La langue française

Miraculeux

Définitions du mot « miraculeux »

Trésor de la Langue Française informatisé

MIRACULEUX, -EUSE, adj.

A. − RELIGION
1.
a) Qui est produit par un miracle ou que l'on attribue à un miracle. Synon. surnaturel; anton. naturel, normal.Apparition, guérison, vision miraculeuse; pêche miraculeuse. Car le Maître s'assit aux noces et donna Le vin miraculeux aux époux de Cana (A. France,Noces,1876, p.225).La conversion des honnêtes gens est incomparablement plus miraculeuse que la conversion des scélérats (Bloy,Journal,1907, p.336).
Emploi subst. masc. sing. à valeur de neutre. Le miraculeux. Synon. le surnaturel.L'abbé Cénabre, lui, n'a jamais nié le miracle, et même il a le goût du miraculeux (Bernanos,Imposture,1927, p.329).
b) Qui concerne un miracle, les miracles. Récit miraculeux. Elle lui racontait les histoires miraculeuses des premiers temps du monde (Maupass.,Une Vie,1883, p.205).
2. Qui est le siège ou l'occasion d'un miracle, de miracles. Chapelle, grotte miraculeuse; eau, fontaine, source miraculeuse. Tout un monde de malades, boiteux, enrhumés, qui se pressent autour de ces baignoires, comme les paralytiques auprès des piscines miraculeuses (E. de Guérin, Lettres,1846, p.483):
1. ... il la fit porter devant la statue miraculeuse. Ô merveille! Aussitôt déposée dans le choeur de la chapelle, la religieuse se leva et se mit à marcher. L'évêque de Nancy ne voulut pas ordonner une enquête sur ce miracle, et le médecin de Vézelise refusa un certificat à la malade. Barrès,Colline insp.,1913, p.99.
Médaille miraculeuse. Médaille de dévotion qui doit ses origines aux apparitions de la Vierge à Catherine Labouré en 1830. Porter, diffuser la médaille miraculeuse. La fête propre de la Manifestation de la Médaille miraculeuse se célèbre le 27 novembre, jour anniversaire de l'apparition de la Sainte Vierge (Legio Mariae, Paris, J.O.L.I., 1976, p.273).
3. Qui opère des miracles. La parole miraculeuse qui a guéri le monde antique de sa corruption et dompté la férocité des barbares (Coppée,Bonne souffr.,1898, p.187).Cette barbe en fleuve d'argent, absolument indispensable à un rabbin miraculeux (Tharaud,Jument err.,1933, p.118).
B. − P. anal.
1. Qui produit des effets extraordinaires et admirables; qui tient du miracle. Synon. fabuleux, fantastique, merveilleux, prodigieux, sensationnel; anton. banal, courant.
a) [En parlant de choses] Événement, fait miraculeux; remède miraculeux; action miraculeuse:
2. ... une boîte de savon miraculeux, le savon «Océan», dont je vous ai tout à l'heure fait la lumineuse démonstration, et qui réduit à néant les taches les plus rebelles... A. France,Crainquebille,1905, 1ertabl., 3.
b) [En parlant de pers.] Médecin miraculeux. Cette longue suite de bonheurs qui n'ont cessé de marquer la carrière de Napoléon. Cet homme miraculeux, devant qui la fortune de César disparaît (J. de Maistre, Corresp.,1810, p.405).MlleMars a été miraculeuse. On l'a redemandée, et saluée, et écrasée d'applaudissements (Hugo,Corresp.,1830, p.467).
2. Qui est extraordinaire. Aventure, intervention, pêche miraculeuse. Quelques prospecteurs firent des fortunes miraculeuses qui contribuèrent à encourager les recherches (Goldschmidt,Avent. atom.,1962, p.165).
Prononc. et Orth.: [miʀakylø], fém. [-ø:z]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. A. 1. 1314 «qui fait des miracles; produisant des effets merveilleux» (Henri de Mondeville, Chirurgie, 914 ds T.-L.); 2. ca 1380 «fait par miracle» (Roques t.2, p.259, Aalma 7545); 3. 1606 «surprenant, merveilleux, admirable» (Nicot); 1650 en parlant d'une pers. (Corneille, Don Sancho, V, 5); 4. 1842 «où se font des miracles» (Hugo, Rhin, p.28: dans une chapelle fermée au loquet un petit puits fort profond, qui est un puits miraculeux). B. Emploi substantivé 1835 (E. de Guérin, Journal, p.88: ayons donc recours au miraculeux. On ne compte pas assez sur le ciel, et on tremble). Dér. sav. de miracle*; suff. -eux* (cf. l'adv. lat. miraculose ives. ds Blaise Lat. chrét.). Fréq. abs. littér.: 749. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 802, b) 595; xxes.: a) 1173, b) 1476.

Wiktionnaire

Adjectif

miraculeux

  1. Qui s’est fait par miracle, qui tient du miracle.
    • Mais on devrait se rappeler que pendant un long temps la coïncidence de la rotation de la Lune avec sa révolution sidérale, […], a été considérée comme un fait positivement miraculeux ; et qu’il y avait, même parmi les astronomes, une singulière disposition à attribuer cette merveille à l’agence directe et continue de Dieu. — (Edgar Poe, Eureka, 1848, traduction de Charles Baudelaire, 1864)
    • Les récits de guérisons miraculeuses foisonnent dans les vies de saints que les moines élaborent et recopient. — (Coppin, Brigitte, À la découverte du Moyen Âge, Père Castor Flammarion, 1998)
  2. Qui fait des miracles.
    • Il avait grande confiance en une médaille miraculeuse rapportée de Palestine par un de ses ancêtres, qui lui avait fait toucher le tombeau du Christ. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • On voulait voir dans son fait de la superstition et de la magie ; on lui reprochait d'attribuer à certains objets, à ses armes, à son étendard, à ses anneaux, une puissance miraculeuse : […]. — (Jacques Porchat, La vie et la mort de Jeanne d'Arc, racontées a la jeunesse, page 145, Borrani & Droz, 1852)
    • C’était un plastron en flanelle rouge, l’un de ces talismans quasi hygiéniques qui, avec les pilules et les spécialités pharmaceutiques, remplacent, chez les peuples protestants de la chrétienté, les images et les reliques miraculeuses. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 102 de l’éd. de 1921)
    • Mais elle était si chancelante, ses os paraissaient si minces qu'on craignit d'abord d'aller à Braux, au pèlerinage de Saint Vincent pour la faire passer sous le châsse miraculeuse qui délie les petits pas et chasse les podagres. — (Jean Rogissart, Mervale, Éditions Denoël, Paris, 1937, page 28)
  3. (Par hyperbole) Qui est surprenant, merveilleux, admirable.
    • On se raconte des pêches miraculeuses de harengs: 40 tonnes en un seul trait (espace parcouru en traînant un filet) de dix minutes. — (Jacky Durand, La nuit où le hareng sort, dans Libération (journal) du 29 novembre 2010, p.30-31)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

MIRACULEUX, EUSE. adj.
Qui s'est fait par miracle, qui tient du miracle. Effet, événement, fait miraculeux. Chose miraculeuse. On peut dire que sa guérison est miraculeuse. Il signifie aussi Qui fait des miracles. Source miraculeuse. Il s'applique quelquefois aux Personnes. L'Enfant miraculeux né pour la rédemption du genre humain. Il signifie, par exagération, Qui est surprenant, merveilleux, admirable. Ouvrage miraculeux. Action miraculeuse.

Littré (1872-1877)

MIRACULEUX (mi-ra-ku-leû, leû-z') adj.
  • 1Qui tient du miracle, qui est surnaturel. Des effets miraculeux. L'homme qui avait été guéri d'une manière si miraculeuse, avait plus de quarante ans, Sacy, Bible, Act. des apôtr. IV, 22. Que Julien [l'empereur] était mort par un coup miraculeux, Bossuet, Déf. Var. 1er disc. § 8. La délivrance miraculeuse qu'il [Jérémie] leur avait annoncée [aux Juifs captifs] dans ses écrits, Bossuet, Hist. II, 13.

    Qui a le don des miracles. Vous devez être, pour ainsi dire, des hommes miraculeux, Massillon, Avent, Circ. Ces hommes justes, simples, miraculeux, Massillon, Carême, Avenir.

  • 2Qui a quelque chose d'admirable, de merveilleux, en parlant soit des personnes, soit des choses. Miraculeux héros, dont la gloire refuse L'avantageuse erreur d'un peuple qui s'abuse, Corneille, D. Sanche, V, 5. Mon Dieu ! que de ce point l'ouvrage est merveilleux ! On travaille aujourd'hui d'un air miraculeux, Molière, Tart. III, 3. Il y a une impertinente petite bossue qui chante sans fin et sans cesse, qui croit être miraculeuse, Sévigné, 356. Était-ce [la Fronde] comme un travail de la France prête à enfanter le règne miraculeux de Louis ? Bossuet, Anne de Gonz.
  • 3 S. m. Ce qui a le caractère du miracle. Le miraculeux et le divin est tellement le fonds de ces livres [de l'Ancien Testament], que…, Bossuet, Hist. I, 13.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « miraculeux »

Lat. miraculosus, de miraculum, miracle.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé savant de miracle (sur le radical du latin miraculum) avec le suffixe -eux.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « miraculeux »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
miraculeux mirakylø

Citations contenant le mot « miraculeux »

  • Le vin sait revêtir le plus sordide bouge D’un luxe miraculeux (...). De Charles Baudelaire / Les Fleurs du mal
  • La vie, même la plus dure, est le trésor le plus beau, le plus magnifique, le plus miraculeux du monde. De Pitirim Sorokin / Les Voies et le pouvoir de l'amour
  • Les hamsters ne connaissent pas leur bonheur qui bénéficient des nouveaux médicaments aux effets miraculeux cinq années avant les hommes. De Philippe Bouvard / Journal
  • Rien n'est miraculeux. Si l'on apprend ce que sait le magicien, il n'y a plus de magie. De Richard Bach / Le messie récalcitrant
  • Dieu n'est pas spectateur. Le seul Dieu qui soit est sans cesse impliqué dans le drame miraculeux et contradictoire de la création. Dieu est en quelque sorte noyé dans la création, et ne peut en être ni séparé ni distingué. De David Herbert Lawrence / Matinées mexicaines
  • Un procédé miraculeux mais qui a tout de même un coût. En effet, Anaïs Camizuli débourse un peu plus de 100 euros pour chacune de ses séances, mais certains instituts vont même plus loin. Eh oui, selon la machine et la zone à traiter (ventre, cuisses, bras, dos, double menton... tout peut y passer), il est possible d'avoir à payer jusqu'à 600 euros la séance, sachant qu'il est conseillé d'avoir recours à plusieurs passages pour obtenir des résultats définitifs. Elles sont nombreuses à avoir opté pour la cryolipolise : Caroline Receveur, Inès de Koh-Lanta et d'autres encore... S'il ne faut plus souffrir pour être belle, il faut donc en tout cas beaucoup dépenser ! , Anaïs Camizuli amincie : elle succombe à une technique miraculeuse et coûteuse - Purepeople
  • La science et la médecine ont créé des remèdes miraculeux pour toutes les maladies incurables de tous symptômes et maladies. Analyser la cause fondamentale de l’effet de la maladie, l’étudier et le médicament cible les cellules affectées. Réparer la cellule endommagée et en régénérer de nouvelles. Au fil du temps, les innovations de la médecine et de la science ont donné à l’humanité. Comme la pénicilline qui est devenue un médicament révolutionnaire capable de guérir les infections. Betanews.fr, Un nouveau test sanguin détecte cinq nouveaux types de cancer! Surpris? - Betanews.fr

Images d'illustration du mot « miraculeux »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « miraculeux »

Langue Traduction
Anglais miraculous
Espagnol milagroso
Italien miracoloso
Allemand wunder-
Chinois 神奇
Arabe معجزة
Portugais milagroso
Russe чудотворный
Japonais 奇跡の
Basque milagrosa
Corse miraculosa
Source : Google Translate API

Synonymes de « miraculeux »

Source : synonymes de miraculeux sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « miraculeux »

Miraculeux

Retour au sommaire ➦

Partager