge quelque part une vocation (...) pour qu'il [le nez du maître] la flaire, qu'il s'oriente sur elle (...), pour qu'il la découvre (Arnoux,Zulma,1960, p.100).
B. − Empl. pronom. passif. [Le suj. désigne une chose] Qqc. s'oriente vers/dans/du côté de/sur qqc.Prendre telle direction. Synon. se porter sur.La conversation s'oriente sur le roman, le romancier, les dons d'observation (Martin du G.,Notes Gide,1951, p.1366).
Prononc. et Orth.: [ɔ ʀjɑ ̃te], (il) oriente [ɔ ʀjɑ ̃:t]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1485 bien orienté «(lieu) qui a une bonne disposition par rapport au soleil» (Myst. du V. Testament, éd. J. de Rothschild, 7925), b) 1690 trans. «disposer une chose par rapport aux points cardinaux, à une direction, un objet déterminé» (Fur.); c) 1903 pronom. «se tourner dans une direction déterminée» (Loti, Inde sans Anglais, p.325); 2. a) 1680 orienter une carte, un plan «porter (sur une carte, un plan) les repères des points cardinaux» (Rich.); b) 1690 «disposer (une carte, un plan) de telle façon qu'il y ait coïncidence entre le nord indiqué sur la carte ou le plan et le nord géographique réel» (Fur.); c) 1691 orienter les voiles (Ozanam, p.248); d) 1899 droite orientée (Gde Encyclop. t.24, p.43b, s.v. moment); 3. a) 1694 pronom. «déterminer la position que l'on occupe par rapport aux points cardinaux, à des repères» (La Bruyère, Caractères ds OEuvres, éd. G. Servois, t.2, 1922, p.130); b) 1862 trans. «indiquer (à qqn) la direction à prendre» (Sainte-Beuve, Nouv. lundis, t.4, p.59); 4. a) 1893 «suggérer une direction d'activité, imprimer un certain cours» (Blondel, Action, p.218); b) α) 1903 fig. (Nouv. Lar. ill.: orienter un enfant vers les mathématiques); β) 1938 orienter un élève (R. Gal ds Esprit, 1ernov., p.269); c) 1922 pronom. «diriger son activité vers» (Proust, Sodome, p.689); d) 1959 orienté péj. «qui a une certaine tendance doctrinale» (De Gaulle, Mém. guerre, p.89). Dér. de orient*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 651. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 178, b) 285; xxes.: a) 876, b) 1935.
DÉR. 1.
Orientable, adj.a) α) Que l'on peut orienter, tourner à volonté dans telle ou telle direction. Anton. fixe.Lampe, phare, projecteur, ventilateur orientable; store à lames orientables. Support à gouttière inclinable et orientable (Catal. instrum. lab. (Prolabo), 1932, p.178).Une potence orientable pouvant suivre d'étage à étage la montée de la construction (Arts et litt.,1935, p.20-5). β) P. anal., rare. Qui peut être orienté, dirigé. Ce que la civilisation chrétienne abandonne n'est pas telle de ses valeurs, c'est plus qu'une foi: c'est l'homme orienté vers l'Être, qui va remplacer l'homme orientable par des idées, par des actions: la Valeur ordonnatrice se brise en valeurs (Malraux,Voix sil., 1951, p.479).b) Math. [Correspond à orienter I A 1 c, orientation A 1 a, orienté II B] Surface orientable. La sphère est orientable; le ruban de Möbius n'est pas orientable (Bouvier-GeorgeMath.1979). [ɔ ʀjɑ ̃tabl̥]. 1reattest. 1918 (J. Lycett, Dict. techn. d'aviation, Paris, p.80: béquille arrière orientable); de orienter, suff. -able*.
2.
Orientement, subst. masc.a) α) Archit. Action d'orienter un édifice. Synon. orientation (d'un édifice). (Dict. xixeet xxes.). β) Topogr. ,,Direction, sur le sol ou sur une carte, définie par l'angle qu'elle fait avec une direction de référence choisie conventionnellement, par exemple nord astronomique, ou géographique, ou magnétique (...)`` (Métro 1975). Dans les pays de langue française, les orientements sont mesurés dans le sens des aiguilles d'une montre (Métro 1975).b) Mar. Résultat de l'action d'orienter les vergues, la voilure. Le vaisseau volait comme une hirondelle, grâce à l'orientement de ses voiles (Balzac,La Femme de trente ans,p.815 ds Rheims 1969). [ɔ ʀjɑ ̃tmɑ ̃]. 1resattest. a) 1831 orientement [des] voiles (Balzac, Le Capitaine parisien ds La Revue de Paris, t.22, p.286), b) 1840 «action d'orienter un bâtiment» (Ac. Compl.); de orienter, suff. -ment1*.
3.
Orienteur, -euse, subst.a) Subst. masc. α) Géod. Appareil servant à déterminer l'orientation d'un lieu (d'apr. Rob., Lar. Lang. fr., Lexis 1975). β) Métrol., vx. ,,Appareil destiné à former le midi vrai pour chaque jour de l'année`` (Chesn. t.2 1858; dict. xixeet xxes.). Empl. adj. Appareil orienteur (Rob., Lar. Lang. fr.). γ) Défense. Synon. de jalonneur (dér. s.v. jalonner).Empl. subst. comp. Orienteur-marqueur (Général Perrot, Vocab. milit. ds Banque Mots 1972 no4, p.205). b) Subst. (plus rare au fém.), sc. de l'éduc., psychol. appl. Orienteur (pédagogique, scolaire, professionnel). Spécialiste de l'orientation, dont la profession est, en collaboration avec le psychologue scolaire (et la famille, l'école, le médecin, les relations et l'intéressé lui-même), d'orienter un jeune, un adulte vers des études, une carrière. Synon. plus usuel conseiller d'orientation (scolaire et professionnelle) (v. conseiller I A 2 b).La C.M.P. [Commission médico-pédagogique] devra s'adjoindre un orienteur professionnel lorsqu'elle examinera des enfants ayant atteint 14 ans (Encyclop. éduc.,1960, p.199).Aux côtés des parents, les éducateurs et les orienteurs peuvent jouer un rôle capital (...) sonder l'individu, (...) établir la carte de ses aptitudes, (...) le dégager de la routine et des préjugés de son milieu d'origine. L'orienteur peut attirer l'attention de son pupille sur le caractère irréversible de certaines «décisions-filtres» (Traité sociol.,1967, p.503).Considéré comme terme impropre (v.Éduc. 1979, s.v. conseiller d'orientation). [ɔ ʀjɑ ̃toe:ʀ], fém. [-ø:z]. 1resattest. a) 1832 «appareil servant à déterminer l'orientation d'un lieu» (Raymond), b) 1938 «conseiller d'orientation scolaire et professionnelle» (R. Gal ds Esprit, 1ernov., p.269), c) 1944 «officier chargé de diriger les mouvements d'une troupe» (Revue d'Alger, t.1, no3, p.8); de orienter, suff. -eur2*.

Orienter : définition du Wiktionnaire

Verbe

orienter \ɔ.ʁjɑ̃.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’orienter)

  1. Disposer une chose selon la situation qu’elle doit avoir par rapport à l’orient, aux points cardinaux.
    • Orienter avec la boussole.
    • Orienter un cadran, un globe, une carte.
    • Maison bien orientée, mal orientée, Maison dont l’exposition a été bien, mal choisie.
  2. (Architecture) Placer un plan, un dessin, dans la rose des vents, pour indiquer comment sont ou devront être construits, lors de la réalisation, les objets que le plan, le dessin représente.
  3. (Figuré) Diriger ; guider.
    • Un moulin à vent se compose essentiellement d'un arbre porté sur un petit bâtiment en bois, qui est susceptible de tourner autour d'un fort pivot vertical, et qui peut par conséquent être orienté convenablement. — (Edmond Nivoit, Notions élémentaires sur l’industrie dans le département des Ardennes, E. Jolly, Charleville, 1869, page 114)
    • Les conversations à propos de mariages, moi je n’ai jamais su comment les orienter, ni comment en sortir. — (Louis-Ferdinand Céline [Louis Ferdinand Destouches], Voyage au bout de la nuit, Denoël et Steele, Paris, 1932)
    • Ce serait un comble que pour sortir de la crise financière, on oriente l'épargne vers les dettes souveraines. Je préfère qu'on stimule l'économie par la production. — (François Hollande, « Si je suis élu, je passerai un contrat avec l'industrie », dans L'Usine nouvelle, n°3246, 30 juin 2011, p.32)
  4. (Marine) Disposer les voiles de manière qu’elles reçoivent le plus avantageusement possible l’impulsion du vent.
  5. (Pronominal) Reconnaître l’orient et les trois autres points cardinaux du lieu où l’on est, reconnaître la direction dans laquelle on doit aller.
    • Le crépuscule a partout la même transparence: on ne peut deviner de quel côté s'est couché le soleil, et l'armée française, qui sait si mal s'orienter, n'en a point ce soir le désavantage. — (Jean Giraudoux, Retour d'Alsace - Août 1914, 1916)
    • Arsène s'oriente au travers des cépées et se met à courir, tantôt dans un layon, tantôt dans une piste de sangliers. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
  6. (Pronominal) (Figuré) Reconnaître de quoi il s’agit dans une affaire, en considérer les différentes faces et examiner comment on doit s’y prendre pour réussir.
    • De plus en plus, l'emballage non retournable fait de nouveaux adeptes et l'on s'oriente de plus en plus vers un emballage standard, de dimensions et de poids constants. — (Lyon-horticole et horticulture nouvelle réunis, V.11-12, 1932, page 16)
    • L’envie de s’encanailler sexuellement auprès d'un « wesh wesh » de banlieue était passée pour la pulpeuse Marjorie qui s'orientait davantage vers une vie de « Marie-Chantal » à la disposition d'une moitié politicienne. — (Marek Corbel, Il était une fois 1945, Marseille : IS Édition, 2013, règle n°1)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Orienter : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ORIENTER. v. tr.
Disposer une chose selon la situation qu'elle doit avoir par rapport à l'orient, aux points cardinaux. Orienter une église. Orienter une serre. Orienter une maison. Orienter avec la boussole. Orienter un cadran, un globe, une carte. Maison bien orientée, mal orientée, Maison dont l'exposition a été bien, mal choisie. En termes d'Architecture, Orienter un plan un dessin, Y placer la rose des vents, pour indiquer comment sont ou devront être orientés, lors de la réalisation, les objets que le plan, le dessin représente.

S'ORIENTER signifie Reconnaître l'orient et les trois autres points cardinaux du lieu où l'on est, reconnaître la direction dans laquelle on doit aller. Orientez-vous. Laissez-moi m'orienter. Il s'emploie quelquefois figurément et signifie Reconnaître de quoi il s'agit dans une affaire, en considérer les différentes faces et examiner comment on doit s'y prendre pour réussir. Ne me pressez pas tant de conclure, laissez-moi m'orienter, donnez-moi le temps de m'orienter. Je commence à m'orienter. Il ne sait pas s'orienter.

ORIENTER se dit aussi, au figuré, pour Diriger, guider. Orienter un étudiant vers tel genre de recherches. En termes de Marine, Orienter les voiles, Les disposer de manière qu'elles reçoivent le plus avantageusement possible l'impulsion du vent.

Orienter : définition du Littré (1872-1877)

ORIENTER (o-ri-an-té) v. a.
  • 1Disposer une chose selon la situation qu'elle doit avoir par rapport à l'orient et par conséquent aux trois autres points cardinaux. Le plus difficile fut d'orienter ce nouvel instrument, c'est-à-dire de bien placer le cercle de cuivre vertical dans le plan du méridien céleste, Bailly, Hist. de l'astr. anc. p. 41.
  • 2Orienter un plan, y placer la rose des vents pour faire connaître la position des objets représentés sur le dessin. Les cartes des côtes de France, qu'il réduisit par ordre de M. de Seignelay à la même échelle et orienta de même façon, et qui composent le premier volume du Neptune français, Fontenelle, Sauveur.

    Fig. Je n'ai rien fait qu'orienter la carte de l'Académie, pour en montrer le midi ou le septentrion : j'ai fait voir les vrais illustres d'un côté, et de l'autre les dignes objets de la risée publique, Furetière, 3e factum, t. I, p. 325.

  • 3 Terme de marine. Orienter les voiles, les brasser de manière qu'elles reçoivent le vent.

    Par extension, disposer, arranger, mettre en place.

    V. n. Un navire oriente bien, lorsqu'il est gréé ou installé favorablement pour la marche.

    On dit semblablement : cette voile oriente bien.

  • 4S'orienter, v. réfl. Reconnaître l'orient et les autres points du lieu où l'on est. En nous orientant pour lever nos cartes, il a fallu tracer des méridiennes, Rousseau, Ém. III.

    Fig. Se mettre au courant, être au courant, se reconnaître. Il s'oriente dans cette région lointaine [une cour du Nord], comme s'il en était originaire, La Bruyère, V. J'aurai l'honneur d'écrire à votre Altesse Royale dès que nous nous serons un peu orientés, Voltaire, Lett. au pr. roy. de Pr. 85. Mais je m'oriente au portrait que vous faites, Piron, Métrom. I, 1.

HISTORIQUE

XVIe s. Une pierre bien orientée, Cotgrave

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Orienter : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

ORIENTER, v. act. (Astr. & Gnom.) se dit principalement d’un cadran mobile, que l’on place dans la situation où il doit être par rapport aux points cardinaux, ensorte que la méridienne tracée sur ce cadran, tombe dans le plan du méridien. Voyez Cadran, Méridien, &c.

Orienter, s’, à la lettre, c’est examiner de quel côté on a l’orient, & par conséquent les trois autres points cardinaux. Mais en général on appelle s’orienter, s’assurer précisément, soit sur terre, soit sur mer, de l’endroit où l’on est. (O)

Orienter, (Archit.) c’est marquer sur le terrein, avec la boussole, ou sur le dessein, avec une rose des vents, la disposition d’un bâtiment par rapport aux points cardinaux de l’horison. On dit aussi s’orienter, pour se reconnoître dans un lieu, d’après quelque endroit remarquable, pour en lever le plan. (D. J.)

Orienter les voiles, (Marine.) c’est les brasser & situer de maniere qu’elles reçoivent le vent. (Z)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « orienter »

Étymologie de orienter - Littré

Orient.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de orienter - Wiktionnaire

Du latin oriens, orientis (« orient »), de oriri (« surgir, se lever »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « orienter »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
orienter ɔrjɑ̃te play_arrow

Conjugaison du verbe « orienter »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe orienter

Citations contenant le mot « orienter »

  • Safir a également invité les présidents des collectivités territoriales à se mobiliser davantage pour la mise en œuvre de ces mesures, qui peuvent constituer un modèle de base pour orienter les dépenses, en réponse aux contraintes imposées par les répercussions de la pandémie. (Avec MAP) EcoActu, Collectivités Territoriales : Comment Orienter Les Dépenses Face à La Rareté Des Ressources ?
  • Pourquoi décider de vous exprimer justement maintenant ?La situation est urgente : Il y a une crise environnementale, donc une urgence à orienter la société vers une consommation raisonnée et durable. Et une crise économique avec une urgence à sauver et créer des emplois. Or, il y a pleins de projets qui vont dans le bon sens et qui pourraient se faire très vite si on permet à tous ces entrepreneurs et créateurs, de faire. Il faut leur faire confiance et leur mettre à disposition ce dont ils ont besoin. Ils n’attendent que ça ! Tribune de Lyon, « Il y a urgence à orienter la société vers une consommation raisonnée et durable ! » - Tribune de Lyon
  • Si le jeune homme souhaite s’orienter vers un stage avec un organisme extérieur, un job ou encore un service civique pour améliorer son dossier et retenter les écoles, Chloé semble dans "le flou total". "Quand on sort du bac, on peut se rattraper mais dans les études supérieures ça n’existe plus, il n’y a pas d’accompagnement", résume-t-elle. Ces deux exemples témoignent bien du désarroi que connaissent de nombreux étudiants en ce moment. , Orientation : quelle voie choisir si vous n'avez pas eu la formation de votre choix ? - L'Etudiant
  • Jeune médecin, pensant s’orienter vers la chirurgie avant de partir en Asie et en Afrique, elle remet tout en question au retour, souhaitant un métier compatible avec son mode de vie et ses valeurs qui se sont affirmées lors de cette année de transition. Progressivement, sa sensibilité humaine l’emporte dans ses choix. Marion s’oriente vers l’addictologie, une discipline permettant d’appréhender la personne dans sa globalité. The Conversation, Dans l’après-confinement, activer sa boussole éthique pour orienter sa quête de sens
  • Je roule en électrique maintenant la plupart du temps. Ainsi, je peux rouler deux fois plus, mieux gérer ma fatigue. Avant, je courrais en enduro. J'ai eu quelques podiums nationaux, j'ai participé au circuit international (la Coupe du monde n'existait pas encore). J'ai eu la possibilité de m'orienter vers l'enduro mais j'ai opté pour le ski naturellement, parce que j'ai grandi à la montagne, que je suis issue d'une station, et parce que je savais que j'avais un plus bel avenir qu'en vélo. , SkiChrono | #06 Alizée Baron : "J'aurais pu m'orienter vers l'enduro"
  • À noter également que le chemin suivi par les chiens à l’aller suivait l’axe géomagnétique nord-sud de la Terre. Selon les chercheurs, cela avait aidé les chiens à s’orienter pour le voyage de retour. Il a en effet été constaté que les chiens avaient suivi cet axe sur environ 20 mètres de distance avant de prendre le chemin choisi pour le retour. Les chercheurs suggèrent que la course orientée sur l’axe géomagnétique nord-sud est la preuve que les chiens utilisent le champ magnétique terrestre pour s’orienter dans un environnement inconnu. Daily Geek Show, Les chiens pourraient utiliser le champ magnétique terrestre afin de s'orienter
  • Il nous appartient de dominer, d’orienter, de corriger les tendances et de les inverser si elles sont mauvaises, comme la guerre. De Francis Ford Coppola / Le Figaro, 29 janvier 2015
  • La pensée naît d'événements de l'expérience vécue et elle doit leur demeurer liée comme aux seuls guides propres à l'orienter. De Hannah Arendt
  • L'objectif de toute éducation devrait être de projeter chacun dans l'aventure d'une vie à découvrir, à orienter, à construire. De Albert Jacquard / Abécédaire de l'ambiguïté de Z à A
  • Puisqu'on ne peut changer la direction du vent, il faut apprendre à orienter les voiles. De James Dean
  • Le chasseur à l'affût, s'immobilise parfois pour s'orienter. De Ahmadou Kourouma / En attendant le vote des bêtes sauvages
  • C'est déjà grand savoir que s'orienter dans le dédale de ses ignorances. De Pierre Dehaye

Images d'illustration du mot « orienter »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « orienter »

Langue Traduction
Corse orientà
Basque orient
Japonais オリエント
Russe восток
Portugais orientar
Arabe توجيه
Chinois 东方
Allemand orient
Italien oriente
Espagnol orientar
Anglais orient
Source : Google Translate API

Synonymes de « orienter »

Source : synonymes de orienter sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « orienter »


Mots similaires